Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: ch

La TV alémanique exilée dans les îles!

Vous cherchez le site internet de la télévision alémanique, SF (Schweizer Fernsehen)? Tapez: www.sf.tv. Jusqu’ici, cette adresse électronique n’avait pas étonné grand monde, puisque l’extension «.tv» est l’abréviation de «télévision». Et ce, même si les sociétés ou collectivités publiques basées en terres helvétiques se servent plus généralement du «.ch», domaine national réservé à la Suisse.

Mais lundi dernier, un élu UDC zurichois s’en est ému au Conseil national. «Pourquoi la télévision Suisse alémanique a-t-elle honte de sa provenance, la Suisse?», s’indigne Hans Kaufmann. Le parlementaire a fait sa petite enquête: derrière l’extension «.tv» se cache en effet le nom de domaine national des îles Tuvalu, un archipel de Polynésie. Et au deuxième plan, une compagnie américaine au business lucratif. Car, le gouvernement des Tuvalu, Etat miné par la pauvreté, a vite réalisé le potentiel commercial de son nom de domaine national, et l’a vendu, en 2000, à la société de marketing dotTV pour 50 millions de dollars. Depuis, une foule de sites proposant du contenu vidéo – des chaînes de télévision aux sites pornographiques – se sont dotés, moyennant finances, de l’extension «.tv» tant convoitée.

Pourquoi snober le «.ch»?
La télévision alémanique, elle, n’a pas eu le choix. «Pendant des mois, en vue du changement du nom de notre chaîne, de SF DRS à SF, nous avons demandé à l’Office fédéral de la communication de nous accorder l’adresse: www.sf.ch, explique Marco Meroni, porte-parole de la chaîne. Mais nous avons essuyé un refus en 2005, car en Suisse le mot qui précède le «.ch» doit être composé de trois lettres au minimum.» Font exceptions les sites des cantons ou communes tels que www.vd.ch (canton de Vaud) ou www.ge.ch (canton de Genève).

Quelle est la somme versée par SF à dotTV? «Un montant à cinq chiffres pour une période de dix ans», indique Marco Meroni. De l’argent qui profite, un tout petit peu, aux habitants de Tuvalu. Leur gouvernement est en effet encore propriétaire de parts chez dotTV et utilise une partie de ses dividendes pour… construire des routes sur l’archipel.

auteur : Martine Clerc
source
24heures.ch

SWITCH met en garde contre les arnaques

SWITCH, le service d’enregistrement officiel pour adresses Internet en Suisse et au Liechtenstein, met en garde contre des offres trompeuses pour noms de domaine.

La prudence est de mise lorsque l’on  reçoit par téléphone ou par e-mail des offres pour des noms de domaine. Le service clientèle de SWITCH reçoit de plus en plus de demandes de clients inquiets à qui l’on a offert par téléphone ou par e-mail l’enregistrement d’un ou de plusieurs noms de domaine – généralement à des prix surfaits.

Exemple: le client a déjà enregistré le nom de domaine firme.ch. En donnant de faux renseignements, on propose au client d’enregistrer immédiatement pour lui des noms analogues, comme firme-sa.ch, firme-sa.com, etc. On presse le client de se décider rapidement.

Attention à la publicité déloyale

SWITCH considère que de ces méthodes agressives sont de la publicité déloyale. Toute personne pensant avoir été victime de publicité déloyale peut déposer plainte auprès de la  commission suisse pour la loyauté: www.lauterkeit.ch

Enregistrement rapide, simple et peu coûteux Qui souhaite enregistrer un nom de domaine peut le faire directement auprès de SWITCH, d’un fournisseur de services Internet ou d’un partenaire agréé de SWITCH.

L’enregistrement d’un nom de domaine chez SWITCH coûte 17 francs par an.

Les fournisseurs de services Internet et les partenaires agréés de SWITCH offrent des ensembles complets à des prix variables. Outre l’enregistrement du nom de domaine, ils offrent au client d’autres prestations comme par ex. adresse(s) e-mail et hébergement.

source presseportal.ch

Pas de champagne.ch pour les biscuits de Champagne (VD)

A propos de : TGI Paris, 3ème ch., 3ème sect., 9 avril 2008, Comité interprofessionnel du vin de Champagne contre Cornu S.A.

Par un jugement du 9 avril 2008, le Tribunal de Paris, saisi par le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne), a interdit à une société suisse et à sa filiale française d’utiliser la dénomination «Champagne» pour la présentation de ses biscuits apéritifs, aux termes de l’article L. 643-1 du code rural qui protège une appellation d’origine contre tout emploi susceptible de détourner ou d’affaiblir sa notoriété. Le CIVC a immédiatement salué cette décision qui «confirme la jurisprudence constante des tribunaux français qui ont déjà sanctionné, et à de nombreuses reprises, l’utilisation de l’appellation Champagne pour désigner tous types de produits ou même de services, notamment une cigarette, un parfum, un bain moussant, une bougie et, récemment, un bar-restaurant». Et de fait, le même tribunal avait déjà condamné l’emploi de dénominations comme «Biscuits Champagne» ou «Boudoirs Champagne» (TGI Paris, 13 oct. 2000, PIBD 2001. III. 122).

Mais le CIVC est trop modeste dans l’expression de sa satisfaction et risque ainsi de nous faire passer à côté de deux éléments très originaux de cette affaire. Tout d’abord, il faut relever que la dénomination n’a pas été choisie tout à fait arbitrairement par le défendeur, comme dans tous les cas antérieurs, mais correspond au nom de la commune suisse du canton de Vaud dans laquelle il est établi. Ensuite, il faut noter que l’interdiction d’utilisation est prononcée également pour le site Internet que le fabricant exploite sous l’adresse www.champagne.ch avec la même référence au nom de sa commune.

Cette question d’homonymie s’est déjà posée à propos d’un autre produit de la même origine suisse : le vin. Il y a en effet une petite production viticole sur environ 30 hectares de la commune de Champagne (VD), ce qui portait ombrage au 33 500 ha de l’appellation française, qui va d’ailleurs être agrandie prochainement avec près de 10 000 ha supplémentaires. C’est ainsi que l’utilisation de la dénomination de champagne a été interdite aux viticulteurs vaudois par l’accord du 21 juin 1999 entre la Communauté européenne et la Confédération helvétique relatif aux échanges de produits agricoles. Cette interdiction a été contestée, mais sans succès : le 3 juillet 2007, le Tribunal de première instance des communautés européennes a déclaré le recours des «Champagnoux» irrecevable dans la forme, au terme d’une ordonnance de trente pages qui lui a permis de développer malgré tout longuement les questions de fond de cette affaire (TPICE, 3ème chambre, aff. T-212/02).

Ces décisions suscitent actuellement un grand émoi en Suisse, sur fond de revendications identitaires passionnées et un certain battage médiatique est organisé pour défendre un droit historique au nom de Champagne (www.champagne-village.com). Cependant, il conviendrait plutôt de continuer à traiter cette affaire juridiquement dans le cadre spécifique où elle est apparue : celui du droit de la propriété industrielle, et plus spécialement celui du droit des signes distinctifs. Or, sur ce plan, si le refus se comprend aisément en matière de dénominations de produits, il est un peu plus discutable pour le nom de domaine de l’internet.

auteur : Norbert Olszak
source Juriscom

Switch: Où vivent les Suisses qui enregistrent tous ces noms de domaine?

Zurich (ots) – SWITCH offre désormais une représentation visuelle des noms de domaine sur une carte de Suisse interactive. La carte montre la répartition des noms de domaine avec l’extension .ch. Une demande spécifique est possible par commune. La carte de Suisse est accessible au public sur www.switch.ch.

En Suisse, un habitant sur dix détient un nom de domaine avec l’extension .ch. On constate des différences régionales considérables tant en chiffres absolus que par rapport à la population.

Nombre de noms de domaine enregistrés: Zurich est en tête depuis 1999, devant Berne et Bâle.

Visualisation des noms de domaine

SWITCH propose pour la première fois un outil de demande à base Internet sur les noms de domaine en Suisse. L’évaluation rassemble tous les noms de domaine au niveau de la commune. C’est d’ailleurs aussi la base de calcul pour les villes. Cliquez sur une commune et apprenez des choses intéressantes sur le nombre et la densité des domaines. Ou bien lancez une recherche individuelle.

La carte de Suisse interactive ainsi qu’un film sont accessibles au public sur www.switch.ch.

La Fondation SWITCH exploite depuis 1987 le réseau scientifique suisse qui garantit aux hautes écoles l’accès à la société de l’information. Ce réseau ultraperformant met en lien des utilisateurs en Suisse et dans le monde entier. L’exploitation de ce réseau fournit à SWITCH un savoir-faire indispensable et représente la base technologique pour l’exploitation du service d’enregistrement des noms de domaine avec l’extension .ch et .li.

source presseportal.ch

One million .fr Domain Names

France is the latest of the ccTLDs to reach the one million .fr registrations. The milestone was reached on January 11.Given the population of France, it has taken a while to reach this mark compared to other ccTLDs. For example, .de will reach their twelve millionth domain registration this year, and even smaller countries such as Australia with around a third of the population and similarly restrictive/protective, depending on who you ask, registration rules, passed the mark late last year. Switzerland (.ch) also reached the one million mark in 2007. A large part of the success of .de registrations has been the less restrictive rules.

There were restrictions on who could register a .fr domain name. Up until 2004 only companies, associations and community groups could register a .fr domain name. Then on June 20, 2006, .fr was opened up to all physical people within France.

So today, according to Loïc Damilaville, deputy to the DG at Afnic, there are around 2,000 registrations each day with around 70 per cent of these for companies and 30 per cent for private individuals.

But there must be other reasons, and one reason often given for the initial slow take-up of the internet in France compared to other European countries was the success of Minitel, a Videotex online service accessible through the telephone lines, and is considered one of the world’s most successful pre-World Wide Web online services according to Minitel’s Wikipedia entry.

But the main reason for the slow growth, is that France still keeps the name .fr extension restricted to French Companies and French citizens. The Registry and the French Government still have not realized the harm they generate to their Economy by this restriction.

How should international investment and businesses even consider setting up structures in France if they can not upfront register their company names and industry generic terms as domain names. How could an international company or e-commerce start creating a customer base in France before considering coming to France, as they can not register a .fr name that could become indexed in Google in order to address that market from outside France!

Not every e-commerce can afford to register worldwide trademarks and have a local addresses before considering whether the market is worth investing into. That’s why it is important to open up a country TLD. To attract businesses! But this seems too difficult to understand for some registries like France.

Even though most registries have opened up their restricted rules over the last years it is strange that still a few registries (France, Norway, Finland, Island,.) can survive with their anti-european approach in today’s marketplace. Maybe somebody should point out this situation to their new President, Mr. Sarkozy, who seems to like to bring some changes to the country.

Once this change would be done done, then the number of registration will jump to 5 Million within two years.

This big News of one million domain is more a News that points out France domain registration problematic than a big achievement.

Source DomainNews

Les 100 meilleures ventes de nom de domaine en 2007

La vente de noms de domaine atteint, vous ne le savez peut-être pas, des sommes impressionnantes. Le nom de domaine Porn.com a été acheté pour près de 10 millions de $. Il faut savoir que l’achat d’un domaine en .com ne coûte qu’une dizaine d’euros par an. Mais certains mots sont tellement recherchés que la concurrence est énorme. comme les prix ! Voici le top 100 des meilleures ventes de noms de domaine en 2007.

1. Porn.com – $9,500,000
2. Computer.com – $2,100,000
3. Seniors.com – $1,800,000
4. Tandberg.com – $1,500,000
5. Scores.com – $1,180,000
6. Vista.com – $1,250,000
7. Chinese.com – €810,001 = $1,120,008
8. Guy.com – $1,000,000
9. Topix.com – $1,000,000
10. Poker.de – €695,000 = $957,937

Tout le classement dans la suite.

11. Investment.com – $900,000
12. Melbourne.com – $700,000
13. Dollars.com – $650,000
14. Job.at – €408,000 = $590,949
15. Cardiology.com – $550,000
16. Shemale.com – $520,000
17. Rebate.com – $500,000
18. Rebates.com – $500,000
19. Invention.com – $500,000
20. AZ.com – $500,000
21. Li.com – $500,000
22. Greenhouse.com – $500,000
23. SportingGoods.com – $450,000
24. Bald.com – $400,000
25. Iran.com – $400,000
26. CarSales.com – $400,000
27. Cowboys.com – $370,000
28. Gibraltar.com – $360,000
29. Greeting.com – $350,000
30. Supplies.com – $323,530
31. Recycle.co.uk – £150,000 = $309,901
32. Resume.com – $300,000
33. Text.com – $300,000
34. Realestate.net – $300,000
35. BDSM.com – $295,000
36. Xmas.com – $294,200
37. UI.com – $275,000
38. Table.com – $260,000
39. Locals.com – $250,000
40. Buckhead.com – $250,000
41. Mobile.co.uk – £120,000 = $247,921
42. Yearbook.com – $237,500
43. ET.com – $225,000
44. Spices.com – $220,000
45. Televisions.com – $215,000
46. Crosswordpuzzles.com – $210,000
47. Masculin.com – €150,000 = $201,792
48. Perth.com – $200,000
49. DIY.net – $200,000
50. Settlement.com – $200,000
51. CriminalLawyers.com – $195,000
52. FreeHoroscope.com – $185,259
53. Fly.co.uk – £87,500 = $181,042
54. Chinese.net – $180,000
55. Ringtones.net – $175,000
56. Clock.com – $175,000
57. CampGrounds.com – $175,000
58. Walkers.com – $175,000
59. BoiseIdaho.com – $175,000
60. DreamLife.com – $171,750
61. Promotion.com – $170,000
62. Event.com – $165,000
63. Psychologists.com – $160,000
64. Connected.co.uk – £80,000 = $157,931
65. Via.com – $157,500
66. Poker.mobi – $150,000
67. Guy.com – $150,000
68. MegaYachts.com – $150,000
69. Pottery.com – $150,000
70. OL.com – $150,000
71. InterracialSex.com – $150,000
72. Ringtones.mobi – $145,000
73. Charters.com – $140,000
74. Lips.com – $135,000
75. Zimbabwe.com – $130,000
76. CaribbeanVacations.com – $130,000
77. Sportsbook.mobi – $129,800
78. UB.com – $129,420
79. One.es – €87,000 = $128,947
80. HalfPriceTickets.com – $125,000
81. Supernatural.com – $125,000
82. Exito.com – $121,560
83. HotProperty.com – $120,000
84. PX.com – $120,000
85. Travel.info – $116,000
86. Note.com – $115,000
87. Refresh.com – $115,000
88. Forest.com – €81,000 = $110,721
89. News.mobi – $110,000
90. Cab.com – $110,000
91. Femmes.com – $110,000
92. OTV.com – $110,000
93. UltimateGuitar.com – $101,676
94. Hosting.mobi – $101,000
95. WifeLover.com – $100,930
96. Gents.com – $100,444
97. Brisbane.com – $100,000
98. Passover.com – $100,000
99. Debit.com – $100,000
100. Bulk.com – $100,000

SWITCH : Heures d’ouverture entre Noël et Nouvel-an 2007/2008

Les bureaux de SWITCH seront fermés du 24 décembre 2007 jusqu’au 2 janvier 2008. Durant cette période, le Contact Center de la division « Internet Domains » sera à votre disposition le 27, 28 et 31 décembre et le 2ême janvier 2008 de 9 à 12 heures. Du 24 au 26 décembre 2007 ainsi que le 1er janvier 2008, le Contact Center sera fermé toute la journée.

Source SWITCH

SWITCH reduces price of .CH domain names from CHF22 to CHF17

SWITCH, the registry for .CH and .LI, has announced it is reducing the cost of a .CH domain name from CHF22 to CHF17 on 1 February 2008.

The reduction is a result of the ongoing growth in the number of .CH domain name registrations. Previously SWITCH reduced the price from CHF27 to CHF22 in September 2007.

As of December 6, there were 1,046,387 .CH domain names (Switzerland) and 50,379 domain names ending in .LI (Principality of Liechtenstein).

For more information on .CH and .LI domain names and the price reduction, see http://switch.ch/about/news.html?id=155

Source DomainNews

SWITCH: Les noms de domaine encore meilleur marché dès le 1er février 2008

Zurich (ots) – SWITCH, le service d’enregistrement pour noms de domaine .ch et .li, réduit au 1er février 2008 les prix pour noms de domaine SWITCHbasic de 22 francs à 17 francs.

Une croissance soutenue

La croissance toujours stable de l’effectif de noms de domaine a permis cette baisse de prix. En septembre 2007 déjà, SWITCH avait réduit le prix de 27 francs à 22 francs. Le 6 décembre 2007, 1’046’387 noms de domaines .ch (Suisse) et 50’379 .li (Liechtenstein) étaient enregistrés chez SWITCH.

SWITCHbasic – Le nom de domaine standard

Afin de faciliter aux clients le maniement de leurs noms de domaine, de nouvelles fonctions attrayantes ont été introduites en septembre. Désormais, toutes les fonctions administratives peuvent être effectuées en ligne. Il n’y a plus besoin de confirmations par e-mail ou fax. Avec la fonction Histoire, également nouvelle, les modifications antérieures des inscriptions sont affichées. SWITCHguard – Sécurité accrue pour noms de domaine

SWITCH est le premier service d’enregistrement de la zone germanophone à offrir un type de nom de domaine à fonctions de sécurité supplémentaires. A partir du 1er février le produit premium SWITCHguard côute 34 francs.

Plus hautes exigences de qualité à l’égard des mots de passe

Afin de rendre encore plus sûr pour les clients l’accès aux noms de domaine, SWITCH a accru les exigences de qualité pour les mots de passe. Désormais, ceux-ci doivent avoir au moins 10 caractères au lieu de 6 et se composer d’une combinaison de lettres et chiffres. Pour les comptes utilisateurs existants, le mot de passe reste valable et n’a pas besoin d’être changé. SWITCH vous recommande néanmoins de modifier votre mot de passe pour l’adapter aux nouvelles normes de sécurité.

SWITCH – Depuis 1987, la Fondation SWITCH est au service du réseau scientifique suisse qui garantit aux Hautes Ecoles l’accès à la société de l’information. Ce réseau ultra-performant lie les utilisateurs de Suisse à l’Europe et au reste du monde. L’exploitation de ce réseau scientifique par SWITCH génère le savoir-faire indispensable et forme la base technologique pour l’exploitation du service d’enregistrement des noms de domaine en .ch et .li.

Auteur : SWITCH
Source www.presseportal.ch/fr

SWITCH: Bientôt un million de noms de domaine en Suisse

Zurich (ots) – Il y aura bientôt plus d’un million de noms de domaine en Suisse. SWITCH fait participer la communauté Internet à cet événement et lance un concours où il y a un million de centimes (CHF 10’000.-) à gagner.

Chez SWITCH – service d’enregistrement pour noms de domaine en .ch (Suisse) et .li (Liechtenstein) – nous sommes impatients de savoir qui nous pourrons féliciter prochainement d’avoir enregistré le millionième nom de domaine .ch.

En attendant l’enregistrement, on peut faire parier sur la page Internet www.1-million.ch où habite le futur détenteur du millionième
nom de domaine.

Le second million s’annonce sur la page Internet www.1-million.ch
Si vous pariez juste, vous participerez au tirage d’un million de centimes (total CHF 10’000.-) – partagé en un prix principal de CHF
5000.- et dix seconds prix de CHF 500.-

SWITCH publiera peu après l’enregistrement sur le site Internet www.1-million.ch le nom de domaine dont il s’agit et l’endroit où
habite le détenteur.

Campagne d’annonce dans les médias nationaux dès 12 août 2007

SWITCH – Depuis 1987, la fondation SWITCH est au service du réseau scientifique suisse qui garantit aux hautes écoles l’accès à
la société de l’information. Ce réseau ultra performant lie les utilisateurs de Suisse à l’Europe et le monde.

L’exploitation de ce réseau par SWITCH génère le savoir-faire indispensable et forme la base technologique pour l’exploitation du
service d’enregistrement des noms de domaine en .ch et .li.

ots Originaltext: SWITCH
Source PressePortal.ch