Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: blog

Sony Ericsson fait fermer des blogs consacrés à ses téléphones

Les téléphones Xperia de Sony Ericsson ne sont pas exactement les plus populaires sur le marché, mais la compagnie nippo-suédoise a tout de même exigé que deux blogues spécialisés sur ses appareils abandonnent leurs noms de domaines, soit XperiaX10.net et XperiaBlog.net.

«C’est avec grands regrets que nous vous apprenons aujourd’hui que ce billet sera le dernier publié sur ce site. Sony Ericsson ont déposé une plainte formelle à propos de l’utilisation de la marque de commerce Xperia dans notre nom de domaine et ils ont demandé à ce que celui-ci, ainsi que XperiaBlog.net, leur soit transféré», a publié la semaine dernière l’auteur de XperiaX10.net.

S’il est vrai que certains sites profitent d’un nom de domaine en publiant du contenu générique dans le seul but d’obtenir des visiteurs de Google, XperiaBlog.net et XperiaX10.net étaient toutefois de vrais sites, avec de vrais articles.

Dans les jours précédant la fermeture du site, XperiaBlog.net a notamment publié des critiques, des informations sur les nouveaux micrologiciels, sur les lancements d’appareils Xperia, sur de nouveaux jeux compatibles avec Xperia Play et un comparatif entre les APN de l’iPhone 4S et du Xperia ARC.

Dans bien des cas donc, du contenu intéressant pour les propriétaires d’un téléphone Xperia.

Je ne dirai pas à une multinationale comment gérer ses affaires, mais d’exiger la fermeture de ces sites à cause de l’utilisation d’une marque de commerce est, à tout le moins, une décision franchement douteuse.

Oui, les auteurs de ces sites pourraient simplement changer de nom de domaines, mais ils perdraient une bonne partie de leur référencement Google. Et, honnêtement, est-ce que ça vous tenterait de continuer à couvrir cette marque, vous?

Source branchez-vous.com

La censure de l’Internet commence

Les craintes étaient justifiées. La justice a cédé. Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné, vendredi 6 août, aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) de bloquer l’accès aux sites de jeux illégaux. Le filtrage du web commence.

Orange, SFR, Bouygues, Free, Numéricable, Auchan et Darty doivent ainsi tout mettre en œuvre pour empêcher les internautes français d’accéder aux sites de jeux contraires à la législation. Une décision qui dépasse de loin les intérêts de sites de jeux en ligne, et ouvre la voie à un filtrage généralisé d’Internet.

Le filtrage des sites de jeux passera par « le blocage du nom de domaine, de l’adresse IP, de l’URL, ou par analyse du contenu des messages ». « C’est la décision la plus violente, la plus totale, la plus tranchée qui pouvait être prise », pointe Jérémie Zimmermann, porte-parole et cofondateur de la Quadrature du net, interrogé par Nouvelobs.com.


Les mêmes méthodes que le gouvernement chinois

« Le problème », poursuit-il, « c’est le filtrage collatéral« . En effet, lorsque l’on filtre l’adresse IP d’un serveur où est hébergé un site de jeux, alors on filtre tous les sites hébergés sur ce serveur. « Bloquer une IP peut bloquer jusqu’à 100 sites liés, des sites qui peuvent être tenus par des dissidents iraniens », souligne le porte-parole de la Quadrature.

L’autre point important concerne l’autorisation dufiltra filtrage par inspection profonde des paquets (Deep packet inspection ou DPI). « Les opérateurs peuvent désormais regarder à l’intérieur des paquets qui transitent sur leur réseau afin d’autoriser ou non la transmission d’informations », explique Jérémie Zimmermann. « C’est une méthode hautement intrusive qu’utilise le gouvernement chinois pour censurer Internet, et cela pose de nombreuses questions quant à la protection des communications privées. »

Mais, la principale crainte de la Quadrature du net est « la généralisation qui suivra cette décision ». « Une fois que la structure sera en place, il sera très facile d’élargir le filtrage« , prévient Jérémie Zimmermann. « Aujourd’hui, ce sont les sites de jeux illégaux, demain les contenus pédopornographiques [comme le prévoit la loi Loppsi, NDLR]. La prochaine étape sera les contrefaçons de cigarettes, les insultes au président de la République, les insultes aux Auvergnats… C’est le début de la censure sur Internet », s’élève le jeune homme.


L’ombre de l’Hadopi plane

Il semblerait que le gouvernement soit très impliqué dans cette généralisation du filtrage du web. S’il s’agit de la première décision en ce sens, le filtrage est évoqué depuis de nombreux mois, avec à chaque fois l’Hadopi en arrière-plan.

En début d’année, Nicolas Sarkozy avait avancé son souhait de « déployer une stratégie globale » pour lutter contre le téléchargement illégal, appelant à « expérimenter sans délai les dispositifs de filtrage » pour « dépolluer les réseaux ». Le texte de loi de l’Hadopi prévoit d’ailleurs que la Haute autorité « évalue les expérimentations conduites dans le domaine des technologies de reconnaissance des contenus et de filtrage par les concepteurs de ces technologies » afin de lutter contre le téléchargement.

Une volonté qui se retrouve enfin dans les consignes de l’Hadopi pour développer le logiciel de sécurisation des accès Internet : « Le module d’analyse [doit] inspecter dynamiquement le contenu entrant et sortant du trafic sur les interfaces du réseau de la machine de l’utilisateur ».

Instaurer un filtrage pour lutter contre la violation du droit d’auteur, au détriment de la liberté d’expression… « Une idée curieuse et préoccupante », lance Jérémie Zimmermann.

Source: NouvelObs


Nathalie Kosciusko-Morizet ouvre son blog avec son mail personnel …

 France« La pièce jusque là manquante », voici comment Nathalie Kosciusko-Morizet définit son blog. Ouvert officiellement à partir de ce mercredi matin, il permet à l’Internaute de retrouver un tout nouvel espace de communication de la secrétaire d’état à l’économie numérique.

On la savait déjà sur Twitter avec son pseudo @nk_m (lire) et sur Facebook, là même où elle avait annoncé être enceinte (lire). Aujourd’hui, Nathalie kosciusko-morizet ouvre son blog, une sorte de halte, un endroit bien à elle. On y retrouve de nombreux articles (qu’elle a commencé à écrire il y a déjà plusieurs mois), mais également son agenda, ses mises à jour sur Twitter et même des photographies qu’elle apprécie. Elle propose différents liens, de sites amis ou utiles ainsi que des favoris de manière à la retrouver sur différents supports (RSS, flickR, Dailymotion, …).

Un blog à la sauce personnelle

Le petit plus ? Nathalie Kosciusko-Morizet met un pied réel dans la Toile, s’approche des Internautes… Peut-être même à un point que l’on pourrait qualifier d’extrême. La Rédaction de Top-logiciel vient en effet de constater que le nom de domaine de ce blog, nkm-blog.org, a été enregistré avec l’adresse email personnelle de la secrétaire d’état…

A vouloir se rapprocher réellement des Internautes, Nathalie Kosciusko-Morizet ne s’affiche-t-elle pas un peu trop ?

Mise à jour – 21/10/09 @ 12h24 : Suite à un appel du cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet à notre rédaction, les données confidentielles viennent d’être floutées.

auteur : Kévin BRUSTIS
Source Top-Logiciel.net

Corée du Nord : ennemis d’Internet

Nom de domaine : .kp
Population : 22 580 000
Internautes : donnée non disponible
Prix moyen d’une heure de connexion dans un cybercafé : environ 6 euros
Salaire mensuel moyen : entre 20 et 35 euros
Nombre de fournisseurs d’accès privés : 0
Nombre de fournisseurs d’accès publics : 1
Nombre de blogueurs emprisonnés : 0

La Corée du Nord ne compte que deux sites Internet enregistrés sous le nom de domaine « .kp », acquis à la fin de 2007 : celui du centre informatique officiel (http://www.kcce.kp), qui sert également d’organe de surveillance du réseau nord-coréen, et celui du portail gouvernemental (http://www.naenara.kp). Le Web est un outil de propagande au service du régime de Kim Jong-il.

Quasiment personne n’a accès à Internet en Corée du Nord. Cette situation n’est pas due au manque de bande passante du Réseau : depuis le mois d’avril 2007, le pays loue sa bande passante excédentaire au site de téléchargement clandestin The Pirate Bay. La Corée s’est engagée à protéger le site de tout problème concernant une violation des droits d’auteur jusqu’en 2011.

à€ la frontière sino-coréenne, les téléphones mobiles chinois et les forfaits qui permettent d’accéder à Internet sont devenus des produits très onéreux au marché noir. Grâce à ces téléphones, les Coréens peuvent accéder à la totalité de l’Internet chinois et sud-coréen, plus libres que le leur.

Pour avoir accès au Réseau, les propriétaires des rares cybercafés du pays doivent obtenir une autorisation du Korean Computer Center (KCC), le centre informatique officiel. Celui-ci contrôle les informations circulant sur Internet et sert également de fournisseur d’accès. Les cybercafés n’autorisent que le chat et l’accès à un réseau restreint. Durant l’été 2007, la police est intervenue plusieurs fois dans des lieux qui offraient un accès plus ouvert.

Depuis 2004, seuls des étrangers et quelques membres du gouvernement peuvent jouir d’un Internet non filtré grâce à une liaison par satellite avec des serveurs Internet basés en Allemagne.

Le régime partout

L’Internet nord-coréen fonctionne comme un Intranet. Disponible depuis 2000, il donne accès à une boîte de réception d’e-mails, un moteur de recherche censuré, un navigateur et quelques sites d’informations soigneusement sélectionnés par le gouvernement. Seules les pages Web validées par les autorités et issues des banques de données des trois plus grandes bibliothèques de la République populaire démocratique (la Grande Maison d’études du peuple et les Universités Kim Il-sung et Kim Chaek) sont disponibles. Les informations ne concernent généralement que la science et ne sont accessibles qu’à des personnes triées sur le volet, comme des universitaires et des hauts fonctionnaires.

Les sites accessibles font, pour la plupart, l’éloge du « cher leader », le tout-puissant Kim Jong-il. Par exemple, le site Internet Uriminzokkiri, disponible en anglais, traite des inaugurations et des cadeaux qu’il reçoit et chante les louanges du « Juche » – l’idéologie nord-coréenne.

Le gouvernement de Pyongyang dispose d’une dizaine de sites officiels, la plupart hébergés en Chine ou au Japon et disponibles en chinois, japonais, anglais et russe. Toujours très soucieux de son image, Kim Jong-il a décidé de créer des sites Internet tout particulièrement destinés aux Sud-Coréens. Le 26 janvier 2008, son gouvernement a même accusé son voisin du Sud de violer le droit à l’information des citoyens car les sites Internet traitant des activités de Kim Jong-il y étaient inaccessibles.

Depuis la signature, en décembre 2007, d’un accord pour une meilleure coopération entre les deux Corée, l’accès au « World Wide Web » est possible, de 7h à 22h, pour les employés sud-coréens du complexe industriel de Kaesung, situé au nord de la zone démilitarisée, et pour ceux du site touristique du Mont Kumgang-san (mont Diamant), à l’est du pays.

source rsf.org

BlogBang victime d’une attaque de serveurs DNS

Plate-forme publicitaire soutenue par le groupe Publicis, BlogBang aurait été victime d’une attaque utilisant des serveurs DNS (Domain Name System) externes. Mercredi 5 mars 2008, le domaine blogbang.com était redirigé vers une adresse tierce. Pire, des sites web hébergeant des publicités Blogbang étaient également redirigés vers une autre adresse. Blogbang a envoyé mercredi soir le message suivant à ses utilisateurs :

« Depuis une heure environ certains d’entre vous ne sont plus redirigés correctement sur le domaine blogbang.com. Il peut s’agir d’une attaque dirigée notamment contre nous sur des serveurs DNS externes et indépendants de BlogBang. Nos propres serveurs ne sont pas touchés. Nous mettons tout en Å“uvre pour résoudre le problème. »

Ce jeudi matin, les choses s’améliorent. Qui est à l’origine de cette attaque ? Les adeptes de la régie ‘2.0’ vont-ils demander réparation ? Le site BlogBang va-t-il perdre sa crédibilité ? L’équipe BlogBang indique : « Suite à notre précédent message, nous vous confirmons que BlogBang a été victime d’un problème de ‘peering’ sur des serveurs DNS externes, dont nous ne sommes pas responsables et qui a touché 20% des internautes français. Ce type d’incident est extrêmement rare, de plus BlogBang n’est pas le seul site à avoir été affecté. Les choses ont été réparées et le routage devrait revenir à la normale dans les prochaines heures. »

source Neteco.com

A qui appartient le terme « entreprenaute » ?

Deux blogueurs et entrepreneurs français, Mathilde le Rouzic, la plume de Bagatelles.fr, et François de Rochebouà«t, fondateur d’Hellotipi.com, se font rappeler à l’ordre pour avoir utilisé le terme «entreprenaute».

Dans un billet daté du 15 février 2008, Mathilde le Rouzic, indique : «Il y a deux jours, François et moi avons reçu à titre personnel un recommandé AR provenant d’un avocat spécialiste de la propriété intellectuelle et du droit des marques. Ce dernier contenait un dossier complet nous reprochant l’utilisation du terme ‘entreprenaute’ pour l’organisation de nos petites réunions mensuelles. Ce terme ayant été déposé comme marque par un de ses clients, avant que l’on achète notre nom de domaine (NDLR : blog.lesentreprenautesassocies.com)».

Mathilde le Rouzic poursuit : «relativement menaçant (nous y sommes accusés de contrefaçon, c’est du pénal), ce courrier nous demande trois choses : 1. cesser l’utilisation du nom de domaine lesentreprenautesassocies.com, 2. faire disparaître toute référence à ce nom sur d’autres sites, ouvrages ou blogs nous ayant cités, 3. verser 15.000 euros en réparation d’un préjudice matériel et moral».

Sur son blog mrboo.fr, François de Rochebouà«t précise avoir : «appelé le client de l’avocat pour trouver une solution rapide. La première phrase de cette personne a été ‘voyez ça avec mon avocat’. Au bout de quelques minutes, je lui propose la restitution du nom de domaine : ‘ce n’est pas le nom de domaine qui m’intéresse’». On s’interroge, par conséquent, sur les motivations du plaignant. Pour sa part, François de Rochebouà«t déclare avoir «un avis sur les motivations de cette procédure et les méthodes utilisées par cette personne». Il ajoute toutefois penser «ne pas pouvoir s’exprimer personnellement sur le sujet».

Rappelons que le terme entreprenaute est régulièrement utilisé par la presse spécialisée. NetEco.com, par exemple, l’utilise dans le cadre de ses portraits en vidéo d’entrepreneurs du web.

Source NetEco

New .BLOG domain will be a mainly corporate thing

Not that we needed it, but the Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) expressed its appreciation for all those bloggers out there by releasing the new top level domain .BLOG.

blogforsaleThe massive increase in Internet traffic due to blogging made it unavoidable to label the 2.0 style journalists and writers. The new domain will become available on April 1st, 2008. I think we can say that April will be a great month for cybersquatters.

The question is though, who will use the new domain? Some predictions that immediately popped up when I was reading the announcement:

  • Naturally, tech blogs will battle for the technology.blog, political blogs for politics.blog, humor blogs for humor.blog and so on.
  • Some of the big guys will probably register theirname.blog, if they’re fast enough. Nobody wants brand squatting problems like ReadWriteWeb had recently. Yet not all of them will make that effort. Their ranking position in Google, Technorati and Alexa is all based on their old domain. .BLOG is just a fancy thing to own.
  • New blogs will use the new domain, yet their influence is marginal. Only few fresh blogs know to attract a large audience (We hope we’re one of them).
  • Companies will move their corporate blogs to the new domains, or finally decide to start one. We’ll see domains like Startbucks.blog, Sony.blog and Ford.blog.

But this is just my opinion, looking forward to hearing your thoughts on this new domain. What will you register?

Author : Ernst-Jan Pfauth, editor in chief
Source TheNextWeb.org

Choosing A Domain Name For Your Blog

When you first start blogging, you may begin with a free blog platform like Blogger but as you become serious with blogging, you may want to move your blog to a good host and get a good domain name (which I highly recommend).

Once you decide to buy a domain name you will need to find one that is not registered yet, which is not easy as most of the domains you can think of may have already been taken.

To save time you can use these services:

* Namebay – ICANN accredited registrar for your domain registration and availability check
* Instant Domain Search – checks the availability of a .com, .net and .org domain as you type
* AJAXWhois – checks the availability of a domain for your preferred extensions as you type
* Domjax – free domain name search tool
* DomainsBot – suggests available domains
* Dyyo – helps you find 4 letter domain names
* 5Letter – helps you find 5 letter domain names
* Whois Source – lets you know if a domain is already registered and displays the details of the registration

Choosing a domain name

I personally prefer choosing domain names that are short, easy to remember and with keywords in it that describes what the site is about. But there are sites with domain names that give you no idea what the site is about and yet are very popular (like Orkut, YouTube,Pownce,etc).

I don’t recommend domains with hyphens and numbers in it (my mistake with Blogg-Buzz) as they make it hard to remember and to tell someone about it.

Also try to always choose a .com domain as that is the most popular and people will mostly assume your domain name to be yourblogname.com, even though it may actually be yourblogname.net and as a result you will lose visitors.

If you plan to start a personal blog, a domain name with your name in it would be the best option but be careful if you have long names. Like for example my name is not really JohnTP, its John T Puthenmadhom and if I had chosen www.johntputhenmadhom.com for this blog I would never have had as many repeat visitors as I currently get as visitors would find it hard to spell my name. So instead I chose www.johntp.com which is a shorter and easy to remember domain name.

Source JohnTP.com

Domainers Choice Awards – your chance to vote

For the first time, YOU, the professional domain community, have the opportunity to choose! From nominations phase to the final voting – tell us who you think is most deserving of the Domainers Choice Awards! Nominee lists have not been pre-populated, they are being added as you, the voters, write in your choice. If you don’t see the choice you want, write it in and it will be added to the list. Top three choices in each category will be in the final round of voting starting on December 16th, 2007.

So if you are excited about the above opportunity from the Domainers Choice Awards, you’d better hot foot it to www.domainerschoiceawards.com/polls.php and do your democratic duty and vote!

There are a number of categories, these being Domain Ambassador Award, Best Industry Spokesperson, Industry Achievement Award, Industry Trade Association, Industry Customer Service Rep, Parking Company Award, Best Domain Auctions, Best Domain Marketplace, Best Hosting Company, Best Domainers Blog, Best Domain Publication, Best Registrar Award, Domainers Rising Star, Best Domainer Tools, Best Domain Financial Services.

Source DomainNews

Le blog parodique sur le maire socialiste de Villeurbanne était réalisé par le chauffeur du candidat UMP

Depuis trois semaines, un blog parodique se moquait du maire socialiste de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, et contre la député socialiste Pascale Crozon (respectivement rebaptisés Jean-Paulo 1er et Paulette).

Après une démarche auprès de l’Afnic, le maire a pu obtenir le nom de la personne qui avait réservé le nom de domaine Jean-Paulo-1.fr. Il s’agit de « l’homme à tout faire » et chauffeur du candidat UMP aux municipales, Henry Chabert.

20 minutes a recueilli les réactions des trois acteurs de cette histoire. « La satire est un droit. Mais je n’accepte pas l’utilisation de mon nom sans mon autorisation » a affirmé le maire. Son futur adversaire UMP a déclaré : « Je ne suis au courant de rien et j’espère que ce collaborateur n’en est pas l’auteur. Mais c’est un blog satirique comme il y en a d’autres, je l’ai trouvé plutôt drôle. Il faut savoir garder le sens de l’humour, même lors des élections. » Et le chauffeur-blogueur a réagi en disant : « J’ai fait ce site pour m’amuser. Chabert n’était au courant de rien. »

Ce blogueur n’a en tout cas pas été très malin de réserver un nom de domaine (surtout en .fr), ce qui a grandement facilité la tâche de sa victime. S’il avait utilisé un service de blogs (en particulier s’il avait choisi une plateforme américaine), il aurait pu préserver son anonymat nettement plus longtemps, voire indéfiniment…

Source Blogonautes