Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Toutes les infos sur l'univers des noms de domaine

Latest Posts

Maintenance du registre .MOBI : le 10 mars 2007 de 15h00 à 19h00

Une maintenance du registre .MOBI est programmée pour le 10 mars 2007 entre 15h et 19h.

Veuillez noter que les certificats de serveur du .MOBI SRS (epp.dotmobiregistry.net) et l’interface d’administration web (https://admin.dotmobiregistry.net) seront remplacés.

Les registrars qui vérifient le certificat de serveur .MOBI tout en se reliant au registre du .MOBI devront mettre à jour leur interface client avec la nouvelle information de certificat (avec la nouvelle date d’échéance).

Pendant cette maintenance, voici les fonctions disponibles :

  • SRS : Non disponible
  • Interface administration web : Non disponible
  • DNS : Disponible ; les noms continueront à résoudre normalement.
  • WHOIS : Non disponible
  • OT&E : Disponible

Décision de la Cour Fédérale du Canada du 5 février 2007 sur les flux transfrontaliers de données personnelles

Décision de la Cour Fédérale du Canada du 5 février 2007 sur les flux transfrontaliers de données personnelles

 » Vers une plus haute protection des données personnelles pour les citoyens Canadiens »

La Cour Fédérale du Canada dans une décision Philippa Lawson c/o Accusearch Inc. vient de se prononcer sur la possibilité d’ouvrir des enquêtes auprès d’organisations étrangères lorsque les données personnelles de citoyens Canadiens sont collectées, utilisées et vendues.

En l’espèce, une ressortissante Canadienne avait déposé plainte devant la Commission de Protection de la Vie Privée du Canada contre Abika.com pour collecte, utilisation et vente de données personnelles sans consentement des intéressés, et pour violation des textes de lois du Canada protégeant les données personnelles ( « Personal Information Protection and Electronic Documents Act, S.C. 2000 » PIPEDA ).

La Commission avait alors refusé l’ouverture d’une enquête et clôturé le dossier au motif qu’Abika.com opérait via la société Américaine Accusearch Inc. située hors des frontières.

L’affaire a été portée devant la Cour Fédérale du Canada pour révision de cette décison. La Cour décide que la Commission a toute autorité pour mener des enquêtes auprès d’organisations étrangères qui collectent, utilisent et vendent les données personnelles de citoyens Canadiens sans leur consentement.

Le Rapport d’enquête de la Commission permet au plaignant de saisir la Cour Fédérale du Canada qui peut infliger à ces organisations étrangères diverses sanctions notamment l’arrêt des pratiques litigieuses, ou le versement de dommages et intérêts.

Les Registrars sont fortement concernés par cette décision lorsqu’ils enregistrent des noms de domaine pour leurs clients Canadiens, donnant accès aux données personnelles via le service du Whois.

La décision intégrale est disponible à l’adresse suivante : www.cippic.ca

Publication au Journal Officiel du 8 février 2007 d’un décret relatif aux noms de domaine

Le Décret n? 2007-162 du 6 février 2007 relatif à l’attribution et à la gestion des noms de domaine de l’Internet et modifiant le code des postes et des communications électroniques a été publié au JO du 8 février 2007.

Il introduit au sein du code des postes et des communications électroniques une nouvelle section intitulée ‘ Attribution et gestion des noms de domaine de l’internet ‘ qui comprend 4 paragraphes :

Paragraphe 1er : Modalités de désignation et obligations des organismes chargés d’attribuer et de gérer les noms de domaine, au sein des domaines de premier niveau du système d’adressage par domaines de l’internet correspondant au territoire national.

Paragraphe 2 : Principes d’intérêt général régissant l’attribution des noms de domaine au sein de chaque domaine de premier niveau du système d’adressage de l’internet correspondant au territoire national.

Paragraphe 3 : Rôles des offices et bureaux d’enregistrement.

Paragraphe 4 : Dispositions particulières.

Consulter le décret sur Legifrance

RENFE, l’opérateur de train Espagnol, lance son site en .mobi

RENFE, l’opérateur ferroviaire national espagnol, a annoncé le lancement de son portail .mobi sur renfe.mobi.

Les voyageurs peuvent vérifier les horaires, les offres spéciales et recevoir des alertes. Bien qu’il ne soit pas encore possible d’acheter des billets, ce dispositif sera mis en place dans un avenir proche, selon Pedro Miguel López Hernández, le directeur de la communication de RENFE.

renfe.mobi est basé sur la plateforme d’esmeroMobilizer du Grupo Alma, pour lequel RENFE a dépensé €60,000 pour son site Web.

RENFE est déjà le deuxième opérateur européen de train qui met en place son site .mobi après le réseau belge Thalys de train à grande vitesse, qui a lancé l’année dernière thalys.mobi.

Confirmation : Il est légal d’enregistrer un nom de domaine générique même s’il est identique à une marque déposée !

Le propriétaire de plusieurs marques déposées ‘ PIG ‘ a lancé une procédure UDRP contre le propriétaire de pig.com. Le plaignant a précédemment essayé d’acheter ce nom, mais son offre de $ 21.000 n’a pas été acceptée. Il a alors poursuivi le propriétaire, justifiant sa démarche par le fait qu’utiliser ce nom pour un site de pay-per-click n’est pas une utilisation légitime.

Le propriétaire du nom de domaine a répondu avoir acheté ce nom pour $ 50.000, afin d’attirer du trafic Internet sur la base du mot ‘ pig ‘ (il a également elephant.com dans sa poche). C’est pourquoi il n’a pas accepté l’offre.

Le Panel a constaté que le propriétaire a enregistré ce nom de domaine en se basant sur la signification du terme ‘ porc ‘ dans le dictionnaire et non pour tirer profit de la marque générique du plaignant.

Source : http://domaine.blogspot.com/

Détournement de nom de domaine

La dispute sur un nom de domaine entre une société et son fournisseur de service est un cas typique géré par la Nominet Court et cela peut être étendu à d’autres services de résolution de dispute.

Les fournisseurs de service tels qu’un registrar, un Web-designer ou un ISP, enregistre souvent les noms de domaine suivant les instructions d’une société. Cependant, quelques fournisseurs de service n’hésitent pas à enregistrer les noms de domaine en leur nom propre, au lieu de celui de la société demandeuse. Pourquoi ? Le fournisseur veut en général s’assurer de la réception du paiement de son travail.

Quels sont les risques pour la société ? Le fournisseur de service tire bénéfice des droits illégitimes sur le nom de domaine au détriment de la société. En cas de conflit, il y a un risque de chantage du fournisseur de service, qui apparaît en tant que propriétaire dans le WHOIS.

Si la société engage des actions judiciaires contre le fournisseur de service, il lui sera plus difficile de récupérer le nom de domaine d’autant plus si cette société ne détient aucune droit sur le nom de domaine (marques déposées, enregistrement de société, etc. ).

C’est pourquoi les sociétés doivent être prudentes lors de l’enregistrement de nouveaux noms de domaine et s’assurer d’être propriétaire du nom de domaine. Dans certains cas, la société peut déléguer la propriété du nom de domaine à un tiers afin de protéger sa marque dans un ccTLD qui exige une présence locale (voir la gestion des risques sur un nom de domaine et la surveillance de noms de domaine).

dotMobi lance des outils dédiés au web mobile !

Le dotMobi a annoncé le lancement de sa nouvelle initiative ‘ Go mobile ! ‘ qui comprend les éléments structurants suivants :

  1. Ready.mobi – Un outil passionnant d’analyse qui fournit un rapport détaillé sur la manière dont votre site sera visible sur des téléphones portables. Testez-le, c’est très instructif !
  2. Dev.mobi – Un forum de développeurs qui fournit actualités, outils et applications à quiconque intéressé par le Web mobile. Il n’y a pour l’instant pas beaucoup d’activité sur le forum mais nous sommes sûrs que ceci changera sous peu.
  3. .Mobi Site Builder – un outil automatisé de création de site Web .mobi qui sera disponible auprès de tous les registrars du .mobi.

Cette initiative prouve de nouveau que le .mobi est beaucoup plus qu’une extension de nom de domaine !

Mise à jour du système de production du .ORG

Le 3 mars 2007, entre 15h00 et 19h00, un arrêt du système de production du .ORG est programmé, pour permettre le déploiement des noms de domaine IDN espagnols chez le registre .ORG, selon la règle du « 1er arrivé, 1er servi ».

Pendant cette période, le système de production du .ORG, comprenant l’outil d’administration web et le WHOIS, sera indisponible. Les domaines continueront à résoudre normalement.

Les IDN espagnols (uniquement, ne comprenant pas allemand, danois, hongrois, islandais, coréen (Hangul), letton, lithuanien, polonais et suédois) enregistrés entre le 3 mars 2007 à 19h00 et le 2 avril 2007 à 19h00 (pendant les 30 premiers jours de l’opération) seront placés soit en Server Delete Prohibited, en Server Transfer Prohibited, en Server Update Prohibited, en Server Renew Prohibited, ou en Server Hold. Ces statuts demeureront en l’état jusqu’au 2 mai 2007, pour permettre aux intérêts de propriété intellectuelle de lancer des actions d’UDRP si besoin.

Une FAQ et un guide, détaillant les IDN .ORG espagnols, seront disponibles le 1er février 2007.

AFNIC : absence du service Support et Contrôle client

Le lundi 5 février, le service Contrôle et Support client de l’AFNIC sera en formation groupée toute la journée. Les installations seront traitées normalement mais tous les dossiers nécessitant une intervention manuelle ou une gestion particulière ainsi que vos appels téléphoniques et mails d’informations ne seront traités que le lendemain.