Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Toutes les infos sur l'univers des noms de domaine

Latest Posts

Changer de nom de domaine sans perdre son référencement

Il peut arriver dans la vie d’un site d’avoir à changer de nom de domaine, souvent pour des raisons marketing (changement de nom de société, rachat, nouveau positionnement marketing, etc.). Pour les moteurs de recherche, les adresses de toutes les pages vont changer, et donc ils vont découvrir un nouveau site. Voici comment faire pour ne pas repartir de zéro dans le référencement, et optimiser la transition.

On peut distinguer deux cas de figure pour ce site qui change de nom de domaine :

  1. le site est récent (quelques mois maxi)
  2. le site est ancien et bien connu sur le web

Dans le premier cas, il n’y a rien de spécial à faire (même si les conseils qui suivent s’appliquent aussi), car de toute façon le référencement du site n’a pas encore vraiment commencé, donc ce changement de nom de domaine aura peu d’influence.

Par contre dans le deuxième cas, le problème peut être plus gênant, surtout si le site est très bien référencé avec le nom de domaine actuel. En effet, Google exploite désormais plusieurs informations liées à l’historique d’un site. Transférer sur un nouveau nom de domaine jusqu’alors inconnu de Google peut remettre à zéro (si on le fait mal…) toutes ces informations. Voici donc comment faire pour que le nouveau nom de domaine profite de tous les avantages de l’ancien en termes de référencement.

Remarque : Même si vous suivez tous les conseils qui suivent (et éventuellement d’autres !), il est assez probable que vous allez subir une baisse de trafic issu des moteurs de recherche pendant la période de transition. Malheureusement, elle sera plus forte chez Google que chez Yahoo et Live, donc si vous le pouvez, évitez de changer de nom de domaine !

Lire la suite sur Webrankinfo

Maintenance CNNIC

Nous avons été informés par le registre du .CN (CNNIC) qu’ils exécuteront une maintenance le dimanche 24 décembre 2006 de 13h00 à 17h00 (GMT+1, Paris). Pendant cet entretien l’enregistrement de .CN sera indisponible.
En outre, notez svp que le CNNIC nous a informé qu’ils exécuteront à présent les maintenances chaque dernier dimanche du mois.

Enregistrez vos noms de domaine en .TRAVEL

Le .travel est une extension dédiée au développement de l’e-commerce de l’industrie du voyage et du tourisme. Ce nom de domaine est géré par Tralliance pour la partie commerciale et par Neulevel (registre du .biz) pour la partie technique et le support.
En quoi le .travel apporte une valeur ajouté à un site ?
utah.travel, canada.travel, egypt.travel, italia.travel, …
Toutes les entreprises listées dans ce moteur disposeront d’une note donnée par les associations de voyagistes et de commentaires postés par les internautes, qu’ils aient un .travel ou non, mais les détenteurs d’un nom de domaine .travel devraient être privilégiés dans la recherche. De plus toutes les informations pour contacter le prestataire (hôtel, croisière, …) et réserver en ligne seront directement disponibles.
Les fonctionnalités de ce moteur de recherche seront aussi reprises dans une barre de navigateur à télécharger.
Qui peut enregistrer un nom de domaine .travel ?
Il faut appartenir à l’un des 18 secteurs de l’industrie du tourisme suivants :

  • Compagnies aériennes
  • Parcs d’attractions ou à thèmes
  • Maisons ‘ bed & breakfast ‘
  • Compagnies de bus, taxi, limousine
  • Camping
  • Compagnies de location de voiture
  • Fournisseurs de technologie de réservation de voyage
  • Organisateurs de congrès ou de meeting
  • Compagnies de croisières Ferries
  • Hôtels, Resorts, casinos
  • Offices du tourisme
  • Compagnies ferroviaires
  • Restaurants
  • Tours opérators
  • Agences de voyage
  • Médias ayant pour thème le voyage et le tourisme
  • Associations de voyageurs ou d’analyse du marché touristique

Comment enregistrer un .travel ?
Toutes les informations sur Namebay

Luttez contre le cyber-squatting

Lutte contre le cybersquatting : l’action en contrefaçon de marque
Le cybersquatting consiste à l’enregistrement d’un nom de domaine reprenant une marque en profitant du principe ‘ premier arrivé, premier servi ‘, dans le but de capter le trafic destiné à une marque bénéficiant le plus souvent d’une forte notoriété.

La victime du cybersquatting, titulaire d’une marque peut agir dans l’ordre juridique interne sur le fondement de l’action en contrefaçon. Cette action est fort souvent mise en oeuvre dans le cadre de litiges relatifs aux noms de domaine.

L’action en contrefaçon revêt un double aspect, elle peut constituer un délit civil et/ou un délit pénal.
L’action civile : obtention de dommages et intérêts
L’action civile en contrefaçon de marque peut être engagée par le propriétaire d’une marque qu’il estime contrefaite (art. L 716-5 du Code de la Propriété Intellectuelle). Elle est souvent précédée d’une mesure d’urgence, le référé-contrefaçon (art L716-6 du CPI) et dans ce cas le juge peut interdire, à titre provisoire, sous astreinte, la poursuite des actes contrefaisants.

L’action civile vise uniquement l’obtention de dommages et intérêts destinés à réparer le préjudice subi. Les tribunaux font preuve d’une certaine sévérité pour sanctionner la réservation abusive d’un nom correspondant à une marque. (Ex : 150 000 euros pour sfr.com)

L’action pénale : emprisonnement et peines d’amende
La victime d’une contrefaçon de marque peut également s’adresser aux juridictions répressives (article 716-9 du CPI) bien qu’en pratique, elles demeurent peu saisies, le juge peut dans ce cas condamner l’auteur des actes à des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 4 ans et à des amendes pouvant atteindre 400 000 euros.

L’action en contrefaçon peut également se cumuler à l’action en concurrence déloyale lorsque certaines manoeuvres visent à détourner la clientèle, si les faits de concurrence déloyale sont distincts des actes contrefaisants.

La Cour d’Appel de Paris dans l’arrêt du 30 juin 2006 condamne d’ailleurs le moteur de recherche Google sur un double fondement, celui de la concurrence déloyale et celui de la contrefaçon de marque en matière de référencement. Le tribunal considère que le moteur de recherche devrait filtrer les sites affichés et exclure ceux qui pratiquent la contrefaçon, cette opération étant techniquement réalisable. Le montant de la condamnation s’est élevé à 300 000 euros d’amende.

Aux dommages et intérêts, d’autres sanctions peuvent être infligées comme la radiation du nom, ou le transfert du nom.

Cette action peut être parallèlement menée aux procédures extrajudiciaires de résolution des litiges, mise en place par l’Icann et autres Registres, qui sont pour la plupart mises en oeuvre par l’Office Mondiale de la Propriété Intellectuelle.

En amont de ces procédures, et afin d’éviter le cybersquatting, la vigilance est de rigueur et le titulaire de marque peut se prémunir contre la contrefaçon en surveillant régulièrement les dépôts effectués auprès de l’INPI, mais aussi en « surveillant l’utilisation de certains noms sur internet.

.MOBI-lisez vous !

Après les échecs du wap et compte tenu de la pression grandissante de la voix sur IP sur les opérateurs mobile, les leaders de l’industrie de la téléphonie ont décidé de booster la vente de services gourmands en bande passante (facturée au client 😉 ), comme on a pu le voir durant la coupe du monde avec la vidéo. Il faut donc relancer l’internet mobile et c’est la mission d’un nouveau nom de domaine : le .mobi. Ses parents (google, vodafone, microsoft, nokia, samsung, Ericsson,…) se sont rassemblés pour offrir une multitude de services et inciter les autres entreprises majeures à proposer les mêmes services sur Internet que sur mobile.
Pour cette naissance et afin de garantir une optimisation des pages pour les utilisateurs, mtld le registre du nom de domaine .mobi a bénéficié de l’appui du W3C. Pour obtenir un site en .mobi il faudra donc se plier à quelques règles :

  • – Pour les noms de domaine de second et troisième niveau ( domain.mobi ou www.domain.mobi) le site doit être encodé en XHTML 1.0 mobi *, tant qu’une autre technologie ne sera pas reconnue.
  • – Un site en point mobi doit obligatoirement exister sur domain.mobi
  • – Les Frames sont rigoureusement interdites
  • XHTM 1.0 mobi :
    • Largeur du site 120 Pixels
    • Langage des pages XHTML – Basic Profile (1.0)
    • Encodage des caractères UTF-8
    • Format d’image JPEG GIF 89a (non-entrelacé, non-transparent, non-animé).
    • Poids maximum d’une page 20k Bytes.
    • Couleurs Couleurs web standards.
    • Feuille de style CSS Externe avec une définition interne du style et des propriétés des caractères

Si votre site en .mobi n’est pas en conformité vous aurez 60 jours avant qu’il ne soit mis en Hold. Et vous ne pourrez plus utiliser vos services.
L’objectif du .mobi : C’est de devenir une norme de l’internet mobile, permettant à tout client d’obtenir rapidement ses informations dans un format optimisé quel que soit son mobile.
Devenir le ‘ .com ‘ du mobile, tous les sites institutionnels pourraient dupliquer facilement leurs services en .mobi et donner une valeur ajoutée au wap actuel. C’est Google qui apporte la plus grande valeur ajoutée au mobi, en offrant un moteur à l’Internet moble et pour lequel l’indexation de site tiendra compte de l’extension .mobi et des critères d’éligibilité .mobi.
Quand enregistrer son nom de domaine .mobi ?

  • Période réservée aux membres de l’Industrie mobile : du 22 au 29 Mai 2006 « terminée »
  • Période réservée à l’enregistrement de marques déposées : du 12 juin au 22 septembre 2006 « terminée »
  • Ouverture à tous (landrush) : du 26 septembre au 10 octobre 2006
  • Enfin l’On-going période ou le registre mtld baisse ses tarifs : à partir du 11 octobre 2006 et définitive

Où protéger ou enregistrer ses noms de domaine .mobi ?

Enregistrez

vos noms de domaine .mobi
Les futurs sites à venir en .mobi devraient principalement être des duplications de sites et services à succès: google.mobi et tous les services actuels, ebay.mobi pour continuer à enchérir dans les transports ;), Les sites des banques, les magazines, la météo, …
Les pratiques recommandées du W3C :

  • L’identifiant pays doit être spécifié dans l’hôte (fr.domain.mobi) et conforme aux codes pays définis par l’ISO 3166-1-alpha-2
  • Minimiser le nombre de pages permettant d’obtenir une information
  • Pas de pop-up
  • Pas de redirection automatique des pages
  • Pas de gif ou d’image pour créer des espaces
  • Pas de tableau comme Lay-out
  • Fournir une alternative textuelle aux éléments non textuels
  • S’assurer qu’une information visible en couleur le soit aussi sans
  • Spécifier dans les mark-up le poids de la page
  • Effectuer des tests en réel .

Enregistrer un .mobi peut aussi être intéressant en vue du développement des services d’Enum pour utiliser pour toute sa famille en redirection prenom.mon.mobi en guise de numéro de téléphone, même si ce n’est pas encore pour demain.

Lassé de gérer vos noms de domaine ?

NAMEBAY met en place le service NAMEBAY PREMIUM qui vous propose de nous déléguer la gestion de vos noms de domaine sans que vous ayez à vous connecter à notre site pour créer, transférer ou renouveler vos noms de domaine.

CETTE OFFRE COMPREND *

  • transfert de votre parc de noms de domaine, si celui-ci se trouve chez un autre registrar
  • enregistrement de vos nouveaux noms de domaine
  • renouvellements
  • transfert registrars
  • administration de vos noms de domaine (changement de DNS, modifications de contacts, …)
  • mise en place des services attachés à vos noms de domaine
    • comptes pop
    • redirections mail
    • redirections web
    • gestion DNS avancée
  • assistance technique et commerciale 7j/7**
  • rapport sur votre parc de noms de domaine à la demande (tableau excel)

Un simple coup de téléphone ou un mail à un chargé de clientèle et votre demande est traitée !

Pour plus d’informations : premium@namebay.com ou http://www.namebay.com/premium/NAMEBAY-Premium.aspx

* SERVICES SUPPLEMENTAIRES – Dans le cadre de l?offre Namebay Premium, NAMEBAY peut être amené, à la demande du client, à fournir d?autres services liés aux noms de domaine que les services mentionnés ci-dessus. Ces prestations feront l?objet d?un bon de commande et d?une facturation distincts mais demeurent, sauf clause contraire, soumises aux présentes conditions particulières.
** accès à un chargé de clientèle, par téléphone, tous les jours ouvrés de 9h à 18h.
accès à un chargé de clientèle, par mail, les week-ends et jours fériés.

Enregistrement des mots-clés sur Internet en Chine

En Chine, l’enregistrement des mots-clés en idéogrammes chinois et en caractères latins est une nouvelle tendance du business, en progression depuis quelques mois.

L’objectif de ces mots-clés est de faciliter la navigation sur le Web, pour les utilisateurs chinois, en assortissant un mot-clé avec une URL.

Les mots-clés contenant des idéogrammes peuvent être coûteux comparés au gain en visibilité. En fait, cela se limite au territoire et aux utilisateurs chinois dont l’ISP (Internet Service Provider) est techniquement qualifié pour traduire des mots-clés en URLs.

Cependant l’approche de ces registrars semble être légitime, certains d’entre eux n’hésitent pourtant pas à employer des méthodes litigieuses et agressives pour forcer l’enregistrement pour ces mots-clés sur Internet, mais également avec les IDNs.

Une île ICANN privée sur Second Life ?

Si vous êtes nouveau sur Second Life, cliquez ici pour créer votre personnage, puis téléchargez le logiciel (disponible pour Windows, Mac, et Linux) puis connectez-vous !

Une fois que vous êtes ‘in world’ (connecté sur votre espace Second Life), vous débarquez dans un espace d’orientation. C’est un endroit où vous pouvez vous vêtir, changer votre apparence et en apprendre un peu plus au sujet de la navigation sur SecondLife. Une fois que vous serez familier avec l’interface, rendez vous sur l’île Ninca. Voici comment y parvenir.

En bas à droite de votre fenêtre Second Life, vous pouvez voir un bouton appelé ‘map’ (carte). Vous pouvez également choisir la ‘ carte du monde (world map) ‘ à partir du menu de vue. Sur la droite de la fenêtre de la carte, vous verrez trois cercles rouges. Le troisième vers le bas sert pour la ‘ recherche par région. ‘ Saisissez ‘ Ninca ‘ dans ce champ puis cliquez sur le bouton de recherche. Une carte de Ninca devrait commencer à s’afficher dans la fenêtre de la carte, et vous verrez le mot ‘ Ninca ‘ dans votre boîte de résultat de recherche. Cliquez sur ‘ Ninca ‘ dans la boîte de recherche, puis cliquez sur le bouton ‘Teleport’ en bas à droite. Vous débarquez au milieu de l’île Ninca ! Je ne suis pas sûr de la direction dans laquelle vous serez à votre arrivée, donc effectuez un rapide tour d’horizon jusqu’à ce que vous voyiez le cercle des drapeaux entourant une grande fontaine. C’est le centre du service de conférence. Marcher ou voler et faites le tour. (J’ai mis à jour la page d’ICANNWiki avec ces astuces.)

Les portes du centre de conférence principal sont ouvertes. Les portes du petit centre de conférence, avec trois salles de pause, sont fermées, mais vous pouvez les ouvrir en cliquant simplement sur les portes. Vous êtes bienvenu n’importe où sur l’île. Rien n’est verrouillé ou privé.

Juste derrière les portes du centre de conférence principal, vous verrez plusieurs tables en verre. J’ai commencé à laisser quelques infos de base pour la réunion de Sao Paulo sur ces tables. Cliquez sur les brochures, et récupérez le briefing sous forme de notecards. Si vous avez des éléments que vous voudriez déposer, contactez-moi.

Source : Bret Fausett, http://blog.lextext.com/blog/_archives/2006/10/25/2447512.html

.asia : une nouvelle extension régionale approuvée par l’ICANN

L’ICANN a validé la création du .Asia le 18 octobre 2006. Il sera disponible dans les 6 à 9 mois qui viennent.

Ce Top Level Domain (TLD) vise à mettre en lumière sur l’Internet des entreprises et des individus basés en Asie-Pacifique et à atteindre la communauté la plus grande.

Le .Asia supportera dans un premier temps l’alphabet latin, puis les langues asiatiques (IDNs), selon l’organisation DotAsia Ltd.
Cette société se compose de membres de l’ICANN qui gèrent les registres des ccTLDs de la zone asiatique.

L’enregistrement du point Asie sera divisé en 2 étapes :

  1. d’abord, la période de sunrise pour les propriétaires de marque déposée
  2. puis, l’ouverture générale pour les entités actuelles en Asie Pacifique.

Au delà de l’ouverture du ‘ .asia ‘, c’estsurtout une question de concurrence avec les principaux TLDs (en particulier le .com) et de croissance d’Internet dans ce secteur. A ce jour, il y a environ 400 millions d’utilisateurs d’Internet en Asie (voir des détails dans la table ci-dessous).

Country Internet users
China 123 000 000
Japan 86 300 000
India 60 000 000
South Korea 33 900 000
Indonesia 18 000 000
Taïwan 13 800 000
Malaysia 11 016 000
Vietnam 10 711 000
Pakistan 10 500 000


Source : Internet World Stats
(mise à jour en septembre 2006)