Toute l'actualité des noms de domaine

Toute l'actualité sur l'univers des noms de domaine

Dernières news !

Confirmation : Il est légal d’enregistrer un nom de domaine générique même s’il est identique à une marque déposée !

Le propriétaire de plusieurs marques déposées ‘ PIG ‘ a lancé une procédure UDRP contre le propriétaire de pig.com. Le plaignant a précédemment essayé d’acheter ce nom, mais son offre de $ 21.000 n’a pas été acceptée. Il a alors poursuivi le propriétaire, justifiant sa démarche par le fait qu’utiliser ce nom pour un site de pay-per-click n’est pas une utilisation légitime.

Le propriétaire du nom de domaine a répondu avoir acheté ce nom pour $ 50.000, afin d’attirer du trafic Internet sur la base du mot ‘ pig ‘ (il a également elephant.com dans sa poche). C’est pourquoi il n’a pas accepté l’offre.

Le Panel a constaté que le propriétaire a enregistré ce nom de domaine en se basant sur la signification du terme ‘ porc ‘ dans le dictionnaire et non pour tirer profit de la marque générique du plaignant.

Source : http://domaine.blogspot.com/

Détournement de nom de domaine

La dispute sur un nom de domaine entre une société et son fournisseur de service est un cas typique géré par la Nominet Court et cela peut être étendu à d’autres services de résolution de dispute.

Les fournisseurs de service tels qu’un registrar, un Web-designer ou un ISP, enregistre souvent les noms de domaine suivant les instructions d’une société. Cependant, quelques fournisseurs de service n’hésitent pas à enregistrer les noms de domaine en leur nom propre, au lieu de celui de la société demandeuse. Pourquoi ? Le fournisseur veut en général s’assurer de la réception du paiement de son travail.

Quels sont les risques pour la société ? Le fournisseur de service tire bénéfice des droits illégitimes sur le nom de domaine au détriment de la société. En cas de conflit, il y a un risque de chantage du fournisseur de service, qui apparaît en tant que propriétaire dans le WHOIS.

Si la société engage des actions judiciaires contre le fournisseur de service, il lui sera plus difficile de récupérer le nom de domaine d’autant plus si cette société ne détient aucune droit sur le nom de domaine (marques déposées, enregistrement de société, etc. ).

C’est pourquoi les sociétés doivent être prudentes lors de l’enregistrement de nouveaux noms de domaine et s’assurer d’être propriétaire du nom de domaine. Dans certains cas, la société peut déléguer la propriété du nom de domaine à un tiers afin de protéger sa marque dans un ccTLD qui exige une présence locale (voir la gestion des risques sur un nom de domaine et la surveillance de noms de domaine).

dotMobi lance des outils dédiés au web mobile !

Le dotMobi a annoncé le lancement de sa nouvelle initiative ‘ Go mobile ! ‘ qui comprend les éléments structurants suivants :

  1. Ready.mobi – Un outil passionnant d’analyse qui fournit un rapport détaillé sur la manière dont votre site sera visible sur des téléphones portables. Testez-le, c’est très instructif !
  2. Dev.mobi – Un forum de développeurs qui fournit actualités, outils et applications à quiconque intéressé par le Web mobile. Il n’y a pour l’instant pas beaucoup d’activité sur le forum mais nous sommes sûrs que ceci changera sous peu.
  3. .Mobi Site Builder – un outil automatisé de création de site Web .mobi qui sera disponible auprès de tous les registrars du .mobi.

Cette initiative prouve de nouveau que le .mobi est beaucoup plus qu’une extension de nom de domaine !

Mise à jour du système de production du .ORG

Le 3 mars 2007, entre 15h00 et 19h00, un arrêt du système de production du .ORG est programmé, pour permettre le déploiement des noms de domaine IDN espagnols chez le registre .ORG, selon la règle du « 1er arrivé, 1er servi ».

Pendant cette période, le système de production du .ORG, comprenant l’outil d’administration web et le WHOIS, sera indisponible. Les domaines continueront à résoudre normalement.

Les IDN espagnols (uniquement, ne comprenant pas allemand, danois, hongrois, islandais, coréen (Hangul), letton, lithuanien, polonais et suédois) enregistrés entre le 3 mars 2007 à 19h00 et le 2 avril 2007 à 19h00 (pendant les 30 premiers jours de l’opération) seront placés soit en Server Delete Prohibited, en Server Transfer Prohibited, en Server Update Prohibited, en Server Renew Prohibited, ou en Server Hold. Ces statuts demeureront en l’état jusqu’au 2 mai 2007, pour permettre aux intérêts de propriété intellectuelle de lancer des actions d’UDRP si besoin.

Une FAQ et un guide, détaillant les IDN .ORG espagnols, seront disponibles le 1er février 2007.

Présidentielles : quand les noms de domaine font campagne

Le Forum des droits sur l’internet avait mis sur pied en 2006, un Observatoire de la web campagne présidentielle. Sa mission ? Suivre les usages du web politique sur la période 2007-2008, une période charnière compte tenu du rendez-vous politique.
Premiers travaux ? Un sujet épineux, celui de la réservation et de l’utilisation abusives de noms de domaine, autour des dénominations utilisées par les candidats à l’élection présidentielle. Le phénomène, presque amusant au premier abord, se rencontre à chaque campagne.

Lire la suite sur PCInpact

Le .EU : une réussite au Royaume-Uni malgré les confusions sur sa signification

Le compte-rendu de ce sondage tend à prouver l’efficacité du .EU pour les petites entreprises qui l’utilise.
Cependant seule la moitié des PME britanniques en comprennent sa signification.

Sur la totalité des entreprises qui utilisent un domaine .eu, deux-tiers vante son efficacité et la moitié que le domaine .eu a bénéficié à la hausse d’image de leur société. Cependant un autre sondage montre qu’environ la moitié des PME sont perplexes quant à la représentation des noms de domaine .eu.

Cette étude comprend les réponses de plus de 2.600 PME européennes à travers le R-U, la France et l’Allemagne.

Source : http://uk.webhostdir.com/news/articles/shownews.asp?id=19211

Verisign :”hausse du prix de vente des .com et .net cette année !”

VeriSign a confirmé, de façon quasi-certaine, une augmentation des tarifs annuels sur l’enregistrement des noms de domaine .com et .net durant cette année, et très probablement dès sa première moitié, selon Stratton Sclavos, président de VeriSign. Le dernier accord entre ICANN et VeriSign permet à VeriSign d’augmenter les prix des .com et des .net entre, respectivement, 7% et 10% par an.

Source : http://cbronline.com/article_news.asp?guid=FD0253D5-536B-4268-95A5-359B4EC8E9B2

Realestate.net vendu pour 300.000$ !

Real Estate.NET Holdings Pty Ltd, une nouvelle compagnie créée par l’équipe qui gère les noms de domaine Rooms.NET et Local.NET, a annoncé qu’elle a officiellement acquis le nom de domaine Realestate.NET.

La société prévoit de développer ses parts du marché et de développer RealEstate.NET, vers un réseau mondial de solutions pour les agents immobiliers, se focalisant pour commencer sur les Etats-Unis.

‘ Nous pensons que les agents immobiliers et les consommateurs ont besoin d’accéder à une plus grande variété de services sur l’Internet, sans se soucier des adhésions comme membre à plusieurs sites Web pour atteindre ce but et nous croyons vraiment pouvoir satisfaire ces besoins avec une seule marque – RealEstate.NET, ‘ a dit Mason Fok, Président de la Real Estate.NET Holdings.

Le lancement du site Web RealEstate.NET est officiellement prévu pour février. Les agents immobiliers devenant membre de ce site pourront utiliser des adresses email du type « @realestate.net », leur fournissant dès lors prestige et crédibilité.

Commentaires du Daily Domainer :

Une vente merveilleuse et certainement autant pour l’acheteur que pour le vendeur. Car le choix de .com devenant plus restreint, les sociétés se tournent de plus en plus vers d’autres extensions. On peut ainsi se demander à combien le nom de domaine realestate.com serait parti !

Source : Daily Domainer – 1er février 2007