Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: russie

Un nouveau nom de domaine russe en cyrillique

Cette année, la Russie se dote d’un second nom de domaine en cyrillique. L’enregistrement des sites avec le nom de domaine terminant par « .рус » commence prochainement.

Ce deuxième nom de domaine sera apprécié par des russophones de Russie, Ukraine, Biélorussie, Kazakhstan et de beaucoup d’autres pays et promet de devenir parmi les plus dynamiques du monde.

Les sociétés et les propriétaires de marques commerciales seront les premiers à pouvoir se réserver leurs adresses électroniques dans la nouvelle zone Internet. Ensuite viendra le tour de tous les autres qui le souhaitent, et cela indépendamment de leur lieu de résidence et nationalité. Un commentaire du rédacteur du portail Communications mobiles, Léonti Boukstein :

« La procédure sera la même comme pour le domaine «.рф». La réservation commerciale a été ouverte il y a deux ans et s’est déroulée assez activement. Je pense que le nom de domaine «.рус» ne sera pas de trop. Et ce pour des considérations de prestige, de protection contre les interceptions et pour plus de confort sur Runet (Internet en langue russe). Nous avons un potentiel de croissance. Le business et les privés passent activement aux symboles cyrilliques. »

Les usagers russophones d’un nom de domaine en « .рус » se chiffrent à plus de 250 millions à travers le monde.

La zone « .рф » croît au rythme journalier de 600 sites et en compte actuellement quelque 900 000. A titre de comparaison, dans la zone « .ru », on dénombre quelque 5 millions de noms de domaine nationaux avec une croissance d’environ 3 000 sites par jour.

Parmis les noms de domaines en cyrillique, on trouve ceux de la Serbie (« .срб »), le Kazakhstan (« .каз »), ainsi que le Vatican officiel (« .католик »). L’Ukraine en a depuis 2013 (« .укр »).

De nombreuses villes russes entendent également prendre leurs propres noms de domaine. Ainsi, ICANN a donné le feu vert à la fois pour deux nouveaux noms de domaine s’agissant de la capitale russe, en latin « .moscow » et en cyrillique « .москва ». La réservation des premières adresses électroniques commencera dès le mois d’avril.
Auteur: Tatiana Golovanova

Source: french.ruvr.ru

FLASH INFO: EN ROUTE POUR LE GRAND NORD ! Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

Flash Info  –  Décembre  2010 –  NAMEBAY  | créateur de noms de domaine

Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

A l’approche de l’Hiver, protégez vos domaines du froid …

Fini l’été indien, les feuilles mortes et la douceur d’automne; L’hiver est proche et Namebay vous propose une petite exploration dans le Nord du globe … ce mois-ci à l’honneur : Groenland (.GL), Norvège (.CO.NO), Islande (.IS), Fédération de Russie (.РФ) et Lettonie (.LV) …

.GL (Groenland) : 75 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.CO.NO (Norvège) : 45 euros HT

en pré-enregistrement pour l’ouverture du 22 février 2011

OUVERT A TOUS – Pas de présence locale requise.

.IS (Islande) : 99 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.РФ (.RF)(Fédération de Russie – cyrillique): 35 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.LV (Lettonie): 79 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

PROMO .EU à 2€ HT/an ! DERNIER MOIS
Jusqu’au 31 décembre 2010

Profitez du prix exceptionnel de 2€ HT/an, au lieu de 12€ HT/an, pour l’enregistrement de vos domaines en .EU !!!

SUNRISE PROLONGEE POUR LE .SO …

Sunrise .SO : Jusqu’au 31 décembre 2010

Pré-enregistrez dès maintenant votre nom de domaine pour cette phase pour seulement 70€ HT/1 an.

Landrush .SO : du 10/01/2011 au 28/02/2011. Ouverture totale .SO : à partir du 1er avril 2011.

BONNES FETES DE FIN D’ANNEE

Toute l’équipe de Namebay vous remercie de votre fidélité en 2010 et vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Rendez-vous en 2011 pour une année riche en nouveautés…

COMMANDER DES NOMS DE DOMAINE

Vous pouvez couvrir ou protéger vos noms de domaine et marques sur les 5 continents : 11 extensions génériques du .com au .travel, en passant par le .pro et le .aero, 39 extensions européennes, 10 extensions africaines, 20 extensions américaines, 10 extensions océaniennes et 18 extensions asiatiques.

Si vous souhaitez profiter de ces opérations pour commander vos noms de domaine, rendez-vous sur notre site.

Toute l’équipe de Namebay reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Internet: les Russes peuvent désormais inscrire des domaines en cyrillique

Les Russes peuvent désormais enregistrer des noms de domaines en cyrillique sur internet, une possibilité attendue depuis des années de domination de l’alphabet latin, selon le centre de coordination des domaines nationaux jeudi.

«À 12h00 (09H00 GMT), l’enregistrement des noms de domaines a débuté», a indiqué le centre dans un communiqué.

Ces noms de domaine se terminent par les lettres «r» et «f» en cyrillique, pour «Rossiiskaïa Federatsia», en lieu et place des «.ru» utilisés jusqu’à présent pour les noms de domaine russes en caractères latins.

Parmi les premiers domaines enregistrés, se trouvent notamment les équivalents en russe de travail.rf, video.rf ou bien téléphone.rf ou encore appartement.rf, précise également l’organisation.

«À 13h15, 77867 nouveaux domaines avait été enregistrés, en tout il y en a 96258», est-il ajouté.

Le gouvernement, les entreprises, les groupes de médias et les organisations non commerciales s’étaient en effet vu accorder un accès prioritaire à l’enregistrement avant jeudi, et près de 18.000 domaines avaient déjà été enregistrés.

Andreï Kolesnikov, directeur du centre de coordination, a indiqué que le prix de l’enregistrement d’un nom de domaine en cyrillique serait le même que pour ceux en caractère latin, soit entre 500 et 600 roubles (12-14 euros).

Jeudi, les sites ayant un domaine en cyrillique n’étaient pas encore accessibles.

Source: Technaute.ca

Internet: la Serbie se dote d’un nom de domaine en cyrillique

MOSCOU, 9 novembre – RIA Novosti

La Serbie est le deuxième pays après la Russie à recevoir un nom de domaine en cyrillique, a annoncé mardi l’ICANN, groupe chargé du contrôle des noms de domaine et des adresses numériques du monde.

La procédure d’enregistrement du nom de domaine « .СРБ » (« .srb ») commencera au deuxième semestre de 2011, a rapporté lundi le Registre serbe pour le domaine internet national (RNIDS). Ce nom a été choisi par les internautes serbes lors d’un vote en ligne en juillet.

Fin octobre 2009, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a entériné l’utilisation de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin pour les adresses Internet de premier niveau dès la mi-2010. Le premier nom de domaine non latin – en caractères arabes – a fait son apparition sur Internet début mai. Il s’agit du site du Ministère égyptien de l’information et de la communication.

La Russie a enregistré le premier nom de domaine en cyrillique à la mi-mai.

Source: Rian.ru

RUSSIE – Vladimir Poutine tisse sa toile en vue de 2012

La première étape de l’enregistrement des noms de domaine en alphabet cyrillique est terminée. Au total, 18.000 sites ont été enregistrés avec l’extension .rf pour Fédération de Russie : ils s’adressent avant tout aux russophones ignorant l’alphabet latin. Les institutions d’État, des compagnies propriétaires de noms de marque, les médias et les ONG ont déposé leurs demandes d’enregistrement. Mais la procédure a été entachée de deux polémiques. D’abord, le jour du lancement où les premières requêtes de noms d’adresse déposées du type sex.rf, striptease.rf, rencontres.rf se sont accumulées… Puis, plus sérieusement, à la fin de la procédure, lorsqu’il est apparu que le département d’information du service fédéral de protection (FSO), chargé des ressources Internet du pouvoir, avait fait enregistrer quelques adresses combinant le nom du Premier ministre Vladimir Poutine et 2012, année des présidentielles en Russie pour obtenir des noms de domaines du genre « Poutine-2012.rf ». Opération dont le président actuel du pays et grand utilisateur du Web Dmitri Medvedev a été privé…

Les commentaires des médias ne se sont pas fait attendre : « Poutine enregistré aux élections » – titrait le quotidien en ligne Gazeta.ru. Les utilisateurs d’Internet se souviennent bien que Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pendant les élections de 2000 et 2004. De quoi alimenter les spéculations. « Le gouvernement n’a pas autorisé cet enregistrement », se justifie l’attaché de presse du Premier ministre Dmitri Peskov. Il n’empêche, le FSO a été obligé de retirer les noms des sites faisant allusion à l’éventuelle réélection de Vladimir Poutine. Mais pas question pour le service fédéral de protection de laisser tomber d’autres adresses consacrées à l’ancien président : poutine-et-les-tigres.rf ou encore poutine-et-les-bélougas.rf sont entre ses mains !

Source: Le Point

Une adresse internet « Poutine 2012 » déposée en Russie

Un organisme gouvernemental russe a fait enregistrer l’adresse internet « Poutine-2012.rf », nouvel indice que l’actuel Premier ministre pourrait se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Le service fédéral des gardes du corps, chargé de la protection des personnalités, a fait enregistrer cet été plus de 400 adresses en cyrillique, précise vendredi le site internet de gestion des noms de domaine en cyrillique www.stat.ref.ru. Parmi ces adresses, six combinent le nom de Poutine et 2012.

Aucune de ces adresses ne laisse toutefois supposer que l’actuel président russe Dmitri Medvedev compte briguer un nouveau mandat.

Le 6 septembre, Vladimir Poutine a laissé entendre qu’il pourrait se présenter à la présidentielle, initiative qui lui assurerait sans doute un nouveau mandat à la tête du Kremlin. Il avait cité l’exemple de Franklin D. Roosevelt, qui a dirigé les Etats-Unis de 1933 à sa mort en avril 1945, avant que l’exercice de la présidence américaine soit limité à deux mandats.

La constitution russe a empêché Vladimir Poutine de se représenter en 2008 après son second mandat présidentiel de quatre ans, mais il lui est possible de se porter à nouveau candidat dans deux ans.

Vladimir Poutine est considéré comme « l’homme fort » du tandem qu’il forme avec le président Dmitri Medvedev, dont il avait fait son successeur désigné. Medvedev a modifié la constitution fin 2008 afin de porter à six ans la durée des futurs mandats présidentiels.

Poutine, 57 ans, et Medvedev, 44 ans, ont fait comprendre que l’un d’eux serait candidat à la présidence et qu’ils s’entendraient à l’avance pour déterminer lequel ce serait.

« Plus personne ne croit que Medvedev se portera candidat car Poutine semble être déjà en campagne », a remarqué Alexeï Moukhine, expert au Centre d’information politique.

Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a assuré que ces noms de domaine ne signifiaient pas nécessairement que le Premier ministre entendait se réinstaller au Kremlin.

« C’est une mesure nécessaire destinée à éviter tout usage malveillant des noms de domaine liés à des personnalités célèbres », a dit Dmitri Peskov.

Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pour promouvoir ses candidatures aux élections de 2000 et 2004.

Conor Humphries, avec Gleb Bryanski; Guy Kerivel et Bertrand Boucey pour le service français

Source: l’express.fr

La capitale russe aura son propre nom de domaine de haut niveau sur Internet.

Les registrars russes vont demander l’extension “. Moscow”

A la veille de la Journée de la Ville de Moscou registraire de noms de domaine nationaux RU-CENTER a lancé un projet pour le domaine urbain. Moscou et. Moscou pour la capitale russe. Une proposition, selon un communiqué de presse, le registraire, a été envoyée au maire de Moscou, Yuri Luzhkov et des comités spéciaux et les ministères du gouvernement de Moscou. En outre, il a gagné le site officiel du projet – www.domainmoscow.ru. Pour célébrer la Journée de la capitale sur Septembre 4-5, 2010 à l’Tzaritzyno Musée-réserve permettra de recueillir des signatures en faveur du projet.

Domaine doit décharger la zone “RU”, pour aider les utilisateurs de naviguer facilement sur les sites de Moscou, et de devenir l’une des cartes de visite de la capitale russe. On ne sait pas si elle intéresser les utilisateurs, les sceptiques doute.

Source: Mosgorteplo.com

La Russie lance le premier nom de domaine en cyrillique

MOSCOU, 13 mai – RIA Novosti

La Russie a lancé jeudi le premier nom de domaine de premier niveau en cyrillique au monde (.РФ, sigle de la Fédération de Russie en russe), a annoncé jeudi à Moscou Andreï Kolesnikov, directeur du Centre de coordination du domaine national RU.

« Le premier nom de domaine en cyrillique au monde a vu le jour dans la nuit du 12 au 13 mai, les deux premiers sites utilisant le nouveau nom cyrillique sont президент.рф (president.rf) et правительство.рф (pravitelstvo.rf), les sites du président et du gouvernement russes », a indiqué M.Kolesnikov lors du premier forum sur la gestion d’Internet.

Il faut disposer d’un navigateur récent pour pouvoir visiter les sites utilisant le nouveau nom de domaine, a ajouté M.Kolesnikov qui a reçu un certificat de gestion du nouveau domaine des mains de Rod Beckstrom, président de l’ICANN, groupe chargé du contrôle des noms de domaine et des adresses numériques du monde.

Fin octobre 2009, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a entériné l’utilisation de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin pour les adresses Internet de premier niveau dès la mi-2010. Il est possible de déposer des noms de domaine écrits en arabe, chinois, coréen, cyrillique, hébreu et japonais depuis le 16 novembre.

Le premier nom de domaine non latin – en caractères arabes – a fait son apparition sur Internet la semaine dernière. Il s’agit du site du Ministère égyptien de l’information et de la communication.

Source: Fr.rian.ru

Les conditions d’enregistrement de noms de domaine se durcissent

Les bureaux d’enregistrement subissent actuellement les revirements de certains registres. Derniers exemples en date, Godaddy quitte la Chine, la Russie durcit ses conditions d’enregistrement et OVH ne peut pas vendre de .Tn en Tunisie !

Dur, dur d’être « registrar » ! Ce métier achoppe de plus en plus sur les nouvelles conditions d’enregistrement dictées par chaque extension, qui peut s’amuser à les changer à tout moment.

Ainsi, le numéro un mondial des prestataires de noms de domaine (j’ai nommé Godaddy) a annoncé courageusement qu’il allait se retirer du marché chinois. A la manière du grand frère américain Google, Godaddy a déclaré qu’il ne souhaite pas « se conduire comme un fonctionnaire du gouvernement chinois ». L’impavide Godaddy renonce donc à un marché immense où il gère, depuis 2005, 27 000 .Cn. La situation financière de cette société peut s’en trouver affaiblie.
Je l’ai déjà écrit dans une chronique précédente, déposer un .Cn est devenu une chimère. Avec les conditions d’enregistrement devenues draconiennes, aucun prestataire n’est en mesure d’en déposer un facilement .CN. Tous n’ont cependant pas communiqué aussi habilement que Godaddy.

La Chine n’est pas le seul pays à faire volte-face. Récemment, la Russie a exigé la fourniture d’une copie de son passeport ou des documents justifiant la création d’une société pour créer un .Ru ! Des règles drastiques qui remplacent une charte auparavant très libre.
Des accréditations impossibles à obtenir

Les pays peuvent aussi choisir de ne pas avoir de « registrar » étranger sur ses terres. Ainsi, on apprend que le leader français OVH, qui n’est pas fournisseur d’accès internet local, ne pourra pas devenir le bureau officiel du .Tn tunisien. L’hébergeur devra donc trouver un partenaire sur place pour commercialiser des noms de domaine tunisiens. Une pratique habituelle : il s’agit d’utiliser les accréditations de confrères quand les conditions pour être « registrar » sont trop draconiennes.
Certains pays se sont même en partie affranchis de ce système en vendant directement leurs extensions via leur registre. 25 % des extensions nationales fonctionnent de cette manière. Il s’agit essentiellement de pays en voie de développement mais pour d’autres, c’est un choix assumé.

Le .Ch suisse est ainsi vendu en direct par le registre national Switch, ou sa quarantaine de bureaux d’enregistrement officiels. Ce nombre de partenaires est faible par rapport au quasi millier de bureaux accrédités par l’Afnic pour le .Fr. Il est vrai que pour être « registrar » du .Ch, il faut déjà posséder 1 000 noms de domaine locaux. Encore une spécificité locale à laquelle les bureaux d’enregistrement doivent s’adapter.

Source: O1.net
Auteur: Jean-François Poussard

La Russie veut « nettoyer » son nom de domaine .ru

Il faudra désormais présenter une copie de son passeport ou des documents justifiant la création d’une entreprise pour ouvrir un site Web en .ru, le nom de domaine de la Russie. Jusqu’à présent, comme dans la vaste majorité des pays, les éléments nécessaires pour ouvrir un site étaient uniquement déclaratifs : nom et prénom ou nom de la société, ainsi qu’une adresse e-mail et un numéro de téléphone.

Depuis plusieurs années, le nom de domaine russe est privilégié par les éditeurs de sites douteux, qui achètent des noms de domaine en utilisant de fausses identités, et les sites en .ru ont donc acquis une très mauvaise réputation. Jeu en ligne, pornographie, escroqueries diverses, téléchargement de logiciels ou de films : la Russie, qui avait jusqu’ici largement fermé les yeux sur le contenu hébergé par les sites en .ru souhaite désormais mener la chasse aux sites illégaux.

Seule la Chine demande également une pièce d’identité pour l’ouverture d’un site utilisant le nom de domaine du pays, le .cn. Présentées comme une mesure visant à lutter contre la pornographie en ligne, lors de leur mise en place le mois dernier, ces nouvelles mesures avaient été vivement critiquées par les défenseurs de la liberté d’expression, qui y voient une nouvelle manière pour Pékin de contrôler ce qui se dit sur Internet.

L’anonymat relatif dont peuvent jouir les éditeurs de site est plus généralement dans le colimateur des agences de lutte contre la criminalité. Le FBI américain et la Soca britannique conjuguent ainsi leurs efforts pour obtenir une coordination des politiques mondiales en matière de création de sites Web, et demandent à l’Icann, l’organisme de gestion du Web, de durcir les critères d’attribution des noms de domaine.

En France, les conditions du .fr
Ouvert en 1996, le domaine .fr était à l’origine réservé aux entreprises et associations françaises, qui devaient justifier de leur existence.

Les conditions d’attribution se sont depuis largement réduites : depuis 2006, tout particulier peut acheter un nom de domaine en .fr en fournissant ses coordonées.

La jursiprudence française est cependant très sévère envers les « cybersquatteurs », qui achètent par exemple le nom de domaine d’une entreprise pour le revendre ensuite beaucoup plus cher.

Source: Le Monde.fr