Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Une adresse internet « Poutine 2012 » déposée en Russie

Un organisme gouvernemental russe a fait enregistrer l’adresse internet « Poutine-2012.rf », nouvel indice que l’actuel Premier ministre pourrait se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Le service fédéral des gardes du corps, chargé de la protection des personnalités, a fait enregistrer cet été plus de 400 adresses en cyrillique, précise vendredi le site internet de gestion des noms de domaine en cyrillique www.stat.ref.ru. Parmi ces adresses, six combinent le nom de Poutine et 2012.

Aucune de ces adresses ne laisse toutefois supposer que l’actuel président russe Dmitri Medvedev compte briguer un nouveau mandat.

Le 6 septembre, Vladimir Poutine a laissé entendre qu’il pourrait se présenter à la présidentielle, initiative qui lui assurerait sans doute un nouveau mandat à la tête du Kremlin. Il avait cité l’exemple de Franklin D. Roosevelt, qui a dirigé les Etats-Unis de 1933 à sa mort en avril 1945, avant que l’exercice de la présidence américaine soit limité à deux mandats.

La constitution russe a empêché Vladimir Poutine de se représenter en 2008 après son second mandat présidentiel de quatre ans, mais il lui est possible de se porter à nouveau candidat dans deux ans.

Vladimir Poutine est considéré comme « l’homme fort » du tandem qu’il forme avec le président Dmitri Medvedev, dont il avait fait son successeur désigné. Medvedev a modifié la constitution fin 2008 afin de porter à six ans la durée des futurs mandats présidentiels.

Poutine, 57 ans, et Medvedev, 44 ans, ont fait comprendre que l’un d’eux serait candidat à la présidence et qu’ils s’entendraient à l’avance pour déterminer lequel ce serait.

« Plus personne ne croit que Medvedev se portera candidat car Poutine semble être déjà en campagne », a remarqué Alexeï Moukhine, expert au Centre d’information politique.

Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a assuré que ces noms de domaine ne signifiaient pas nécessairement que le Premier ministre entendait se réinstaller au Kremlin.

« C’est une mesure nécessaire destinée à éviter tout usage malveillant des noms de domaine liés à des personnalités célèbres », a dit Dmitri Peskov.

Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pour promouvoir ses candidatures aux élections de 2000 et 2004.

Conor Humphries, avec Gleb Bryanski; Guy Kerivel et Bertrand Boucey pour le service français

Source: l’express.fr