Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: idn

Internet: les Russes peuvent désormais inscrire des domaines en cyrillique

Les Russes peuvent désormais enregistrer des noms de domaines en cyrillique sur internet, une possibilité attendue depuis des années de domination de l’alphabet latin, selon le centre de coordination des domaines nationaux jeudi.

«À 12h00 (09H00 GMT), l’enregistrement des noms de domaines a débuté», a indiqué le centre dans un communiqué.

Ces noms de domaine se terminent par les lettres «r» et «f» en cyrillique, pour «Rossiiskaïa Federatsia», en lieu et place des «.ru» utilisés jusqu’à présent pour les noms de domaine russes en caractères latins.

Parmi les premiers domaines enregistrés, se trouvent notamment les équivalents en russe de travail.rf, video.rf ou bien téléphone.rf ou encore appartement.rf, précise également l’organisation.

«À 13h15, 77867 nouveaux domaines avait été enregistrés, en tout il y en a 96258», est-il ajouté.

Le gouvernement, les entreprises, les groupes de médias et les organisations non commerciales s’étaient en effet vu accorder un accès prioritaire à l’enregistrement avant jeudi, et près de 18.000 domaines avaient déjà été enregistrés.

Andreï Kolesnikov, directeur du centre de coordination, a indiqué que le prix de l’enregistrement d’un nom de domaine en cyrillique serait le même que pour ceux en caractère latin, soit entre 500 et 600 roubles (12-14 euros).

Jeudi, les sites ayant un domaine en cyrillique n’étaient pas encore accessibles.

Source: Technaute.ca

Internet: la Serbie se dote d’un nom de domaine en cyrillique

MOSCOU, 9 novembre – RIA Novosti

La Serbie est le deuxième pays après la Russie à recevoir un nom de domaine en cyrillique, a annoncé mardi l’ICANN, groupe chargé du contrôle des noms de domaine et des adresses numériques du monde.

La procédure d’enregistrement du nom de domaine « .СРБ » (« .srb ») commencera au deuxième semestre de 2011, a rapporté lundi le Registre serbe pour le domaine internet national (RNIDS). Ce nom a été choisi par les internautes serbes lors d’un vote en ligne en juillet.

Fin octobre 2009, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a entériné l’utilisation de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin pour les adresses Internet de premier niveau dès la mi-2010. Le premier nom de domaine non latin – en caractères arabes – a fait son apparition sur Internet début mai. Il s’agit du site du Ministère égyptien de l’information et de la communication.

La Russie a enregistré le premier nom de domaine en cyrillique à la mi-mai.

Source: Rian.ru

RUSSIE – Vladimir Poutine tisse sa toile en vue de 2012

La première étape de l’enregistrement des noms de domaine en alphabet cyrillique est terminée. Au total, 18.000 sites ont été enregistrés avec l’extension .rf pour Fédération de Russie : ils s’adressent avant tout aux russophones ignorant l’alphabet latin. Les institutions d’État, des compagnies propriétaires de noms de marque, les médias et les ONG ont déposé leurs demandes d’enregistrement. Mais la procédure a été entachée de deux polémiques. D’abord, le jour du lancement où les premières requêtes de noms d’adresse déposées du type sex.rf, striptease.rf, rencontres.rf se sont accumulées… Puis, plus sérieusement, à la fin de la procédure, lorsqu’il est apparu que le département d’information du service fédéral de protection (FSO), chargé des ressources Internet du pouvoir, avait fait enregistrer quelques adresses combinant le nom du Premier ministre Vladimir Poutine et 2012, année des présidentielles en Russie pour obtenir des noms de domaines du genre « Poutine-2012.rf ». Opération dont le président actuel du pays et grand utilisateur du Web Dmitri Medvedev a été privé…

Les commentaires des médias ne se sont pas fait attendre : « Poutine enregistré aux élections » – titrait le quotidien en ligne Gazeta.ru. Les utilisateurs d’Internet se souviennent bien que Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pendant les élections de 2000 et 2004. De quoi alimenter les spéculations. « Le gouvernement n’a pas autorisé cet enregistrement », se justifie l’attaché de presse du Premier ministre Dmitri Peskov. Il n’empêche, le FSO a été obligé de retirer les noms des sites faisant allusion à l’éventuelle réélection de Vladimir Poutine. Mais pas question pour le service fédéral de protection de laisser tomber d’autres adresses consacrées à l’ancien président : poutine-et-les-tigres.rf ou encore poutine-et-les-bélougas.rf sont entre ses mains !

Source: Le Point

La Chine numérique s’est levée

La Chine est désormais, et de loin, la première des nations sur Internet (420 millions d’internautes, 36 millions de plus depuis le début de l’année. Source : CNNIC) ; par conséquent, le chinois est la première langue de l’Internet.
La nouvelle gestion des DNS permet désormais les noms de domaine en langue chinoise. On a parlé de schisme de l’Internet ; plus simplement, il s’agit d’abord de rendre sa place à l’écriture chinoise. Pour mieux comprendre l’attitude chinoise, et l’indécrottable ethnocentrisme de certains occidentaux, il suffit d’imaginer que nous devions écrire les noms de domaine de nos sites en chinois !

Parmi les premiers sites en nombre de visites, les sites chinois sont de mieux en mieux placés. Le classement de Doubleclick Adplanner (Google) permet de les situer : baidu (moteur de recherche), qq (réseau social), taobao (e-commerce), youku (vidéo), sohu (moteur de recherche), tudou (vidéo) … Tout cela se tient. Une entreprise numérique peut-elle être dite internationale si elle n’est pas présente solidement en Chine, en chinois ?

Des événements récents confirment cette hégémonie :

  • Google s’est réconcilié avec le gouvernement chinois qui lui a renouvelé sa « licence ».
  • Apple ouvre des AppleStores en Chine.
  • Les livres numériques prennent pied sur le marché universitaire (cf. Founder Apabi) et dans les bibliothèques chinoises.

Complétez vous-même, depuis votre domaine de compétence !

Source: mediamediorum

.中国 , la nouvelle extension de nom de domaine chinoise !

Voila, c’est chose faite, alors que les noms de domaines contenant des caractères chinois existaient déjà depuis un moment, ce qui ma foi avait été une grande innovation, c’est désormais les noms de domaines contenant des caractères chinois qui ont été validés par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers)

C’est ainsi les extensions suivantes .中国 (chine, en caractères simplifiés) , .中國 (Chine en caractères traditionnels), .香港 (Hong Kong), .台灣 (Taiwan en caractères traditionnels) et .台湾 (Taiwan en caractères simplifiés) qui ont été autorisés!

Ça va faire du changement pour les chinois, car dans le pays tout le monde n’utilise pas forcément le pinyin (romanisation mise en place par Mao Zedong depuis 1949), et avec une population d’internautes de plus de 400 millions de personnes.

Pour simplifier, les domaines .cn seront tous disponibles en .中国 et .zhongguo, et les .台湾 en .taiwan afin de toujours laisser la possibilité de faire une concurrence plus juste entre anglophones et chinois.

Avec une population d’internautes ayant augmenté de plusieurs dizaines de millions sur l’année dernière, pas de toute que cette facilitation de l’accès à Internet pourra avoir des impacts sur le long terme pour le milliard de chinois restant encore sans accès à la toile !

Vivement Chine-Chinois sous la forme 中国中文.中国. Malheureusement l’organe de contrôle CNNIC et la paperasse qu’ils demandent ne facilite pas la tâche, surtout couplé avec les identifications obligatoires par l’ICP

Source: ChineChinois.com

Après l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis

On a évoqué dernièrement l’ouverture de la phase d’enregistrement du nom de domaine IDN ccTLD (.السعودية) pour l’Arabie Saoudite. Les Emirats Arabes Unis suivent le mouvement avec l’ouverture de l’extension « امارات. » (.emarat), une ouverture qui se déroulera en quatre temps :

– Dans un premier temps, l’ouverture de l’extension concernera les institutions gouvernementales uniquement. Les enregistrements seront ouverts à partir du 30 Mai 2010.

– Dans un second temps, l’extension sera ouverte aux détenteurs d’une marque enregistrée auprès des autorités compétentes aux Emirats Arabes Unis ou tout autre pays arabophone. La priorité sera accordée aux détenteurs de marques enregistrées auprès des Emirats Arabes Unis. Cette phase débutera le 27 Septembre 2010 et s’achèvera le 22 Octobre 2010.

– Une troisième phase sera ouverte pour les propriétaires de noms distincts, c’est à dire descriptifs ou utilisés de manière courante tels que « hotels.emarat », « restaurants.emarat », « food.emarat », etc…. Dans le cas où plus d’une entreprise serait candidate à l’enregistrement de ces noms, des enchères publiques seront mises en place. Cette phase se déroulera durant la période suivante : du 15 Novembre 2010 au 19 Novembre 2010.

– Enfin, dernière étape, celle de l’ouverture de l’enregistrement au public venant de tous les horizons du globe, à partir du 11 Décembre 2010.

Une nouvelle procédure qui vient concrétiser l’entrée de la langue arabe sur le Net.

Source: CultureBuzz.fr

La Russie lance le premier nom de domaine en cyrillique

MOSCOU, 13 mai – RIA Novosti

La Russie a lancé jeudi le premier nom de domaine de premier niveau en cyrillique au monde (.РФ, sigle de la Fédération de Russie en russe), a annoncé jeudi à Moscou Andreï Kolesnikov, directeur du Centre de coordination du domaine national RU.

« Le premier nom de domaine en cyrillique au monde a vu le jour dans la nuit du 12 au 13 mai, les deux premiers sites utilisant le nouveau nom cyrillique sont президент.рф (president.rf) et правительство.рф (pravitelstvo.rf), les sites du président et du gouvernement russes », a indiqué M.Kolesnikov lors du premier forum sur la gestion d’Internet.

Il faut disposer d’un navigateur récent pour pouvoir visiter les sites utilisant le nouveau nom de domaine, a ajouté M.Kolesnikov qui a reçu un certificat de gestion du nouveau domaine des mains de Rod Beckstrom, président de l’ICANN, groupe chargé du contrôle des noms de domaine et des adresses numériques du monde.

Fin octobre 2009, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a entériné l’utilisation de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin pour les adresses Internet de premier niveau dès la mi-2010. Il est possible de déposer des noms de domaine écrits en arabe, chinois, coréen, cyrillique, hébreu et japonais depuis le 16 novembre.

Le premier nom de domaine non latin – en caractères arabes – a fait son apparition sur Internet la semaine dernière. Il s’agit du site du Ministère égyptien de l’information et de la communication.

Source: Fr.rian.ru

Snowman : De l’unicode dans les noms de domaine

Avec l’internationalisation des noms de domaine (IDN : Internationalized Domain Name), l’unicode y faisait son apparition. Les caractères les plus inattendus et étonnants étant sans surprise les symboles iconographiques dont font partie les signes liés aux domaines météorologiques, astrologiques, zodiacaux, cartographiques ou encore musicaux pour ne citer que ceux-ci.

Le bonhomme de neige (snowman) rencontré au détour d’une page de résultats et contenu dans le premier groupe listé ci-dessus est pleinement concerné par le nom de domaine de TLD .net enregistré le 6 décembre 2004 selon le Whois.

Du côté de la barre d’adresse du navigateur cependant, c’est une URL moins esthétique qui prendra le relais comme on avait déjà pu le remarquer pour les noms de domaine accentués.

http://xn--n3h.net/

Cette adresse est expliquée par l’intervention de l’algorithme ToASCII qui se charge de convertir un nom de domaine Unicode sous forme ASCII : les lettres de l’alphabet, les chiffres et le tiret. Son inverse, permettant donc de convertir un punnycode en Unicode, étant l’algorithme ToUnicode.

Source: Waebo.com

L’Egypte lance sur internet le premier nom de domaine en caractères arabes

L’Egypte innove sur internet en donnant pour la première fois sur la toile mondiale, un nom de domaine en caractères arabes : le chinois et le thaïlandais devraient suivre bientôt. L’arabe est une des langues les plus utilisées aujourd’hui sur le réseau mondial selon l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers l’organisme chargé d’attribuer les noms de domaines (ICANN).

Cela fait des années que l’Egypte demande à l’ICANN, l’association à but non lucratif qui gère le système des noms de domaines sur internet, de permettre l’usage de l’arabe. Les sites égyptiens ou arabes étaient en effet jusque-là obligés d’écrire leur nom en lettres latines. Une source de confusion vu la transcription phonétique qui divergeait d’un pays à l’autre.

Avec ses 17 millions d’internautes en 2009, le champion du Moyen-Orient a fini par avoir gain de cause. Dorénavant les institutions, entreprises et organisations égyptiennes pourront écrire leur nom de domaine en arabe suivi de .mim sad reih, مصر. masr, (Egypte en lettres arabes).

Alors adieu .com, .net, .org ? Pas tout à fait. Des internautes mais aussi des sociétés ne sont pas très « chauds » pour cette arabisation. Ils estiment que cela risque de faire perdre à internet sa première qualité : l’ouverture au monde entier. Tous ceux qui ne connaissent pas l’arabe ne pourront pas accéder à certains sites. En attendant, les trois compagnies égyptiennes qui ont acquis le nom de domaine Masr sont dans l’expectative. Du fait du week-end musulman, les demandes n’ont pas vraiment encore démarré.

Source: rfi.fr

Internet: des noms de domaine désormais entièrement écrits en arabe (Icann)

Les adresses internet (URL) dans leur ensemble peuvent depuis jeudi être écrites en caractères arabes, une première historique, selon l’Icann, l’organisme qui gère les noms de domaines internet dans le monde. « Pour la première fois dans l’histoire d’internet, des caractères non latins sont employés dans la partie terminale du nom de domaine », indique l’Icann dans un message posté sur internet, faisant référence à la partie suivant le point à l’image du .fr. L’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes unis et la Russie sont les premiers pays à avoir reçu l’autorisation de proposer des noms de domaine entièrement écrits avec des caractères de leur langue, avait annoncé en janvier l’Icann. Seuls les trois premiers peuvent désormais le faire. La Russie devrait suivre. L’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes unis peuvent écrire des noms de domaine « entièrement de droite à gauche », souligne Kim Davies dans le message de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). « L’arabe fait partie des langues les plus utilises sur internet de nos jours », assure l’Icann. Jusqu’à présent, des raisons techniques imposaient de recourir pour les terminaisons des noms de domaine à des caractères latins, même si pour le début des noms, d’autres types de caractères pouvaient être utilisés. D’autres pays devraient prochainement recevoir l’autorisation de l’Icann pour utiliser des noms de domaine entièrement écrits avec leurs propres caractères. Parmis les langues qui bientôt pourraint bénéficier de cette avancée: le chinois, le cingalais, le tamoul ou le thaïlandais, selon l’Icann. Plus de la moitié des 1,6 milliard d’internautes utilisent des langues qui ne sont pas basées sur des écritures en caractères latins, selon l’Icann. C’est le plus grand changement technique sur internet depuis son invention il y a 40 ans, selon le président du conseil d’administration de l’organisme Peter Dengate Thrush.

Source: LeMonde.fr