Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: eu

Sex.eu actif au bout de cinq ans

Au terme d’un combat juridique de 5 ans, EURid, le gestionnaire du domaine de top level européen .eu, attribue quand même le nom de domaine sex.eu. Si rien n’a filtré à propos de qui se cache là derrière, il se pourrait qu’il s’agisse du premier demandeur de la période Sunrise.

Lors de la période Sunrise (entre le 7 décembre 2005 et le 6 avril 2006), les pouvoirs publics, titulaires de marques et particuliers qui bénéficiaient d’une forme de protection légale, étaient prioritaires pour l’enregistrement d’un nom de domaine .eu. Comme l’on pouvait s’y attendre, ce fut sex.eu qui fut l’objet du plus grand nombre de demandes, 280 pour être précis.

Depuis lors, plusieurs procès ont eu lieu, selon le registry européen EURid, en vue de déterminer qui allait devenir le propriétaire légitime du nom de domaine à connotation pornographique. Au bout de cinq ans, l’on voit le bout du tunnel, et maintenant qu’un jugement a été rendu par la cour d’appel de Bruxelles, sex.eu est enfin activé.

EURid insiste cependant sur le fait qu’il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. D’une enquête propre, il ressort en effet que seul 0,4 pour cent de tous les sites web possèdent un caractère pornographique sur l’internet. “Ce résultat contredit l’idée que l’internet déborde de sites de ce genre”, apprend-on.

Europe de l’Est

Entre-temps, le nombre de noms de domaine .eu est en train de croître. Actuellement, 3,4 millions de noms ont été enregistrés, ce qui permet au domaine de top level européen d’occuper une jolie neuvième place dans le top 10 mondial des ‘principaux’ domaines de top level. Ces derniers temps, l’on assiste à une forte progression surtout dans des pays est-européens comme la Bulgarie et la Lituanie.

Auteur : Frederik Tibau
Source Datanews.be

Newsletter novembre 2011 – .GG – .JE : Une sacrée paire de Manche

Prêt pour une promenade d’automne dans les deux plus fameuses îles Anglo-Normandes ?
Profitez de nos deux nouvelles extensions au catalogue : le .GG, pour l’île de Guernesey, et le .JE pour l’île de Jersey.

Namebay reconduit également les promotions sur les noms de domaine .EU (Europe) et .IN (Inde) jusqu’au 30/11/11. A -50%, en ces temps difficiles, c’est une occasion à ne pas manquer !
Dernière minute : à partir du 17 novembre 2011 et jusqu’au 17 février 2012, Namebay vous propose une promotion exceptionnelle sur le .PRO à 6€ HT (au lieu de 35€) pour des enregistrements d’un an maximum.

NOUVELLES EXTENSIONS DISPONIBLES

JERSEY – .JE : 125€ HT
pour enregistrement, renouvellement et transfert.
Ouvert à tous sans restriction.
GUERNESEY – .GG : 125€ HT
pour enregistrement, renouvellement et transfert.
Ouvert à tous sans restriction.

LES PROMOTIONS DE NOVEMBRE

PRO – .PRO : 6€ HT / 1 an
du 17 novembre 2011 au 17/02/2012
INDE – .IN : 9€ HT
au lieu de 18€ (-50%).
EUROPE – .EU : 6€ HT
au lieu de 12€ (-50%).

.XXX : FIN DE LA SUNRISE, BIENTOT LA LANDRUSH

La phase d’enregistrement dédiée à la protection de marque est maintenant terminée !
Les titulaires de marques ou les propriétaires de sites, qui n’ont pu réservé et protégé leur domaine lors de la Sunrise, peuvent dès à présent pré-enregistrer leur nom de domaine pour la phase d’ouverture totale qui débutera le 6 décembre 2011.

Cliquez ici pour pré-enregistrer votre .XXX pour 80€ HT/an.

N.B. : Pour information, du 8 au 25 novembre, pour la phase dite de Landrush, l’enregistrement ne sera réservé qu’aux membres de la communauté adulte.

RÉ-OUVERTURE DU .COM.RU

Depuis le 25 octobre, le .COM.RU a fait son retour sur la scène internationale du nom de domaine, après avoir été stoppé en 2005 du fait de son trop grand succès auprès des cybersquatteurs ! Le .COM.RU est maintenant soumis aux mêmes conditions d’enregistrement que le .RU (copie de KBis pour les sociétés et carte d’identité ou passeport pour les particuliers).

Enregistrez votre .COM.RU pour seulement 25€ HT/an.

NOUVEAUX TLDs, n’attendez pas 2012 !

Vous souhaitez créer votre extension (ex: .mamarque), n’attendez pas ! Les premiers dossiers de demandes d’extension pourront être déposés à partir du 12 janvier 2012.

Contactez dès maintenant notre service commercial pour connaître les conditions de candidature.

NEW TLDs

.eu: une affaire d’enregistrement local

EURid indique que 84 % des noms de domaine .eu sont accaparés par des bureaux d’enregistrement basés dans l’Union européenne.

Pour la seconde année consécutive, l’enregistrement des noms de domaines .eu reste majoritairement le fait des bureaux d’enregistrement. Selon EURid, le gestionnaire principal des suffixes européens, « 66 % des titulaires enregistrent leurs noms de domaine .eu auprès d’un bureau basé dans le même État de l’Union européenne qu’eux, tandis que 18 % s’adressent à un bureau situé dans un autre État de l’UE ». Ce phénomène s’expliquerait par le fait que « les demandeurs d’un nom de domaine .eu préfèrent faire appel à un bureau d’enregistrement accrédité car en cas de besoin, ils pourront obtenir de l’aide dans leur propre langue », a expliqué Marc Van Wesemael, directeur général d’EURid.

Les titulaires de noms de domaine en .eu allemands, lituaniens et polonais sont les plus enclins à recourir à un bureau local, tandis que leurs homologues britanniques se tournent plus facilement vers un bureau situé en dehors de l’UE.

Dans 15 des 27 Etats membres de l’UE, les bureaux locaux accrédités pour le .eu gèrent plus de 90 % des enregistrements pour le domaine .eu.

Pour rappel, le secteur des noms de domaine est mondialisé de sorte que les bureaux d’enregistrement accrédités pour le .eu peuvent en fait être situés n’importe où. D’ailleurs, de nombreux bureaux d’enregistrement américains ont des filiales en Europe.

Source Digimedia.be

9000 noms de domaine .eu remis en vente

Le registre .eu, EURid, a exécuté une injonction juridictionnelle lui permettant de révoquer près de 9 000 noms de domaine .eu, suite à une décision de la cour d’appel de Bruxelles.

En 2006, le registry EURid détenteurs des droits pour le .eu  avait engagé des poursuites judiciaires après avoir établi que près de 9.000 noms de domaine .eu avaient été enregistrés par un tiers en violation de la règlementation sur les enregistrements .eu.

Après avoir alloué un laps de temps permettant recours et avis juridiques, EURid est maintenant autorisé à exécuter l’injonction juridictionnelle définitive (vieille de 12 mois !) et à révoquer les noms de domaine .eu concernés.

Après une période de quarantaine, ces noms de domaine seront libérés pendant 48 heures -les 24 et 25 octobre 2011- et pourront être enregistrés selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Toute personne, organisation et entreprise domiciliée au sein de l’Union européenne est éligible pour enregistrer des noms de domaine.

La liste des noms de domaine .eu révoqués est disponible sur ce lien.

source Digimedia.be

9 000 .eu domain names to be released following court decision

Brussels, 14 September 2011 – The .eu registry, EURid, today implemented a court order to revoke almost 9 000 .eu domain names, following the resolution of a Brussels Court of Appeal case in EURid’s favour.

During 2006, EURid established that almost 9 000 .eu domain names had been registered by a registrant in violation of .eu registration regulations. Consequently, the .eu registry initiated court proceedings against her and, following an appeal, the Court of Appeal in Brussels decided in EURid’s favour.

“As the .eu top-level domain registry, we take the rules surrounding domain name registration very seriously. If the rules are broken, we address the situation and take legal action where appropriate,” said Marc Van Wesemael, General Manager of EURid.

In its decision issued on 21 September 2010, the Court of Appeal found that these .eu domain names were registered in bad faith and therefore the registrations were to be terminated. Allowing time for subsequent appeals and legal notifications, EURid is now authorised to implement the final court order and revoke the .eu domain names concerned.

Following EURid’s standard business terms, these revoked domain names are now in quarantine for 40 days. Then, these domain names will be released over a 48 hour period on 24 and 25 October 2011 for registration on a first-come, first-served basis. .eu domain names can be registered by anyone eligible whose request is received by EURid in the technically correct manner via a .eu accredited registrar. Any individual, organisation and business residing within the European Union is eligible to register .eu domain names.

The list of revoked .eu domain names is available at: http://link.eurid.eu/revoked_names.

.eu registration policies are available for download at: http://www.eurid.eu/en/faq/document-downloads.

source Eurid

Internet : bilan positif pour les 5 ans d’existence du « .eu »

Le « .eu » se porte bien et séduit de plus en plus. Trois millions et demi de noms de domaines ont été déposés, ce qui en fait la neuvième extension la plus populaire au monde, et la quatrième en Europe. Un premier bilan qui s’avère donc positif.

Le 7 avril 2006, l’Europe créait son propre domaine de premier niveau avec la naissance de l’extension « .eu » pour les sites internet. Les institutions européennes ont été parmi les premières à passer du « .int » au « .eu ».

Aujourd’hui, toute personne physique ou morale résident dans l’Union européenne peut obtenir un nom de domaine en « .eu » et les entreprises, organisations ou particuliers semblent répondre positivement.

En effet, si les noms de domaines nationaux et « .com » restent encore dominants dans l’Union européenne, il faut tout de même noter l’utilisation croissance de ce domaine malgré les difficultés initiales. « Les gens étaient sceptiques sur la nécessité d’ajouter ce domaine aux domaines nationaux. En cinq ans, nous avons démontré son efficacité et son utilité pour l’économie » souligne ainsi la députée européenne Arlene McCarthy (S&D).

En Allemagne, le « .eu » croît plus rapidement que le traditionnel « .de » et a dépassé le million de sites internet. On en dénombre près de 290 000 en France, plus de 100 000 en Belgique ou encore 310 000 en Grande-Bretagne.

Le .EU fête ses 5 ans avec 3,4 millions de noms de domaine

L’EURid, l’association en charge de l’enregistrement des noms de domaine en .eu fête les 5 ans de l’extension pour laquelle elle a été mandatée par l’Europe.

Le 6 avril 2006, la nouvelle extension européenne était officiellement lancée et 1.7 M noms de domaine y étaient réservés dès le premier mois.

Avec 3.4 M au compteur à la date anniversaire, le .eu a donc doublé sa présence en 5 ans, grâce notamment à un intérêt particulier porté par les pays de l’Est comme la Lithuanie, l’Estonie, la Pologne, la République Tchèque ou la Slovaquie.

La France fait néanmoins partie des pays qui ont le plus adopté l’extension européenne. L’EURid a célébré cette anniversaire hier au parlement de Strasbourg.

Source: FrenchWeb.fr

65% of .eu registrants chose a registrar based in their own country

EURid has taken a closer look at the distribution of .eu registrations among its registrars and has found that 65 % of domain name registrants chose a registrar from their own country, 18 % chose a registrar from a different country in the European Union, and 17% chose a registrar located outside the EU.

Registrants in Germany, Poland and Lithuania were the ones most likely to use a national registrar.

In the European Union, registrars in Cyprus, Denmark and Luxembourg were the ones with the largest share of their business originating from outside the country. Reciprocal cross-border registrant-registrar pairings (meaning that many registrants from “country x” chose a registrar in “country y” and vice-versa) were noted in the cases of Belgium/France, Germany/Austria, Germany/Denmark, The Netherlands/Belgium, Germany/United Kingdom, Germany/France and Denmark/Sweden.

As for registrars based outside of the European Union, Indian registrars held 60% of the Bulgarian .eu registration market, while registrars in the US held 34% of the Portuguese market.

Le .Eu accepte désormais les noms de domaine accentués

Vous souhaitez déposer un nom de domaine avec ł, ñ, ø, é, л ou θ ? C’est désormais possible sur du moins avec l’extension .EU. Depuis quelques heures, « il est désormais possible d’enregistrer des noms de domaine internationalisés (IDNs) pour le domaine de premier niveau .eu » annonce EUrid, organisme chargé de la gestion de l’extension européenne. « C’est la première fois que les résidents de l’Union européenne peuvent enregistrer un nom de domaine .eu comportant des caractères issus des alphabets latin, cyrillique ou grec ».

eurid

Voilà les premiers .Eu qui ont été enregistrés :

1. ärzte.eu
2. börse.eu
3. flüge.eu
4. bücher.eu
5. ferienhäuser.eu
6. reisebüro.eu
7. büro.eu
8. küche.eu
9. müller.eu
10. öl.eu

On avance une chance pour les entreprises de promouvoir leur marque sans passer par la moulinette américaine, idem pour les particuliers qui veulent déposer leur nom de famille aux caractères accentués.

Conformément à un principe bien établi, c’est la règle du premier arrivé, premier servi qui applique, sans sunrise period. « Ceux qui souhaitent un IDN en .eu devront agir vite pour enregistrer le nom de domaine qu’ils souhaitent ». Pour tenter sa chance, il suffit de trouver un bureau d’enregistrement accrédité via cette page  ou de consulter directement l’outil « whois » sur eurid.eu.

On pourra trouer sur cette page la liste des caractères autorisés. Le choix est vaste.
http://www.eurid.eu/fr/noms-de-domaine-eu/les-idns-pour-le-eu/caracteres-autorises Petit détail :
La longueur d’un domaine accentué (le nom situé entre www. et avant .eu) ne peut pas dépasser 63 caractères. « Cette limitation est calculée après la conversion de l’IDN en ACE string pour son utilisation par le DNS (Domain Name System). ». Ainsi, si www.abcdef.eu contient 6 caractères, « www.bücher.eu est composé de 13 caractères, car converti en ACE string, le nom de domaine est www.xn--bcher-kva.eu ».

auteur : Marc Rees
Source PCInpact.com

Le projet du .AFRICA prend corps

Le projet du .AFRICA prend corps (1), une récente réunion tenue au niveau ministériel sous les auspices de l’Union africaine ayant débouché sur des résultats positifs. Avec raison, le directeur général du .ZA – la plus grosse extension africaine – souligne qu’après le .EU et le .ASIA, le .AFRICA a toute sa place dans le cortège des extensions « continentales ».

(1) Africa may soon get its own top-level Internet domain

 

http://www.techcentral.co.za/africa-may-soon-get-its-own-internet-domain/11121/