Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: enchères

Le nom de domaine Top10.com vendu un million de dollars

Une société britannique de comparaison d’offres mobiles et Internet – Top 10 Broadband and Top 10 Mobile Phones – vient de s’offrir Top10.com pour un million de dollars. Ce serait l’une des plus importantes transactions du genre ces derniers temps au Royaume-Uni selon « TechCrunch ». Le nom de domaine était précédemment la propriété de l’américain Idealab qui reçoit en échange 200 000 dollars en cash et devient actionnaire à hauteur de 7 % dans la nouvelle société créée : Top10.com Media Ltd. Le britannique, qui souhaite ainsi développer ses activités aux Etats-Unis, détient déjà outre-Manche deux sites de comparaison sur le secteur télécoms pour lesquels il revendique 1,5 million d’utilisateurs par mois.

Source: JDN

Noms de domaine : Un business à part entière … et une vigilance nécessaire !

Alors que le nom de domaine le plus cher du monde a été remis aux enchères le 21 février, faisons un point sur l’actualité des noms de domaine en général sur la toile.

Sex.com, voici le nom de domaine le plus cher du monde. En 2006, il a été acheté pour 14 millions de dollars. Aujourd’hui, la mise de départ est à 1 million de dollars. Dans le top 5 des noms de domaine les plus chers du monde, nous retrouvons dans l’ordre porn.com, business.com, diamonds.com et beer.com. Des mots simples, populaires, et surtout qui peuvent rapporter gros !

Un des phénomènes qui pourrait expliquer ces tarifs est l’augmentation ininterrompue des enregistrements de noms de domaine sur Internet. Tout le monde veut sa place, et ce à tout prix, car les profits possibles sur la toile ne sont plus à prouver. D’après l’article du Journal du net et la source Verisign, 192 millions de noms de domaine seraient à ce jour enregistrés sur Internet. Le premier .com a été enregistré en 1985. Aujourd’hui, on en dénombre près de 96,7 millions. La Chine avec le .cn profite de la plus forte augmentation avec 467% sur un an, ce qui ne nous étonne guère car ce pays correspond à l’une des zones les plus à risque en termes d’enregistrements abusifs. Quant à la France avec le .fr, c’est une hausse annuelle de 23%.

Internet est devenu une priorité pour les marques, à tel point qu’il devient nécessaire de vérifier si le nom de domaine est disponible sur la toile avant de choisir un nom pour sa marque ou son produit. Si cela n’est pas fait, l’entreprise risque alors de devoir surmonter beaucoup de complications pour récupérer sa place sur internet, sans être sûre de parvenir à son but !

Nous pouvons citer le cas de la société française Salomon, articles et vêtements de sport, qui a pu récupérer le nom de domaine salomon.com grâce à une procédure UDRP (Uniform Domain Name Dispute Resolution Policy) portée à l’attention de l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) ceci plusieurs années après avoir vu ce nom utilisé par une société tierce. Dans l’intervalle, la marque avait du adapter l’URL de son site avec le nom de domaine salomonsports.com

Source: culture-buzz.fr

Un nom de domaine coquin racheté une petite fortune

Un Français a déboursé 106 000 fr. pour acquérir l’adresse www.sextoys.fr. Le but? Y vendre des produits pour adultes à prix cassés.

Vincent Lequeux s’est déjà mis à dos tous ses concurrents, notamment en Suisse, avec ses prix discount.
(Photo: dr)

«J’ai payé 70 000 euros via Sedo (un site spécialisé dans les ventes de noms de domaine) pour acheter sextoys.fr», explique Vincent Lequeux. Il s’agit de la deuxième somme la plus importante cette année pour une adresse en «.fr». Seule mutuelle.fr et ses 118 000 fr. ont fait mieux. Ces montants restent cependant loin des prix atteints par certaines extensions en «.com» (cf. ci-contre).

«Sextoys.fr fait partie des adresses très porteuses dans notre secteur. Elle correspond à des mots clés utilisés lors de recherches par les internautes et doit nous permettre de nous positionner comme une référence sur le web francophone», précise Vincent Lequeux.

Créateur il y a un an du site sexyprive.com, ce franc-tireur de l’e-commerce coquin s’est déjà mis à dos tous ses concurrents, notamment en Suisse, avec ses prix discount. En gagnant de la visibilité sur la Toile, cela ne devrait pas s’arranger.

Source 20min.ch

400 000 dollars pour Payment.com et Payments.com

Les noms de domaine Payment.com et Payments.com ont été vendus au cours du mois d’août sur la plate-forme Sedo pour 250 000 dollars pour le premier et 150 000 pour le second. Soit un total de 400 000 dollars. Le nom de domaine Payment.de s’est quant à lui échangé à 50 000 dollars (lire le dossier : Les 10 noms de domaine vendus les plus chers du monde, du 25/05/09).

source JournalduNet.com

Grugé lors de l’achat d’un nom de domaine internet

Un basketteur a acquis de bonne foi un nom de domaine volé. Les copropriétaires légitimes demandent des dommages et intérêts.

Le basketteur Mark Madsen (à dr.) a fait sans le savoir l’acquisition d’un nom de domaine volé. (Photo: Reuters)

La police du New Jersey a arrêté la semaine dernière Daniel Gonçalves, accusé d’avoir piraté l’un des copropriétaires du nom de domaine P2P.com.

Après avoir récupéré ses identifiants, l’homme, âgé de 25 ans, avait mis en vente sur eBay le nom de domaine P2P.com. C’est le basketteur des Los Angeles Clippers Mark Madsen qui avait décroché la mise pour près de 120 000 fr., sans savoir que le vendeur n’était pas légitimé.

Interpellé, Daniel Gonçalves a été relâché après le versement d’une caution de 70 000 fr. Il risque jusqu’à dix ans de prison pour trois chefs d’accusation, ainsi que des paiements en dommages et intérêts.

La société de Mark Ostrofsky, l’une des copropriétaires légitimes, l’a assigné en justice civile avec son frère, de même que le basketteur Mark Madsen et Go Daddy, la société d’enregistrement du nom de domaine. La plaignante estime avoir déboursé durant trente mois un total de 500 000 fr. pour récupérer le nom de domaine.

Go Daddy s’est défendu, en rappelant la période de 60 jours existant entre l’achat et l’enregistrement définitif des transferts de propriété. Les copropriétaires auraient attendu treize mois avant de remarquer leur perte de contrôle du nom de domaine.

L’adresse P2P.com est estimée à plus de 200 000 fr., en raison de la popularité des échanges poste-à-poste.

source 20Minutes.ch

Le Top Chrétien acquiert le nom de domaine Jesus.net

Le TopChrétien, premier portail chrétien de francophonie, a acquis le nom de domaine jesus.net. Selon un spécialiste d’internet, la valeur de ce nom de domaine s’élève à plusieurs centaines de milliers de dollars.
Avec cette acquisition, le TopChrétien espère augmenter les visites des sites de l’organisation, dont certains proposent une claire présentation de Jésus-Christ et de son message.
Le TopChrétien a été créé il y a tout juste dix ans par le pasteur pentecôtiste français Eric Célérier.

Source: Christianisme Aujourd’hui

Easyflirt rachète les sites Rencontre.com et Gay.fr

2L Multimédia, éditeur des sites Easyrencontre et Easyflirt, annonce le rachat de l’activité « rencontres » de Neocom Multimedia. Cette société marseillaise cotée possède notamment les sites Rencontre.com et Gay.fr. Elle est présente également au Royaume-Uni, via Chat.co.uk. Avec cette acquisition, d’un montant non communiqué, 2L Multimédia entend poursuivre sa stratégie de segmentation de son offre. Elle met aussi la main sur des noms de domaines génériques, quelques mois après avoir échoué à racheter Easy.fr (Lire l’article Marc Simoncini s’offre le nom de domaine Easy.fr, du 22/12/08).

source JournalduNet.com

Le domaine storage.tel vendu pour 3.950 dollars

Les enchères sont closes et le prix de réserve a été atteint : le nom de domaine Storage.tel a été vendu sur Sedo au prix de 3.950 dollars (soit environ 2.820 euros), devenant ainsi la transaction la plus élevée sur l’aftermarket des domaines .tel jusqu’ici.

Le record était précédemment détenu par le domaine Hire.tel (embauche), vendu en avril dernier pour un montant de 3.000 dollars (soit environ 2.140 euros).

Il sera intéressant de connaître l’identité de l’acheteur de Storage.tel, ainsi que ses projets pour l’exploitation commerciale de ce nom de domaine.
“Storage” signifie en effet “stockage” en anglais et peut s’appliquer aussi bien à des activités de garde-meubles ou d’entreposage, qu’à des activités de stockage de données informatiques. A suivre donc …

source ToutPointTel.fr

Michael Jackson aux enchères

Michael Jackson a toujours eu son petit succès sur ebay, c’est encore plus vrai depuis qu’il est mort… Avis aux fans du King of Pop, des dizaines de milliers d’objets « à son nom » sont en vente aux enchères.

Dans un registre classique, on trouve une multitude de journaux, disques, photos, billets de concert, autographes ou vêtements à débattre. Une curiosité, une canette de Pepsi non ouverte (datant de 1993) sur laquelle est écrit « Michael Jackson en Israël » en hébreu ! Mise à prix : 100.000 $. Pschiiiiit.

Mais la grosse tendance, c’est de s’offrir un nom de domaine estampillé MJ ! Avant de créer un site en hommage au chanteur, et espérer en tirer de substantiels profits, il faudra tout même casser votre tirelire. Des petits malins proposent en effet tout et n’importe quoi, pour des prix allant de 0,12 cents à 21 millions de dollars ! A céder par exemple :
RememberingMichaelJacksonTheKingOfPop.com,
MichaelJacksonDrugAddict.com,
MichaelJacksonJoinsElvis.net,
Alohamichaeljackson.com, etc.
Que de bonnes affaires, d’autant que les frais de port sont offerts… (JG)

source CanalStars.com

Le domaine Auction.com vendu près de 2 millions de dollars

Le nom de domaine Auction.com (qui en anglais signifie « vente aux enchères »), a été acquis pour 1,7 million de dollars (soit un montant équivalent à 1,25 million d’euros) par la firme américaine REDC. Spécialisée sur le marché des enchères immobilières, REDC employait jusqu’ici le domaine USHomeAuction.com, qu’il redirige désormais vers Auction.com. Cette vente record succède à celle de Toys.com, acquise début mars par Toys’R’Us pour 5 millions de dollars (4 millions d’euros).

source JournalDuNet.com