Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: vente

5 millions de $ pour le nom de domaine Toys.com

toysrus.pngLe détaillant de jouets et jeux ToysRUs a investi 5 100 000$ américains pour l’achat du nom de domaine toys.com. Il s’agirait de la plus grosse transaction en vue d’acquérir un nom de domaine pour 2009, la situation économique actuelle n’aidant en rien.

Le nom de domaine appartenait à Faculty Lounge, qui l’avait acheté aux enchères pour 1,25 million $ américains.

En 2007, le nom de domaine sex.com s’était vendu pour 14 millions $ américains et porn.com avait trouvé acquéreur à 9,5 millions $ américains.

Ces noms de domaines ont une grande valeur étant donné qu’ils se composent essentiellement des mots-clés les plus populaires dans les outils de recherche et que leur orthographe simple les rend très populaires.

Selon Ron Jackson, l’éditeur du Domain Name Journal, aux États-Unis, le nom de domaine seconde-main moyen s’est vendu 2688$ américains au quatrième trimestre de 2008, comparativement à 2788$ américains pour la même période en 2007.

source Branchez-vous.com

In 2008, Premium Domain Values Dropped By 11% While End User Sales & Development Increased By 76.42%

Premium domain names continue to be an outstanding investment. This is nothing new to domain investors, and despite a recent slowdown in the reseller market, the actual numbers confirm that the end user market remains strong.

Looking at DNJournal’s List of Top 100 Reported Sales of 2006, 2007 and 2008, the top 100 median sales price changed from $124,000 in 2006, to $197,500 in 2007, to $175,752.50 in 2008. After 2007’s massive upsurge of 59.27%, 2008 brought with it a 11% drop. However, 2008’s median price is still 41.74% higher than that of 2006.

A New Age of End User Sales

As we pointed out last year, with domain values shooting up so rapidly, very few domain owners were devoting any of their resources to actually developing their domains. There was simply no point in developing a domain you just bought if you could flip it a few months later at a significant profit. Broadly declining PPC (pay per click) revenues did not affect this situation at the time, but they have now contributed to the rapidly falling liquidity among domainers.

None of these developments appeared to have any effect on end user sales, which remained very strong in 2008. This is understandable as end users do not care about PPC revenues and the small isolated world of the domainer-to-domainer marketplace.

Let’s look at the 2008 numbers and compare them with those of 2007:

At the end of 2007, of the 105 highest priced domains sold in 2007, only 33 domains (31.43%) had been developed or redirected to a developed site, 3 (2.86%) were affiliate sites, and 10 (9.52%) were either abandoned or appeared to be under development. 4 (3.81%) domains didn’t resolve at all and a massive 55 domains (52.58%) displayed PPC ads.

At the end of 2008, of the 101 highest priced domains sold in 2008, 56 domains (55.45%) had been developed or redirected to a developed site, 2 (1.98%) were affiliate sites, and 15 (14.85%) were either abandoned or appeared to be under development. 2 domains (1.98%) didn’t resolve at all and 26 domains (26.74%) displayed PPC ads.

The most notable change is that the percentage of developed domains increased from 31.43% in 2007 to 55.45% in 2008.

Accordingly, the percentage of domains displaying PPC ads decreased from 52.58% in 2007 to 26.74% in 2008.

Much of the increase of developed domains can be accounted for by existing businesses (end users) purchasing these domains and using them for their websites. This is a very good sign for owners of premium domain names.

At the same time, actual development on part of domainers has remained virtually non-existent. Combined with shrinking PPC revenues, the future seems bleak for domainers who do not own premium domains and are unwilling to adapt themselves from an environment conducive to PPC parking and domain flipping, to one where the wholesale market has dried up, development is king, and opportunities abound for the small number of domainers who are, by accident or design, still flush with cash.

(Now the only thing that’s missing is for those geniuses who brought us the 2007 bubble to start talking down premium domains and tell us that the sky is falling so they can scoop up our assets for pennies on the dollar. Then the cycle will be complete and we’ll be back in 2001, as predicted here.)

The 101 Top Domain Sales in 2008

#1 Fund.com $9,999,950 Developed site
#2 DataRecovery.com $1,659,000 Redirect to developed site
#3 Kredit.de $1,169,175 Developed site
#4 Cruises.co.uk $1,099,798 Developed site
#5 Invest.com $1,015,000 PPC ads
#6 SkiResorts.com $850,000 Developed site
#7 Printer.com $800,000 Developed site
#8 iReport.com $750,000 Developed site
#9 Casino.de $625,060 Developed site
#10 Jobs.ca $600,000 Developed site
#11 Affiliate.com $579,900 Developed site
#12 FinancialAid.com $480,000 PPC ads
#13 Tell.com $400,000 Developed site
Systematic.com $400,000 Developed site
Porn.net $400,000 Developed site
#16 DomainRegistration.com $376,480 Redirect to developed site
#17 LowFare.com $365,000 PPC ads
#18 Banners.com $360,000 Developed site
#19 Phones.co.uk $344,710 Developed site
#20 770.com $343,208 Developed site
#21 RVRental.com $325,000 Developed site
#22 FinancialAide.com $320,000 PPC ads
#23 173.com $302,790 Developed site
#24 SC.com $300,000 Redirect to developed site
FreeCreditReport.co.uk $300,000 Developed site
iSearch.com $300,000 Developed site
DVDs.com $300,000 Developed site
Bookmarks.com $300,000 Developed site
#29 Floor.com $275,000 PPC ads
#30 TripleCreditReport.com $260,000 Affiliate site
#31 Seks.nl $258,000 PPC ads
#32 Alice.com $250,000 Coming soon
#33 Action.com $230,000 Coming soon
#34 AR.com $225,000 PPC ads
InsuranceRates.com $225,000 Developed site
#36 OD.com $220,000 Coming soon
#37 CPC.com $201,750 Developed site
#38 Riva.com $200,000 Developed site
BJ.com $200,000 PPC ads
OV.com $200,000 Redirect to developed site
Thin.com $200,000 PPC ads
#42 MCC.com $195,000 PPC ads
Photograph.com $195,000 PPC ads
#44 WT.com $192,000 Undeveloped
#45 11.com $188,888.88 Undeveloped
880.com $188,888.88 Undeveloped
#47 Pisos.net $187,500 Developed site
#48 Offer.com $180,000 Coming soon
#49 444.com $178,888.89 Undeveloped
#50 Tests.com $176,505 Coming soon
#51 248.com $175,000 Undeveloped
#52 Auto.es $173,682 Developed site
#53 Rainbow.com $170,000 PPC ads
#54 245.com $168,888.88 Redirect to developed site
#55 Shoppers.com $166,000 PCC ads
#56 Modern.com $160,000 PPC ads
#57 Sexe.org $151,400 Developed site
#58 Daytona.com $151,395 Developed site
#59 SanJuan.com $150,000 PPC ads
CR.com $150,000 PPC ads
Sumo.com $150,000 PPC ads
Bellevue.com $150,000 Coming soon
#63 FruitBaskets.com $142,500 Redirect to developed site
#64 MaturePorn.com $130,000 PPC ads
Newlyweds.com $130,000 Not working
#66 YB.com $125,000 Developed site
Auditors.com $125,000 Developed site
Aftermarket.com $125,000 Developed site
MoneyWatch.com $125,000 Redirect to developed site
#70 246.com $124,568 Redirect to developed site
#71 25.com $124,555.55 Undeveloped
#72 Athlete.com $122,000 Developed site
#73 Casas.net $120,930 Developed site
#74 MyrtleBeachCondos.com $120,107 Developed site
#75 Ringtones.org $120,000 Affiliate site
Revolution.org $120,000 PPC ads
OW.com $120,000 PPC ads
#78 Suchmaschinenoptimierung.de $118,440 Coming soon
#79 TopModel.com $117,650 Developed site
#80 EdistoBeach.com $115,000 Developed site
#81 Eggs.com $112,500 Developed site
#82 Relatiegeschenk.nl $111,347 Developed site
#83 242.com $111,111.11 Redirect to developed site
252.com $111,111.11 Redirect to developed site
#85 Camps.com $110,000 PPC ads
GarageSales.com $110,000 Developed site
Porn.mobi $110,000 Coming soon
AutoClassifieds.com $110,000 PPC ads
#89 HotPorn.com $107,000 PPC ads
#90 Deals.de $102,182 Developed site
#91 Sevilla.com $102,000 PPC ads
#92 Skyport.com $101,000 Redirect to developed site
#93 Igen.com $100,000 Not working
Jake.com $100,000 PPC ads
MoneyRates.com $100,000 Redirect to developed site
Coffee.org $100,000 Developed site
MeetPeople.com $100,000 Developed site
Yemen.com $100,000 PPC ads
Unet.com $100,000 Coming soon
LT.com $100,000 PPC ads
Cleaning.com $100,000 Developed site

source DailyDomainer.com

MTV veut récupérer le nom de domaine Jackass.com

MTV essaye de récupérer le nom de domaine Jackass.com pour sa série de télé-réalité à l’humour décalé. Jusqu’ici, la chaîne a dû se contenter de JackassWorld.com. Mais afin d’acquérir l’URL la plus intuitive, Jackass.com, sa maison-mère Viacom a déposé une demande auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’agence des Nations Unies en charge de régler les différends en matière de noms de domaine.

Depuis 2005, Jackass.com appartient à Future Media Architects (FMA), propriété du Koweitien Thunayan Khalid Al-Ghanim et installé dans le paradis fiscal des Iles vierges britanniques. Egalement détentrice de media.com, fed.com, ibiza.com, cool.com, music.tv, mr.com et de milliers d’autres noms de domaine, la société annonce ne souhaiter en vendre aucun. FMA est habituée des procédures avec l’OMPI, qui lui a déjà retiré LH.com au profit de Lufthansa.

Pour obtenir l’aval de l’OMPI, Viacom va devoir prouver trois choses :
1) que le nom de domaine possédé par FMA est identique ou similaire à une marque déposée dont elle a les droits ;
2) que FMA ne possède pas de droits ou d’intérêts légitimes dans ce nom de domaine ;
3) que FMA utilise ce nom de domaine en étant de mauvaise foi.

Un cas classique de détournement de nom de domaine, d’après plusieurs experts, qui s’attendent à ce que Viacom dépense bien plus d’argent que prévu avant de récupérer son dû. Cette affaire devrait toutefois créer un précédent pour les futures disputes en matière de détournement de noms de domaine.

auteur : JDN
source JournalduNet.com

Le PDG de Meetic souffle un nom de domaine à ses concurrents

L’ennemi de mon ennemi est mon ami. Attaquée en août dernier par la société 2L multimédia (EasyRencontre.com) pour l’utilisation de la marque Easy sur le site de recontres Easy.fr, la société Spacetel a finalement accepté d’abandonner cette dénomination.

Mais au lieu de céder le domaine à 2L Multimédia, Spacetel a choisi de revendre Easy.fr à Marc SIMONCINI, PDG du groupe Meetic, et grand rival d’EasyRencontre sur le marché français où les deux groupes s’affrontent souvent par communiqués interposés.

Selon le Journal du Net, qui révèle l’information, l’entrepreneur aurait dépensé plusieurs centaines de milliers d’euros pour s’offrir ce nom de domaine controversé. Interrogé sur le risque d’être attaqué à son tour pour parasitisme, le PDG de Meetic est serein : « J’ai les droits sur la marque » nous assure Marc Simoncini.

Une marque Easy décidément très convoitée puisqu’elle sert également de porte drapeau au groupe Easy de Stelios Haji Ioannou (easy.com), maison mère de la compagnie aérienne EasyJet ou de l’opérateur EasyMobile, absente toutefois du secteur de la rencontre…

auteur : Jérôme Bouteiller
source NetEco.com

Le chiffre du jour : le nom de domaine auto.fr vaut 100.000 euros

Sedo, société spécialisé dans la vente de noms de domaine, a publié les plus belles ventes de noms de domaine en .fr pour l’année 2008. C’est le nome de domaine auto.fr qui cette année a été l’url en .fr le plus coûteux avec une vente aux enchères à 100.000 euros.

L’automobile, malgré la crise, semble très demandée sur la Toile puisque le deuxième nom de domaine le plus cher de l’année n’est autre que voitures.fr, accordé à 50.000 euros. On trouve également, en dixième position du classement, le nom de domaine 4×4.fr, vendu pour 16.000 euros.

Parmi les autres noms de domaine en .fr les plus chers de l’année, on trouve annonces.fr (30.000 euros), comparer.fr (30.000 euros) et sonnerie.fr (18.500 euros).

Les 10 plus belles ventes de noms de domaine en .fr en 2008 sur Sedo ont totalisé la somme de 315.000 euros, soit une progression de plus de 270% par rapport à 2007 (environ 85.000 euros).

Malgré ses 100.000 euros, auto.fr demeure très loin des records établis avec l’extension .com. En juillet 2007, le nom de domaine business.com s’était vendu pour 345 millions de dollars.

L’extension .fr a dépassé en janvier 2008 la barre d’1 million de noms de domaine.

source CommentCaMarche

L’auto en .fr vaut 100 000 euros !

Sedo publie son classement des dix plus importantes ventes de noms de domaine en .fr réalisées en 2008. L’automobile n’est pas en crise sur le .fr.

ForumsAFNICDans le secteur des noms de domaine, il existe un second marché, une spécialité de la société Sedo via sa plate-forme où 14 millions de noms de domaine sont mis aux enchères par leurs titulaires.

En cette période de fin d’année, Sedo sacrifie à la tradition du bilan en s’intéressant plus particulièrement à l’extension .fr qui avoisine à ce jour 1,3 million de composantes. Cela lui vaut au classement mondial une 17ème place alors que le .cn (Chine) et le .de (Allemagne) se disputent la deuxième place à 13 millions de noms de domaine, derrière l’intouchable générique .com à plus de 78 millions.

En 2008, les dix plus belles ventes de noms de domaine en .fr réalisées par Sedo ont été les suivantes :

  • auto.fr : 100 000 €
  • voitures.fr : 50 000 €
  • annonces.fr : 30 000 €
  • comparer.fr : 30 000 €
  • sonnerie.fr : 18 500 €
  • electromenager.fr : 18 000 €
  • ideescadeaux.fr : 17 500 €
  • ideecadeau.fr : 17 500 €
  • machineasous.fr : 17 500 €
  • 4×4.fr :16 000 €

Dans son Observatoire 2008 (juillet 2008), l’Afnic avait indiqué que sur ce second marché des noms de domaine, business.com était parti en juillet 2007 (site compris) à près de 260 millions d’euros, 7,5 millions d’euros pour sex.com en mars 2008 et un peu plus de 7 millions pour porn.com en mai 2007, alors que son homologue porn.fr a rapporté 60 000 €.

auteur: Jérôme G.
source GenerationNT.com

Kredit.de sells for $1.17 million

Kredit.de (German for « credit » or « loan ») leads the list with an amazing $1,169,175 sale. The domain was bought by Unister GmbH of Leipzig, Germany, a company which also owns Geld.de (« money ») and Auto.de.

Other noteworthy sales include:

  • LOTO.com for $91,331 (LOTO is both a typo of, and the French word for, Lotto)
  • VIDA.com for $50,100 (« life » in Spanish)
  • ABL.com for $50,000 (an amazing three letter combination with dozens of meanings and many different companies using ABL as initials.)
  • Internet.eu for $26,250 (one of the first larger .eu sales that caught our attention)
  • Dangerous.com for $15,188 (more or less what one would expect for a .com domain consisting of one popular word; it would have probably sold for more a year ago)

Top Domain Sales Nov 10 – Nov 23, 2008

Kredit.de $1,169,175
Loto.com $91,331
Vida.com $50,100
ABL.com $50,000
Glow.co.uk $31,015
Internet.eu $26,250
Haarverlaengerung.de $26,200
Lets.com $25,700
Mijn.nl $25,545
EverestBets.com $24,235
Adwokaci.pl $23,800
Forage.com $20,000
GGG.fr $19,650
FlashPlayer.de $19,650
Lekarze.pl $18,340
GIW.com $17,685
Chrome.co.uk $15,500
Dangerous.com $15,188
DoctorOnline.co.uk $15,000
Aparaty.pl $14,280

source DailyDomainer.com

KillerStartups rachète le nom de domaine”startups.com” pour un “killer prix”

C’est la crise et le cash est Roi. KillerStartups, un blog qui couvre l’actualité des startups, vient d’acquérir le nom de domaine Startups.com pour un montant à six chiffres en cash, affirme leur CEO Gonzalo Arzuaga. Disons $500 000. Ce qui semble raisonnable pour un nom de domaine premium. Business.com fut bien vendu pour $350 millions.

Statups.com avait levé $17,2 millions durant la bulle dotcom en Janvier 2002. Il s’agissait alors d’une “startup incubator” offrant des services ressources humaines, des bureaux et toutes sortes de prestations pour startups. Il ne reste aujourd’hui que leur URL.

KillerStartups est financée en partie par Matias de Tezanos, un investisseur “Angel” d’Afrique du Sud qui avait investi au départ $250 000; ils ont l’intention de créer un réseau de sites de business en rapport avec les startups et avec ce nouveau nom de domaine. La société se nommera désormais startups.com mais gardera le nom killerstartups pour le blog. Ce dernier a connu un pic de un million de visiteurs uniques en Septembre après être tombé en juillet:

auteur : Michael Arrington (adaptation: Alain Eskenazi)
source TechCrunch.com

Lehman Brothers, déjà collector sur eBay

Des dizaines de casquettes, stylos et autres tasses marquées « Lehman Brothers » sont en vente sur e-Bay, ainsi que des noms de domaine sur l’internet, au lendemain du dépôt de bilan de la banque américaine.

A quelques heures de l’issue des enchères, le record concernant les noms de domaines était détenu par « falloflehman.com » (chutedelehman.com) qui avait atteint 1.025 dollars avec deux enchérisseurs, à 9 heures de la fin de la vente.

223 objets étaient offerts sur le site d’enchères, depuis de vieux titres et actions datant du début du 20ème siècle jusqu’à des T-shirts, sacs de sport ou thermos estampillés du nom de la célèbre banque d’affaires.

source LeFigaro.fr

150 000 euros pour Auto.fr et Voitures.fr, plus forts que Porn.fr

Porn.fr avait été vendu 30 000 euros en janvier 2008. C’était alors la plus importante vente de nom de domaine, financièrement parlant. Sedo («Search Engine for Domain Offers»), société spécialisée sur le second marché des noms de domaine qui avait orchestré cette opération, annonce que ce record est désormais battu.

Pistons, moyeux et soupapes auront eu raison du rose : deux noms de domaine génériques auto.fr et voitures.fr viennent d’être vendus pour un montant total de 150 000 euros, toujours sur la plateforme de Sedo. Auto.fr aura été cédé deux fois plus cher que Voitures.fr, 100 000 contre 50 000 euros. «C’est la même personne qui a acheté les deux noms de domaine à des vendeurs différents». Une opération qui traduit un certain engouement pour le .fr.

«Nous détenons un certain nombre de .fr sur lesquels nous avons développé au fil des ans des sites thématiques dont nous monétisons le trafic via différentes affiliations et autres liens publicitaires», explique pour sa part Jérôme Mouthon, président de Solorun et associé fondateur de WEB618, société française détenant plus d’une centaine de noms de domaine comme beaute.fr, mode.fr ou etudiant.fr. «Nous avons décidé avec notre associé dans WEB618 – la société Digitalents Capital – de vendre au moins un à deux noms par an (comme auto.fr) pour sonder le marché.»

auteur : Marc Rees
source PCInpact