Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: se

Typo Shuts Down Entire Swedish Domain Space

Monday night the ccTLD .SE disappeared from the Internet – none of the Swedish Domain Names were reachable for a period of 20 minutes as of 10pm local time.According to people located in Sweden and several local publications any domain name under the .SE TLD did not resolve properly. Some of the articles say that the domain name was appended to itself and some of them say that an additional .se was appended, which could point to a wrongly placed “.” or additional “.se” in the registry’s zonefiles during a planned maintenance window. According to president Danny Aerts, the registry operator, the Internet Infrastructure Foundation, is investigating the cause of the issue which may have lasted longer for some users due to DNS information being cached. The .SE zone contains close to 905,000 domains.

[Updated] Find the original notification of the registry to its registrars after the jump.

To all .SE registrars

In connection with a planned maintenance work on Monday 12th of October .SE (The Internet Infrastructure Foundation) sent out a corrupt zone file at 21.45 PM. The cause was an incorrect software update, which, despite of our testing procedures it was not detected. Thanks to well-functioning surveillance system .SE discovered the error immediately and a new file with the DNS data (zone file) was produced and distributed within one hour.

The corrupt information that was sent out affected all .SE domains for a short time. There may still be some name servers that hasn’t changed the corrupt information against the real.

Resolvers that use the dominant name server software BIND must be reset by resetting it or run a “rndc flush” to get the correct information. Equal commands are available for other similar name server software’s.
There is now an internal investigation going on to find out the cause of the faulty software update so that we can improve our procedures further.

If you have any further questions please contact:

Maria Ekelund – Information Manager
Danny Aerts – CEO

author: Frank Michlick
source DomainNameNews.com

EURid : .eu accueille .asia sur Internet

« Le nouveau domaine .asia reflète l’intérêt croissant pour les adresses web régionales
Bruxelles, le 5 octobre 2007 -EURid, le registre européen pour .eu, fête l’arrivée de .asia sur Internet. Le domaine .eu, véritable pionnier accessible à 490 millions d’Européens dans 27 pays, a été le premier domaine de premier niveau destiné à plusieurs pays d’une région. Le lancement de .asia la semaine prochaine reflète l’intérêt croissant pour les domaines de premier niveau régionaux. Certains espèrent voir l’Afrique et l’Amérique latine suivre la même voie.
Tout le monde ignore les noms qui seront les plus demandés le 9 octobre, quand le registre .asia commencera à accepter la première série de demandes d’enregistrement. Mais l’expérience d’EURid lui fournit quelques indices. Dans les 48 premières heures suivant la mise à disposition des noms de domaine .eu, EURid a reçu 227 demandes pour sex.eu, 118 pour hotel.eu et 94 pour travel.eu.
« Le registre .asia connaîtra certainement le même engouement pour les noms généraux, mais la mode passera, » commente Marc Van Wesemael, PDG d’EURid. « Au bout d’un moment, les Européens ont pris conscience qu’un nom de domaine .eu a un intérêt commercial. Cette découverte se produira certainement aussi en Asie. »
Dans les quelques mois qui ont suivi son lancement, .eu est devenu le troisième plus grand domaine de premier niveau européen. Aujourd’hui, près de 2,6 millions de noms de domaine sont enregistrés et le nombre de sites actifs en .eu est en augmentation. Bridgestone, Century 21 et Daikin font partie des nombreuses sociétés qui utilisent des noms de domaine en .eu pour promouvoir leurs activités et leurs produits.
Selon Paul Butler, directeur général de Mirai, il était tout naturel pour le fournisseur de produits de divertissement numériques à domicile, actuellement en pleine croissance, d’opter pour le nom de domaine www.mirai.eu. « Nous ne voulions pas tomber dans l’anonymat du point-com, » explique M. Butler. « Nous voulions être connus à titre d’entreprise européenne. »
Bientôt, les sociétés d’Asie auront la même possibilité de se distinguer sur Internet.
« Le domaine .asia est le bienvenu pour compléter notre voisinage, » explique M. Van Wesemael. « Nous exprimons nos meilleurs voeux au registre .asia et au domaine .asia. »

Au sujet d’EURid-the European Registry of Internet Domain Names
EURid est une association sans but lucratif chargée par la Commission européenne d’enregistrer et de gérer les noms de domaine .eu. Fondée en avril 2003, EURid a son siège à Bruxelles et possède des bureaux régionaux à Stockholm, Prague et Pise. L’organisation compte sept membres: les registres qui gèrent les noms de domaine de premier niveau nationaux pour la Belgique (.be), la Suède (.se), l’Italie (.it), la Slovénie (.si) et la République tchèque (.cz); le European Chapter of the Internet Society; et Business Europe. Consultez www.eurid.eu pour plus d’informations sur le .eu, et www.registry.asia pour plus d’informations sur le .asia. »

(C) CompanynewsGroup

Source LeRevenu.com

Les .BIZ s’internationalisent !

Depuis 23 mars 2007, NeuStar a lancé les noms de domaine .biz en multilingue.
NeuStar, Inc., un fournisseur de services de communication, a annoncé le déploiement des noms de domaine .BIZ en chinois et en japonais.
Les registrants intéressés pourront réserver les noms de domaine .biz en à partir du 21 avril 2007.

Les offres d’IDN chinois et japonais de NeuStar portent sur la disponibilité de 19.000 Han et 178 caractères de katakanas et de Hiragana. Tous les noms IDN .biz peuvent être enregistrés pour des périodes de 1 à 10 ans et seront disponibles sur la base du ‘ 1er arrivé, 1er servi ‘ chez les registrars accrédités .biz.

‘ La Chine et le Japon sont deux des plus grands marchés du monde pour les IDNs et le .BIZ est le premier tld à implémenter les IDNs chinois et japonais d’une manière qui respecte entièrement les cultures linguistiques des deux groupes de langue, ‘ commente Richard Tindal, vice-président du service nom de domaine chez NeuStar. ‘ Avec l’importance que prennent les IDNs, nous espérons que le .BIZ deviendra un composant essentiel du média-mix des sociétés internationales, en particulier pour les sociétés axées sur une clientèle chinoise ou japonaise. Puisque le .BIZ est un TLD générique, il jouit d’une portée internationale et peut donc profiter aux entreprises qui fonctionnent dans ces langues n’importe où dans le monde. ‘

Le .travel séduit l’Asie du sud-est

Les organismes de tourisme en Asie du S-E démontrent un intérêt croissant pour le .travel (source : Tralliance Corp.). L’ATF (ASEAN Tourism Forum) 2007 a notamment adopté ce TLD pour la promotion de son site web www.atf2007.travel et l’utilisation d’adresses e-mails.

Des efforts marketing ont également été réalisés par l’ASEAN, actuellement composé de 10 membres, pour promouvoir www.visitASEAN.travel. Ce site propose en effet des visites croisées dans plusieurs pays et vise à augmenter l’attrait touristique pour la région.

De manière générale, le .travel confère aux acteurs du tourisme ainsi qu’aux consommateurs un espace dédié sur Internet. A la différence du .com, l’enregistrement du .travel est soumis à des conditions, dont le critère d’éligibilité et la restriction au niveau du choix du nom de domaine.

Source : Legitiname

Nouvelle Charte de nommage .be

La nouvelle version des conditions d’enregistrement du .be prévoit les modifications importantes suivantes :

  • La nouvelle Charte utilise une terminologie plus précise et remplace les termes  » droit d’usage » par « licence » et le terme « preneur de licence » par « détenteur d’un nom ».
  • L’article 10 alinéa g prévoit une réduction des délais d’attente pour l’exécution des décisions dans le cadre du réglement alternatif des litiges (15 jours au lieu de 30 jours).
  • L’article 10 alinéa k introduit un principe de récupération des coûts en cas de recours au règlement alternatif des litiges. Les coûts de la résolution des litiges sont initialement à la charge du Plaignant.

Cependant, lorsqu’une décision de transfert ou d’annulation est prise, la DNS BE s’engage à rembourser la moitié des coûts de la procédure au Plaignant qui a obtenu gain de cause. Cette somme sera récupérée auprès du détenteur de nom du domaine en tort. Il ne pourra exercer aucun recours contre la DNS.BE.
Ce nouvel alinéa sanctionne de façon indirecte les « cybersquatters », qui devront intervenir pour une partie des coûts de la procédure de réglement alternatif des litiges.
La nouvelle version des conditions d’enregistrement entrera en vigueur le 15 mars 2007 et elle sera, à partir de cette date, applicable à tous les noms de domaine .be et à tous leurs détenteurs respectifs.
Vous pouvez consulter cette Charte à l’adresse suivante : http://www.dns.be/fr/107415-xoS6bf-09a9719

Dernières Statistiques du Denic sur l’enregistrement des noms de domaine

Les statistiques les plus récentes du Denic viennent de tomber. Le Denic publie, comme à chaque fois, sur sa newsletter aux registrars accrédités, les évolutions de certains TLD’s sur les derniers mois et depuis l’année précédente.

La chute concernant les .be s’explique par la promotion effectuée il y a un an par beaucoup de registrars comme NAMEBAY (rappel : les noms de domaine .be étaient à 0€ du 02/11/05 au 31/01/06) et le faible pourcentage de renouvellement de ces noms fin 2006 début 2007.

TLD Total Date Source mois derniers % année dernière %
.de 10.422.702 31.12.06 DENIC + 1,4 + 11,1
.uk 5.522.104 31.12.06 Nominet + 1,1 + 19,7
.eu 2.426.722 31.12.06 EuRID + 2,1 n/a
.nl 2.186.890 31.12.06 SIDN + 1,7 + 25,2
.ch 903.669 31.12.06 SWITCH n. v. + 19,0
.be 794.171 31.12.06 DNS BE – 10,5 – 9,6
.dk 754.738 31.12.06 DK Hostmaster + 0,3 + 15,8
.at 709.003 31.12.06 NIC.AT + 0,4 + 49,5
.fr 706.835 31.12.06 AFNIC + 3,4 + 66,3
.se 567.095 31.12.06 SE-NIC + 4,4 + 41,6
.pl 557.003 31.12.06 NASK + 2,8 + 42,0
.es 507.874 31.12.06 RED.ES – 1,7 + 70,1
.no 308.472 31.12.06 NORID + 1,3 + 20,4
.cz 278.348 31.12.06 CZNIC + 1,3 + 24,6
.fi 135.686 31.12.06 FICORA + 1,5 + 16,1
.tr 129.216 31.12.06 NIC.TR + 27,2 + 68,4
.pt 118.703 31.12.06 FCCN + 3,1 + 48,5
.ie 70.778 31.12.06 IEDR + 1,0 + 29,4
.com 60.623.731 31.12.06 Whois Source + 2,5 + 34,5
.net 8.701.518 31.12.06 Whois Source + 0,9 + 31,5
.org 5.488.118 31.12.06 Whois Source + 1,2 + 35,7
.info 3.889.023 31.12.06 Whois Source + 3,2 + 62,9
.biz 1.568.947 31.12.06 Whois Source + 1,3 + 22,6
.cn 1.803.393 31.12.06 CNNIC + 21,2 + 64,4
.us 1.177.271 31.12.06 Whois Source + 1,0 + 24,3
.br 1.029.103 31.12.06 BRNIC + 0,8 + 19,9
.jp 882.325 31.12.06 JPRS + 0,9 + 12,9
.ca 773.764 31.12.06 CIRA + 1,4 + 24,9
.kr 702.781 30.9.06 KRNIC + 0,9 + 12,4
.nz 261.283 31.12.06 DNC.nz + 1,3 + 24,5

Google poursuit un collectif de poètes polonais à propos de gmail.pl

Google a lancé une action judiciaire contre un groupe de poètes polonais, exigeant qu’ils abandonnent leur nom de domaine gmail.pl, a déclaré vendredi un membre dudit collectif. Google déclare que le groupe de poètes, connu sous le nom de ‘ Grupa Mlodych Artystow i Literatow, ‘ ou groupe de jeunes artistes et auteurs, n’a aucun droit sur gmail.pl. Le groupe déclare n’avoir aucune intention d’abandonner son nom de domaine.

source AFP

Les internautes britanniques préfèrent les .uk aux .com

Les internautes britanniques sont six fois plus nombreux à préférer un nom de domaine .uk plutôt qu’en .com quand ils recherchent des informations dans les moteurs de recherche. Le sondage en ligne, sur un panel de 2.324 internautes, effectué par YouGov, a également constaté que 62% des sondés pensent qu’une adresse en .uk suggère davantage une société locale qu’une adresse en .com et un tiers (32%) pensent qu’il est important que les sociétés internationales aient des noms de domaine locaux afin d’attirer à eux les clients locaux.

Qaund on les interroge sur les recherches effectuées sur une société particulière, 72% ont indiqué qu’ils visiteraient davantage une adresse web britannique avant toute autre. Par exemple, pour rechercher Amazon, 72% essaierait d’abord www.amazon.co.uk avant d’essayer www.amazon.com. Seulement 5% des sondés essaieraient L’URL en .com d’abord. ‘ Les résultats prouvent que les internautes britanniques sont fidèles aux sites Web locaux et ont des niveaux plus élevés de confiance pour les noms de domaine .uk, ‘ dit Lesley Cowley, Directeur Général chez Nominet. ‘ Il est clair que la question de confiance est d’une d’importance croissante pour l’industrie Internet, comme pour les internautes. ‘

Pas de protection particulière sur les noms des communes

Le TGI de Nanterre a débouté la ville de Levallois-Perret de sa demande d’interdire le site ‘ levallois.tv ‘ car il n’engendrait pas de risque de confusion dans l’esprit du public avec le site officiel de la commune. L’ordonnance de référé du 30 janvier 2007 procède à une analyse du site contesté pour déterminer si un internaute moyen pouvait penser qu’il s’agissait du site officiel de la ville. Pour le tribunal, le titre Levallois TV associé à la photographie du titulaire du site et à son adresse email, ainsi qu’une présentation graphique différente du site officiel, le distinguent parfaitement des publications de la ville, de sorte qu’il n’existe pas de risque de confusion avec la commune. Le juge des référés tient par ailleurs compte des modifications opérées par le responsable du site pour supprimer toute éventuelle ambiguïté. Du fait qu’il les a effectuées sans avoir reçu aucune demande amiable et qu’il a fait preuve dès la réception de l’assignation ‘ d’un esprit d’apaisement et de conciliation ‘, le tribunal lui alloue 1 000 euros au titre des frais de justice. En revanche, il n’ordonne pas la publication de la décision, tenant compte de la bonne foi de la ville qui a pu croire en la réalité d’un risque de confusion.
Alors que l’ordonnance de référé a rappelé que les noms de commune comme les appellations géographiques ne font pas l’objet d’une protection particulière, un décret du 6 février 2007 vient de la renforcer pour la zone ‘ .fr ‘. Dans le code des postes et des communications électroniques, il introduit un article R. 20-44-44 qui prévoit que ‘ le choix d’un nom de domaine au sein des domaines de premier niveau correspondant au territoire national ne peut porter atteinte au nom, à l’image ou à la renommée de la République française, de ses institutions nationales, des services publics nationaux, d’une collectivité territoriale ou d’un groupement de collectivités territoriales, ou avoir pour objet ou pour effet d’induire une confusion dans l’esprit du public ‘.

* Nous portons l’attention de nos lecteurs sur les possibilités d’homonymies particulièrement lorsque les décisions ne comportent pas le prénom des personnes.

Source : Legalis.net