Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: depot

Bientôt 2 millions de .fr

Selon l’Afnic, l’extension .fr a su faire face à la crise économique. L’extension .fr, pour laquelle l’enregistrement d’un nouveau nom de domaine coûte en moyenne 12 € ( HT ), a réussi à maintenir sa croissance annuelle 10 points ou plus au-dessus de la moyenne des extensions génériques et nationales.  Avec une progression de près de 300 000 noms de domaine par an, le .fr affiche ainsi 1,87 million de noms de domaine.

Au niveau mondial, le .fr pointe à la 15e place d’un classement dominé par l’extension .com avec 85 millions de noms de domaine enregistrés. Du côté des extensions nationales en Europe, le .fr reste par ailleurs loin derrière le .de de l’Allemagne avec près de 14 millions de noms enregistrés.

En proportion, le .fr séduit plus les personnes morales ( entreprises, associations, organismes publics… ) que les personnes physiques ( particuliers ). Au cours du premier semestre 2010, 62 % des noms de domaine .fr ont été enregistrés par des personnes morales contre 38 % par des personnes physiques.

Si le tarif médian de l’enregistrement d’un nom de domaine .fr est de 12 € HT, sur le second marché, le rachat d’un nom de domaine .fr déjà pris se négocie en moyenne à 650 €. Début 2010, la revente de credit.fr a toutefois atteint 600 000 euros. Les trois autres transactions les plus élevées ont varié entre 17 500 € et 50 000 € ( lundi.fr, grattage.fr, everest.fr ).

Alors que la pénurie d’adresses IPv4 guette, l’Observatoire souligne par ailleurs le déploiement modeste d’IPv6 pour les serveurs.  » Si 6 % des serveurs DNS des noms de domaine sont compatibles IPv6, ce ratio n’est que de 1 % pour les serveurs Web et encore moins pour les serveurs de messagerie « .

Source: GNT

Les particuliers déposent un .fr sur deux

Ouvert aux particuliers en juin 2006, le .fr reste surtout prisé des entreprises, associations, services publics et autres personnes morales. Celles-ci représentent 62 % du parc, même si le rattrapage des particuliers se poursuit.

Au premier semestre 2010, ils comptaient ainsi pour la moitié des enregistrements de nouveaux noms. 79,5 % des particuliers possèdent un seul nom de domaine.

La longueur moyenne des noms de domaine en .fr se maintient à neuf caractères, contre huit il y a deux ans. Elle augmente en réalité chaque année de 0,4 caractère, à mesure que les noms les plus courts sont déposés. L’Afnic indique qu’il existe neuf noms de domaine de 63 caractères, la longueur maximale qu’elle autorise. Ces noms appartiennent à des spécialistes du référencement, qui les forment à partir de mots clés.

Source: Journal du Net

La barre des 200 millions de noms de domaine se rapproche

Ils étaient 177 millions en 2008, 192 millions en 2009, 193 millions au premier trimestre 2010 et désormais 196,3 millions au 30 juin 2010 (+2 % en trois mois, +7 % en un an). Ils, ce sont les noms de domaine. La barre symbolique des 200 millions est proche, et devrait sans nul doute être atteinte lors du troisième trimestre 2010, ou, au pire des cas, à la fin de l’année.

Nom de domaine TLD Q2 2010

Selon le Domain Name Industry Brief, que nous rapporte VeriSign, voici quelques détails :

  • Les .com et .net ont totalisé 101,5 millions de noms de domaine (+7,9 millions en un an), une première historique
  • Les .com à eux seuls se rapprochent des 90 millions de noms de domaine, et pourrait bien tutoyer les 100 millions en 2011 ou 2012
  • Les 240 TLD des pays et zones géographiques (.fr, .de, .uk) ont atteint 76,3 millions d’unités (+1,9 million en un an)
  • Le top 10 des TLD des pays est composé (dans l’ordre) des : .de, .uk, .cn, .nl, .eu, .ru, .br, .ar, .it et .tk (tokelau).
  • Les .fr, .es, .us ou encore .ca ne font donc pas partis du top 10.
  • Il y a plus de .de que de .net (respectivement deuxième et troisième extension derrière le .com)
  • Il y a plus de .uk que de .org
Nom de domaine TLD Q2 2010

Bien entendu, pour un seul nom de domaine, il existe parfois des milliers voire des millions de pages. Néanmoins, une partie non négligeable des sites en .com et .net sont « vides » selon VeriSign. En effet, sur 96,2 millions de .com et .net analysés, 23 % n’ont qu’une seule page, et 12 % aucune ! Cela signifie que seulement 62,53 millions de .com et .net ont plusieurs pages, alors que 22,126 n’en ont qu’une et 11,544 millions zéro…

Source: PC Inpact

RUSSIE – Vladimir Poutine tisse sa toile en vue de 2012

La première étape de l’enregistrement des noms de domaine en alphabet cyrillique est terminée. Au total, 18.000 sites ont été enregistrés avec l’extension .rf pour Fédération de Russie : ils s’adressent avant tout aux russophones ignorant l’alphabet latin. Les institutions d’État, des compagnies propriétaires de noms de marque, les médias et les ONG ont déposé leurs demandes d’enregistrement. Mais la procédure a été entachée de deux polémiques. D’abord, le jour du lancement où les premières requêtes de noms d’adresse déposées du type sex.rf, striptease.rf, rencontres.rf se sont accumulées… Puis, plus sérieusement, à la fin de la procédure, lorsqu’il est apparu que le département d’information du service fédéral de protection (FSO), chargé des ressources Internet du pouvoir, avait fait enregistrer quelques adresses combinant le nom du Premier ministre Vladimir Poutine et 2012, année des présidentielles en Russie pour obtenir des noms de domaines du genre « Poutine-2012.rf ». Opération dont le président actuel du pays et grand utilisateur du Web Dmitri Medvedev a été privé…

Les commentaires des médias ne se sont pas fait attendre : « Poutine enregistré aux élections » – titrait le quotidien en ligne Gazeta.ru. Les utilisateurs d’Internet se souviennent bien que Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pendant les élections de 2000 et 2004. De quoi alimenter les spéculations. « Le gouvernement n’a pas autorisé cet enregistrement », se justifie l’attaché de presse du Premier ministre Dmitri Peskov. Il n’empêche, le FSO a été obligé de retirer les noms des sites faisant allusion à l’éventuelle réélection de Vladimir Poutine. Mais pas question pour le service fédéral de protection de laisser tomber d’autres adresses consacrées à l’ancien président : poutine-et-les-tigres.rf ou encore poutine-et-les-bélougas.rf sont entre ses mains !

Source: Le Point

Une adresse internet « Poutine 2012 » déposée en Russie

Un organisme gouvernemental russe a fait enregistrer l’adresse internet « Poutine-2012.rf », nouvel indice que l’actuel Premier ministre pourrait se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Le service fédéral des gardes du corps, chargé de la protection des personnalités, a fait enregistrer cet été plus de 400 adresses en cyrillique, précise vendredi le site internet de gestion des noms de domaine en cyrillique www.stat.ref.ru. Parmi ces adresses, six combinent le nom de Poutine et 2012.

Aucune de ces adresses ne laisse toutefois supposer que l’actuel président russe Dmitri Medvedev compte briguer un nouveau mandat.

Le 6 septembre, Vladimir Poutine a laissé entendre qu’il pourrait se présenter à la présidentielle, initiative qui lui assurerait sans doute un nouveau mandat à la tête du Kremlin. Il avait cité l’exemple de Franklin D. Roosevelt, qui a dirigé les Etats-Unis de 1933 à sa mort en avril 1945, avant que l’exercice de la présidence américaine soit limité à deux mandats.

La constitution russe a empêché Vladimir Poutine de se représenter en 2008 après son second mandat présidentiel de quatre ans, mais il lui est possible de se porter à nouveau candidat dans deux ans.

Vladimir Poutine est considéré comme « l’homme fort » du tandem qu’il forme avec le président Dmitri Medvedev, dont il avait fait son successeur désigné. Medvedev a modifié la constitution fin 2008 afin de porter à six ans la durée des futurs mandats présidentiels.

Poutine, 57 ans, et Medvedev, 44 ans, ont fait comprendre que l’un d’eux serait candidat à la présidence et qu’ils s’entendraient à l’avance pour déterminer lequel ce serait.

« Plus personne ne croit que Medvedev se portera candidat car Poutine semble être déjà en campagne », a remarqué Alexeï Moukhine, expert au Centre d’information politique.

Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a assuré que ces noms de domaine ne signifiaient pas nécessairement que le Premier ministre entendait se réinstaller au Kremlin.

« C’est une mesure nécessaire destinée à éviter tout usage malveillant des noms de domaine liés à des personnalités célèbres », a dit Dmitri Peskov.

Vladimir Poutine avait utilisé les sites « poutine2000.ru » et « poutine2004.ru » pour promouvoir ses candidatures aux élections de 2000 et 2004.

Conor Humphries, avec Gleb Bryanski; Guy Kerivel et Bertrand Boucey pour le service français

Source: l’express.fr

Un jour un homme : la naissance de Google.com

Aujourd’hui, la rédaction de Menly consacre sa rubrique un jour un homme à l’une des dates les plus importantes de ces 20 dernières années. En effet, c’est le 15 septembre 1997 que Larry Page et Serguey Brin ont déposé le nom de domaine Google.com. Et lorsque l’on connaît l’importance qu’à aujourd’hui le moteur de recherche dans nos vies, on comprend mieux que cette date est une date clé dans l’histoire de l’Internet.

« Google est ton ami »

En l’espace d’une douzaine d’année, puisque l’entreprise du même nom n’a été fondée que l’année suivante en 1998, Google s’est imposé comme le moteur de recherche indispensable et incontournable. Imaginé : neuf recherches sur dix se font via Google.
Mais Google ce n’est pas qu’un moteur de recherche. L’entreprise a su varier ses domaines de compétences afin de devenir un véritable empire mondial : Google Earth, Gmail, YouTube, Google Adsense… font partie des modules que l’on peut utiliser quotidiennement.
Ce 15 septembre 1997, ce n’est pas seulement un nom de domaine qui a été déposé, c’est un empire qui a été crée.

Source: Menly