Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: cyrillique

Un nouveau nom de domaine russe en cyrillique

Cette année, la Russie se dote d’un second nom de domaine en cyrillique. L’enregistrement des sites avec le nom de domaine terminant par « .рус » commence prochainement.

Ce deuxième nom de domaine sera apprécié par des russophones de Russie, Ukraine, Biélorussie, Kazakhstan et de beaucoup d’autres pays et promet de devenir parmi les plus dynamiques du monde.

Les sociétés et les propriétaires de marques commerciales seront les premiers à pouvoir se réserver leurs adresses électroniques dans la nouvelle zone Internet. Ensuite viendra le tour de tous les autres qui le souhaitent, et cela indépendamment de leur lieu de résidence et nationalité. Un commentaire du rédacteur du portail Communications mobiles, Léonti Boukstein :

« La procédure sera la même comme pour le domaine «.рф». La réservation commerciale a été ouverte il y a deux ans et s’est déroulée assez activement. Je pense que le nom de domaine «.рус» ne sera pas de trop. Et ce pour des considérations de prestige, de protection contre les interceptions et pour plus de confort sur Runet (Internet en langue russe). Nous avons un potentiel de croissance. Le business et les privés passent activement aux symboles cyrilliques. »

Les usagers russophones d’un nom de domaine en « .рус » se chiffrent à plus de 250 millions à travers le monde.

La zone « .рф » croît au rythme journalier de 600 sites et en compte actuellement quelque 900 000. A titre de comparaison, dans la zone « .ru », on dénombre quelque 5 millions de noms de domaine nationaux avec une croissance d’environ 3 000 sites par jour.

Parmis les noms de domaines en cyrillique, on trouve ceux de la Serbie (« .срб »), le Kazakhstan (« .каз »), ainsi que le Vatican officiel (« .католик »). L’Ukraine en a depuis 2013 (« .укр »).

De nombreuses villes russes entendent également prendre leurs propres noms de domaine. Ainsi, ICANN a donné le feu vert à la fois pour deux nouveaux noms de domaine s’agissant de la capitale russe, en latin « .moscow » et en cyrillique « .москва ». La réservation des premières adresses électroniques commencera dès le mois d’avril.
Auteur: Tatiana Golovanova

Source: french.ruvr.ru

FLASH INFO: EN ROUTE POUR LE GRAND NORD ! Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

Flash Info  –  Décembre  2010 –  NAMEBAY  | créateur de noms de domaine

Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

A l’approche de l’Hiver, protégez vos domaines du froid …

Fini l’été indien, les feuilles mortes et la douceur d’automne; L’hiver est proche et Namebay vous propose une petite exploration dans le Nord du globe … ce mois-ci à l’honneur : Groenland (.GL), Norvège (.CO.NO), Islande (.IS), Fédération de Russie (.РФ) et Lettonie (.LV) …

.GL (Groenland) : 75 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.CO.NO (Norvège) : 45 euros HT

en pré-enregistrement pour l’ouverture du 22 février 2011

OUVERT A TOUS – Pas de présence locale requise.

.IS (Islande) : 99 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.РФ (.RF)(Fédération de Russie – cyrillique): 35 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.LV (Lettonie): 79 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

PROMO .EU à 2€ HT/an ! DERNIER MOIS
Jusqu’au 31 décembre 2010

Profitez du prix exceptionnel de 2€ HT/an, au lieu de 12€ HT/an, pour l’enregistrement de vos domaines en .EU !!!

SUNRISE PROLONGEE POUR LE .SO …

Sunrise .SO : Jusqu’au 31 décembre 2010

Pré-enregistrez dès maintenant votre nom de domaine pour cette phase pour seulement 70€ HT/1 an.

Landrush .SO : du 10/01/2011 au 28/02/2011. Ouverture totale .SO : à partir du 1er avril 2011.

BONNES FETES DE FIN D’ANNEE

Toute l’équipe de Namebay vous remercie de votre fidélité en 2010 et vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Rendez-vous en 2011 pour une année riche en nouveautés…

COMMANDER DES NOMS DE DOMAINE

Vous pouvez couvrir ou protéger vos noms de domaine et marques sur les 5 continents : 11 extensions génériques du .com au .travel, en passant par le .pro et le .aero, 39 extensions européennes, 10 extensions africaines, 20 extensions américaines, 10 extensions océaniennes et 18 extensions asiatiques.

Si vous souhaitez profiter de ces opérations pour commander vos noms de domaine, rendez-vous sur notre site.

Toute l’équipe de Namebay reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Internet: les Russes peuvent désormais inscrire des domaines en cyrillique

Les Russes peuvent désormais enregistrer des noms de domaines en cyrillique sur internet, une possibilité attendue depuis des années de domination de l’alphabet latin, selon le centre de coordination des domaines nationaux jeudi.

«À 12h00 (09H00 GMT), l’enregistrement des noms de domaines a débuté», a indiqué le centre dans un communiqué.

Ces noms de domaine se terminent par les lettres «r» et «f» en cyrillique, pour «Rossiiskaïa Federatsia», en lieu et place des «.ru» utilisés jusqu’à présent pour les noms de domaine russes en caractères latins.

Parmi les premiers domaines enregistrés, se trouvent notamment les équivalents en russe de travail.rf, video.rf ou bien téléphone.rf ou encore appartement.rf, précise également l’organisation.

«À 13h15, 77867 nouveaux domaines avait été enregistrés, en tout il y en a 96258», est-il ajouté.

Le gouvernement, les entreprises, les groupes de médias et les organisations non commerciales s’étaient en effet vu accorder un accès prioritaire à l’enregistrement avant jeudi, et près de 18.000 domaines avaient déjà été enregistrés.

Andreï Kolesnikov, directeur du centre de coordination, a indiqué que le prix de l’enregistrement d’un nom de domaine en cyrillique serait le même que pour ceux en caractère latin, soit entre 500 et 600 roubles (12-14 euros).

Jeudi, les sites ayant un domaine en cyrillique n’étaient pas encore accessibles.

Source: Technaute.ca

Internet: la Serbie se dote d’un nom de domaine en cyrillique

MOSCOU, 9 novembre – RIA Novosti

La Serbie est le deuxième pays après la Russie à recevoir un nom de domaine en cyrillique, a annoncé mardi l’ICANN, groupe chargé du contrôle des noms de domaine et des adresses numériques du monde.

La procédure d’enregistrement du nom de domaine « .СРБ » (« .srb ») commencera au deuxième semestre de 2011, a rapporté lundi le Registre serbe pour le domaine internet national (RNIDS). Ce nom a été choisi par les internautes serbes lors d’un vote en ligne en juillet.

Fin octobre 2009, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a entériné l’utilisation de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin pour les adresses Internet de premier niveau dès la mi-2010. Le premier nom de domaine non latin – en caractères arabes – a fait son apparition sur Internet début mai. Il s’agit du site du Ministère égyptien de l’information et de la communication.

La Russie a enregistré le premier nom de domaine en cyrillique à la mi-mai.

Source: Rian.ru

Internet accueille les premiers noms de domaine non latins

L’Égypte, la Russie, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis ont reçu l’autorisation de l’ICANN pour utiliser des noms de domaine nationaux de premier niveau faisant appel à des caractères cyrilliques ou arabes suivant les cas.

L’année dernière, l’ICANN avait voté la création de noms de domaine utilisant des caractères n’appartenant pas à l’alphabet romain (cf. « Internet perd son latin »). Ainsi, les domaines nationaux مصر, рф, السعودية et امارات seront les premiers à être autorisés. Les noms chinois, thaïlandais, jordaniens et sri lankais ne devraient pas tarder non plus. Chaque pays garde tout de même son nom de domaine latin.

Il est intéressant de noter que les noms de domaines internationaux sont stockés en caractères latins. Par exemple, рф est enregistré sur le serveur comme xn--p1ai (ils commencent tous par xn--). C’est le navigateur qui se charge de transcrire ce code dans le bon alphabet.

Source: Infos du net

L’ ICANN a refusé à l’Ukraine d’enregistrer un domaine en cyrillique. Ukr

ICANN a refusé à l’Ukraine et la Bulgarie à enregistrer des domaines cyrilliques. Ua et. Bg.

L’Ukraine et la Bulgarie ont décidé de suivre son frère slave – Russie – pour obtenir leurs domaines cyrilliques et ont demandé l’enregistrement de domaines. Ua et. Bg.

Toutefois, la société, l’ICANN, qui gère tous les noms de domaine Internet, a refusé de les enregistrer.

– Y domaine. Ukr application ne répond pas aux exigences posées par l’ICANN, – a dit que la vie Nouvelles Directeur du Département des relations publiques RU-CENTER Vorobyov Andrei. – Dans le cadre du programme Fast Track, ils doivent être à deux lettres.

– La Bulgarie avec le domaine. Bg pas non plus approuvé, parce que la lettre « r » comme le « r » en anglais, – dit Vorobyov. – Et les caractères doivent être choisis de telle manière à éviter toute confusion avec l’alphabet latin. Dans le domaine. Rf pas une telle confusion, parce que « f » – un symbole unique pour l’alphabet cyrillique.

Selon Vorobiev, sauf l’Ukraine et la Bulgarie, l’un des voisins de la Russie dans des domaines d’applications cyrillique pas déposé.

Par ailleurs, en principe, l’existence de domaines tels que. Ua, l’avenir est possible. ICANN veut élargir l’espace de domaine, et quand elle sera approuvée par le programme de nouveaux gTLD, n’importe qui peut obtenir les noms de domaine.

Rappelons que le 21 Janvier de l’ICANN a approuvé une demande de la Russie pour l’enregistrement du domaine. RF. Le dépôt même de ce nom de domaine. Russie a commencé le 16 Novembre. Comme le domaine focal point RU, la Russie a déposé une demande dans les premières heures qui suivent la réception.

Source: LifeNews.ru

Enfin des adresses web complètes en chinois, cyrillique et arabe

L’Icann, l’organisation qui gère le système des noms de domaine au niveau mondial, a aujourd’hui approuvé l’introduction des Internationalised Domain Names (IDN), à savoir des adresses web qui peuvent aussi contenir des caractères chinois, arabes et cyrilliques après le point.

L’organisation se penchera sur les premières demandes en ce sens dès le 16 novembre. Les adaptations dans la racine DNS devraient suivre durant le premier semestre de 2010. Ensuite, des URL complètes pourront être mentionnées dans d’autres caractères que ceux de l’alphabet latin. La priorité sera donnée aux ccTLD (country code TLD), qui pourront fonctionner via ce qu’on appelle une procédure ‘fast track’.

« Parmi les plus d’1,6 milliard d’internautes au monde, plus de la moitié ne maîtrisent pas les caractères latins », déclare Rod Beckstrom, CEO de l’Icann. « Voilà aussi pourquoi ce changement s’avère essentiel pour la poursuite de la croissance du réseau. »

Cela fait des années déjà que l’Icann planche sur les IDN. Le fait que leur introduction semble s’accélérer maintenant pourrait, selon les spécialistes, être du à la pression politique exercée par des pays comme la Chine et la Thaïlande qui ont clairement laissé entendre que si les IDN n’arrivaient pas rapidement, ils s’en occuperaient eux-mêmes.

Dans ces deux pays, il est du reste dès à présent possible, en recourant à un moyen détourné, de mentionner des URL complètes dans l’alphabet local. Mais le système inventé dans ce but n’est pas reconnu à l’échelle internationale et n’est pas compatible avec tous les ordinateurs.
Le président du conseil d’administration de l’Icann, Peter Dengate Trush, dément les accusations, selon lesquelles une pression aurait été exercée. Il s’en tient à l’explication que l’introduction des IDN était si complexe qu’il n’était pas possible d’aller plus vite.

« Rares sont ceux qui ont conscience de l’extraordinaire complexité de ce changement », a-t-on entendu à Séoul. « En fait, il s’agit du plus important changement apporté à l’internet au cours des 40 ans d’histoire de la plate-forme. Nous avons procédé à des tests des années durant et maintenant que nous sommes convaincus que le système est au point, nous pouvons enfin commencer à le déployer.

Le principal obstacle a été la création d’un système de traduction qui permette que divers textes (au total plus de 100.000 caractères différents) puissent être aisément convertis à l’adresse internet correcte.

auteur : Frederik Tibau
Source DataNews.be