Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: annuaire

Avec le « .tel », l’annuaire universel est en marche

Après le « .com », le « .fr », « .net »  etc., voici le « .tel ». Cette nouvelle extension de nom de domaine, lancée fin mars, devrait permettre de bâtir un annuaire universel, mis à jour en permanence et accessible depuis n’importe quel appareil connecté à internet. Explications avec François Amigorena, fondateur de ToutPointTel, un nouveau site entièrement consacré à cette « révolution technologique » .

Lire la suite sur MidiLibre.com

.tel : un nouvel annuaire mondial ?

La société Telnic, en charge de cette nouvelle extension, aimerait la transformer en un point de contact unique et universel. Et donner naissance au plus grand annuaire mondial regroupant individus et entreprises.

Depuis le 24 mars 2009, entreprises et particuliers peuvent déposer un nouveau nom de domaine portant l’extension « .tel ». Telnic – le « registrar » anglais qui gère cette nouvelle extension de premier niveau (ou TLD pour Top Level Domain) – annonce avoir reçu « plus de 250 000 demandes en une journée et 100 000 noms sont déjà enregistrés », indique Khashayar Mahdavi, le patron de Telnic.

Contrairement aux autres extensions, le .tel ne vise pas à héberger un site web mais une carte de visite virtuelle. Telnic espère en effet créer un annuaire mondial des entreprises et des individus. On peut donc indiquer un nom de famille ou d’entreprise, une adresse physique, de nombreuses adresses numériques (téléphone, skype, site web, e-mail, etc.) et des mots-clés pour faciliter la recherche. Les entreprises disposent de plusieurs adresses physiques possibles.

Techniquement, les différentes informations sont enregistrées directement dans le serveur de noms de domaine (DNS). Par exemple, aucune adresse IP ne correspond à « indexel.tel ». Les informations sont donc accessibles directement depuis un navigateur, un téléphone ou tout autre terminal sachant dialoguer avec un serveur DNS. D’ici quelques semaines, des applications pour iPhone (My.tel) et BlackBerry seront disponibles gratuitement et Telnic travaille parallèlement à l’intégration du .tel dans les différents carnets d’adresse des éditeurs de logiciels.

Si cette initiative peut faire craindre une recrudescence du spam – qui constitue déjà plus de 90 % des messages électroniques -, elle possède un avantage de taille : la synchronisation de l’ensemble des carnets d’adresses (Outlook, mobile, iPhone, etc.) s’effectue automatiquement depuis un point central. Point central qui pourrait constituer, à terme, le plus grand annuaire mondial regroupant individus et entreprises.

auteur : Antoine Robin
source indexel.net

Le « .tel » : une solution clés en main pour assurer la présence des PME sur Internet

L’extension « .tel », qui vient de rejoindre les nombreuses extensions existantes pour les noms de domaine, présente une singularité qui doit attirer l’attention des entreprises et tout particulièrement des PME.

Traditionnellement, les extensions sont représentatives du périmètre géographique (« .eu », « .fr ») ou du domaine d’activité (« .travel ») du titulaire du nom de domaine. Le « .tel » se distingue des autres extensions par sa vocation : fournir des informations sur l’entreprise (coordonnées, liens hypertextes, plans, itinéraires…) à la manière d’un annuaire mondial aux fonctions étendues. C’est la société anglaise Telnic, qui s’est vue confier par l’Icann (Internet corporation for assigned names and numbers) le soin de commercialiser l’extension.

Le nom de domaine en « .tel », un annuaire amélioré…

Le « .tel » permet aux PME de bénéficier d’une solution « clés en mains ». En effet, un nom de domaine en « .tel » ne renvoie pas à un site Internet que doit développer le titulaire, mais à un espace dédié situé directement sur le DNS (Système de noms de domaine). La structure des informations accessibles à partir du nom de domaine étant pré-établie, le titulaire du nom de domaine n’a plus qu’à compléter la page correspondant à son nom de domaine. Le « .tel » permet donc d’assurer la présence sur Internet d’une entreprise qui ne souhaite pas pour autant créer et gérer au quotidien un site Internet.

Le « .tel » comprend de nombreuses autres fonctions : la gestion d’accès différenciés selon le profil des internautes (le grand public aura accès aux coordonnées du standard alors que les partenaires de l’entreprise pourront obtenir des lignes directes), une possibilité de recourir à la messagerie instantanée, etc.

Seule l’exploitation effective de l’extension permettra de vérifier les autres avantages du « .tel » également invoqués, notamment en termes de visibilité sur Internet. Ainsi, Telnic affirme que le stockage des informations directement sur le DNS est un facteur déterminant. Il devrait faciliter la consultation des informations sur Internet à partir de téléphones mobiles ou d’appareils de type Smartphone, pratique de plus en plus fréquente. Par ailleurs, il permettrait d’améliorer le référencement de ces noms de domaine, le titulaire ayant la possibilité d’ajouter à son espace dédié des mots-clés pour affiner son référencement.

… dont l’enregistrement doit être rapidement décidé

La période pendant laquelle les enregistrements de noms de domaine sous cette extension sont réservés aux titulaires de marque (« sunrise ») étant terminée, toute entreprise peut désormais choisir, sous réserve de disponibilité, d’enregistrer un nom de domaine « .tel ». Celui-ci correspond soit à une dénomination permettant d’identifier l’entreprise ou ses produits et services (dénomination sociale, nom commercial, marque ou sa dénomination sociale), soit à une dénomination générique représentative de son domaine d’activité.
La première option permet de prévenir toute appropriation des signes distinctifs de l’entreprise par des tiers, tandis que la seconde présente un atout indéniable en termes de communication.

Jusqu’au 23 mars 2009, les noms de domaine « .tel » peuvent être enregistrés par tous, dans une phase d’enregistrement prioritaire (enregistrement du nom de domaine pour trois ans minimum). Après cette date, l’extension sera complètement ouverte.

L’opportunité d’enregistrer un nom de domaine en « .tel » doit être sérieusement considérée, compte tenu d’une part, de la nécessité d’assurer à la fois une visibilité sur Internet et la défense de ses signes distinctifs et, d’autre part, du caractère limité du coût lié à l’exploitation d’un nom de domaine « .tel ». Compte tenu des délais indiqués, il convient de ne pas tarder !

Claudine Salomon, avocat, directeur du département Marques & Noms de domaine
Annabelle Sébille, avocat, département Marques & Noms de domaine
Cabinet Alain Bensoussan

www.alain-bensoussan.com

source NetPME.fr

Pourquoi le .tel est réellement utile aux petites entreprises

Qu’est ce qui que cette nouvelle ouverture va changer par rapport aux extensions classiques ? C’est ce que nous explique Loic Damilaville, directeur général adjoint de l’AFNIC*

Certains présentent le .tel comme la panacée pour les entreprises qui ne souhaitent pas investir dans un véritable site Web

Loic Damilaville : Même si le .tel ne répondra pas à toutes les fonctionnalités d’un site Web, les PME peuvent tirer un bénéfice à y être présentes. Si un internaute souhaite accéder à la totalité des coordonnées d’une entreprise ou de la filiale d’un groupe, il peut y accéder d’un seul coup d’œil. Ces informations sont accessibles d’un ordinateur ou d’un téléphone portable, ce qui n’est pas toujours le cas pour un site Web. Et les mises à jour des coordonnées et des informations sont effectuées en temps réel par l’entrepreneur, sans recours à des prestataires extérieurs : c’est lui-même qui contrôle ses propres informations.

Quelles sont les caractéristiques principales de l’extension ?

Le nom de domaine en .tel vise surtout à afficher des coordonnées sur Internet. Son objectif est de répondre à la double question : comment contacter et comment être joignable ? Pour les entreprises, cet outil doit être perçu comme un annuaire, une plate-forme d’agrégation, où elles déposeront leurs coordonnées. Cet outil permettra également aux acquéreurs d’un .tel d’être directement répertorié par les moteurs de recherche. Il s’agit d’un système vraiment intéressant, sous réserve qu’il soit fortement fréquenté. À l’heure actuelle, je dirais qu’il s’agit plutôt d’un pari sur l’avenir.

La nuance entre .tel et d’autres extensions semble difficile à percevoir

Les extensions de type .fr ou .com et l’extension .tel ne sont pas en concurrence. Leurs objectifs sont réellement différents. Les deux premières dirigent l’internaute vers un véritable site Internet. Avec le .tel, il accède à une liste de coordonnées, permettant de contacter une entreprise, même si celle-ci n’a pas de site propre. L’internaute a le choix, pour accéder aux informations sur une entreprise, entre plusieurs possibilités. Il peut utiliser un moteur de recherche classique ou effectuer une recherche nominative ou par mots-clés sur les pages Tel.

Qu’est ce que le nouvel arrivé change au niveau de l’évolution des noms de domaine ?

De nouvelles extensions apparaissent très souvent. Mais dans ce cas, elle est utilisée pour une problématique différente. Il s’agit d’une extension innovante, qui repose sur l’idée de créer avec des noms de domaine autre chose que des sites Internet. Une question reste toutefois en suspens : les entreprises et les particuliers se l’approprieront-ils ?

*Association Française pour le Nommage Internet en Coopération

auteur : Marie Laforge, L’Atelier BNP Paribas
source Atelier.fr

Noms de domaine : le .tel pour des coordonnées sur IP

Deux ans après que l’organisme en charge de la gestion des noms de domaine au niveau international l’a approuvée, l’extension « .tel » fera ses premiers pas sur le Web mondial à partir du 3 décembre prochain. Ce nouveau « top level domain », dont la gestion a été confiée à la société britannique Telnic, est destiné à la constitution d’un annuaire mondial, ou chaque particulier et entreprise pourra réunir l’ensemble de ses informations de contact sur une seule et même adresse, facilement mémorisable.

Sur l’adresse « neteco.tel », on trouverait donc quelques informations pratiques sur la société éditrice du site et les différents moyens d’entrer en contact avec la rédaction, et l’on aurait la possibilité de déclencher directement un appel téléphonique en sa direction.

Noms de domaine en .tel

Qu’apporte le « .tel », par rapport à une autre extension ? Ici, il n’est pas question d’héberger une simple page Web, avec des informations de contact, mais d’associer ces dernières à la structure même du domaine, via les enregistrements DNS. Les différentes données susceptibles d’être intégrées à à un .tel (coordonnées, téléphone, adresse postale, adresse de courrier électronique, sites personnels, mais aussi profils de réseaux sociaux, points d’intérêts, ou mots clé particuliers, etc.) seront donc accessibles depuis n’importe quel terminal connecté à Internet, sans qu’il soit forcément nécessaire de lancer un navigateur Web.

Via la mise au point de plugins dédiés, les clients de messagerie devraient donc être capables assez rapidement d’aller interroger un .tel, pour récupérer les coordonnées de la personne ou de l’entreprise qui le détient. Il sera possible de mettre à jour en temps réel les informations diffusées via son .tel.

Au 3 décembre, il sera possible pour les détenteurs de marque de réserver un nom de domaine en .tel (durée minimum de trois ans). Cette période dite de « sunrise » sera suivie à partir du 3 février 2009 d’une phase de « landrush », où entreprises et particuliers pourront postuler, là encore pour une période de trois ans minimum, de façon à décourager les cybersquatteurs et autres spéculateurs. Enfin, l’accès au .tel sera pleinement ouvert le 24 mars 2009.

Noms de domaine en .tel