Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Noms de domaine : le .tel pour des coordonnées sur IP

Deux ans après que l’organisme en charge de la gestion des noms de domaine au niveau international l’a approuvée, l’extension « .tel » fera ses premiers pas sur le Web mondial à partir du 3 décembre prochain. Ce nouveau « top level domain », dont la gestion a été confiée à la société britannique Telnic, est destiné à la constitution d’un annuaire mondial, ou chaque particulier et entreprise pourra réunir l’ensemble de ses informations de contact sur une seule et même adresse, facilement mémorisable.

Sur l’adresse « neteco.tel », on trouverait donc quelques informations pratiques sur la société éditrice du site et les différents moyens d’entrer en contact avec la rédaction, et l’on aurait la possibilité de déclencher directement un appel téléphonique en sa direction.

Noms de domaine en .tel

Qu’apporte le « .tel », par rapport à une autre extension ? Ici, il n’est pas question d’héberger une simple page Web, avec des informations de contact, mais d’associer ces dernières à la structure même du domaine, via les enregistrements DNS. Les différentes données susceptibles d’être intégrées à à un .tel (coordonnées, téléphone, adresse postale, adresse de courrier électronique, sites personnels, mais aussi profils de réseaux sociaux, points d’intérêts, ou mots clé particuliers, etc.) seront donc accessibles depuis n’importe quel terminal connecté à Internet, sans qu’il soit forcément nécessaire de lancer un navigateur Web.

Via la mise au point de plugins dédiés, les clients de messagerie devraient donc être capables assez rapidement d’aller interroger un .tel, pour récupérer les coordonnées de la personne ou de l’entreprise qui le détient. Il sera possible de mettre à jour en temps réel les informations diffusées via son .tel.

Au 3 décembre, il sera possible pour les détenteurs de marque de réserver un nom de domaine en .tel (durée minimum de trois ans). Cette période dite de « sunrise » sera suivie à partir du 3 février 2009 d’une phase de « landrush », où entreprises et particuliers pourront postuler, là encore pour une période de trois ans minimum, de façon à décourager les cybersquatteurs et autres spéculateurs. Enfin, l’accès au .tel sera pleinement ouvert le 24 mars 2009.

Noms de domaine en .tel