Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: wipo

Cybersquatting in 2007 – A Global Problem!

« Cyberquatting is one of the most serious predicament of the Internet era. In 2006, 1,823 formal complaints were lodged over internet address disputes with the World Intellectual Property Organization’s (WIPO) arbitration and mediation centre, the most since 2000.

Cybersquatting is defined as the abusive registration of trademarks as domain names. The WIPO complained the domain name system itself was in danger of becoming a mere forum for speculative gain as cybersquatters have snapped up many choice addresses associated with top businesses, brands and other trophies in this intellectual property skirmish. » …

Read more on DomainNews

Le cyber-squatting en 2007 : un problème croissant !

« Le cyberquatting est un problème des plus sérieux de l’ère d’Internet. En 2006, 1.823 plaintes officielles ont été déposées, concernant des conflits sur des adresses internet, auprès du centre d’arbitrage et de médiation de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle(WIPO), chiffre le plus élevé depuis 2000.

Le cybersquatting est défini comme l' »enregistrement abusif des marques déposées en tant que noms de domaine ». Le WIPO s’alarme, le système des noms de domaine lui-même étant en danger de devenir uniquement un forum de « gain spéculatif », surtout du fait des cybersquatters qui ont récupéré beaucoup d’adresses, bien choisies, et liées aux grandes entreprises, aux marques et à d’autres trophées. » …

Lire la suite sur DomainNews

Cybersquatting Remains on the Rise with further Risk to Trademarks from New Registration Practices

« The number of cybersquatting disputes filed with the World Intellectual Property Organization (WIPO) in 2006 increased by 25% as compared to 2005. In a related development, the evolution of the domain name registration system is causing growing concern for trademark owners, in particular some of the effects of the use of computer software to automatically register expired domain names and their ‘parking’ on pay-per-click portal sites, the option to register names free-of-charge for a five-day ‘tasting’ period, the proliferation of new registrars, and the establishment of new generic Top Level Domains (gTLDs). The combined result of these developments is to create greater opportunities for the mass, often anonymous, registration of domain names without specific consideration of third-party intellectual property rights. « While electronic commerce has flourished with the expansion of the Internet, recent developments in the domain name registration system have fostered practices which threaten the interests of trademark owners and cause consumer confusion. Practices such as ‘domain name tasting’ risk turning the domain name system into a mostly speculative market. Domain names used to be primarily specific identifiers of businesses and other Internet users, but many names nowadays are mere commodities for speculative gain, » noted Mr. Francis Gurry, WIPO Deputy Director General, who oversees WIPO’s dispute resolution work. « The rate at which domain names change hands and the difficulty to track such mass automated registrations challenge trademark owners in their pursuit of cybersquatters, » he said. « With domain names becoming moving targets for rights holders, due consideration should be given to concrete policy responses, » he added. » …

Read more on WIPO

Le cybersquattage poursuit son expansion – les risques pour les marques s’intensifient devant les nouvelles pratiques d’enregistrement

« Le nombre de plaintes pour cybersquattage déposées auprès de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) a progressé de 25% en 2006 par rapport à 2005, avec pour corollaire une montée en puissance de l’inquiétude des propriétaires de marques devant l’évolution du système d’enregistrement des noms de domaine, plus précisément devant certaines retombées de l’utilisation de logiciels pour l’enregistrement automatique de noms de domaine arrivés à expiration et du stockage de ceux-ci sur des sites portail à consultation payante, devant la possibilité d’enregistrer un nom de domaine pour le tâter gratuitement pendant cinq jours, la prolifération de nouvelles unités d’enregistrement et l’introduction de nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD). Ajoutées les unes aux autres, ces nouveautés n’ont fait que multiplier les possibilités d’enregistrement en masse de noms de domaine, souvent dans l’anonymat, sans que les droits de propriété intellectuelle des tiers soient réellement pris en considération. » …

Lire la suite sur WIPO