Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: net

VeriSign déploie les extensions de sécurité DNS dans la zone « .net »

VeriSign, Inc., fournisseur réputé de services d’infrastructure sur Internet pour le monde numérique, annonce aujourd’hui le déploiement de ses extensions de sécurité DNS (DNSSEC ) dans la zone « .net ».

Avec plus de 13 millions de noms de domaines enregistrés dans le monde, la zone « .net » est la plus importante à bénéficier du protocole DNSSEC. L’extension « .net » constituant le socle de nombreuses fonctions Internet critiques, la signature des domaines « .net » représente une étape cruciale dans la mise en œuvre de la technologie DNSSEC.

Pour authentifier l’origine des données et vérifier leur intégrité lors de leur transmission sur la Toile, le protocole DNSSEC applique des signatures numériques aux données DNS. Les extensions de sécurité sont conçues pour protéger les serveurs DNS des attaques visant à rediriger les requêtes vers des sites malveillants par corruption des données DNS stockées sur les serveurs récursifs. La mise en œuvre du protocole DNSSEC permettra de réduire considérablement le pouvoir de nuisance des pirates sur les données DNS. Les signatures numériques apposées à ces données DNS seront validées au travers d’une « chaîne de confiance ».

Cette extension à la zone « .net » marque une nouvelle étape décisive de la démarche suivie par VeriSign pour améliorer l’intégrité des communications et des transactions en ligne via l’implantation du DNSSEC sur l’ensemble de l’infrastructure DNS. La protection de la zone « .net » par DNSSEC permet à VeriSign d’intégrer les enregistrements DNSSEC provenant de bureaux d’enregistrement de noms de domaines dans son registre « .net » de référence. Fruit de plusieurs mois de tests volontaires et rigoureux sur le DNSSEC, cette nouvelle étape s’inscrit dans le prolongement du travail engagé un peu plus tôt cette année par VeriSign, en collaboration avec EDUCAUSE et le Ministère américain du commerce, sur l’implémentation du DNSSEC dans la zone « .edu ». VeriSign prévoit de signer la zone « .com » dans le courant du premier trimestre 2011.

L’exploitation du laboratoire d’interopérabilité DNSSEC par VeriSign est l’un des signes forts de la collaboration entre VeriSign et les acteurs de la communauté d’Internet autour du DNSSEC. Le laboratoire, où l’on retrouve des collaborateurs de VeriSign, apporte son soutien aux fournisseurs de solutions et de services qui veulent savoir si les paquets DNS contenant des informations DNSSEC – généralement plus volumineux que les paquets DNS standard – sont susceptibles de poser problème aux composants de leur infrastructure Internet et d’entreprise. Le laboratoire les accompagne dans l’audit de leur écosystème de communications Internet en vue d’une implémentation DNSSEC.

Les actions menées par VeriSign dans le domaine du DNSSEC cadrent également avec le projet Apollo – un projet porté par l’entreprise pour faire évoluer l’infrastructure DNS d’Internet en multipliant par mille ses niveaux actuels. Le but : pouvoir gérer un volume quotidien de requêtes estimé à 4 quadrillions en 2020. L’initiative Apollo s’inscrit dans le prolongement du projet Titan animé par VeriSign et dont l’objectif était de décupler l’infrastructure DNS par rapport aux niveaux de 2007. En capitalisant sur les réalisations de Titan, le projet Apollo devrait permettre à VeriSign de relever les défis infrastructurels d’Internet au cours de la prochaine décennie.

Source: Global Security Mag

Microsoft et Net : PC infectés mis en quarantaine

Pour tacler plus efficacement les botnets, un chercheur en sécurité de Microsoft propose de mettre en quarantaine les ordinateurs infectés. Il souhaite un certificat de santé pour les ordinateurs désireux de se connecter à Internet.

La firme de Redmond se montre très active dans la lutte contre les réseaux d’ordinateurs zombies. Cette année, Microsoft a ainsi porté plainte contre des spammeurs utilisant le botnet Waledac et a sollicité le concours de la justice US pour ordonner à VeriSign la désactivation d’un peu moins de 300 noms de domaine Internet servant à assurer le contrôle-commande du botnet.

Microsoft a toutefois d’autres idées pour combattre les botnets et prône une approche plus globale mais aussi radicale du problème en s’inspirant du modèle de santé publique. Responsable Informatique de confiance chez Microsoft, Scott Charney estime que pare-feu, antivirus et mises à jours de sécurité automatiques réduisent les risques d’infection d’un ordinateur et donc ses chances de rejoindre un botnet, mais ce n’est pas suffisant.

Il propose la mise en place d’un certificat de santé qui sera à présenter par un ordinateur voulant se connecter à Internet. Ce certificat permettra de vérifier qu’un ordinateur dispose de solutions de sécurité à jour et correctement configurées, et n’est pas infecté par un malware. Le cas échéant, si le certificat révèle un problème de sécurité, le FAI enverrait une recommandation et dans certains cas irait jusqu’à limiter l’accès à Internet à l’ordinateur, sans toutefois un bannissement total afin que l’accès à quelques services soit toujours opérationnel.

 » Tout comme un individu qui n’est pas vacciné met en danger la santé des autres, les ordinateurs qui ne sont pas protégés ou qui ont été compromis avec un bot mettent les autres en danger et sont une grande menace pour la société « 

, écrit Scott Charney.

Une telle solution nécessiterait toutefois une grande collaboration à plusieurs niveaux, y compris l’intervention des gouvernements. C’est tout à fait possible selon Scott Charney qui cite en exemple Signal Spam pour la France. Reste de nombreuses questions sur le respect de la vie privée avec le type d’informations susceptibles d’être dévoilées par le certificat de sécurité. Quant à parler de privation d’accès à Internet, même partielle…

Source:  Génération NT

La barre des 200 millions de noms de domaine se rapproche

Ils étaient 177 millions en 2008, 192 millions en 2009, 193 millions au premier trimestre 2010 et désormais 196,3 millions au 30 juin 2010 (+2 % en trois mois, +7 % en un an). Ils, ce sont les noms de domaine. La barre symbolique des 200 millions est proche, et devrait sans nul doute être atteinte lors du troisième trimestre 2010, ou, au pire des cas, à la fin de l’année.

Nom de domaine TLD Q2 2010

Selon le Domain Name Industry Brief, que nous rapporte VeriSign, voici quelques détails :

  • Les .com et .net ont totalisé 101,5 millions de noms de domaine (+7,9 millions en un an), une première historique
  • Les .com à eux seuls se rapprochent des 90 millions de noms de domaine, et pourrait bien tutoyer les 100 millions en 2011 ou 2012
  • Les 240 TLD des pays et zones géographiques (.fr, .de, .uk) ont atteint 76,3 millions d’unités (+1,9 million en un an)
  • Le top 10 des TLD des pays est composé (dans l’ordre) des : .de, .uk, .cn, .nl, .eu, .ru, .br, .ar, .it et .tk (tokelau).
  • Les .fr, .es, .us ou encore .ca ne font donc pas partis du top 10.
  • Il y a plus de .de que de .net (respectivement deuxième et troisième extension derrière le .com)
  • Il y a plus de .uk que de .org
Nom de domaine TLD Q2 2010

Bien entendu, pour un seul nom de domaine, il existe parfois des milliers voire des millions de pages. Néanmoins, une partie non négligeable des sites en .com et .net sont « vides » selon VeriSign. En effet, sur 96,2 millions de .com et .net analysés, 23 % n’ont qu’une seule page, et 12 % aucune ! Cela signifie que seulement 62,53 millions de .com et .net ont plusieurs pages, alors que 22,126 n’en ont qu’une et 11,544 millions zéro…

Source: PC Inpact

Le nom de domaine dans la zone ‘SN’ passera de 30.000 à 5.000f cfa selon Alex Corenthin

Le président de NIC Sénégal (network information Center) annonce une baisse des noms de domaine dans la zone SN. Alex Corenthin affirme que des acteurs du secteur sont entrain de réfléchir sur le sujet. L’enseignant chercheur à l’école supérieure polytechnique de l’université Cheick Anta Diop déclare que le .sn pourrait passer de 30.000 à 5.000 fca d’ici la fin de l’année 2010. Il était l’invité du magazine Océan.net diffusé par la Radio privée Océan Fm. Répondant aux questions du journaliste blogueur Basile Niane Monsieur Corenthin a aussi abordé la question de la cherté du nom de domaine .sn.

« C’est un calcul mathématique si vous voulez avoir une certaine autonomie, et que vous avez un business plan, vous avez des charges des personnes qui travaillent et qui ont besoin d’être intéressés, donc on va regarder combien coute le fonctionnement et bien sûr le ratio budget nécessaire pour fonctionner sur le nombre de domaine nous donne le cout d’un domaine de base » a déclaré Alex Corenthin sur le prix du nom de domaine de zone SN .

Source: Seneweb.com

100 millions de domaines

Une brève histoire de la création et la croissance
du système de assiging une adresse unique pour
Sites Web sur l’Internet, que nous savons maintenant que le
Domain Name System (DNS).

La défense des États-Unis Information Systems Agency
créé l’Internet Assigned Numbers Authority
(IANA) en 1972. Cette autorité a été responsable
pour attribuer l’adresse unique (série de chiffres)
pour chaque ordinateur connecté à Internet.

En 1983, l’Université de Californie du Sud
testé leur automatisé Domain Name System, dans lequel
noms lisibles ont été utilisées au lieu de chaînes maladroite
de chiffres comme 657.239.038.6.

1985 a été la naissance de. Com et noms de domaine.
Ces adresses pour la plupart appartenaient à la
gouvernement américain, essentiellement des militaires.

Ce n’est qu’en 1990 que l’Internet a
commerciale, et il a été l’année suivante, 1991
que le World Wide Web (WWW) a été introduit.
Le premier logiciel WWW a été créé par Tim Berners-Lee.

L’année suivante, 1992, l’américain National Science
Foundation (NSF) a accordé un contrat d’exclusivité
Network Solutions Inc, pour être le seul registraire
pour le Top Level Domain (TLD) noms. com,. net,. org
La NSF a maintenu une base de données centrale des noms de domaine
WHOIS appelé.

Pour chaque nouveau nom de domaine des frais de 100 $ a été imputé.
Cette taxe a également permis pour une période de deux ans d’inscription.
Chaque année supplémentaire après qui a été facturé au tarif de 50 $.

Le taux d’enregistrement de noms de domaine en mai 1993
a été signalé que 400 par mois.
En Septembre 1994, Network Solutions Inc, a indiqué qu’il était
l’enregistrement des noms de domaine au taux de 2.000 par mois.

Network Solutions Inc (NSI), a maintenu son monopole sur
enregistrements de noms de TLD jusqu’en 1999. C’est dans ce
année que le département américain du Commerce démantelé
NSI monopole et a ouvert un marché concurrentiel pour
. Com,. ORG net et..

Le prix rigide, un service médiocre et frustrant retards
devrait maintenant être tous dans le passé avec le présent compétitifs
exploitation du service. Malheureusement, je continue
d’entendre des histoires de personnes inscrites (ou les revendeurs, pour les personnes inscrites)
chargeant comme des buffles blessés et donner un bon service minable.
Je donne un exemple de cela sur mon site web ianswebsites.info.

J’ai appelé cette article 100 millions de domaines.

Au moment de la rédaction de cet article, (premier semestre 2007),
il ne sont pas 100 millions de domaines. Il n’y a qu’une seule
65 millions. Mais, quand je vous donne une indication de la
incroyable croissance des enregistrements de noms de domaine,
Je suis sûr que vous conviendrez avec moi que nous atteindrons bientôt
les 100 millions de domaines cibles.

Le 6 Mars 1997, le seul nom de domaine millionième
enregistré. Le 4 mai l’année suivante
1998, les deux millionième nom de domaine a été enregistré.
C’est le 6 Novembre de la même année que les trois
Doman millionième nom a été enregistrée.

9 Mars, 1999 a vu le millionième quatre, et 29 mai
le millionième de cinq ans. Avril de l’année suivante, 2000
vu les dix millionième nom de domaine enregistré. Et
maintenant en 2007, dans le souligner le 65 millionième.

Si vous le graphique de ces statistiques, vous verrez une très
forte courbe ascendante. On peut même atteindre les 100 millions
Domaines cibles au moment où vous lisez cet article.

Si vous souhaitez plus de détails sur l’effectif
étapes de noms de domaine, je leur donne sur mon site web
100MillionDomains.com

Les milliards d’utilisateurs d’Internet sont maintenant partout
pouvoir acheter pour des prix compétitifs et un excellent service.
Vous n’êtes plus limité à un monopole d’un
seul prestataire privé. Les gros, la célèbre
les gars, ne sont pas nécessairement ceux qui offrent les
meilleurs prix et service. Faites le tour, regardez ce qui
vous est proposé par les différentes entreprises et à quel prix.

Source: Compute-rs.com

Le Conseil de l’Europe veut surveiller les noms de domaine

Le Conseil de l’Europe plaide pour un contrôle renforcé sur l’enregistrement des noms de domaine. Lors de sa cinquième conférence annuelle sur la cybercriminalité qui s’est achevée le 25 mars, le Conseil de l’Europe, qui représente la quasi-totalité des pays du continent européen soit une cinquantaine d’Etats, a invité l’Icann à renforcer son « rôle de contrôle du processus d’enregistrement des noms de domaine ».

Ce nouveau Whois devra à la fois permettre « la protection des données privées des personnes qui s’inscrivent » et la levée de l’anonymat dans le cas de la lutte contre la cybercriminalité et le cyberterrorisme. Lors du dernier sommet de l’Icann à Nairobi début mars, plusieurs organismes de lutte contre la cybercriminalité militaient déjà pour empêcher que des cybercriminels puissent se cacher derrière la protection de l’anonymat.

Source: Journal du net

Symbolics.com : le premier nom de domaine a 25 ans

Il y a tout juste 25 ans, le 15 mars 1985, le premier nom de domaine fut enregistré : symbolics.com. Basée dans l’état du Massachusetts, la société commercialisait des ordinateurs spécialement conçus pour faire tourner le langage de programmation Lisp. Symbolics se présente ainsi comme le premier fabricant de machines professionnelles sur lesquelles tournait le système d’exploitation Genera. Le nom de domaine fut ensuite revendu l’été dernier à la firme d’investissements XF.com. Le site d’origine de Symbolics peut être consulté sur symbolics-dks.com.

Pourtant cette année-là ne fut pas marquée par une course sans merci au .com, seul cinq autres noms de domaine furent déposés (BBN.com, Think.com, MCC.com, DEC.com et Northrop.com) contre 54 l’année suivante. Il faudra attendre douze ans, en 1997, pour voir le millionième .com enregistré. Selon l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), entre 1985 et 2000, 21 millions de noms auraient été enregistrés contre 57 millions entre 2000 et 2010. La BBC rapporte que chaque mois ce sont 668 000 noms de domaine avec le TLD .com qui sont déposés ou renouvelés auprès des bureaux d’enregistrement.

Sur un site spécialement conçu pour l’événement par Verisign, il est expliqué que l’extension .com aurait dû initialement être .cor (corporation). « de la même manière, .org était à l’origine .pub et .mil (était introduit sous le TLD) .ddn. Les autres extensions de noms de domaine qui virent le jour en même temps que le .com sont .edu, .gov, .net et .arpa ». Selon Jack Haverty, considéré comme l’un des pionniers de l’Internet au MIT, le .com trouverait ses origines dans le terme company (entreprise) et non pas commercial, comme l’on a coutume de dire aujourd’hui. Il déclare ainsi dans un email : « Le .com n’était pas perçu en tant qu’entité commerciale sur laquelle un consommateur se rendrait pour effectuer des achats ».

Les anglophones apprécieront la rétrospective mise en place sur le site www.25yearsof.com. Retrouvez également une liste des 100 premiers noms de domaine déposés.

Source: clubic.com
Auteur; Guillaume Belfiore

Last Quarter Ended With 192 Million Total New Registered Domains, Up 11 Million

Approximately 11 million new domain names were registered in the fourth quarter of 2009, an eight percent increase in new registrations from the third quarter of 2009. The increase has brought the total of registrations across all of the Top Level Domain Names to 192 million, an increase of nearly 15 million domain name registrations since the close of 2008. That means we’ll likely cross the 200 million milestone this or next quarter, provided growth continues.The numbers come from VeriSign’s latest Domain Name Industry Brief .In Q4 2009, the base of domain name registrations grew by two percent over the third quarter of 2009 and eight percent over the fourth quarter of 2008.According to the Industry Brief, the base of Country Code Top Level Domain Names (ccTLDs) rose to 78.6 million domain names, a three percent increase quarter over quarter and a 10 percent increase year over year. In terms of total registrations, .com unsurprisingly continues to have the highest base followed by .cn (China), .de (Germany) and .net.VeriSign’s average daily DNS query load during the fourth quarter of 2009 was 52 billion per day with peaks as high as 61 billion per day, jumping 48 percent for the daily average and 31 percent increase for peak daily queries as compared to fourth quarter 2008.

Source : TechCrunch.com
Author : Robin Wauters

Maintenance .Com & .Net

The Com/Net Production environment will be taken offline on Saturday, February 20, 2010 EST (Sunday, February 21, 2010 UTC) for a scheduled maintenance.

Date: Saturday, February 20, 2010 EST (Sunday, February 21, 2010 UTC)
Time: 2000 hrs – 2045 hrs EST (0100 hrs – 0145 hrs UTC)
Duration: 45 Minutes
Purpose: Routine Maintenance

**NOTE: Please ensure your systems are prepared to receive responses from all of the below VeriSign IP addresses.** epp.verisign-grs.com – 198.41.3.152, 69.58.179.152 and 217.30.89.152 epp-auto.verisign-grs.com – 198.41.3.153, 69.58.179.153 and 217.30.89.153