Toute l'actualité des noms de domaine

Archives de mots clés: extension

Internet : à la recherche d’un développement durable

Après dix ans de généralisation de l’informatique et d’Internet, le Vietnam a obtenu de bons résultats. Selon les responsables et experts, si les technologies de l’information, dont l’Internet, ont une incidence directe sur le développement socioéconomique du pays, leur développement n’est pas encore durable.

En octobre 2000, le bureau politique du PCV a décidé de promouvoir les technologies de l’information (TI) afin qu’elles soient un moteur du développement socioéconomique national. Ainsi, la naissance de la directive N°58 du Politburo a donné d’importantes orientations pour l’ouverture du marché des télécommunications et de l’Internet au Vietnam, devenant un service fondamental et nécessaire pour de nombreux Vietnamiens, ainsi que pour l’économie nationale.
Cette décision est la « clé » ayant suscité la création de nouveaux groupes de télécommunications tels Viettel (Télécommuni- cations de l’armée), EVN Telecom (du groupe Électricité du Vietnam), Hanoi Telecom (partenariat entre la Compagnie électronique Hanoi et l’Union des sciences de production, des télécoms et de l’informatique), ou encore FPT Telecom (groupe FPT)… Leur arrivée a permis au marché national des télécommunications de connaître une croissance non seulement forte, mais soutenue, avec certaines années un développement spectaculaire.

Durant dix années de suite, le marché des télécommunications du Vietnam a connu la plus forte croissance de tous ceux de l’ASEAN, sinon même du monde. Et aujourd’hui, le coût de ses services demeure inférieur à celui des pays de cette région.

Selon les statistiques du ministère de l’Information et des Télécommunications, le pays compte 156,1 millions d’abonnés au téléphone dont 90% en mobile, ainsi que 25,09 millions d’abonnés à Internet, représentant 26% de la population… Le Vietnam figure de fait dans le top des 20 nations ayant le plus d’internautes, et d’ici 2015, il compte bien être en tête de l’ASEAN en termes d’infrastructures et de services ajoutés.

Encourager le secteur privé

Selon les évaluations des experts, les télécommunications est l’un des secteurs aux grands succès durant cette période du Renouveau. « Le développement des services de télécommunications, surtout le téléphone et l’Internet, est particulièrement bénéfique pour l’économie nationale », a estimé Nguyên Quang A, ex-directeur de l’Institut de recherche de développement. Quang à lui, Trân Dinh Thiên, directeur de l’Institut d’économie du Vietnam, a avoué qu’il faut  » estimer globalement ces résultats pour en retirer l’enseignement nécessaire au soutien de l’élaboration de politiques relative au processus national d’intégration à l’économie mondiale comme à ceux d’industrialisation et de modernisation ».

Selon Dang Huu, ancien chef du Comité de pilotage du Programme national sur les TI, la directive N°58 pousse le développement du marché des télécommunications, en particulier en matière de services d’Internet. Il demeure cependant des écarts de développement entre localités du pays, voire entre minis-tères, en général dus à un manque de synergie entre les acteurs intervenants dans la construction d’infrastructures.

Lors d’une conférence récapitulative des dix ans de présence d’Internet au Vietnam, le vice-ministre de l’Information et des Télécommunications, Lê Nam Thang, a souligné qu’en dépit de leur forte crois- sance, les télécommunications ne bénéficient toujours pas d’un développement durable. Pour y remédier, il invite les entreprises en TI à investir dans les régions montagneuses, insulaires et frontalières, comme dans la conception et la fabrication de produits vietnamiens.

Le Centre Internet du Vietnam souffle ses dix bougies

Le Centre Internet du Vietnam (ou VNNIC en anglais) vient de célébrer son 10e anniversaire de naissance. Après dix ans de développement, il constitue un acteur de premier rang du développement de l’Internet au Vietnam. En 2000, le VNNIC recensait 543 noms de domaine en « .vn ».

En 2001, il est devenu membre de l’Organisation de gestion des noms de domaines de l’Asie-Pacifique. Neuf années après, le VNNIC a mis en chantier de nombreux projets à Hanoi, Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville. À ce jour, le nombre de nom de domaine est d’environ 100.000, une 2e place au sein de l’ASEAN.

En matière de coopération internationale, le centre a participé aux forums et conférences des organisations internationales de gestion des ressources d’Internet. Il a aussi coopéré avec des partenaires chinois et sud-coréens, partagé des expériences, mais aussi assisté le Laos et le Cambodge en ce domaine.

Auteur: Hoàng Viêt/CVN

Source: Courrier du Vietnam

Une étude 2010 des tendances de l’Internet mobile indique une explosion continue du contenu pour les téléphones portables

DUBLIN, October 21, 2010 /PRNewswire/ — dotMobi, la société à l’origine du nom de domaine Internet .mobi, la seule adresse Internet approuvée par l’ICANN, créée spécifiquement pour les contenus qui fonctionnent sur tous les téléphones portables, a annoncé aujourd’hui les grandes lignes de sa troisième étude annuelle sur les tendances Internet mobiles.

L’étude de Mobile Web Progress de dotMobi a examiné les sites Internet disponibles via les domaines Internet mondiaux les plus populaires et les plus utilisés : .com, .net, .org, .info et .mobi.

L’étude 2010 démontre que l’Internet mobile continue sa croissance mondiale explosive. L’étude 2008 a montré que 150 000 sites Internet sont prêts pour les téléphones portables, contre approximativement 3,01 millions de sites, représentant une croissance sur deux ans incroyable de 2 000%. Et ce niveau de croissance dépasse largement la croissance prématurée des PC.

Les analystes Internet de Netcraft ont découvert que, entre 1996 et 1998, la taille de l’Internet pour les ordinateurs de bureaux était passée de 150 000 sites à 2 millions de sites, un taux de croissance de seulement 1.333 pour-cent comparé à la croissance de 2 000 pour-cent de l’Internet mobile aux mêmes dates.

De nombreuses marques et sociétés se rendent compte que le mobile est une voie vitale et unique, et pas seulement une variation de l’Internet d’ordinateur en plus petit. Les grandes marques adoptent maintenant les stratégies Internet mobiles, mais nous avons quand même du chemin à parcourir, étant donné l’ubiquité des téléphones portables par rapport aux ordinateurs, a déclaré Trey Harvin, le PDG de dotMobi. Un rapport récent de Morgan Stanley a indiqué que l’Internet mobile est en train de grimper plus rapidement que l’Internet PC, et qu’il aura plus de portée que la plupart des gens ne le pensent. Les sociétés de toutes les tailles doivent se préparer pour le changement de la façon dont les gens accèderont aux contenus en utilisant l’Internet mobile.

Les propriétaires de petites entreprises doivent engager leur audience mobile grandissante comme ceux des grandes entreprises l’ont fait. Des outils tels que Dreamweaver et WordPress ont permis cela sur l’Internet PC en rendant la création de sites Internet rapide, facile et bon marché. Les développements tels que jQuery Mobile, DeviceAtlas et goMobi en font maintenant une possibilité pour l’Internet mobile, a ajouté Harvin.

Un gros plan sur les 500 000 plus grands sites d’Alexa

Pour mieux comprendre comment les sites Internet les plus populaires au monde s’adaptent aux téléphones portables, dotMobi a regardé de plus près les 500 000 plus grands sites Internet selon Alexa, la société d’intelligence d’Amazon.com.

Parmi les 1 000 plus grands sites d’Alexa, 40,1 pour-cent de tous les sites sont compatibles avec des téléphones portables. Ces sites représentent les propriétés Internet les plus populaires au monde, comme Google, Facebook et Yahoo!

Au-delà des 1 000 plus grands sites, la compatibilité mobile est toujours forte mais elle n’est pas aussi étendue. Sur les 10 000 plus grands sites d’Alexa, 29,7 pour-cent fonctionnent très bien sur les téléphones mobiles. Une fois les données élargies pour inclure les 500 000 plus grands sites, le nombre total de sites compatibles à la téléphonie mobile tombe à 19,3 pour-cent.

Le directeur de l’ingénierie de dotMobi, Ronan Cremin, a déclaré, L’étude démontre que les applications sont en passe de devenir une partie de stratégie Internet mobile plutôt que la stratégie par elle-même. Alors que certaines marques créent des applications individuelles pour plateformes multiples telles que iOS, Android et BlackBerry, les sociétés choisissent de plus en plus une solution Internet mobile pour leur contenu, 1 000 des plus grands sites d’Alexa l’ont déjà fait.

Alors que plus d’outils arrivent sur le marché et que le soutien HTML5 s’étend de plus en plus, les applications Internet mobiles vont supplanter la plupart de ces applications originales . Les marques peuvent maintenant créer une seule présence Internet mobile qui fonctionne sur tous les téléphones portables sans les limitations, les coûts ou les soucis d’entretien des plateformes d’applications multiples. L’Internet mobile vous laisse aborder tous vos clients mobiles, par seulement ceux qui possèdent des iPhones ou des Android, a ajouté Cremin.

Les entreprises qui se sont concentrées sur des expériences mobiles agréables et sur les sites compatibles avec la téléphonie mobile ont maintenant de solides avantages pour les visiteurs, les ventes, et la fidélité du consommateur, a déclaré Harvin, Et ces avantages ont déjà un impact positif sur les ventes de leurs sites de bureaux.

À propos de dotMobi

dotMobi, dont le siège social se trouve à Dublin, est un leader mondial du développement et de la découverte de contenu mobile de qualité par l’intermédiaire de services novateurs, aidant ainsi les entreprises et les particuliers à joindre les milliards d’utilisateurs de téléphones portables dans le monde. dotMobi encourage l’innovation dans l’industrie du mobile en donnant aux fournisseurs de contenu les outils dont ils ont besoin pour permettre d’accéder à du contenu Web sur des téléphones portables, et ce avec rapidité, précision et efficacité.

– Consultez http://dotMobi.mobi pour des informations sur les domaines .mobi et tous les services dotMobi. – Consultez http://mobiForge.com et http://goMobi.info pour le développement et les services du site mobile. – Consultez http://mobiThinking.com pour des informations et services de marketing mobile. – Bien sûr, utilisez les équivalents .mobi de ces sites pour garantir une expérience de qualité sur votre téléphone portable. Et consultez le blog de dotMobi blog sur http://blog.mobi.

Source : DotMobi

L’ACEI annonce le lancement d’un système d’enregistrement .CA rationalisé qui porte l’expérience client à un nouveau sommet

OTTAWA, le 13 oct. /CNW/ – Désormais, pour les Canadiens et les Canadiennes, il est plus facile que jamais d’enregistrer et de maintenir les noms de domaine .CA. L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (l’ACEI) lance aujourd’hui son système d’enregistrement de noms de domaine restructuré et rationalisé, soit le système permettant aux registraires – les entreprises qui enregistrent des noms de domaine – de communiquer avec la base de données du registre .CA. Ce remaniement actualise et simplifie avec efficacité chaque aspect du registre, qu’il s’agisse de ses processus technologiques, de ses politiques ou de ses pratiques commerciales.

En menant à bien le plus vaste projet de son histoire, l’ACEI a remplacé son système d’enregistrement actuel par un système fondé sur l’EPP, aujourd’hui la norme au sein de l’industrie. Ce remaniement est le résultat de près de deux ans de travaux auxquels presque tous les employés de l’ACEI ont participé.

« L’ACEI en est actuellement à sa dixième année de gestion du domaine .CA. Alors que nous approchions des 1,5 million de noms de domaine .CA enregistrés, nous savions que le moment était venu d’investir dans nos systèmes, notre personnel, nos processus et notre infrastructure technique », a déclaré Byron Holland, président et chef de la direction de l’ACEI. « Grâce au nouveau système, l’ACEI exploite maintenant un registre de niveau international. Non seulement avons-nous été en mesure de simplifier nos politiques et processus, mais nous y sommes parvenus, conformément aux attentes des Canadiens et des Canadiennes, tout en préservant la sécurité du système. »

Alors que les politiques et le nouveau système sont mis en œuvre intégralement, l’ACEI est maintenant en mesure de cesser ses interventions à l’égard de plusieurs transactions effectuées au quotidien. À présent, comme les renouvellements annuels sont automatisés, vous n’avez plus à craindre de perdre votre nom de domaine en cas d’oubli. La plupart des transactions seront gérées par les registraires accrédités par l’ACEI, lesquels ont récemment terminé un processus d’accréditation pour nous assurer qu’ils sont en mesure d’offrir le meilleur des services à la clientèle aux titulaires de noms de domaine .CA.

« Nous avons rationalisé les transactions les plus courantes en matière de noms de domaine .CA, ce qui améliore grandement, et dès à présent, l’expérience client, a affirmé Byron. Nous avons aussi renforcé le soutien à nos partenaires, soit aux entreprises qui assurent régulièrement la prestation de services auprès des clients de .CA. À présent, le processus entier d’acquisition et de maintien d’un nom de domaine .CA comptera au nombre des plus efficaces au monde. »

Pour obtenir plus de renseignements au sujet du nouveau registre .CA et sur son incidence sur les titulaires de noms de domaine.CA, veuillez consulter le http://www.cira.ca/fr-ca-faq-10-12.

À propos de l’ACEI

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (l’ACEI) est l’organisme qui gère le registre canadien des noms de domaine .CA, élabore et met en œuvre des politiques à l’appui de la communauté Internet du Canada et représente le registre .CA sur le plan international.

Source: CNW

Google met au point son raccourcisseur d’URL

Google propose son service en ligne goo.gl, permettant de créer une URL raccourcie et sécurisée à partir d’un nom de domaine.

Google lance un nouveau petit programme permettant aux internautes de raccourcir rapidement des URL.

A partir d’un nom de domaine enregistré et “officiel”, comme www.itespresso.fr, le service en ligne Google URL Shortener permet en un clic de créer une courte URL de type http://goo.gl/….

Ainsi, pour “itespresso.fr”, l’URL raccourcie générée est http://goo.gl/4DT5. Selon la firme de Mountain View, ce raccourcisseur d’URL est sécurisé contre le spam, le phishing et les malwares.

Les URL ainsi créées, uniques et sécurisées, peuvent être ensuite transmises aux internautes qui en ont besoin.

Pour conserver les URL courtes, il est nécessaire de posséder un compte Google pour les enregistrer.

Google propose en plus d’avoir accès à des données statistiques concernant ces URL courtes. L’internaute peut alors connaître le nombre de clics enregistrés à partir d’une URL raccourcie, ainsi que le profil des visiteurs.

A l’image de ce que propose Twitter sur son site de micro-blogging, McAfee avait déjà lancé il y a quelques jours son propre service sécurisé en ligne pour raccourcir les URL, baptisé mcaf.ee.

Source: IT espresso

Study Underlines Excellent Brand Image of .de

In a recently published study investigating the ranking and the

attractiveness of Top Level Domains as assessed by Internet users the

ccTLD .de scored excellently and recorded the best TLD result, preceding

.com and .co.uk. Sabine Dolderer, CEO of DENIC, the independent provider

of the name service for the .de zone, values this as another proof of

DENIC’s competent performance to the benefit of the Internet community and

as an acknowledgement of DENIC’s nearly 23-year old proven and tested

business model of self-controlled domain administration.

The study, which was executed by EURid, the operator that administers the

TLD .eu, illuminates the interplay between the attractiveness of a leading

TLD – as a combined result of brand strength and customer service quality

– and the number of end users interested in domains under that TLD. EURid

included the generic Top Level Domains (gTLD) .com, .net, .org, .biz,

.info and .eu and the European country code Top Level Domains (ccTLD) .be,

.cz, .de, .dk, .es, .fr, .it, .pl, .se and .co.uk in its assessment.

The brand strength of TLDs, which was defined as the total of the three

key attributes « Awareness », « Relevance » and « Preference », was determined

within the scope of a comparative brand analysis carried out between

December 2009 and January 2010 in 10 countries with 400 participants,

respectively.

While all ccTLDs included in the study scored 95% aided Awareness in their

home countries and thus were nearly level with .com, the results for

Relevance differed widely. Except for Sweden (.se) and Germany (.de) the

interviewed persons attributed much higher relevance to .com than to the

TLD of their own country.

More than three quarters of all the end users who participated in the

study preferred .com or their local TLD to any other gTLD. As regards the

Preference for .com or the respective ccTLD, the values varied

considerably by country: Only the country code TLDs of Germany (.de),

Sweden (.se), the Czech Republic (.cz) and Denmark (.dk) outscored .com in

this aspect of Preference ranking. The study found that the varying

assessments are due to the degree the individual TLD satisfies specific

brand characteristics: Users apparently prefer TLDs they feel to meet

conservative values such as « convincing », « trustworthy », « stable », « high

quality » and « safe » particularly well.

As regards the second pillar of a TLD’s attractiveness, customer service,

the German ccTLD also achieved very good results in the overall rating.

Here, .de scored second among all the investigated ccTLDs, preceded only

slightly by .nl.

The complete study “How Top-Level Domain Customer Service and Brand

Influence Customer Buying Behaviour” with all the results and analyses can

be found on the website of EURid for download at

http://www.eurid.eu/en/about/facts-figures/insights.

Plus d’un million de citoyens et d’entreprises ont déjà leur présence digital en .es

Plus de 1,2 millions de citoyens et les entreprises ont déjà leur digital.es présence. Obtenez un site Web et un dominio.es paquet (dominio.es, hébergement, email …) peut être réalisé rapidement et facilement par l’intermédiaire du canal de distribution agréés red.es (bureaux d’enregistrement). Cette chaîne est établi, est prêt à vous conseiller et vous aider à trouver les services à valeur ajoutée à dominio.es qui s’adapte le mieux à vos besoins. Recherchez le cachet officiel!:

Agents Registradores.es croissance a été stable ces dernières années, la plupart des bureaux d’enregistrement sont de 62% l’espagnol, le reste se trouvent dans d’autres pays suivants: Allemagne (12%) et la France (7%).

La typologie des bureaux d’enregistrement est diversifiée, nous pouvons trouver des fournisseurs d’hébergement, FAI, les développeurs web, des brevets et des marques, des grossistes … qui ont chacun une stratégie différente dans le prix et les services / produits offerts dominio.es associés.

En Espagne, il ya une forte concentration sur le marché des journaux. Est. Agents Registradores.es avec le plus grand nombre de domaines sont: 1 & 1 et Arsys et partager les 26,93% de tous les domaines. L ‘actif enregistré.
Environ 80% des dominios.es est géré par 15 bureaux d’enregistrement. Chacun d’eux a entre 25000-163000 domaines active en août 2010. Arsys a gardé la tête pendant des années et 1 & 1 a récemment devenu le numéro 1, continuera de suivre l’évolution de ces derniers et le reste de notre Registradores.es agents dans les postes à venir.

La concentration de domaines est important, toutefois, d’autres agents avec Registradores.es domaines moins. Contribue à la valeur des citoyens de plus en plus d’entreprises et ont une présence digital.es.

Source: unblogered.es

La capitale russe aura son propre nom de domaine de haut niveau sur Internet.

Les registrars russes vont demander l’extension “. Moscow”

A la veille de la Journée de la Ville de Moscou registraire de noms de domaine nationaux RU-CENTER a lancé un projet pour le domaine urbain. Moscou et. Moscou pour la capitale russe. Une proposition, selon un communiqué de presse, le registraire, a été envoyée au maire de Moscou, Yuri Luzhkov et des comités spéciaux et les ministères du gouvernement de Moscou. En outre, il a gagné le site officiel du projet – www.domainmoscow.ru. Pour célébrer la Journée de la capitale sur Septembre 4-5, 2010 à l’Tzaritzyno Musée-réserve permettra de recueillir des signatures en faveur du projet.

Domaine doit décharger la zone “RU”, pour aider les utilisateurs de naviguer facilement sur les sites de Moscou, et de devenir l’une des cartes de visite de la capitale russe. On ne sait pas si elle intéresser les utilisateurs, les sceptiques doute.

Source: Mosgorteplo.com

Du sexe et du triple X pour 5 millions de dollars

Depuis le temps qu’on en parlait et bien c’est fait, désormais les sites « cochons » dédiés aux adultes consentants seront identifiés par les 3X à l’instar de : lolagourmande@xxx.com, le nom de domaine significatif sera mis aux enchères à la mi-août.

Ce sera donc pour le 18 août que le grand rush pour l’acquisition du nom de domaine XXX.com, débutera, en attendant vous pouvez faire quelques économies car la mise à prix de départ sera de 5 millions de dollars, il va s’en dire que les enchères pour un tel produit vont grimper à la vitesse d’une envie de Rocco Sifreddi.

On se rappellera que les noms de domaine comme « porn.com » et « sex.com » ont été négociés pour 10 et 14 millions de dollars en leur temps.

La société qui gère les noms de domaine, l’ ICANN, pour : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers,  vient de donner son feu vert pour la validation du MDP en triple X, après des mois d’hésitation.

C’est devant la montée en « érection » de la pornographie en ligne que l’organisme américain a levé son veto, pour rappel, il y aurait à peu près, 370 millions de sites pornographiques recensés sur le Web, pour la plus grande jouissance des (a)mateurs, qui n’hésitent pas à dépenser entre 3 et 5.000 dollars chaque seconde dans le monde sur les sites dédiés.

Pour rappel aussi, les moteurs de recherche totalisent aussi plus de 25 % des requêtes pour les mots comme « sex », « porno », etc.



250 000 noms de domaine en .co déposés à l’ouverture

A peine quelques jours après l’ouverture officielle de l’extension .co par l’organisme de régulation, c’est déjà le gros carton commercial. A l’heure où j’écris ces lignes, ce sont déjà plus de 257 240 noms de domaine qui ont déjà été enregistrés. Si cette histoire vous intéresse, je vous invite à suivre le site opportunity.co qui vous offre une cartographie en temps réel. On y découvre, sans réelle surprise, que c’est en Amérique du Nord que les registrar ont le plus bossé avec 123 000 dépôts, soit 2,5 fois plus qu’en Europe (55 000 ndds). Arrive en 3ème position l’Amérique du Sud et ses 52 000 ndds puis l’Asie avec 25 000 domaines. Pour boucler le classement, l’Afrique qui devrait approcher rapidement le millier d’enregistrement. Evidement, parmi les premiers dépôts, on trouve la quasi-totalité des expressions premium comme pub.co, mexi.co, e.co ou encore sushi.co. En cherchant bien, il doit rester quand même un gros paquet de belles opportunités à saisir quand on sait qu’il y a plus de 80 millions de .com et 1,5 million de .fr réservés.

Source: Lol.net

Tunisie- Internet : Ouverture du domaine «.tn»

  • Dans le cadre de la concrétisation des objectifs fixés par le programme électoral présidentiel de Son Excellence le président de la République «Ensemble, relevons les défis», relatifs au développement du domaine Internet national «.tn», et afin de concrétiser les décisions qui ont émané du Conseil ministériel du 26 mai 2010 et visant à réduire les tarifs des noms de domaines Internet, le domaine national «.tn» réservé à la Tunisie est complètement ouvert à partir du 15 juillet 2010.

    Cette phase d’ouverture permettra à toute personne physique ou morale d’avoir la possibilité d’enregistrer un nom de domaine Internet directement sous domaine national «.tn». La charte de nommage, élaborée par l’Instance Nationale des Télécommunications en application des dispositions de l’arrêté du ministre des Technologies de la Communication du 2 décembre 2009 portant approbation du Plan national de numérotation et d’adressage et publiée sur son site web, a fixé des procédures et des règles souples pour l’enregistrement des noms de domaines Internet.

    L’ouverture du domaine «.tn» et la réduction des tarifs des noms de domaines Internet s’inscrivent dans le cadre de la promotion de l’enregistrement et de l’utilisation du domaine national «.tn» et vise à renforcer la concurrence entre les bureaux d’enregistrement et à améliorer la qualité des services offerts aux utilisateurs.

    Les noms de domaines Internet sont disponibles chez tous les bureaux d’enregistrement, et pour plus d’informations veuillez visiter le site web dédié www.registre.tn.

    Source: WebManagerCenter