Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: enregistrement

Les noms de domaine à plus d’un million de dollars

Voici la liste des noms de domaine à vendre sur le marché de l’occasion sur www.afternic.com avec une valeur de plus d’1 Million de dollars…

On remarque heureusement que la plupart d’entre eux n’ont pas d’enchérisseurs…

Néamoins 15 000 000 millions pour Cats.com c’est une belle somme !

Que penser de Teaching.com à 3,7 Millions, MartialArts.com à 2,5 Millions…

Source: EasyRoutard.com

Les jeunes de l’UMP ont bien du mal avec Internet

Un internaute a déposé le nom de domaine du prochain site parodique de l’UMP, sur lequels les jeunes du parti de Nicolas Sarkozy avaient l’intention de railler le PS.

Encore une fois, l’Histoire se répète. Le collectif de jeunes de l’UMP, « France à venir » vient d’être victime de cybersquatting. Mardi 28 décembre, Alexandre Brugère, le coordinateur de groupe, annonçait dans lefigaro.fr son intention de lancer : The Solferishow. Un site parodique destiné à « mettre en lumière les désaccords programmatiques qui existent derrière l’unité de façade cachée au sein du Parti socialiste ». Tout était conçu en interne et quasiment prêt. Tout, excepté que « France à venir » a oublié de déposer les noms de domaines voisins.
Si l’adresse thesolferishow.fr a bien été réservée, solferishow.fr, sur laquelle a communiqué le collectif dans un premier temps, ne l’était pas. Un facétieux internaute s’est dépêché de le faire. Il y a laissé un message à destination des jeunes du Mouvement populaire. En 2011, « je déposerai les noms de domaine de mes projets pour éviter le squatting, comme solferishow.fr par exemple. (Ou au moins) Je relirai mes communiqués de presse pour annoncer une adresse de site Web correcte comme THEsolferishow.fr et pas solferishow.fr (le “the” en valait la chandelle) ».

Infractions au droit d’auteur et à l’image

Ce n’est pas la première fois que l’UMP connait des déboires avec ses sites Internet. En octobre dernier, les jeunes du parti de droite s’étaient déjà attaqués au PS en parodiant une émission de téléréalité. SecretPstory.fr mettait en scène les candidats « François le Flamby », « Ségolène la bergère du Poitou », « Martine la Madame 35 heures ». L’expérience a tourné court à la suite d’une mise en demeure d’Endemol, le producteur de l’émission originale Secret Story. « France à venir » avait cru pouvoir se passer de l’autorisation de la maison de production.
Plus tôt, cet été, Benjamin Lancar appelait à lancer une risposte sur Internet pour y « dénoncer les mensonges de la blogosphère ». Le président des Jeunes Populaires dévoilait ses ambitions à lefigaro.fr. L’adresse du site était déposée par un internaute qui y diffuse encore des vidéos peu flatteuses des piliers du parti.
En 2009, c’est inénarrable lip dub sur lequel des ténors du parti chantaient en play-back, ce qui a valu bien des déboires à l’UMP. Le parti majoritaire avait tout simplement oublié de demander les autorisations nécessaires à l’auteur de la chanson originale, Luc Plamandon. Il avait aussi agrémenté son clip de photographies prises lors de l’élection de Nicolas Sarkozy. Mal lui en a pris. L’UMP a été condamnée pour infraction au droit à l’image. Une jeune femme qui n’avait pas donné son accord pour être prise en photo, s’est retrouvée à son insu à la fin de la vidéo.
Et si après tout, l’important pour « France à venir » n’était pas de « faire bien », mais de faire parler de soi.
Source: 01net

FLASH INFO: EN ROUTE POUR LE GRAND NORD ! Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

Flash Info  –  Décembre  2010 –  NAMEBAY  | créateur de noms de domaine

Laissez-vous tenter par une expédition polaire…

A l’approche de l’Hiver, protégez vos domaines du froid …

Fini l’été indien, les feuilles mortes et la douceur d’automne; L’hiver est proche et Namebay vous propose une petite exploration dans le Nord du globe … ce mois-ci à l’honneur : Groenland (.GL), Norvège (.CO.NO), Islande (.IS), Fédération de Russie (.РФ) et Lettonie (.LV) …

.GL (Groenland) : 75 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.CO.NO (Norvège) : 45 euros HT

en pré-enregistrement pour l’ouverture du 22 février 2011

OUVERT A TOUS – Pas de présence locale requise.

.IS (Islande) : 99 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.РФ (.RF)(Fédération de Russie – cyrillique): 35 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

.LV (Lettonie): 79 euros HT

pour enregistrement, renouvellement et transfert.

PROMO .EU à 2€ HT/an ! DERNIER MOIS
Jusqu’au 31 décembre 2010

Profitez du prix exceptionnel de 2€ HT/an, au lieu de 12€ HT/an, pour l’enregistrement de vos domaines en .EU !!!

SUNRISE PROLONGEE POUR LE .SO …

Sunrise .SO : Jusqu’au 31 décembre 2010

Pré-enregistrez dès maintenant votre nom de domaine pour cette phase pour seulement 70€ HT/1 an.

Landrush .SO : du 10/01/2011 au 28/02/2011. Ouverture totale .SO : à partir du 1er avril 2011.

BONNES FETES DE FIN D’ANNEE

Toute l’équipe de Namebay vous remercie de votre fidélité en 2010 et vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Rendez-vous en 2011 pour une année riche en nouveautés…

COMMANDER DES NOMS DE DOMAINE

Vous pouvez couvrir ou protéger vos noms de domaine et marques sur les 5 continents : 11 extensions génériques du .com au .travel, en passant par le .pro et le .aero, 39 extensions européennes, 10 extensions africaines, 20 extensions américaines, 10 extensions océaniennes et 18 extensions asiatiques.

Si vous souhaitez profiter de ces opérations pour commander vos noms de domaine, rendez-vous sur notre site.

Toute l’équipe de Namebay reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

L’ACEI fête 10 ans de gestion du registre .CA

OTTAWA, le 10 déc. /CNW/ – Ce mois-ci, l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) célèbre 10 années de gestion du registre du domaine de premier niveau .CA.

Le domaine de premier niveau .CA est un domaine national (ccTLD) similaire à .UK au Royaume-Uni ou .US aux États-Unis. D’abord accordée à un groupe de bénévoles, à l’Université de Colombie-Britannique (UBC), l’autorité de gérer les noms de domaine .CA fut transférée à l’ACEI en décembre 2000, à la suite de consultations avec la communauté canadienne d’Internet. L’autorité de gérer le registre du domaine .CA fut officiellement entérinée dans une lettre de Michael Binder, alors sous-ministre adjoint à Industrie Canada (cette lettre est communément appelée la lettre Binder).

« À l’occasion de notre 10e anniversaire, je voudrais remercier les personnes et les organisations qui ont joué un rôle fondamental dans la création de l’ACEI, » a déclaré le président et chef de la direction de l’ACEI, Byron Holland. « Je voudrais en particulier remercier CANARIE qui a initialement appuyé et financé l’ACEI, Industrie Canada dont la clairvoyance a permis au .CA de devenir le succès qu’il est aujourd’hui et John Demco ainsi que tous les autres bénévoles, à l’UBC, qui ont été présents depuis le premier jour. »

Depuis que l’ACEI a été investie de l’autorité de gérer le registre du .CA, Internet et le nombre de noms de domaine .CA enregistrés se sont considérablement développés.

« Nous sommes extrêmement fiers de gérer cette partie importante et distinctement canadienne d’Internet, comme une ressource pour tous les Canadiens, » a déclaré le président et chef de la direction de l’ACEI, Byron Holland. « Au cours des dix dernières années, nous avons consolidé la réputation de l’ACEI en tant que registre de classe mondiale. Nous abordons avec enthousiasme une autre décennie pleine de succès, alors même qu’Internet devient encore plus important pour le bien-être et le développement économique au Canada. »

Ces dernières années, l’ACEI a été très active en tant que représentante de la communauté canadienne d’Internet :

  • En 2008, l’ACEI a célébré l’enregistrement de son millionième nom de domaine .CA, ce qui la place parmi les ccTLD de pointe dans le monde.
  • En 2009, le président et chef de la direction de l’ACEI, Byron Holland, a été nommé vice-président de l’Organisation de soutien des noms de domaine pour les codes nationaux, l’organisme qui conseille la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN, au centre de la gouvernance d’Internet) sur les questions importantes pour les ccTLD.
  • En octobre 2010, l’ACEI a simplifié le processus d’enregistrement et de gestion des noms de domaine .CA et a lancé un nouveau registre.
  • En octobre 2010 également, l’ACEI a célébré 1,5 millions de noms de domaine .CA enregistrés.

Actuellement, l’ACEI mène une consultation nationale sur l’avenir d’Internet, le Forum canadien sur Internet. Cela marque la première fois que l’ACEI a engagé un dialogue avec les Canadiens sur les questions de gouvernance et de politiques d’Internet. On peut avoir des détails à http://cigf.cira.ca.

En septembre 2010, l’ACEI a introduit les Prix Impact du .CA, une initiative mettant en vedette les personnes et les organisations qui utilisent leur .CA pour faire avancer les choses. On peut avoir des détails à http://priximpact.ca.

À propos de l’ACEI
L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) est l’organisme qui gère l’espace de domaine .CA du Canada, élabore et applique les politiques qui appuient la communauté Internet du Canada et représente le domaine .CA sur le plan international.

Source: CNW.ca

Plus de 1,5 million d’adresses en .ch

Switch a annoncé le passage d’un nouveau cap dans l’attribution de ses noms de domaines.

Le site web d’une institutrice d’école primaire zurichoise a eu l’honneur d’être la 1,5 millionième adresse enregistrée l’organe chargé de la gestion des extensions en .ch.

Elle y fait la promotion de son livre pour enfants qui vient de paraître et qui parle de buffles, Indiens et d’un certain Luca.

Les trois premiers noms de domaine de Suisse ont été enregistrés il y a presque 25 ans: cern.ch, eth.ch et switch.ch. En 2007, le nombre d’adresses .ch passait le cap du million, rappelle Switch

Selon une étude actuelle de VeriSign, le service d’enregistrement des adresses .com et .net, il y a à peu près 200 millions de noms de domaine dans le monde.

Source: 20mn.ch

Bientôt 2 millions de .fr

Selon l’Afnic, l’extension .fr a su faire face à la crise économique. L’extension .fr, pour laquelle l’enregistrement d’un nouveau nom de domaine coûte en moyenne 12 € ( HT ), a réussi à maintenir sa croissance annuelle 10 points ou plus au-dessus de la moyenne des extensions génériques et nationales.  Avec une progression de près de 300 000 noms de domaine par an, le .fr affiche ainsi 1,87 million de noms de domaine.

Au niveau mondial, le .fr pointe à la 15e place d’un classement dominé par l’extension .com avec 85 millions de noms de domaine enregistrés. Du côté des extensions nationales en Europe, le .fr reste par ailleurs loin derrière le .de de l’Allemagne avec près de 14 millions de noms enregistrés.

En proportion, le .fr séduit plus les personnes morales ( entreprises, associations, organismes publics… ) que les personnes physiques ( particuliers ). Au cours du premier semestre 2010, 62 % des noms de domaine .fr ont été enregistrés par des personnes morales contre 38 % par des personnes physiques.

Si le tarif médian de l’enregistrement d’un nom de domaine .fr est de 12 € HT, sur le second marché, le rachat d’un nom de domaine .fr déjà pris se négocie en moyenne à 650 €. Début 2010, la revente de credit.fr a toutefois atteint 600 000 euros. Les trois autres transactions les plus élevées ont varié entre 17 500 € et 50 000 € ( lundi.fr, grattage.fr, everest.fr ).

Alors que la pénurie d’adresses IPv4 guette, l’Observatoire souligne par ailleurs le déploiement modeste d’IPv6 pour les serveurs.  » Si 6 % des serveurs DNS des noms de domaine sont compatibles IPv6, ce ratio n’est que de 1 % pour les serveurs Web et encore moins pour les serveurs de messagerie « .

Source: GNT

Les particuliers déposent un .fr sur deux

Ouvert aux particuliers en juin 2006, le .fr reste surtout prisé des entreprises, associations, services publics et autres personnes morales. Celles-ci représentent 62 % du parc, même si le rattrapage des particuliers se poursuit.

Au premier semestre 2010, ils comptaient ainsi pour la moitié des enregistrements de nouveaux noms. 79,5 % des particuliers possèdent un seul nom de domaine.

La longueur moyenne des noms de domaine en .fr se maintient à neuf caractères, contre huit il y a deux ans. Elle augmente en réalité chaque année de 0,4 caractère, à mesure que les noms les plus courts sont déposés. L’Afnic indique qu’il existe neuf noms de domaine de 63 caractères, la longueur maximale qu’elle autorise. Ces noms appartiennent à des spécialistes du référencement, qui les forment à partir de mots clés.

Source: Journal du Net

Le « .fr » gagne du terrain sur le web

Les noms de domaine se terminant par « .fr » ne sont plus très loin du seuil des 2 millions après une solide croissance de 21% sur un an. Cette extension figure désormais au quinzième rang mondial.

1,87 million de sites Internet se terminent par « .fr », rapporte ce mercredi l’Observatoire 2010 de l’Association française pour le nommage internet en coopération (Afnic) et l’école Télécom SudParis. La majorité d’entre eux (62%) sont pris par des personnes morales (entreprises, associations, organismes publics) tandis que les noms enregistrés par des particuliers représentent 38%.

En outre, souligne ce rapport, le rythme de croissance des « .fr » dépasse celui des autres noms de domaine. lLa France a enregistré une augmentation de 21% sur un an alors que « l’ensemble des extensions, hors Chine, renoue avec une croissance à deux chiffres, de 10% en glissement annuel en juin 2010 », a expliqué à l’Agence France Presse Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic.  « Le .fr a très bien résisté à la crise et le marché a continué à se développer, nous sommes même situés 10% au-dessus des autres extensions au niveau mondial » a-t-il ajouté.

Seule l’extension chinoise, le « .cn » régresse avec un repli de 40% du nombre de noms de domaine. Un recul que l’Afnic impute aux nouvelles conditions d’enregistrement très restrictives mises en place par le registre chinois.

Au total, c’est le « .com » qui remporte tous les suffrages avec 85 millions de noms enregistrés, suivis en deuxième place ex-aequo par « .de » correspondant à l’Allemagne et par « .net » (générique).

Prix stable, législation en mouvement

Côté tarif, le prix du « .fr » n’a pas bougé. Enregistrer un nom de domaine coûte 12 euros en moyenne hors taxe, sauf si le nom existe déjà, auquel cas, le prix passe à 650 euros.

En revanche, la loi de 2004 encadrant l’attribution des noms de domaine sur internet, censurée en octobre dernier par le Conseil Constitutionnel, devrait connaître quelques modifications. La haute juridiction reproche au texte actuellement en vigueur de déléguer « entièrement le pouvoir d’encadrer les conditions dans lesquelles les noms de domaine sont attribués, renouvelés, refusés » et « aucune autre disposition législative n’institue les garanties permettant qu’il ne soit porté atteinte à la liberté d’entreprendre ainsi qu’à la liberté de communication ». Elle a chargé le Parlement de plancher sur un nouveau texte d’ici neuf mois, période pendant laquelle l’Afnic continuera de gérer les noms de domaine en « .fr » selon la loi de 2004.

Source: La Tribune.fr

NAMEBAY lance ses nouvelles offres SSL ! La sécurité pour tous !

Flash Info  –  Novembre  2010 –  NAMEBAY  | créateur de noms de domaine

VOUS AUSSI, VOUS AVEZ DROIT A LA SECURITE
Namebay lance ses nouvelles offres SSL accessibles à tous !

splash6.jpg

Les nouvelles offres SSL sont là !

La sécurité est l’un des sujets les plus sensibles et les plus évoqués lorsqu’on parle d’Internet. Face à des offres confuses et nombreuses, il est souvent difficile de faire un choix pertinent pour sécuriser son site web. Chez Namebay, nous avons décidé que la sécurité doit être accessible à tous, et adaptée à chaque type de site.

Que vous soyez dans l’e-commerce, une petite entreprise, un hébergeur, une multinationale ou un particulier, toutes vos données sont sensibles et ont besoin d’être protégées.
Pour cela nous avons créé 4 offres complètes à des tarifs attractifs:

Certificat ALPHA SSL : La sécurité à petit prix, idéal pour les particuliers et petites entreprises;    à partir de 29 euros HT/an.

– Certificat DOMAIN SSL : La sécurité pour tous les types de sites, idéal pour les sites marchands;    à partir de 79 euros HT/an.

– Certificat WILDCARD SSL : La sécurité de vos sous-domaines, idéal pour les Hébergeurs;    à partir de 249 euros HT/an.

– Certificat BUSINESS SSL : La sécurité MAXIMALE pour votre business, le meilleur des certificats;    à partir de 469 euros HT/an.

Pour plus d’informations et commander, rendez-vous sur notre site :
http://www.namebay.com/cert/cert.aspx

AND .SO …
Sunrise .SO : du 1er au 30 novembre 2010
Pré-enregistrez dès maintenant votre nom de domaine pour cette phase pour seulement 70€ HT/1 an.
Landrush .SO : du 16/12/2010 au 9/02/2011. Ouverture totale .SO : à partir du 1er mars 2011.
http://www.namebay.com/SO/nom-de-domaine-so/enregistrement-nom-de-domaine-so.aspx

PROMO .EU à 2€ HT/an !
Du 1er octobre au 31 décembre 2010
Profitez du prix exceptionnel de 2€ HT/an, au lieu de 12€ HT/an, pour l’enregistrement de vos domaines en .EU !!!

COMMANDER DES NOMS DE DOMAINE
Vous pouvez couvrir ou protéger vos noms de domaine et marques sur les 5 continents : 11 extensions génériques du .com au .travel, en passant par le .pro et le .aero, 39 extensions européennes, 10 extensions africaines, 20 extensions américaines, 10 extensions océaniennes et 18 extensions asiatiques.

Si vous souhaitez profiter de ces opérations pour commander vos noms de domaine, rendez-vous sur leur site.


A PROPOS DE NAMEBAY :

NAMEBAY est une société spécialisée dans l’enregistrement de vos noms de domaines. Notre offre vous propose de déposer votre domaine dans plus de 100 extensions au choix. Transférez,  renouvelez, obtenez des certificats SSL,  protégez votre marque, surveillez vos noms de domaines. Nos tarifs et nos équipes techniques vous garantissent un service de qualité au meilleur prix.  découvrir nos offres sur : http://www.namebay.com

TRA Organise une Conférence de presse à l’ occasion du Lancement de la Nouvelle Identité du Domaine de Premier Niveau dotEmarat

L’Autorité de Règlementation des Télécommunications (TRA) a organisé une conférence de presse à l’occasion de la Semaine Technologique du GITEX pour lancer la nouvelle identité ainsi que le nouveau nom du domaine arabe de premier niveau. Un nombre remarquable de visiteurs et de personnalités médiatiques ainsi que des invités intéressés par la technologie de l’information ont assisté à la conférence qui a commencé à 11 heures du matin au stand de la TRA.

H.E. Mohamed Al Ghanim, the Director General of the Telecommunications Regulatory Authority (TRA) (P ...

H.E. Mohamed Al Ghanim, the Director General of the Telecommunications Regulatory Authority (TRA) (Photo: Business Wire)

Son Excellence Mohamed Nasser Al Ghanim, PDG de la TRA, s’est adressé aux participants en détaillant les caractéristiques du nom du domaine arabe de premier niveau dotEmarat et les étapes qui ont précédé le lancement. Al Ghanim a souligné le fait que la TRA a consacré «la phase numéro 1 » aux entités gouvernementales alors que «la phase numéro deux » actuellement en cours, est destinée aux marques déposées.

Son Excellence Mohamed Nasser Al Ghanim, Directeur général de la TRA, a expliqué dans le cadre du lancement de la phase Sunrise: «Le nom du domaine arabe de premier niveau (dotEmarat) constitue une occasion unique pour les entreprises qui cherchent à élargir son carnet d’adresses de clients. La possession de ces domaines garantira les droits de propriété intellectuelle liés au nom et offre à un plus grand nombre d’entreprises des vastes opportunités pour leurs marques pour bénéficier des avantages des noms arabes.

Al Ghanim a ajouté: « Le volume du contenu arabe sur Internet est colossal, mais l’incapacité de taper (écrire) des noms de domaine en alphabet arabe constitue une barrière pour une grande partie des utilisateurs arabes. Cela a été le principal moteur qui a déclenché l’adoption de l’idée d’offrir des noms du domaine arabes de premier niveau ».

Au cours de son discours, Al Ghanim a mis en avant les avantages du lancement de dotEmarat sur le patrimoine culturel et linguistique ce qui constituera un levier pour la langue arabe sur Internet. Elle contribuera également à réduire les barrières à l’entrée rencontrées par les utilisateurs d’Internet qui ne parlent que l’arabe.

La plus grande part des utilisateurs d’Internet (environ 30 %) parle l’anglais, suivis par le Chinois (20 %) et l’espagnol (8%), alors que la part du contenu arabe ne dépasse pas les 3%.

La conférence a illustré les avantages commerciaux que dotEmarat offre aux marques déposés. Elle crée une capacité essentielle pour connecter un nouveau segment d’utilisateurs entre eux. Cette connexion incarne un pont qui amène cette nouvelle niche à comprendre et à utiliser les services Internet.

Il est considéré comme un atout remarquable pour les marques ayant l’intention d’interagir en arabe. De plus, dotEmarat peut être utilisé dans des campagnes publicitaires visant l’utilisateur arabe, surtout que le nom du domaine arabe de premier niveau constitue actuellement un vaste marché qui comprend un assortiment de noms uniques qui correspondent aux activités offertes par chaque entreprise, contrairement aux noms du domaine de premier niveau « clichés » où l’obtention d’un nouveau nom est devenue presque impossible.

À noter que L’Autorité de Règlementation des Télécommunications (TRA) a obtenu l’approbation de la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) devenant ainsi un des premiers pays du monde à lancer un nom du domaine arabe de premier niveau, ce qui reflète la volonté de l’autorité à soutenir l’Internet et à accentuer le rôle important que jouent les Emirats Arabes Unis parmi les leaders des secteurs de l’informatique et de télécommunications.

Les propriétaires de marques peuvent déposer leur application pour obtenir un nom de domaine arabe à partir du 17 Octobre et jusqu’au 15 Décembre 2010.

* Source: ME NewsWire