Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: cloud

iCloud : nom de domaine et marque officialisée en Europe par Apple, le datacenter en images sur Google Maps

Apple a pour une fois dévoilé une de ses nouveautés avant la conférence d’annonce prévue ce Lundi 6 Juin, il s’agit de son service de stockage centralisé qui va donc bien se nommer « iCloud » comme on l’avait évoqué dans ces articles.

On assiste en effet à un ballet autour de cette nouveauté : nom de domaine, dépôt de marque en Europe et un datacenter qui apparait soudain sur les photos satellites de Google Maps.

Tous les détails dans la suite :

Tout d’abord, le nom de domaine iCloud.com vient de changer de propriétaire confirmant ainsi les rumeurs sur le sujet évoquées dès le mois d’Avril ici. Le nom de domaine ne pointe pas (encore) vers un site d’Apple à l’heure ou l’on rédige cet article, cela ne saurait tarder probablement.

icloud-Apple-1.jpg

Par ailleurs, on apprend qu’Apple a enregistré la marque « iCloud » auprès des instances Européennes avec un champ d’application particulièrement vaste :

Celui-ci comprend en effet les possibilités de stockage et de streaming de musique, des aspects sociaux, multimedia gratuits et payants, le stockages de livres, magazines, des services relatifs aux photos ou le jeu. (en anglais cela donne : « delivering digital music by telecommunications, » « online social networking services, » « multimedia content for a fee or pre-paid subscription, » « electronic books and magazines, » « photographic services, » « games ») .

Bien entendu tout ces domaines d’applications ne seront pas forcément actifs lors du lancement.

Enfin, avec une coordination impressionnante, le « datacenter » qu’Apple construit depuis de longs mois et dont l’utilisation restait encore sujette à de nombreuses rumeurs vient d’apparaître sur les cartes de Google Maps alors qu’il n’y avait rien sur la zone avant le communiqué de presse de Lundi révélant l’arrivée des services iCloud.

icloud-Apple-2.jpg

On avait pu voir une photo aérienne de ce complexe destiné à héberger les serveurs et les unités de stockage des services d’Apple dans ce billet sur la reconnaissance vocale.

Maintenant que les coulisses et l’affiche sont prêtes, il nous reste à découvrir le véritable contenu de ce iCloud et iOS 5, J-4 !

Rendez-vous ce lundi 6 vers 18h sur iPhon.fr pour un suivi en direct de la conférence d’Apple.

Source: iPhon.fr

Domaines : Amazon achète a.co, z.co, k.co et cloud.co

L’extension de nom de domaine de la Colombie .co, continue d’être toujours plus populaire auprès des grandes marques et Amazon vient de déposer quatre nouveaux noms de domaine.

En choississant le domaine t.co pour son raccourcisseur d’URL, Twitter a largement contribué à l’adoption de cette TDL régionale. Il semblerait que le cyber-marchand Amazon ait quelques projets similaires. En effet, selon le blog américain Techcrunch, la société aurait déposé a.co, z.co, k.co et cloud.co. De leurs côtés, les firmes GoDaddy et Overstock possèdent respectivement les noms de domaines x.co et o.co.

L’extension .co, plutôt utilisée comme une TLD générique, a su attirer les grandes sociétés qui perçoivent en cette dernière de nouvelles opportunités désormais révolues avec les .com, .net ou .org. En effet, il resterait encore plusieurs domaines constitués simplement d’une seule ou de deux lettres, faciles à mémoriser pour le consommateur et donc particulièrement intéressants pour la promotion de services ou de produits. « Nous avons une très longue liste de gens qui veulent des domaines d’une seule ou de deux lettres et le prix de vente est suffisamment élevé pour que ces derniers soient utilisés à l’avenir », déclare Lori Anne Wardi, porte-parole du bureau d’enregistrement. Rappelons que Co est l’abbréviation de company (société) en anglais.

Pour l’heure aucune information n’a été communiquée sur l’usage de ses quatre adresses par Amazon mais certains estiment que a.co redigirera vers Amazon, k.co vers le site du Kindle, z.co celui de Zappos et cloud.co vers Amazon EC2.

Source: Clubic

Votre vie numérique, effacée d’un coup de balai de Google!

Dure histoire qui a été la réalité de nombreux internautes dans le monde, peut-être vous, un jour.

Le géant de l’internet peut, sans vous prévenir au préalable, supprimer votre compte Google et toutes les données qui s’y trouvent : e-mails, documents, photos, carnet d’adresses, bookmarks, …

Tous ces services stockent aussi bien des informations essentielles : fiches de salaires, mots de passe, e-mails professionnels, des conversations plus sentimentales ou encore des années de travail comme ce fut le cas ce jeudi pour Antoine, un blogueur français, utilisateur actif des services de Google, il a perdu également des années de blogging (sur blogger), de nombreuses vidéos sur YouTube, sa liste de veille…

Le problème, aujourd’hui, c’est que nous nous sommes habitués au «cloud computing», la solution de Google permettant de disposer ses données accessibles partout, aussi bien sur PC, Mac, mobile ou tablette est un large avantage par rapport aux solutions concurrentes, et nous laissons la gestion de ces données hyper importantes, à une société pour laquelle nous ne sommes qu’un chiffre et qui s’octroie le droit de tout supprimer pour des raisons qui peuvent être simplement techniques.

Il est vrai que chez Google, pour un usage classique, tout est gratuit et forcément, même les professionnels peuvent y voir un moyen de gagner de l’efficacité tout en gagnant de l’argent, mais le risque de tout perdre existe!

Antoine disait «pourquoi moi? Je ne suis pas un hackeur?», effectivement, mais il n’est pas nécessaire de posséder le compte e-mail pour envoyer un mail depuis celui-ci. Il suffit simplement d’un script de quelques lignes, en php, par exemple, pour créer un robot qui va spammer des milliers de boites mails existantes en votre nom. C’est déjà ce que font des sites sociaux tels que Badoo avec nos adresses e-mail.

De là, pourrait s’enchainer la suppression de votre compte chez Google. D’autres raisons sont possibles, on sait que Google supprime régulièrement des blogs sur blogger parce qu’ils sont jugés comme diffamatoire, suppriment-ils également le compte Google lié?

Les raisons qui poussent Google à supprimer votre compte ne sont pas souvent connues, mais qu’importe, dès lors que vous avez accepté les conditions d’utilisation (que vous n’avez pas lues), vous n’êtes pas en position de réclamer un dédommagement.

Que faire?

Je ne vous dirai pas de ne pas utiliser les services de Google, au contraire, c’est une véritable révolution numérique, mais que ce soit sur Mobile Me d’Apple, Microsoft, Google ou encore Box.net, vos données ne sont pas sécurisées à 100%, il faut donc recourir régulièrement aux bonnes vieilles méthodes de backup.

Pour vos mails, de nombreux clients PC et Mac feront l’affaire. Pour vos autres fichiers, une sauvegarde régulière vaut la peine. J’aime beaucoup DropBox comme solution de stockage de données en ligne, car il peut se synchroniser en temps réel avec un dossier de votre ordinateur.

En ce qui concerne les services pros Adsense ou Analytic, utilisez de préférence un autre compte e-mail que celui que vous utilisez pour vos mails et vous inscrire sur des sites web 2.0.

Pour votre blog, j’ai toujours pensé que bloguer sur Thumblr ou Blogger, c’est une véritable bêtise. En effet, le minimum, lorsque l’on écrit sur le web, c’est être propriétaire de son site! Au prix des hébergements actuels, ça n’a plus de sens de ne pas disposer de son propre nom de domaine et puis, installer un WP, c’est un jeu d’enfant.

Même si le cloud computing semble être l’avenir de l’informatique, un nuage, ça s’évapore, pensez-y!

Source: Techtrends

L’AFNIC améliore les dns des sites en .fr

L’AFNIC déploie son propre cloud anycast afin d’accélérer les réponses du .fr et la qualité du service de résolution de noms de domaine.

L‘AFNIC modifie sa structure des DNS pour améliorer le temps de réponse des DNS .fr; il était temps.

Depuis plusieurs années, l’AFNIC utilise la technologie anycast, qui permet d’augmenter les performances et la sécurité des infrastructures DNS. Elle améliore en particulier, au fur et à mesure de l’extension de la couverture géographique, la qualité du service DNS en terme de temps de réponse et de solidité. En multipliant les serveurs, elle offre en effet une meilleure résistance aux attaques par saturation.

Tout en maintenant une couverture mondiale avec près de 60 noeuds, l’AFNIC a placé de nouveaux serveurs DNS à plusieurs endroits en France et en Europe, notamment Lyon qui est bien placé d’un point de vue réseau car proche de la Suisse et de l’Italie. C’est ainsi que depuis le 4 décembre dernier, l’AFNIC dispose d’un cloud anycast sur les infrastructures de Rézopole/Lyonix, le GIX de Lyon. Ce nuage entièrement géré par l’AFNIC couvre aussi La Réunion et prochainement d’autres villes comme Bruxelles et Paris.

L’objectif est double :

– acquérir la maîtrise de cette technologie afin de pouvoir ouvrir de nouveaux sites en complément de ceux gérés actuellement par ses prestataires.

– déployer les infrastructures DNS afin d’augmenter leur densité au plus près des utilisateurs sur le territoire français.

Source: Alouit-Multimedia.com