Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Le succès des .eu ne se dément pas

Le dernier bilan publié par Eurid met en lumière la progression des enregistrements de domaines.eu. La France, avec près de 320 000 domaines déposés, est en progression, mais reste bien loin de l’Allemagne avec ses 1,1 million. L’héritage de mauvaises habitudes nées de la politique longtemps restrictive de l’AFNIC sur le .fr ?

Les dernière données mises en avant par Eurid, l’association à but non lucratif à laquelle l’Union européenne a confié la gestion du domaine TLD (Top Level Domain) .eu, font état d’une progression continue du nombre de domaines européens, à un rythme de près de 1 100 domaines additionnels par jour au dernier trimestre 2011.

Au total, le domaine .eu comptait plus de 3,5 millions de noms de domaines enregistrés au 31 décembre 2011 – soit une hausse de 5,5 % sur un an -, ce qui en fait le 9e domaine le plus populaire au monde derrière les .com, .de, .net, .uk, org, .info, .nl et .ru, mais toujours devant le .cn de la Républiqe populaire de Chine.

le nombre de domaines .eu enregistrés

Rappelons qu’à la même date, le .fr comptait péniblement 2,2 millions de noms de domaines, le fruit d’une politique longtemps restrictive – qui interdisait par exemple aux particuliers de déposer des noms de domaines – et qui a longtemps découragé l’enregistrement de .fr. Une « rigueur » qui pourrait aussi expliquer le retard français sur le .eu.

Cette tradition de « rigueur » n’est d’ailleurs pas totalement abandonnée. Par exemple, il est toujours impossible d’enregistrer des noms de domaines de moins de 3 lettres en France (pas de hp.fr, de ca.fr ou de bp.fr) et il est aussi impossible d’enregistrer un nom de domaine pour plusieurs années (le mécanisme de renouvellement est forcément annuel). Le .eu est de ce point de vue plus accommodant puisque l’on peut enregistrer un nom de domaine pour 2,5 ou 10 ans (la durée la plus populaire pour les nouveaux enregistrements est de 2 ans).

Sans surprise, ce sont donc les Allemands – déjà très actifs sur le domaine .de – qui sont les plus actifs sur le .eu avec près de 1,1 million de domaines enregistrés. Derrière viennent les Néerlandais avec près de 475 000 domaines. Le Royaume-Uni et la France sont au coude à coude avec près de 320 000 domaines chacun. On le voit, il y a une forte corrélation entre le succès du TLD national et le nombre de dépôts de domaines .eu. La France est donc un peu à la traine, même si elle est le pays qui a connu la plus forte croissance en terme de nombre d’enregistrements de .eu avec une progression de 10,8 % sur un an, contre 8,4 % aux Pays-Bas, 5,5 % à l’Allemagne et -1,5 % au Royaume-Uni.

les .eu par pays d'enregistrement

Source: lemagit.fr