Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: Search engine

Google : un Doodle gâteau pour son 12ème anniversaire

Ce 27 septembre, Google fête son 12ème anniversaire, arborant pour l’occasion un Doodle en forme de gâteau d’anniversaire.

Le 27 septembre 1998 Google.com était en effet lancé officiellement. Le moteur de recherche était l’aboutissement d’un projet nommé BackRub, lancé vers 1996. La société a été fondée par Larry Page et Sergey Brin en Californie, en pleine Silicon Valley, afin d’ « organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile. » Le nom de domaine Google.com a été, lui, déposé le 15 septembre 1997 et Google Inc créé officiellement le 4 septembre 1998. Pour la petite histoire, le site était d’ailleurs à l’origine hébergé sur le site de l’université de Stanford et ainsi disponible à l’adresse google.stanford.edu/

Les Doodles, 20% du temps du webmaster de Google

Les Doodles, versions artistiques du logo Google, apparaissent dès 1998. Le premier Google Doodle est en effet mis en ligne à l’occasion du Burning Man Festival, afin de signaler qu’ils y seraient. Une manière de prévenir les utilisateurs du service en cas de crash des serveurs en leur absence. Depuis 2000, Dennis Hwang, le webmaster international de Google, consacrerait 20% de son temps à la création de nouveaux Google Doodles, expliquait CNN en 2006.

Ce 27 septembre, c’est en tout cas à Wayne Thiebaud que l’on doit le Google Doodle. L’artiste américain est en effet célèbre pour ses œuvres représentant pâtisseries ou glaces. La page d’accueil de Google est ainsi ornée d’un gâteau d’anniversaire rouge, bleu et jaune, sur lequel figure le nom de Google, incluant une bougie en forme de « L ».

Le succès de Google Inc

Mais Google n’est évidemment pas qu’un concept artistique et derrière le moteur de recherche se cachent en tout cas actuellement 2 millions de serveurs répartis sur 32 sites. L’entreprise de Mountain View expliquait en 2008 avoir déjà indexé plus de 1000 milliards de pages web.

Source : Zigonet

Google cherche à améliorer son moteur de recherche ou seulement ses bénéfices ?

Google a effectué beaucoup de choix stratégiques ces derniers mois et le mois de Septembre est un mois riche en événements. Toujours dans l’optique (officielle) d’améliorer son moteur de recherche, je me demande si Google n’a pas basculé de l’autre coté de la force depuis cet été en accentuant fortement la concurrence, que ce soit sur le référencement naturel ou sur le référencement payant et en délaissant les avantages de l’internaute. Explications…

Par Adrien Wiesenbach.

1) Adwords et les marques

La premier tournant a été pour moi l’ouverture des mots clés de marque sur la plateforme Adwords. Ce grand changement dans la publicité en ligne va opposer les possesseurs de la marque aux revendeurs ou tout simplement à n’importe quelle personne désireuse de se positionner sur le mot « apple » ou « chanel ».  Il est évident que Google se fera beaucoup d’argent sur ces mots clés très (trop ?) convoités.

2) Les marque et les noms de domaine

Le deuxième tournant est l’annonce faite de Google sur la mise en avant des noms de domaines officiels au niveau du référencement naturel. Je rebondis sur l’article de Vincent Abry (blog que j’aime beaucoup) pour dire qu’il avait déja pressenti cette magouille de Google pour avoir plus d’argent.

En effet, lorsque vous taperez une marque, celle -ci sera donc mise en avant avec les noms de domaines associés. Par exemple en tapant « Fnac », vous aurez jusqu’à 8 résultats liés au domaine Fnac.fr. Nous aurons plus de détails très bientôt quant à la mise en route de ce système et ses détails. Il est évident que ceux qui seront désavantagés par ce système (blogs, distributeurs, médias) se tourneront vers Adwords pour compenser ce déficit de référencement.

3) La recherche instantanée de Google

Le mercredi 8 septembre, Google a exécuté un autre choix stratégique aussi soudain qu’important en lançant la recherche instantanée qui consiste à assister la recherche en vous proposant les mots clés les plus recherchés. Vous pouvez voir ici quelques influences sur le SEO et le SEA mais il est évident que les gros deviendront plus gros et les petits deviendront plus petits. Pour eux, le budget Adwords devra probablment être plus conséquent. Même de manière globale, Google recevra davantage d’argent tout simplement car ce système est (pour moi) un tueur de la longue traine. Les internautes taperont moins de mots et les requêtes à 4 mots et plus diminueront. Ainsi la concurrence et le CPC des mots clés simples ou doubles augmenteront. Les premières conséquences ont été observées aux Etats-Unis.

Je pense également que cette fonctionnalité n’est pas vraiment utile et pertinente pour l’internaute car les réponses aux requêtes deviennent trop généralistes en suivant (comme un mouton) les choix proposés liés à des statistiques numériques. Par ailleurs, cet effet de clignotement peut être pour certaines personnes très désagréable. Alors peut-on imaginer un retour en arrière ? Pour le moment cette fonctionnalité est restreinte aux navigateurs mis à jour et aux personnes loggées sur le portail Google. Mais on peut envisager que Google ouvre cette fonctionnalité à tous les internautes (loggés ou non) qui se rendent sur google.fr.

Au final lorsque vous ajoutez ces trois changements, la note peut devenir salée pour les annonceurs. Néanmoins ce ne sont que des anticipations, et ces hypothèses devront être confirmées.

Adrien Wiesenbach

Référencement Google : Influence de l’historique du nom de domaine

Le vécu d’un nom de domaine, ie. ce à quoi celui-ci a été confronté par le passé, influe-t-il sur le référencement ?

Compte tenu du fait qu’un nom de domaine ait pu être utilisé à des fins de spam ou avoir été sujet à des pratiques interdites par les webmaster guidelines – utilisation black hat par exemple -, la réponse de Matt Cutts est assez clairement oui.

Celui-ci conseille même de faire une étude dans le cadre d’acquisition de nom de domaine afin de s’assurer qu’aucune pénalité n’est appliquée par Google. Il ne mentionne cependant absolument pas la fonctionnalité de demande de réexamen des Google Webmaster Tools qui pourrait pourtant être la solution au problème énoncé.

Il faudrait alors passer à côté du nom de domaine parfait sous prétexte qu’un détenteur en ait eu une utilisation abusive par le passé ?

Source: Waebo.com