Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: ps

Domaine .PS : l’enregistrement, c’est maintenant !

En cette période pré-électorale, Namebay, à l’instar de ses confrères, auraient pu utiliser les vieilles rengaines marketing pour le lancement de l’extension .PS ! Hé bien non, nous ne mettrons pas en avant les « lechangementcestmaintenant.ps » ou autres « hollande2012.ps » !

Le .PS c’est avant tout l’extension de nom de domaine de la Palestine et c’est en tant que telle que nous souhaitons vous la proposer. Cette extension est ouverte à tous et peut être enregistrée sur 1 à 5 ans.

En parallèle, notre politique de promotion s’améliore encore : 5 promotions à suivre ce mois-ci ! Economisez plus de 50% sur l’enregistrement pour une année des noms de domaine .CO (Colombie), .PRO (l’extension des professionnels), .IN (Inde) , .ME (Montenegro) ou .LC (Sainte-Lucie).

NOUVELLE EXTENSION DISPONIBLE

PALESTINE – .PS : 75€ HT
pour enregistrement, renouvellement et transfert.
Ouvert à tous sans restriction. Enregistrement maximum sur 5 ans.

LES PROMOTIONS DE FÉVRIER

PRO – .PRO : 6€ HT / 1 an
au lieu de 35€ (-83%)
jusqu’au 17/02/2012
INDE – .IN : 9€ HT
au lieu de 19€ (-53%)
jusqu’au 31/03/2012
COLOMBIE – .CO : 15€ HT
au lieu de 35€ (-57%).
jusqu’au 31/03/2012
SAINTE-LUCIE – .LC : 34€ HT
au lieu de 68€ (-50%).
jusqu’au 31/03/2012
MONTENEGRO – .ME : 15€ HT
au lieu de 30€ (-50%).
jusqu’au 31/03/2012

AUGMENTATION NEUSTAR LE 01/02/12

Comme annoncé le mois dernier, à partir du 1er février 2012, Neustar, le registre de l’extension .BIZ, suit la tendance à la hausse des tarifs initiée par Verisign.
Subissant une nouvelle fois ce type d’augmentation, et compte tenu de la situation économique actuelle, Namebay se voit contraint, à compter du 1er février 2012, de répercuter cette hausse de 0.4€ sur le tarif des extensions .BIZ.

NOUVEAUX TLDs … à suivre …

NEW TLDs

Depuis le 12 janvier 2012, une vingtaine de dossiers de candidature ont été déposés auprès de l’ICANN pour la création de nouveaux TLDs. Le processus de dépôt de dossier se poursuit jusqu’au 12 avril 2012.

Suivez l’actualité et les dernières annonces ICANN à l’adresse suivante : http://newgtlds.icann.org/en/announcements-and-media/announcement-23jan12-en

Cliquez ici pour consulter notre site dédié et pré-enregistrer vos nouveaux TLDs !

L’UMP squatte le .fr du slogan de François Hollande. Le peut-elle ?

L’UMP a réservé le nom de domaine LeChangementCestMaintenant.fr, inspiré par le slogan voulu par François Hollande pour lancer sa campagne 2012. Le parti majoritaire l’exploite pour se moquer du candidat socialiste. Mais en a-t-elle le droit ?

Décidément, François Hollande n’a pas de chance avec ses noms de domaine. En octobre 2011, un internaute avait réservé le nom de domaine Hollande2012.fr, qui pour le moment n’a toujours pas fait l’objet d’une transaction avec le Parti Socialiste. Aujourd’hui, c’est l’UMP qui s’empare du nom de domaine français correspondant au slogan de campagne du candidat de gauche.

L’UMP a en effet réservé le nom de domaine lechangementcestmaintenant.fr, qui correspond au titre donné par François Hollande a sa tribune programmatique publiée dans le journal Libération. Elle s’est immédiatement servie du nom de domaine pour y publier un pastiche cinglant. « Mitterrand et Jospin n’ont jamais voulu de moi comme ministre et tout le monde reconnaît que mes onze ans à la tête du PS n’ont laissé aucune trace« , dit le François Hollande imaginaire qui signe la tribune publiée dans « L’Hibernation ».

« Le nom de domaine a été acheté dès hier soir par l’UMP car François Hollande et ses équipes ont juste oublié de sécuriser le slogan sur Internet« , se réjouit dans Les Inrocks un membre de la direction de l’UMP. « Il va peut-être devoir changer de slogan !« .

En attendant, la question de la légalité du cybersquattage opéré par l’UMP se pose. D’après les propres règles fixées par le gouvernement dans un décret du 1er août 2011, est considéré « de mauvaise foi » et donc illicite « l’enregistrement d’un nom de domaine principalement dans le but de nuire à la réputation du titulaire d’un intérêt légitime » sur ce nom. Reste à savoir si François Hollande ou le Parti Socialiste ont un « intérêt légitime » sur le slogan, qui selon nos recherches n’a pas fait l’objet d’un dépôt de marque auprès de l’INPI.

auteur : Guillaume Champeau
Source Numerama.com

La Palestine a aussi son extension de nom de domaine « .PS »

Combien d’entre nous ont le souhait que la Palestine soit enfin reconnue comme un État Palestinien à part entière sur la base des frontières du 4 juin 1967 ? Dans un article de Numerama.com, lundi 19 septembre 2011, Guillaume Champeau affirmait que la Palestine était déjà un pays à part entière… sur le Web. En effet, la Palestine a déjà son extension de nom de domaine (ccTLD) « .PS ». C’est l’Autorité Nationale Palestinienne de Nommage Internet (PNINA) qui la gère depuis son lancement en 2004.

Depuis le 15 août 2010 l’ICANN a donné l’accord à la PNINA d’administrer et de gérer l’extension « .FALASTEEN » – l’extension composée en caractères arabes – pour permettre aux aux organisations locales et internationales, aux sociétés, mais aussi aux détenteurs de marques d’enregistrer leur nom de domaine en langue arabe. Depuis le 2 janvier 2011 les particuliers peuvent également enregistrer leur nom de domaine en langue arabe (.falasteen) sous le principe du premier arrivé premier servi via le Registrar PNINA. A l’instar d’autres extensions ceux-ci devront respecter quelques règles.

La Palestine soutenue par Google

En mai 2010 Google Inc. avait déjà lancé un moteur de recherche pour permettre aux Palestiniens d’accéder à des contenus locaux. Google.ps est le moteur de recherche de Google en Palestine. En 2010 M. Marwan Radwan, le Directeur Général de la PNINA disait que le nom de domaine « google » était l’un des premiers noms de domaines internationaux a être enregistré sous le ccTLD .PS. PNINA avait enregistré « google » depuis le 19 mai 2004. Quatre mois après PNINA lançait officiellement l’extension .PS pour l’enregistrement.

M. Marwan Radwan ajoutait que l’enregistrement de Google et l’inclusion de la Palestine dans le plan stratégique de Google montrait à quel point le marché de l’Internet Palestinien et la reconnaissance mondiale de la présence palestinienne sur Internet étaient importants.

L’accès au savoir et à la technologie

Les entreprises mais aussi les organisations qui souhaitent enregistrer un nom de domaine sous l’extension .PS peuvent enfin se l’offrir grâce à PNINA qui mène ce projet depuis le début de l’année 2003. Elles peuvent également choisir d’enregistrer leur nom de domaine sous l’un des domaines de second niveau suivants : .COM.PS,. ORG.PS et .NET.PS.

Le rôle de PNINA est de réaliser une présence Palestinienne en ligne non seulement à travers la formulation de politiques d’enregistrement et l’administration du Registre de domaine en .PS, mais aussi par le développement et l’utilisation d’Internet en Palestine.

L'Autorité Nationale Palestinienne de Nommage Internet (PNINA)

La Direction du PNINA est composée de représentants universitaires et juridiques des secteurs public et privé. Les institutions intéressées à faire progresser l’utilisation d’Internet en Palestine ont aussi rejoint PNINA. Ce sont de sérieux partenariats destinés à administrer et à gérer l’entreprise nationale de l’Internet. PNINA compte se focaliser sur la connaissance ainsi que sur un réseau de ressources pour favoriser la technologie en Palestine.

Source Ya-Graphic.com

DSK évitera-t-il le cybersquatting?

Si Dominique Strauss-Kahn est finalement candidat à l’investiture socialiste, il devra trouver un nom de domaine pour son site de campagne puis s’occuper de le récupérer. Et, selon le site Politique.net, il va y avoir «des affaires à faire» pour les petits malins. L’adresse www.dsk2012.fr a ainsi été mise en vente 5.000 euros «par un particulier qui l’a réservée depuis mai 2008». «Pour DSK.fr, c’est pire, l’adresse est en vente mais les enchères ne sont pas plafonnées (attention à l’inflation)», ajoute le site.

Deux autres noms de domaines possibles sont eux déjà occupés par des sites actifs. Quand on va sur DSK.com, on tombe sur le «Directory for Sports in Kent», un répertoire de clubs de sport et de remise en forme dans la région britannique éponyme: «Maillots de bains et boxer moulant avec haltères sont […] de rigueur», écrit Politique.net. En ce qui concerne l’ancien blog de DSK, il est aujourd’hui occupé par un site de finance allemand dont le titre promet du «financement facile».

Cette dernière information avait déjà été notée il y a un an par le blog Tubbydev, qui pointait à l’époque que «le blog de DSK et ses archives existent toujours sur typepad à l’adresse http://dsk.typepad.com». Aujourd’hui, quand on clique sur l’adresse en question, elle est protégée par mot de passe.

Ces dernières années, plusieurs personnalités ou partis politiques ont été victimes de «cybersquatting», cette pratique consistant à réserver des noms de domaine susceptibles d’être utiles à un autre internaute. En décembre dernier, cela a par exemple été le cas du site parodique de l’UMP TheSolferishow.fr, comme l’expliquait à l’époque Le Monde. En 2008, l’adresse du blog de Jack Lang avait été récupérée par un site russe pour adultes, forçant l’ancien ministre de la Culture à «déménager». Le maire de Paris Bertrand Delanoë avait lui obtenu la fermeture du site Delanoe2008.com, dont le but était d’évaluer son action.

Deux ans avant, pendant la pré-campagne présidentielle, le Forum des droits sur internet avait fait part, comme l’expliquait ZDNet, de «pratiques contestables» concernant les réservations de noms de domaine.

Photo: Dominique Strauss-Kahn. World Economic Forum via Flickr CC License by.

Source: Slate.fr

La présidentielle 2012 alimente le marché des sites web

Internet est devenu un moteur primordial des campagnes, développant un business florissant autour des noms de domaines liés aux candidats.

En attendant 2012, la course à la présidentielle se joue déjà sur Internet pour déposer les noms des sites de campagne. De Nicolas Sarkozy à Ségolène Royal en passant par DSK, Dominique de Villepin ou François Bayrou, pratiquement tous les noms de domaine portant le patronyme des potentiels candidats sont déjà achetés.

Toutefois, seuls quelques-uns sont acquis par les intéressés comme Joly2012.fr déposé par Les Verts ou Borloo2012.fr réservé par une conseillère du ministre de l’Ecologie. La plupart des noms de domaines sont achetés par d’illustres inconnus, parfois loin de la politique comme Christian Costeaux, propriétaire de Royal2012.com. Il détaille à Nouvelobs.com un véritable business d’achats en gros de noms de domaines pour les revendre ensuite.

Des sites revendus 5.000 à 20.000 euros

« C’est un énorme business qui consiste à acheter des noms de domaine qui peuvent potentiellement intéresser quelqu’un », explique-t-il. Chaque site représente un coût moyen de 5 euros par mois, et peut être revendu 5.000 à 20.000 euros.

« Par exemple, le mois dernier s’est créée la compagnie aérienne Sénégal Airlines, dont je suis propriétaire du nom de domaine et de la marque. Là je pense que cela va se négocier entre 20.000 et 40.000 euros », raconte Christian Costeaux enthousiaste. « Pour un investissement minime, cela peut rapporter gros. C’est une activité sans risque », poursuit-il.

Même réalité pour Quentin Decourtilloles qui avait mis aux enchères, sans succès, le site Bayrou2012.fr à partir de 200.000 euros. Il expliquait à Marianne2 sa volonté de « gagner de l’argent« .

« Anticiper »

« C’est un vrai travail créatif, il faut anticiper », estime Christian Costeaux. « Anticiper », le maître mot de ce business. Dès septembre 2004, Christian Perbet, responsable d’une agence de communication a déposé les noms de domaines Sarkozy2012.fr, Sarkozy2012.com et Sarkozy2012.net.

« L’avantage d’un site comme Royal2012.com », explique son propriétaire, « c’est que même s’il n’est pas vendu, il suffira de publier une page d’actualité au contenu automatique pour générer beaucoup de trafic et donc de la publicité ».

Reste enfin la possibilité pour des militants d’acheter le nom de domaine du candidat adverse. C’est le cas par exemple de Fillon2012.fr, acquis par César Lesage, un militant de Philippe de Villiers. Le jeune homme confiait toutefois à Slate « espérer en tirer un peu d’argent« .

Sont déjà réservés :

A gauche :

– Royal2012
– Aubry2012
– DSK2012
– StraussKahn2012
– Hollande2012
– Fabius 2012
– Delanoe2012
– Peillon2012
– Montebourg2012
– Valls2012
– Besancenot2012
– Melenchon2012
– Joly2012
– Duflot2012
– Chevenement2012

Au centre :

– Baryou2012

A droite :

– Sarkozy2012
– Fillon2012
– Borloo2012
– Villepin2012
– Cope2012
– Morin2012
– Alliot-Marie2012
– Boutin2012
– LePen2012
– MarineLePen2012
– DeVilliers2012
– Villiers2012

Source: NouvelObs

UN NOUVEAU NOM DE DOMAINE POUR LA PALESTINE. WWW.GOOGLE.PS EST NE…

La popularité de Google dans les pays arabes va monter de quelques crans supplémentaires et les internautes Palestiniens vont être heureux.

Après des années d’attente ils auront leur nom de domaine et ne seront plus obligés de passer par des noms de domaine provenant de pays limitrophes.

Cette nouvelle va mettre du baume au coeur de ceux qui veulent promouvoir la création de la Palestine comme Etat indépendant. En effet, avoir un nom de domaine est un premier pas important pour une reconnaissance mondiale.

Il est a signalé qu’en Israël cette “google -reconnaissance” n’a posé aucun problème.

Selon Ynet : “Google has launched a Palestinian domain for its web search engine, under the URL www.google.ps. The web page is identical to other country-specific domains, but has the words “Palestinian Territories” added to the familiar Google logo.

“The new domain will give Arabic-speaking users in the Palestinian Territories. The Palestinian version, who use Palestinian ISPs, access to Google in Arabic and eventually, access to more locally relevant content,” Palestinian news agency Ma’an quoted the company as saying on its Arabia blog”.

“Arabic-speaking users in the Palestinian Territories have had to visit foreign domains in order to search in Arabic,” the company added.

source IsraelValley.com