Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: point vn

Internet : à la recherche d’un développement durable

Après dix ans de généralisation de l’informatique et d’Internet, le Vietnam a obtenu de bons résultats. Selon les responsables et experts, si les technologies de l’information, dont l’Internet, ont une incidence directe sur le développement socioéconomique du pays, leur développement n’est pas encore durable.

En octobre 2000, le bureau politique du PCV a décidé de promouvoir les technologies de l’information (TI) afin qu’elles soient un moteur du développement socioéconomique national. Ainsi, la naissance de la directive N°58 du Politburo a donné d’importantes orientations pour l’ouverture du marché des télécommunications et de l’Internet au Vietnam, devenant un service fondamental et nécessaire pour de nombreux Vietnamiens, ainsi que pour l’économie nationale.
Cette décision est la « clé » ayant suscité la création de nouveaux groupes de télécommunications tels Viettel (Télécommuni- cations de l’armée), EVN Telecom (du groupe Électricité du Vietnam), Hanoi Telecom (partenariat entre la Compagnie électronique Hanoi et l’Union des sciences de production, des télécoms et de l’informatique), ou encore FPT Telecom (groupe FPT)… Leur arrivée a permis au marché national des télécommunications de connaître une croissance non seulement forte, mais soutenue, avec certaines années un développement spectaculaire.

Durant dix années de suite, le marché des télécommunications du Vietnam a connu la plus forte croissance de tous ceux de l’ASEAN, sinon même du monde. Et aujourd’hui, le coût de ses services demeure inférieur à celui des pays de cette région.

Selon les statistiques du ministère de l’Information et des Télécommunications, le pays compte 156,1 millions d’abonnés au téléphone dont 90% en mobile, ainsi que 25,09 millions d’abonnés à Internet, représentant 26% de la population… Le Vietnam figure de fait dans le top des 20 nations ayant le plus d’internautes, et d’ici 2015, il compte bien être en tête de l’ASEAN en termes d’infrastructures et de services ajoutés.

Encourager le secteur privé

Selon les évaluations des experts, les télécommunications est l’un des secteurs aux grands succès durant cette période du Renouveau. « Le développement des services de télécommunications, surtout le téléphone et l’Internet, est particulièrement bénéfique pour l’économie nationale », a estimé Nguyên Quang A, ex-directeur de l’Institut de recherche de développement. Quang à lui, Trân Dinh Thiên, directeur de l’Institut d’économie du Vietnam, a avoué qu’il faut  » estimer globalement ces résultats pour en retirer l’enseignement nécessaire au soutien de l’élaboration de politiques relative au processus national d’intégration à l’économie mondiale comme à ceux d’industrialisation et de modernisation ».

Selon Dang Huu, ancien chef du Comité de pilotage du Programme national sur les TI, la directive N°58 pousse le développement du marché des télécommunications, en particulier en matière de services d’Internet. Il demeure cependant des écarts de développement entre localités du pays, voire entre minis-tères, en général dus à un manque de synergie entre les acteurs intervenants dans la construction d’infrastructures.

Lors d’une conférence récapitulative des dix ans de présence d’Internet au Vietnam, le vice-ministre de l’Information et des Télécommunications, Lê Nam Thang, a souligné qu’en dépit de leur forte crois- sance, les télécommunications ne bénéficient toujours pas d’un développement durable. Pour y remédier, il invite les entreprises en TI à investir dans les régions montagneuses, insulaires et frontalières, comme dans la conception et la fabrication de produits vietnamiens.

Le Centre Internet du Vietnam souffle ses dix bougies

Le Centre Internet du Vietnam (ou VNNIC en anglais) vient de célébrer son 10e anniversaire de naissance. Après dix ans de développement, il constitue un acteur de premier rang du développement de l’Internet au Vietnam. En 2000, le VNNIC recensait 543 noms de domaine en « .vn ».

En 2001, il est devenu membre de l’Organisation de gestion des noms de domaines de l’Asie-Pacifique. Neuf années après, le VNNIC a mis en chantier de nombreux projets à Hanoi, Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville. À ce jour, le nombre de nom de domaine est d’environ 100.000, une 2e place au sein de l’ASEAN.

En matière de coopération internationale, le centre a participé aux forums et conférences des organisations internationales de gestion des ressources d’Internet. Il a aussi coopéré avec des partenaires chinois et sud-coréens, partagé des expériences, mais aussi assisté le Laos et le Cambodge en ce domaine.

Auteur: Hoàng Viêt/CVN

Source: Courrier du Vietnam