Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: notoriété

Avec NamebayWatch, Namebay automatise l’analyse des noms de domaines

Avec NamebayWatch, Namebay automatise l’analyse des noms de domaines afin de prévenir les tentatives de contrefaçon ou de détournement.

Monaco, le 03 juin 2008 – Namebay, gestionnaire de noms de domaines à forte valeur ajoutée, dévoile sa nouvelle gamme NamebayWatch, d’outils d’intelligence économique et d’aide à la protection de la propriété intellectuelle et industrielle. NamebayWatch apporte aux entreprises de toutes tailles une visibilité en temps réel sur l’activité de création, d’expiration ou de modifications des noms de domaines, afin de prévenir les tentatives de contrefaçon ou de détournement de la notoriété ou d’y réagir.

Une combinaison unique de technologies

NamebayWatch combine de façon unique les principaux outils techniques de datamining, gestion des DNS et indexation des sites Web. Résultat de plus de 2 ans de R&D, NamebayWatch relie ces informations entre elles pour proposer une solution complète et automatisée de recherche d’antériorité et d’analyse du cyber squatting. NamebayWatch permet notamment aux entreprises d’être informées en temps quasi réel des tentatives de détournement de trafic fondées sur des constructions syntaxiques approchantes ou des différences typographiques, par exemple namebai pour Namebay. La gamme Namebaywatch convient à toute forme de complexité de recherche :
– sur un nom propre ou commun, et ses variantes
– sur une expression contenant ou non un nom propre ou commun avec des qualificatifs quels que soient leur position
– sur un fragment de phrase

Un outil de productivité

La plateforme NamebayWatch permet aussi de réaliser rapidement les enquêtes approfondies indispensables avant la création d’un nouveau nom de domaine à forte valeur commerciale ou pour récolter les informations utiles à une action juridique contre un tiers. La solution répond ainsi aussi bien aux besoins des services juridiques des entreprises qu’à ceux des cabinets de conseil spécialisés dans la protection des marques sur Internet. Véritable outil de productivité, Namebaywatch évite au chargé de l’enquête de collecter et de corréler à la main les informations du Whois, des DNS, du web, de diverses bases de données ainsi que les extensions ccTLDs.

Résultat d’une expertise avancée

Avec NamebayWatch, Namebay confirme sa vocation de gestionnaire de noms de domaine à forte valeur ajoutée. La solution s’appuie sur une expertise technique approfondie de l’interrogation et de l’analyse des données de noms de domaines à l’échelle mondiale. La base de données de la plateforme NamebayWatch analyse régulièrement plus de 120 millions d’enregistrements (plateforme SQL Server 2005 sur Windows 2008 installée sur un serveur Dell R900 quadri-processeurs à quatre coeurs). Registrar acrédité par l’Icann, Namebay s’affirme comme un partenaire technique au service de la performance et de la simplification de la gestion des noms de domaine. Ses solutions permettent aux entreprises d’augmenter leur autonomie et leur productivité dans la gestion de leurs noms de domaines et de protéger efficacement leurs marques contre les tentatives de contrefaçon (cybersquatting, phishing), de détournement de notoriété voire de concurrence.

auteur : Sophie Terrien

Victoire d’une marque notoire sur les titulaires des noms de domaine

Sale temps pour les titulaires de noms de domaine ! Après l’affaire «Sunshine», ces derniers viennent en effet d’encaisser une nouvelle défaite dans leur conflit face aux titulaires des marques.

On savait déjà que les marques notoires bénéficiaient de beaucoup de faveurs de la part des juges qui leur accordent notamment une dérogation au principe de spécialité applicable en droit des marques. C’est désormais sur le territoire de l’Internet que les marques notoires peuvent régner en maitre.

En effet, par une ordonnance de référé du 18 avril 2008, le TGI de Paris a ordonné le transfert du nom de domaine «elite.eu», appartenant jusqu’alors à des particuliers, au bénéfice de l’agence de mannequin Elite, considérée comme une marque notoire.

En revanche, Elite n’a pas obtenu les dommages intérêts qu’elle escomptait. L’agence de mannequin réclamait en effet 75 000 euros du fait de l’usage illicite de sa marque mais elle n’a obtenu finalement que 1 000 euros. Les juges ont considéré qu’Elite n’avait fourni aucune explication sur la nature du préjudice subi. Mais surtout, les juges ont reproché à l’agence de mannequin de n’avoir fourni aucune justification leur préjudice comme par exemple «les statistiques de fréquentation du site» ou encore «des attestations de nature à étayer la réalité d’un détournement d’une partie de clientèle».

Cette ordonnance de référé s’inscrit dans la lignée de la jurisprudence «Sunshine», née en janvier 2008 et dans laquelle le juge avait également ordonné le transfert d’un nom de domaine au profit du titulaire d’une marque ayant un nom identique.

La règle en matière de nom de domaine «premier servi, premier arrivé» est décidément sérieusement mise à mal, les juges affichant leur préférence pour le droit des marques au détriment des titulaires des noms de domaine.

Avis aux titulaires des marques : pour lutter contre les usages frauduleux de votre marque par certains sites Internet, n’hésitez pas à contacter un avocat compétent qui saura défendre vos intérêts.

auteur : Alexandre RODRIGUES
source blogdegerardpicovschi.com