Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: liberalisation

Google.tn : Un Google pour les Tunisiens

Suite à l’annulation de toutes les conditions techniques imposées au détenteur d’un nom de domaine en .tn, le géant américain des moteurs de recherche, Google, a bénéficié de cette décision et vient finalement d’ouvrir la version tunisienne de son site : Google.tn.

L’agence tunisienne d’internet (ATI) a confirmé au « tunisiehautdebit » que les résultats de recherches réorientent toutefois l’internaute sur Google.com et l’adresse Google.tn pointe directement sur le Data center de la firme de Mountain View. En outre, toute personne qui achète un nom de domaine en .tn pourra désormais l’héberger où il le veut dans le monde.
Bon à rappeler dans ce cadre que les sites avec l’extension tunisienne .tn étaient tenus à pointer l’URL sur une IP tunisienne d’un serveur hébergé chez l’un des 5 Fournisseurs d’Accès Internet.

Source: Investir en Tunisie.net

Vers la libéralisation des domaines .re à la Réunion ?

Un groupe d’acteurs et professionnels de l’Internet réunionnais se sont posé la question sur la « libération des noms de domaines en .re ».

Le 14 Avril dernier, @blogabrac posait directement la question a Mathieu Weill, CEO of AFNIC, manager of .fr registry.

L’Afnic serait complètement d’accord pour libéraliser le .re. Le souci viens du manque de relais pour sensibiliser les élus réunionnais et pour pousser le Ministère. En outre, on apprend que la demande de libéralisation des noms de domaine en .re par les particuliers a été émis dès 2006, en même temps que le .fr et qu’il a été refusée par la Chambre des Commerce et d’Industrie local.

Cette libéralisation, comme pour les .fr, permettrait aux particuliers qui le souhaite d’avoir leur mel ou site en .re. Certains voit en cela un moyen de d’affirmer l’identité de la Réunion, parfois inconnue et souvent confondue. D’autres réfutent cette idée de libéralisation en songeant d’ores et déjà au risque de cybersquatting de nom de domaine. « qd au risque de squatt on est en 2010 et les règles de l’AFNIC sont plutôt claires sur le sujet http://bit.ly/bnxWHK« de répondre Mathieu Weil via son Twitter.

Le débat est ouvert et les discussions apparaissent sur le web à ce sujet en attendant un éventuel réexamen de la situation par les élus locaux comme semble le préconisé certains acteurs.

Plus de 500 noms de domaines en.re ont été créés depuis le début de l’année 2010 principalement composés de sites institutionnels, corporates, évènementiels et ou de marques. Il y a actuellement 4520 noms de domaines en .re

Source: i974.com