Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: gmail

Gmail rejette les noms de domaine utilisant des homoglyphes

Les messages venant de noms de domaine en Unicode sont acceptés par Gmail… sous conditions. La firme utilise en effet le profil ‘Highly Restrictive’ pour éliminer les homoglyphes.

Google renforce aujourd’hui les capacités antispam intégrées à sa messagerie électronique Gmail. Ces dernières s’appuient sur une étude des en-têtes et du contenu des messages, permettant ainsi de détecter les missives à caractère publicitaire.

Toutefois, les spammeurs ont plus d’un tour dans leur sac pour déjouer les dispositifs de protection mis en place par Google : insertion volontaire de fautes d’orthographe dans le texte, utilisation d’images ou d’autres fantaisies mettant en œuvre la ponc.tua.tion.

Dernière astuce en date, l’utilisation d’homoglyphes, des caractères dont la forme en rappelle d’autres. Ainsi, il est quasiment impossible de faire la différence entre viagra et viɑgrɑ, si ce n’est que dans la seconde version la lettre a est remplacée par la lettre alpha (‘ɑ’).

Sus aux homoglyphes

Cette technique devient particulièrement dangereuse avec les noms de domaine. Ainsi, un spammeur pourrait être tenté d’utiliser un nom de domaine en Unicode du type www.bɑnkofɑmericɑ.com ou www.ɑmeli.fr. On imagine sans peine les conséquences d’une telle manipulation.

À compter de ce jour, Google a donc décidé de rejeter certains homoglyphes trompeurs. Pour ce faire, la société s’appuie sur le niveau de détection ‘Highly Restrictive’ du consortium Unicode, lequel permet d’éliminer la plupart des risques de mauvaise interprétation d’un texte. Les caractères grecs ou cyrilliques ne pourront par exemple pas être mêlés à des caractères latins.

Seul un type de caractères sera admis dans le nom de domaine. Unique exception, les caractères latins pourront être mélangés avec ceux employés en Chine ou au Japon.

Auteur: David Feugey

Source: silicon.fr

SMS, mail, chat : Facebook centralise tout dans sa nouvelle messagerie

San Francisco – Facebook lance sa messagerie. Facebook rachète le nom de domaine fb.com pour une somme inconnue. Facebook veut tuer Gmail… On a tout entendu mais, depuis hier, on en sait désormais un peu plus sur la nouvelle boite mail de Facebook et, si on ne peut pas encore la tester, elle donne très envie de l’essayer.

La centralisation de tous les types de messages
La firme de Mark Zuckerberg a donc présenté lundi la nouvelle messagerie unifiée Facebook, qui comprend des adresses mail @facebook.com. La grande nouveauté est de prendre en compte le fait que nous communiquons différemment suivant notre destinataire. On envoie un mail à sa grand-mère, un texto à son cousin, on utilise le chat avec sa meilleure amie et on envoie des messages courts via Facebook à nos amis. La messagerie Facebook proposera d’unifier tout ses types de messages et de les centraliser dans un seul endroit, une seule conversation. On pourra envoyer un SMS via notre messagerie et répondre sur le chat, tout sera archivé dans un fil unique de conversation.

Un système ouvert avec des possibilités de filtrage
Comme sur n’importe quelle messagerie classique, on pourra recevoir des mails en provenance de Yahoo, Gmail ou Hotmail… La grande différence réside dans le fait que l’on pourra filtrer les mails que l’on reçoit. On pourra décider par exemple que seuls nos amis Facebook et notre grand-mère ont le droit de nous écrire. De plus, les mails seront classés afin que les messages de nos amis apparaissent en haut de la liste, devant nos factures par exemple.

Personnellement, je trouve cette approche, très séduisante car elle correspond au mode de vie 2.0 dans lequel nous évoluons. Après, c’est abandonner un peu plus de nos données personnelles au géant bleu. J’attends aussi de voir si le service de SMS sera payant. Il va me falloir être patiente car la messagerie ne devrait être accessible au grand public que dans quelques mois.

Source: You

Facebook Mail ciblera Gmail… ainsi que Google Docs?

L’événement organisé par Facebook lundi prochain, et dont l’objectif serait d’annoncer la mise en place de Facebook Mail, un service de courriel à la Gmail, pourrait en fait cibler plus que le populaire service de courrier électronique du Google. Ce service pourrait devenir un concurrent direct aux applications de Google, notamment Google Docs.

Naturellement, les rumeurs abondent, à la veille d’un événement qui risque d’avoir un certain impact sur la webosphère. Avec son demi-milliard d’utilisateurs, Facebook est un des plus importants sites sur la Toile. Offrir un service de messagerie électronique complet sous le nom de domaine @facebook.com, ou même sous @fb.com ou @fbmail.com est une mesure logique pour un portail de cette nature.

Ça ne pourrait être que le début, en fait: plusieurs sources indiquent que Facebook pourrait préparer une offensive plus large que le simple courriel. La cible pourrait être l’ensemble des applications Web offertes par son rival Google, notamment Google Docs.

Déjà, des spécialistes au fait de ce qui se passe du côté de chez Microsoft suggèrent que les applications en ligne de la suite bureautique Office Web Apps pourraient être intégrées dès le début à Facebook Mail.

Les internautes inscrits auraient donc le courriel, un espace de stockage de fichiers ainsi que la possibilité de les éditer, de les partager ou d’en créer de nouveaux sur place, grâce à la version webifiée d’Office, d’Excel ou de PowerPoint.

Ajoutez à cela un lien avec le service SkyDrive, de la suite d’outils en ligne de Windows Live, également de Microsoft, et Facebook pourrait offrir 25 gigaoctets d’espace de stockage à ses utilisateurs afin de faire ce genre de choses.

Ce serait une suite logique à la relation concurrentielle qu’entretiennent Facebook et Google depuis quelque temps déjà. La plus récente manifestation de cette rivalité s’est manifestée cette semaine quand les deux géants internet se sont chamaillés à propos de la possibilité d’importer les contacts de Gmail dans Facebook.

Même avant cela, le moteur de recherche rageait devant l’opacité de Facebook, dont le contenu ne peut être répertorié par Google de la même façon que l’est celui de millions d’autres sites Web.

Du côté des applications Web, Facebook a déjà prouvé sa valeur, à travers les nombreux jeux vidéo qui y figurent et qui sont très populaires. Ouvrir le créneau des applications d’affaires et d’autres types d’utilisation de logiciels web n’est que l’étape suivante pour l’entreprise du jeune Mark Zuckerberg.

Source: Technaute.ca

Affaire WebRankInfo, une fin heureuse après un piratage de domaine

Olivier Duffez, l’administrateur du site WebRankInfo est revenu sur le piratage de son nom de domaine. Tout a débuté par une attaque de son compte Gmail.

Nous vous parlions, il y a quelques jours, d’un probable 0dayz (faille non rendue publique) visant le service webmail de Google, Gmail. Olivier Duffez, le fondateur du site WebRankInfo semble avoir été touché par ce type de piratage visant le service de courrier électronique.

Olivier Duffez revient sur sa folle semaine et le détournement de son nom de domaine : « Mon nom de domaine webrankinfo.com m’a été volé la semaine dernière par un pirate qui a exploité une faille de Gmail pour accéder au compte qui était associé à ce nom de domaine. Une fois qu’il s’est emparé de ce compte mail, il a pu demander à mon registrar OVH de lui envoyer les codes d’accès. Dès lors, il était facile de demander un transfert vers un autre registrar, puisqu’il pouvait lui-même confirmer par mail les demandes de confirmation envoyées par OVH. Quelques jours après sa demande, le transfert fut effectif et c’est ainsi que mardi 4 mars vers 22h les DNS pointaient vers un serveur de parking de nom de domaine. A cet instant précis, alors même que j’étais encore connecté à Gmail, le pirate a modifié le mot de passe Gmail, ce qui m’a déconnecté et m’a fait perdre le contrôle. Il a aussi modifié la question secrète ainsi que l’adresse secondaire associée au compte Gmail, m’empêchant de le récupérer.

J’ai eu immédiatement un soutien incroyable de nombreux contacts, au premier rang desquels les modérateurs du forum WebRankInfo qui m’ont contacté quelques minutes après (merci Denis pour ton coup de fil !). Je tiens à leur témoigner ici mes sincères remerciements. Depuis, de très nombreux habitués du site et du forum se demandent légitimement ce qui se passe. Cette affaire commençant à faire grand bruit sur le net francophone, j’ai eu des encouragements innombrables par mail, skype (jusqu’à 1h du matin avec mes modérateurs dévoués, encore merci à eux), téléphone. Je ne peux les citer tous tellement il y en a mais je vous remercie tous.

Parmi ces personnes qui m’ont apporté de l’aide, je remercie particulièrement Jeremie qui m’a épaulé dans cette affaire. Grâce à lui j’ai pu récupérer très rapidement le contrôle de mon compte Gmail. Je remercie aussi toutes les personnes de Google en Europe et aux Etats-Unis que j’ai pu contacter et qui m’ont aidé (il est clair que sans eux il m’était impossible de reprendre le contrôle de mon compte Gmail et par la suite de tous mes autres noms de domaine…). Merci aussi Christophe pour avoir fait bouger les choses à Mountain View…

Aujourd’hui, j’ai confiance en l’issue positive de cette affaire mais tant que je n’ai pas récupéré ce nom de domaine, il faut être prudent.

J’ai conscience de ne pas être le seul touché dans cette affaire : je suis vraiment désolé pour tous les WRInautes qui sont également victimes de ce vol. Je tiens aussi à les rassurer : le site WebRankInfo lui-même n’a pas été piraté. Vous retrouverez bientôt le forum et tous vos messages privés ! »

Source Zataz

Web Rank Info victime d’un vol de nom de domaine

Parfois, certaines nouvelles font froid dans le dos. Web Rank Info, un site spécialisé dans le référencement, semble être la victime depuis mardi soir d’un détournement de nom de domaine. Un parking de liens remplace en effet la page d’accueil de ce site.

Même si Olivier Duffez, le webmaster de webrankinfo.com, n’a pas encore confirmé la méthode utilisée par le hacker, les spéculations vont bon train. D’après certains sites, le hacker aurait utilisé une méthode similaire à celle utilsée pour le site davidairey.com qui lui aussi c’était fait détourné son nom de domaine.

Cette méthode repose sur le piratage d’un compte mail de type GMAIL qui est utilisé ensuite pour demander au registrar un transfert de nom de domaine. C’est semble t-il, avec cette technique que le nom de domaine de Webrankinfo a été transféré depuis OVH vers GoDaddy le 4 mars vers 22h30 environ.

Il s’agit évidemment d’une situation catastrophique pour Webrankinfo. Tout d’abord, il faudra probablement un certain temps pour pouvoir récupèrer le nom de domaine détourné. Ensuite, le site étant inaccessible, sa fréquentation risque de chuter et cela même lorsque le nom de domaine sera récupéré.

Nous espèrons sincèrement que ce site retrouve au plus vite sa forme originelle et souhaitons tout notre courage à Olivier.

Source Pc-InfoPratique.com