Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: faux

Faux site de la banque postale

Un faux site aux couleurs de la banque postale tente de soutirer de l´argent aux clients de la filiale de La Poste. Un pirate informatique a reproduit le site Internet de la Banque Postale pour tenter de faire main basse sur les économies des clients Français de la filiale bancaire de La Poste. Prudence car l’url diffusé par l’escroc pourrait piéger les moins avertis des internautes : mandats-banquepostale .fr .cx.

Le e.voleur exploite un nom de domaine en .cx, un suffixe correspondant aux Iles Christmas, à quelques encablures de l’Australie.

Le pirate a du exploiter des données bancaires préalablement piratées pour enregistrer ce nom de domaine. A noter que cette adresse n’est qu’une redirection vers la fausse page d’identification pirate, elle même hébergée aux USA, chez un faux coiffeur, posmcuver .0fees .net.

Source: Zataz

De faux appels au don pour les victimes du séisme circulent sur Internet

Au Japon, il n’y a eu ni mouvement de panique ni pillages après le séisme du vendredi 11 mars, comme on a pu le voir ailleurs dans le monde lors de catastrophes naturelles majeures. En revanche, alors que le bilan des victimes du tsunami ne cesse de croître, les arnaques au don commencent à envahir les boîtes de messagerie électronique.

Le fabricant d’antivirus Symantec publie un communiqué mettant en garde contre les courriels  d’appel au don : « Les chercheurs de Symantec ont répertorié plus de cinquante domaines avec des noms tels que « Tsunami Japon » ou « Japon séisme » . Ne soyez pas surpris si ces noms de domaine sont utilisés dans des tentatives de phishing, [une technique qui consiste à utiliser un faux site pour récupérer des données personnelles comme un numéro de carte de crédit] ou des attaques spam. » La presse japonaise a également fait état de ce risque.

Ces courriels, dont l’objet comporte la mention « urgent »,  implorent généralement le destinataire de donner de l’argent pour venir au secours des victimes du tsunami ou pour une fondation de charité japonaise fictive. Ce type d’attaques circule également sur Internet et les réseaux sociaux.

Lorsqu’un tsunami avait déferlé depuis l’océan Indien en 2004, de nombreuses personnes avaient envoyé des dons à de faux organismes qui prétendaient aider les régions sinistrées. Après le séisme qui avait dévasté Haïti, le FBI avait même averti les Américains pour éviter que cela ne se reproduise, rapporte le Washington Post. Les chaînes de courriels qui circulent actuellement, en anglais et en japonais, sont prétendument écrites par des victimes du séisme.

Antoine Bouthier

Source: Le Monde

Attention aux faux sites de donation pour le Japon

L’Internet Crime Complaint Center a lancé une alerte aux utilisateurs, les avertissant que des sites web frauduleux de dons d’aides ont fleuri sur internet depuis le terrible tremblement de terre et tsunami de la semaine dernière. Les fraudeurs ont mis en place plus d’1.7 millions de pages malware, 419 sites scam et plus de 50 faux noms de domaine avec « Japan tsunami » ou « Japan earthquake » dans leurs URLs. Ces faux sites ont été utilisés pour répandre un malware, voler l’argent des donateurs, et utiliser les hits pour générer le traffic sur des websites qui n’ont aucun lien. Attention si vous prévoyez de donner de l’argent aux fonds d’aidei via internet. Assurez-vous que vous ne visitez pas un faux site.

Source: Ubergizmo