Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: eus

Le nom de domaine .eus devrait faire une place au basque sur la toile

Le nom de domaine .eus: un nouvel outil mis au service du développement de l’euskera et de la culture basque.

Le nom de domaine .eus servira au service du développement de l’euskera et de la culture basque sur l’Internet et le monde réel.

L’Internet met le multiculturalisme au niveau le plus élevé et, dans cette forme d’universalisme, la langue basque, l’euskera, et la culture basque doivent pouvoir disposer de leur propre dispositif technologique. Aussi, le nom de domaine .eus sera-t-il le nom de la communauté de la langue et de la culture basque sur le net.

Cet élément concret et pratique n’en reste pas moins fortement symbolique. Ce sera un outil pour développer l’euskara et la culture basque et dans ce sens, le domaine .eus sera un outil de normalisation linguistique au niveau de l’espace mondial. Le domaine .eus, à travers l’espace virtuel qu’offre l’Internet, sera un outil concret pour le développement de la langue basque puisqu’il contribuera à lui assurer une place, qui lui garantira ensuite une reconnaissance internationale.

De la même manière, le domaine renforcera et promouvra la nature multiculturelle de l’Internet. En effet, si les communautés linguistiques et culturelles peuvent disposer de leur propre domaine, c’est que l’Internet leur offre un lieu d’expression en devant le réceptacle du multiculturalisme.

Les domaines liés aux langues et aux cultures renforcent à la fois les communautés linguistiques et culturelles, mais aussi l’Internet en tant qu’outil!
L’association .eus qui promeut le domaine s’est constituée en avril 2008 grâce à la volonté de 11 associations et groupes de différents horizons: Euskaltzaindia, le Conseil des organisations sociales de l’Euskara, la Confédération basque et l’association des écrivains basques, la Confédération des Ikastolas du Pays Basque, l’Union des Ikastolas et l’Université du Pays Basque, la Radio Télévision Basque, Internetika, l’association des Ingénieurs de Communication du Pays Basque et le Collège Officiel des Ingénieurs Informatiques d’Euskadi.

source eitb.com

ICANN : nouvelles extensions en ligne de mire

Du 2 au 7 Novembre, Le Caire accueillera la prochaine réunion de l’ICANN. Le soleil d’Egypte accueillera-t-il avec chaleur la naissance de nouvelles extensions ?

Depuis que l’ICANN a jeté un pavé dans la mare, dans sa conférence de Juin dernier, en ouvrant la possibilité de créer sa propre extension, en alternative aux habituels .com, .fr, .net, .org, .gouv et .fr, les projets de lancement de nouvelles extensions se montent à toute allure.

Aujourd’hui, les habitants de Catalogne, mais aussi tous ceux qui parlent le catalan ou soutiennent la culture catalane ont la fierté de pouvoir afficher leurs couleurs… pacifiquement et sur Internet.

Ce projet a en effet été concrétisé et 30000 noms de domaine ont déjà été enregistrés.

Certes, pouvoir bénéficier d’un nom de domaine finissant en .cat coûte un peu plus cher que ce que coûte les noms de domaine en .com… De plus, il faut être éligible et donc répondre à plusieurs conditions imposées par le registrar, la Fundacion PUNCAT, qu’il s’agisse de publier un contenu Catalan en ligne, de développer des activités pour promouvoir la culture et le langage Catalan ou d’être soutenu par 3 personnes ou par une institution qui utilisent déjà un .cat.

Pour d’autres projets d’extensions régionales ou culturelles, les choses sont un peu moins avancées. Parmi les candidats potentiels, l’on retrouve notamment des intiatives ayant trait au Pays de Galles, à la Galice, aux Cornouailles, à la Vénétie, à l’Ecosse, au Léon Espagnol, au Québec, à la Flandre, voire à des villes comme Paris, Hambourg, Berlin, voire la grosse pomme en personne.

Au pays basque, l’on planche sur le .eus, pour Euskadi, qui pourrait se révéler un bon outil de promotion de la langue basque. Quant au .csc, il est aujourd’hui un sujet de réflexion pour les Corses.

Du côté de la Bretagne, une association, pointBZH, s’est donné pour pour objectif de faire la promotion du .bzh, un projet d’extension du domaine Internet mettant en avant la Bretagne, sa langue et sa culture.

Pour déposer le .bzh, des fonds considérables et un business-plan de qualité sont requis : même s’il est désormais ouvert à toute proposition, l’ICANN n’accepte pas tout et le budget permettant de soutenir et mener à bien ce type de dossier s’élève aux alentours de 200000, voire 300000 euros. Une pétition en ligne a, d’ailleurs, été mise en place pour soutenir ce projet.

source Ariase.com