Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: chiffres

Telnic annonce le lancement des noms de domaine .tel à deux caractères et ne contenant que des chiffres

LONDRES, March 31, 2011 /PRNewswire/ — Telnic Limited (http://telnic.tel), l’Opérateur de registres du domaine de haut niveau (TLD) .tel, a annoncé aujourd’hui que le lancement des noms de domaine .tel courts (à deux caractères) et ne contenant que des chiffres aura lieu le 1er juin 2011.

Ce lancement comportera deux phases :

– La phase « Landrush » (période prioritaire d’ouverture des noms de domaine) : une période de deux semaines qui débutera le mercredi 1er juin 2011 à 15h BST (heure d’été britannique) et qui permettra à tout individu ou entreprise de réserver un nom de domaine .tel court ou ne contenant que des chiffres, à un prix d’inscription supérieur.

– La phase de disponibilité générale : à partir de 15h BST, le mardi 14 juin 2011, à un prix d’inscription régulier.

Les noms de domaines suivants ne seront pas disponibles lors de cette seconde phase d’inscription :

Domaines courts

– tous les domaines à une lettre (de a.tel à z.tel)

– tous les domaines de haut niveau constituant des codes pays à deux caractères (ccTLD, comme par exemple uk.tel pour le Royaume-Uni)

Domaines ne contenant que des chiffres

– tous les domaines ne contenant qu’un chiffre (de 0.tel à 9.tel)

– toutes les domaines constituant des combinaisons de chiffres et/ou de chiffres et de traits d’union, qui contiennent huit caractères ou plus (par exemple, 12345678.tel ou 123-5678.tel)

Toutes les inscriptions seront effectuées selon l’ordre d’arrivée des clients (premier arrivé, premier servi). Comme pour les inscriptions de noms de domaine .tel existants, la tarification commerciale sera fixée par les Registraires accrédités par l’ICANN et leurs revendeurs. Les prix proposés lors de la phase de disponibilité générale devraient être similaires aux tarifs d’inscription des noms de domaine .tel actuels. Les inscriptions peuvent couvrir entre un et dix ans.

Source: Telnic via GNT

Procédures alternatives et noms de domaine – Tendances 2010 à l’OMPI

En 2010, le nombre de procédures arbitrales traitées par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle en matière de noms de domaine a augmenté de plus de 20% par rapport à l’année précédente (source OMPI).

Les chiffres révèlent d’autres tendances :

Les procédures alternatives soumises en 2010 portent en moyenne sur un plus faible nombre de noms qu’en 2009

Comment expliquer cette tendance ?

Les plus optimistes y verront peut-être la marque d’efforts accrus des titulaires qui multiplient les procédures pour défendre leurs marques (ce qui a été le cas pour Lego, Moncler, Banco Intesa et Christian Louboutin).

Les plus alarmistes redouteront de nouvelles manœuvres des cybersquatteurs qui enregistrent des noms de domaine sous de multiples identités afin de compliquer la tâche des titulaires de marques.

Evolution volumétrique des procédures arbitrale devant l'OMPI (2000-2010)

Les procédures soumises en 2010 confirment l’explosion du cybersquatting en Chine

Le nombre de procédures alternatives dans lesquelles le défendeur est localisé en Chine a plus que doublé (+ 106 %) par rapport à 2009. Jusque là, le taux de croissance du cybersquatting chinois se situait à une moyenne de 26% par an.

Evolution des procédures ventilées par pays de localisation du défendeur

En Europe, le cybersquatting néerlandais enregistre une forte progression

Avec une augmentation de plus de 40% du nombre de défendeurs hollandais impliqués dans des procédures en 2010, la Hollande attire l’attention de l’Europe.

La virulence du phénomène est confirmée par les statistiques portant sur l’extension « .NL ».  Le Centre d’Arbitrage et de Médiation de l’OMPI constate en effet une hausse de 43,7 % du nombre de noms en « .NL » contestés (soit 4,45% du total des procédures de l’année 2010).statistiques détaillées UDRP 2000-2010

Avec 125 noms de domaine en disputés en 2010, l’extension hollandaise reste en tête des procédures nationales gérées par l’OMPI, loin devant l’Espagne (69), la France (61) et la Colombie (59). Le phénomène s’explique manifestement par la popularité de l’extension sur le marché local.

Taux de croissance de l'extension .nlSource SIDN Annual Report 2009

Un iceberg sous la glace ?

Les statistiques de l’OMPI ne révèlent qu’une partie de l’étendue du cybersquatting. Par exemple, les statistiques liées aux extensions nationales sont largement occultées par les particularismes locaux en matière de gestion des litiges.

Rappelons que l’Allemagne et la Russie ne proposent toujours pas de règlement alternatif en matière de noms de domaine. Dans cette configuration, faute de résolution amiable, l’intervention par voie judiciaire sera un passage obligé.

Les chiffres ne révèlent pas non plus l’ampleur du cybersquatting implanté, dans les cas où les titulaires de marques ignorent son existence ou se résolvent à le supporter. Nous rappelons que ces situations sont rarement une fatalité, compte tenu de l’accessibilité et de l’efficacité des procédures alternatives (UDRP, PARL, CNDRP, DRS etc.).


Les analyses en question sont fondées sur des données qui concernent uniquement les défendeurs. Ces chiffres ne sont pas mis en corrélation systématique avec l’issue des décisions. Cependant, compte tenu du taux de procédures qui ont donné gain de cause au demandeur en 2010 ( 84,44 %), le degré de précision de notre étude reste néanmoins élevé.

Source : VOXpi

Internet : 8,8 noms de domaine pour 1000 habitants en Haute Garonne

Depuis le 20 juin 2006, chacun peut donner libre court à son imagination et déposer, à titre privé, le nom de domaine qui lui ressemble. Les internautes français se sont rués sur les noms de domaine et la moyenne nationale est aujourd’hui de 7,6 noms de domaine pour 1 000 habitants.

Logiquement, les départements les plus peuplés et urbanisés comptent le plus de noms de domaine.

Les départements franciliens tiennent bien entendu le haut du pavé avec une moyenne de 8,8 noms de domaine déposés par des particuliers pour 1 000 habitants. A eux seuls, les huit départements d’Ile de France concentrent 38% des noms de domaine déposés en France par des particuliers. Le département de Paris représente plus de 16% des titulaires particuliers de noms de domaine.fr. Il en va de même pour la région Rhône-Alpes et la région PACA, avec des taux très élevés notamment pour les départements du Rhône (69), de l’Isère (38), Bouches-du-Rhône (13), Var (83), Alpes Maritimes (06) où les infrastructures et l’accès au haut débit sont favorisés.

La présence de grandes métropoles dans certains départements favorise une moyenne élevée, par rapport à un taux inférieur sur la région en général.

La Haute-Garonne (31) affiche une moyenne de 8,8 noms de domaine pour 1 000 habitants alors que ses voisins comme l’Ariège (09), le Tarn-et-Garonne (82), le Gers (32),… en comptent moins de 6 pour 1 000.

Même constat pour les Pays-de-la-Loire et la Bretagne qui voient les départements de Loire Atlantique (44) et d’Ille-et-Vilaine (35) se hisser dans la moyenne haute par rapport aux autres départements limitrophes.

Même phénomène en Alsace avec un département du Bas-Rhin (67) très fort.

Là aussi, les infrastructures et l’accès au haut débit sont le reflet d’un développement économique certain.

Quelques exceptions qui affichent des moyennes hautes au regard de leur densité de population.

Les départements de Charente-Maritime (17), Dordogne (24), Savoie (73), Drôme (26), Vaucluse (84) font aujourd’hui leur apparition dans le peloton de tête. En effet, ce sont des départements moins urbains mais où les noms de domaines .fr ont été fortement demandés par des particuliers.

La France des noms de domaine apparait ici comme un baromètre extrêmement pertinent du développement et de l’accès à l’Internet en France. Les départements bénéficiant d’un développement économique fort ont des infrastructures et un accès au haut débit qui favorisent les usages de l’Internet pour tous.

Source: toulouse7.com

Internet en chiffres (2010)

Royal Pingdom vient de publier des chiffres en pagaille sur Internet pour l’année 2010…

Email :

107 trillions (mille milliards) d’emails envoyés en 2010
294 milliards emails envoyés chaque jour
1.88 milliards d’utilisateur de boites électroniques
480 millions de nouveaux utilisateurs de compte de messagerie
89.1% des emails sont des spams
2.9 milliards de comptes de messagerie dans le monde
25% des comptes de messagerie sont des comptes professionnels.

Les noms de domaine :

88,8 millions de noms de domaine .COM à la fin de 2010.
13,2 millions de noms de domaine .NET à la fin de 2010.
8,6 millions de noms de domaine .ORG à la fin de 2010.
202 millions de noms de domaine dans tous les domaines de premier niveau (Octobre 2010).
7% – L’augmentation des noms de domaine depuis l’année précédente.

Utilisateurs

1.970.000.000 utilisateurs d’Internet à travers le monde (Juin 2010).
14% – Augmentation des utilisateurs de l’Internet depuis l’année précédente.
825,1 millions d’utilisateurs d’Internet en Asie.
475,1 millions d’utilisateurs d’Internet en Europe.
266,2 millions d’utilisateurs d’Internet en Amérique du Nord.
204,7 millions d’utilisateurs d’Internet en Amérique latine / Caraïbes.
110,9 millions d’utilisateurs d’Internet en Afrique.
63,2 millions d’utilisateurs d’Internet au Moyen-Orient.
21,3 millions d’utilisateurs d’Internet en Océanie / Australie.

Les médias sociaux Twitter / Facebook :
152 millions de blogs sur Internet (comme objet d’un suivi par BlogPulse).
25 milliards de tweets envoyés sur Twitter en 2010
100.000.000 nouveaux comptes a ajouté sur Twitter en 2010
175.000.000 d’inscrits sur Twitter, Septembre 2010
7,7 millions de personnes suivantes @ ladygaga (Lady Gaga, la plupart des utilisateurs de Twitter suivi).
600.000.000 d’inscrits sur Facebook à la fin de 2010.
250 millions de nouvelles personnes sur Facebook en 2010.
30 milliards de médias partagés sur Facebook par mois (liens, notes, photos, etc).
70% des inscrits à Facebook hors des Etats-Unis
20 millions applications facebook installées chaque jour.

Vidéos :
2 milliards de vidéos vues par jour sur YouTube.
35h de vidéos téléchargées sur YouTube chaque minute.
186 vidéos en ligne à l’utilisateur moyen d’Internet montres dans un mois (USA).
84% des utilisateurs qui consultent des vidéos en ligne (USA).
14% des utilsiateurs qui ont téléchargé des vidéos en ligne (USA).
Plus de 2 milliards de vidéos vues par mois sur Facebook.
20 millions de vidéos téléchargées sur Facebook par mois.

Images :

5.000.000.000 photos hébergé par Flickr (Septembre 2010).
+ de 3.000 photos téléchargées par minute sur Flickr.
130.000.000 photos téléchargées par mois sur Flickr.
+ de 3 milliards de photos téléchargées par mois à Facebook.
36 milliards de photos téléchargées sur Facebook par an (au rythme actuel)

Source: Royal Pingdom via ZapActu

Les chiffres du Web en 2009

Que s’est il passé sur internet l’année dernière?
Combien de sites web ont été créés? Combien d’emails ont été envoyés? Combien y-a t’il d’internautes ?Si vous vous posez ce genre de questions, alors lisez ce billet. Certains chiffres vont surement vous surprendre!
Nous avons utilisé tout un tas de sources disponibles un peu partout sur le web pour vous fournir ces statistiques, la liste complète est d’ailleurs disponible plus bas.

E-mails :
* 90 000 milliards : c’est le nombre d’emails qui ont été envoyés sur Internet en 2009.
* 247 milliards emails : c’est le nombre d’emails qui ont été envoyés par jour en moyenne.
* 1.4 milliards : c’est le nombre de personnes de personnes disposent d’un e-mail dans le monde.
* 100 millions : c’est le nombre de personnes qui ont créées un e-mail en 2009
* 81% des e-mails envoyés en 2009 étaient du spam avec un pic à 92% en fin d’année
* la quantité de spam a augmenté de 24% l’an passé
* 200 milliards de spams ont donc été envoyé chaque jours

Sites Web :

* 234 millions : c’est le nombre de sites web existant à la fin décembre 2009
* 47 millions: c’est le nombre de sites web qui ont été créés l’année dernière

Serveurs Web

* 13.9% : c’est la croissance des sites utilisant un serveur Apache en 2009
* -22.1% : c’est la chute des sites utilisant un serveur IIS (Microsoft) en 2009
* 35.0% : c’est la croissance des sites utilisant un serveur Google GFE en 2009
* 384.4% : c’est l’explosion des sites utilisant un serveur Nginx
* -72.4% : c’est la chute des sites utilisant un serveur Lighttpd

Noms de domaine

* 81.8 millions : c’est le nombre de domaines en .COM à la fin 2009
* 12.3 millions : c’est le nombre de domaines en .NET à la fin 2009
* 7.8 millions : c’est le nombre de domaines en .ORG à la fin 2009
* 76.3 millions : c’est le nombre de « country code Top Level Domains (tel le .FR, .UK, .CN, .DE …) à la fin 2009
* 187 millions : c’est le nombre total de domaines ayant les extensions précédemment citées, à la fin 2009
* 8% : c’est la croissance du nombre de nom de domaines pour l’année 2009 par rapport à 2008

Internautes

* 1.73 milliard : c’est le nombre d’internautes dans le monde (septembre 2009)
* 18% : c’est l’augmentation du nombre d’internautes dans le monde par rapport à l’année 2008
* 738,257,230 : c’est le nombre d’internautes en Asie
* 418,029,796 : c’est le nombre d’internautes en Europe
* 252,908,000 : c’est le nombre d’internautes en Amérique du Nord
* 179,031,479 : c’est le nombre d’internautes en Amérique Latine / Caraïbes
* 67,371,700 : c’est le nombre d’internautes en Afrique
* 57,425,046 : c’est le nombre d’internautes au Moyen Orient
* 20,970,490 : c’est le nombre d’internautes en Océanie

Réseaux sociaux

* 126 millions : c’est le nombre de blogs sur Internet (d’après les statistiques de BlogPulse)
* 84% : c’est le nombre de réseaux sociaux qui comptent plus de femmes que d’hommes (celui là je demande à voir!)
* 27.3 millions : c’est le nombre de tweets par jour (chiffres de Novembre 2009, voir statistiques complètes de Twitter)
* 57% : c’est le pourcentage des utilisateurs de Twitter habitant aux Etats-Unis
* 4.25 millions : c’est le nombre de followers de @aplusk (Ashton Kutcher, la personne la plus « followée » sur Twitter)
* 350 millions : c’est le nombre d’utilisateurs de Facebook
* 50% : c’est le pourcentage d’utilisateurs de facebook qui se connectent tous les jours
* 500,000 : c’est le nombre d’applications actives sur Facebook

Images

* 4 milliards : c’est le nombre de photos hébergées sur Flickr (Octobre 2009).
* 2.5 milliards : c’est le nombre de photos uploadées sur Facebook chaque mois.
* 30 milliards : c’est le nombre de photos uploadées sur Facebook par an (d’après le chiffre précédent)

Videos

* 1 milliard : c’est le nombre total de vidéos vues sur Youtube … par jour!
* 12.2 milliards : c’est le nombre de vidéos vues sur Youtube par mois aux Etats-Unis (Novembre 2009)
* 924 millions : c’est le nombre de vidéos vues par mois sur Hulu.com aux US (Novembre 2009) (ndlr: Hulu est un site qui propose de regarder légalement des séries et émissions des plus gros réseaux américains (CBS, NBC …) le lendemain de leur diffusion à la télé, à quand un site semblable en France!)
* 182 : c’est le nombre de vidéos qu’un internaute américain regarde en moyenne par mois
* 82% : c’est le pourcentage d’internautes américains qui regardent des vidéos en ligne
* 39.4% : c’est la part de marché de Youtube sur le marché de la vidéo en ligne aux Etats-Unis
* 81.9% : c’est le pourcentage de vidéos de blogs hébergées par Youtube

Logiciels Malveillants

* 148,000 : c’est le nombre d’ordinateurs zombie créés chaque jour (utilisés par les « botnets » pour envoyer du spam, etc)
* 2.6 millions : c’est le nombre de logiciels malveillants au début 2009 (virus, trojans, etc.)
* 921,143 : c’est le nombre de nouvelles signatures de code malveillant ajoutés par Symantec pendant le quatrième semestre 2009.

Sources utilisées : Website and web server stats from Netcraft. Domain name stats from Verisign and Webhosting.info. Internet user stats from Internet World Stats. Web browser stats from Net Applications. Email stats from Radicati Group. Spam stats from McAfee. Malware stats fromSymantec (and here) and McAfee. Online video stats from Comscore, Sysomos and YouTube. Photo stats from Flickr and Facebook. Social media stats from BlogPulse, Pingdom (here andhere), Twittercounter, Facebook and GigaOm.

Source : Youcou.net traduit de Pingdom