Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: .catholic

Sur Internet, le Vatican est officiellement « .catholic »

L’Icann, l’autorité en charge de la gestion des noms de domaine sur Internet, a officiellement confié au Conseil pontifical pour les communications sociales la gestion de la nouvelle extension de domaine en « .catholic ». Ce suffixe fait partie des nouvelles extensions qui s’ajoutent progressivement aux actuels « .com » ou « .org » et ont, pour la plupart été proposée par des sociétés commerciales qui souhaitent créer des adresses en « .apple » ou « .youtube ».

Selon l’agence catholique américaine Catholic News Service, le Vatican vient de recevoir la confirmation de l’Icann qu’il contrôle désormais l’attribution des noms de domaine en « .catholic ».

« Nous sommes très heureux que la procédure soit allée à son terme, mais il y a encore beaucoup de travail avant que tout soit opérationnel », a déclaré Mgr Paul Tighe, secrétaire du Conseil pontifical pour les communications sociales, démentant des informations de la presse britannique selon lesquelles les premiers sites en « .catholic » pourraient voir le jour d’ici à la fin du mois d’octobre.

Cyrillique, arabe, chinois

Le Vatican ne prévoit pas en effet de permettre à des individus d’utiliser des noms de domaine en « .catholic », préférant le réserver pour l’instant à « des institutions et des communautés ayant une reconnaissance canonique », comme l’avait expliqué Mgr Tighe en juin 2012.

Selon lui, la gestion de ces noms de domaine par le Vatican permettra « une présence plus cohérente et organisée » de l’Église catholique sur Internet. Il s’agit d’un investissement pour le Vatican puisque, pour chaque dossier déposé auprès de l’Icann, un candidat doit débourser 185 000 $ (150 000 €), auxquels s’ajouteront 25 000 $ de frais annuels.

Or, le Vatican a également candidaté pour la gestion de l’équivalent du « .catholic » dans d’autres graphies comme le cyrillique ou l’arabe, cela étant désormais possible selon les nouvelles normes d’Internet. L’étude de sa demande pour le chinois figure d’ailleurs en première position sur la liste des dossiers prioritaires de l’Icann.

Source: la-croix.com

L’Arabie Saoudite contre de nouveaux noms de domaine

En juin dernier, l’Icann, annonçait que près de 2.000 nouvelles demandes de suffixes avaient été déposées par des entreprises (ou n’importe quelle organisation ou individu prêts à débourser 185.000 dollars pour proposer un nom de domaine). La BBC, par exemple, avait demandé .bbc, tandis que Google râtissait large avec notamment les évidents .youtube et .android—mais aussi, plus surprenant—le .dad (.papa)…

Icann a ensuite décidé de laisser reposer tout ça, pendant une période de sept mois, pour que soient évalués les propositions et que d’éventuelles objections soient déposées. Le royaume d’Arabie Saoudite en a profité et fait désormais valoir que 31 demandes devraient être rejetées, en particulier, celles qui sont liés sexe, l’alcool, le jeu et l’islam.

Voic la liste des noms de domaine qu’un certain Abdulmjid, qui se dit membre de la Communication and Information Technology Commission saoudien, a objecté. Dan certains cas, plusieurs sociétés ont demandé le même nom de domaine, ce qui explique qu’Abdulmjid a déposé plusieurs objections.

.gay
.wtf
.sucks
.wine
.vodka
.virgin
.tattoo
.sexy
.sex
.pub
.porn
.poker
.hot
.dating
.casino
.bar
.baby
.africamagic
.adult
.ummah
(oumma en français, la «communauté des croyants» en arabe»)
. كاثوليك
(catholique en arabe)
.tatar
.shia
.ismaili
(une secte chiite)
.islam
.imamat
(ce qui a trait à l’autorité religieuse sur les affaires courantes et aussi à la succession des responsables au sein d’une commuanuté)
.halal
.bible
.persiangulf
.gcc
(acronyme pour Conseil de coopération du Golfe, Gulf Cooperation Council)
.style
(même si l’objection a en fait à voir avec le .tattoo)

Dans certains cas, d’autres musulmans ont joint Abdulmjid dans ses requêtes.  Dans d’autres cas, les alliés du Saoudien viennent d’autres confessions. Par exemple, Abdulmjid écrit qu’on ne devrait pas accorder au Vatican le .catholic parce que «beaucoup d’autres chrétiens utilisent le terme “Catholic” en référence, plus largement, au monde chrétien».

Toute la base de données vaut le coup d’être explorée, notamment la partie sur les objections formulées sur le .art et le .church, très polémiques.

Source: Slate.fr