Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: be

Les accents bientôt autorisés pour les noms de domaine belges

(Belga) L’association belge de l’enregistrement des noms de domaine internet (DNS) va introduire les « Internationalised Domain Names » avant l’été prochain encore. Cela signifie que vous pourrez utiliser aussi des accents, trémas et d’autres signes spéciaux dans les noms de domaine belges.

Actuellement, les noms de domaine belges ne peuvent être composés que de chiffres et de lettres traditionnels. Les entreprises dont le nom contient un accent doivent donc enregistrer leur domaine sans l’accent. Le logiciel internet ne lit pour l’instant que les lettres de A à Z et les chiffres de 0 à 9. Selon Data News, l’Internet Engineering Taskforce (IETF), une organisation internationale qui fixe et met en oeuvre des standards, a cependant inventé une sorte de système de traduction permettant d’utiliser des caractères spéciaux, y compris des signes arabes et chinois, dans les noms de domaine. « Nous lancerons le système avant l’été », confirme le directeur général de DNS Marc Van Wesemael. « Dans une première phase, il se limitera à tous les caractères et signes présents en français, néerlandais et allemand. » La Belgique n’est par ailleurs pas le seul pays européen à introduire les ‘Internationalised Domain Names’, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse nous ont déjà précédés. (CYA)

Source LeVif.be

Des escrocs allemands refont surface avec un ‘Registre Internet Belge’

« L’association internet belge Isoc Belgium met en garde contre un nouveau mailing provenant d’escrocs allemands. Ce courriel est envoyé aux propriétaires de noms de domaine .be invités à se faire enregistrer dans le ‘Registre Internet Belge’. S’ensuit alors une facture de quasiment 1.000 EUR.

Deutscher Adressdienst (DAD GmbH) lance une nouvelle campagne de mailing, indique l’Internet Society Belgium (Isoc). La petite entreprise allemande expédie en effet aux propriétaires de noms de domaine .be un courriel trompeur les invitant à s’enregistrer dans le ‘Registre Internet Belge’. S’ils le font, ils se voient ensuite présenter une facture d’un montant de 958 euros.

Isoc a déjà dénoncé le problème auprès des Affaires économiques et de la Justice (parquet). Le gestionnaire des noms de domaine DNS.be a également été informé et a déposé une plainte auprès du ministère public d’Hambourg. DNS.be espère que les autorités allemandes obligeront l’entreprise à cesser ses activités.

En Belgique, Unizo a également introduit une plainte contre DAD. Unizo a constaté que DAD entend avec le ‘Registre Internet Belge’ combler le vide laissé par les escrocs du ‘Guide des entreprises Internet’. Le 14 août, le ‘Guide des entreprises Internet’ avait été condamné par le tribunal du commerce de Gand à une amende de 10.000 euros chaque fois qu’il enverrait de nouveaux formulaires d’enregistrement trompeurs. Selon Unizo, le ‘Registre Internet Belge’ enfreint la loi sur les pratiques commerciales, de la même manière que le ‘Guide des entreprises Internet’.

En Europe, il existe de nombreuses initiatives qui tentent de soutirer de l’argent à des entreprises peu attentives. Tel est notamment le cas de Fair Guide, de Professional Directory ou de European City Guide. »

Source DataNews.be

EURid : .eu accueille .asia sur Internet

« Le nouveau domaine .asia reflète l’intérêt croissant pour les adresses web régionales
Bruxelles, le 5 octobre 2007 -EURid, le registre européen pour .eu, fête l’arrivée de .asia sur Internet. Le domaine .eu, véritable pionnier accessible à 490 millions d’Européens dans 27 pays, a été le premier domaine de premier niveau destiné à plusieurs pays d’une région. Le lancement de .asia la semaine prochaine reflète l’intérêt croissant pour les domaines de premier niveau régionaux. Certains espèrent voir l’Afrique et l’Amérique latine suivre la même voie.
Tout le monde ignore les noms qui seront les plus demandés le 9 octobre, quand le registre .asia commencera à accepter la première série de demandes d’enregistrement. Mais l’expérience d’EURid lui fournit quelques indices. Dans les 48 premières heures suivant la mise à disposition des noms de domaine .eu, EURid a reçu 227 demandes pour sex.eu, 118 pour hotel.eu et 94 pour travel.eu.
« Le registre .asia connaîtra certainement le même engouement pour les noms généraux, mais la mode passera, » commente Marc Van Wesemael, PDG d’EURid. « Au bout d’un moment, les Européens ont pris conscience qu’un nom de domaine .eu a un intérêt commercial. Cette découverte se produira certainement aussi en Asie. »
Dans les quelques mois qui ont suivi son lancement, .eu est devenu le troisième plus grand domaine de premier niveau européen. Aujourd’hui, près de 2,6 millions de noms de domaine sont enregistrés et le nombre de sites actifs en .eu est en augmentation. Bridgestone, Century 21 et Daikin font partie des nombreuses sociétés qui utilisent des noms de domaine en .eu pour promouvoir leurs activités et leurs produits.
Selon Paul Butler, directeur général de Mirai, il était tout naturel pour le fournisseur de produits de divertissement numériques à domicile, actuellement en pleine croissance, d’opter pour le nom de domaine www.mirai.eu. « Nous ne voulions pas tomber dans l’anonymat du point-com, » explique M. Butler. « Nous voulions être connus à titre d’entreprise européenne. »
Bientôt, les sociétés d’Asie auront la même possibilité de se distinguer sur Internet.
« Le domaine .asia est le bienvenu pour compléter notre voisinage, » explique M. Van Wesemael. « Nous exprimons nos meilleurs voeux au registre .asia et au domaine .asia. »

Au sujet d’EURid-the European Registry of Internet Domain Names
EURid est une association sans but lucratif chargée par la Commission européenne d’enregistrer et de gérer les noms de domaine .eu. Fondée en avril 2003, EURid a son siège à Bruxelles et possède des bureaux régionaux à Stockholm, Prague et Pise. L’organisation compte sept membres: les registres qui gèrent les noms de domaine de premier niveau nationaux pour la Belgique (.be), la Suède (.se), l’Italie (.it), la Slovénie (.si) et la République tchèque (.cz); le European Chapter of the Internet Society; et Business Europe. Consultez www.eurid.eu pour plus d’informations sur le .eu, et www.registry.asia pour plus d’informations sur le .asia. »

(C) CompanynewsGroup

Source LeRevenu.com

Noms de domaine, les nouveaux arbitrages

« Le centre belge d’arbitrage et de médiation Cepani va revoir son règlement en matière de noms de domaine « .be ». Dès le 1er septembre, un plaignant pourra faire appel de la décision d’un transfert ou d’une radiation du nom de domaine. L’usurpation de noms sera aussi plus rapidement sanctionnée. Si le Cepani considère la plainte fondée, il pourra décider du transfert ou de la radiation de l’enregistrement du nom de domaine. DNS BE, l’asbl qui enregistre et gère les noms de domaine « .be », avait jusqu’ici 30 jours pour s’exécuter. A partir du mois prochain, le délai passe à 14 jours. Un information à retrouver dans les colonnes de L’Echo. »

Source RTLinfo.be

Letter/offer from Internet-Bedrijvengids

After DAD (see Newsflash from 05/04/2007), many persons have been contacted by another company, Internet-Bedrijvengids bvba (Boulevard de France 9, 1420 Braine l.Alleud), inviting them to subscribe in a kind of online company guide. Yearly a fee of 879 EUR should be paid for the registration.

DNS BE insists on the fact that this company has no link whatsoever with DNS BE and is not an accredited registrar of DNS BE.

Should you have questions about your website or your domain name, we advise you to contact your official DNS BE registrar.

Source : DnsBE

Lettre/offre de Internet-Bedrijvengids

Après DAD (voir l’article du 5 avril 2007), une autre société, Internet-bedrijvengids bvba (Boulevard de France 9, 1420 Braine l’Alleud), a contacté plusieurs personnes les invitant à s’inscrire dans un annuaire d’entreprises en ligne, moyennant une redevance annuelle de 879 EUR.

DNS BE insiste sur le fait que ladite société n’a aucun lien avec DNS BE et n’est en aucun cas un agent accrédité de DNS BE.

Si vous avez des questions concernant votre site Internet ou votre nom de domaine, nous vous invitons à nous contacter.

Source : DnsBE

DNSbe : Letter from DAD Deutscher Adressdienst GmbH (slamming)

DNS BE has been contacted by many persons who received a letter with « Belgian Internet Registry » as heading, sent by the company DAD Deutscher Adressdienst GmbH, Postfach 760230, 22052 Hamburg, Germany.

The letter invites them to verify their company and website addresses in order to subscribe to a Belgian Internet Registry after an annual payment of 958 €.

DNS BE insists on the fact that this company has no link whatsoever with DNS BE and is not a accredited registrar of DNS BE. Should you have

Should you have questions about your website or your domain name, we advise you to contact your official DNS BE registrar.

Source : DNSbe, 21/03/07

DNSbe : Lettre de DAD Deutscher Adressdienst GmbH (slamming)

DNS BE a été contactée par plusieurs personnes ayant reçu une lettre intitulée  » Belgisch Internet Register  » (Registre Internet Belge) de la société DAD Deutscher Adressdienst GmbH, Postfach 760230, 22052 Hamburg, Allemagne.

Ce courrier les invite à vérifier leurs coordonnées ainsi que l’adresse de leur site Internet afin de les inscrire, moyennant le paiement annuel de 958 €, dans un Registre Internet Belge.

DNS BE insiste sur le fait que ladite société n’a aucun lien avec DNS BE et n’est en aucun cas un agent accrédité de DNS BE.

Si vous avez des questions à ce sujet concernant votre site Internet ou votre nom de domaine, nous vous invitons à contacter l’agent accrédité de DNS BE que vous avez choisi.

Source : DNSbe, 21/03/07