Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: arnaque

Mise en garde du SPF Economie sur des arnaques aux noms de domaine

Le SPF Economie a mis en garde mercredi contre une arnaque aux noms de domaine réalisée par la société « Global Netsource Ltd ». La Direction générale Contrôle et Médiation du SPF a reçu 23 signalements en 10 jours à ce sujet.

Plusieurs entreprises ont été victimes en peu de temps de cette arnaque, prévient le SPF Economie.

« Global Netsource Ltd« , qui ne livre aucun service, envoie une facture aux entreprises afin que cette dernière achète les noms de domaine proches de ceux utilisés mais avec des extensions différentes.

« Global Netsource Ltd » met en avant le fait que les noms de domaine vont être achetés par d’autres et qu’ils sont susceptibles de porter atteinte à la notoriété de l’entreprise approchée. Le SPF estime que les tarifs pour les noms de domaine sont abusifs et que rien ne garantit que ces extensions vont réellement appartenir à votre société.

Le SPF recommande de bien lire toutes les mentions sur la facture, surtout celles en petits caractères.

Source: RTBF Belgique

De faux appels au don pour les victimes du séisme circulent sur Internet

Au Japon, il n’y a eu ni mouvement de panique ni pillages après le séisme du vendredi 11 mars, comme on a pu le voir ailleurs dans le monde lors de catastrophes naturelles majeures. En revanche, alors que le bilan des victimes du tsunami ne cesse de croître, les arnaques au don commencent à envahir les boîtes de messagerie électronique.

Le fabricant d’antivirus Symantec publie un communiqué mettant en garde contre les courriels  d’appel au don : « Les chercheurs de Symantec ont répertorié plus de cinquante domaines avec des noms tels que « Tsunami Japon » ou « Japon séisme » . Ne soyez pas surpris si ces noms de domaine sont utilisés dans des tentatives de phishing, [une technique qui consiste à utiliser un faux site pour récupérer des données personnelles comme un numéro de carte de crédit] ou des attaques spam. » La presse japonaise a également fait état de ce risque.

Ces courriels, dont l’objet comporte la mention « urgent »,  implorent généralement le destinataire de donner de l’argent pour venir au secours des victimes du tsunami ou pour une fondation de charité japonaise fictive. Ce type d’attaques circule également sur Internet et les réseaux sociaux.

Lorsqu’un tsunami avait déferlé depuis l’océan Indien en 2004, de nombreuses personnes avaient envoyé des dons à de faux organismes qui prétendaient aider les régions sinistrées. Après le séisme qui avait dévasté Haïti, le FBI avait même averti les Américains pour éviter que cela ne se reproduise, rapporte le Washington Post. Les chaînes de courriels qui circulent actuellement, en anglais et en japonais, sont prétendument écrites par des victimes du séisme.

Antoine Bouthier

Source: Le Monde

Domain Renewal Group : ARNAQUE !

Arnaque Domain Renewal Group

Domain Registry of America (DROA) renouvelle son arnaque avec un nouveau nom de domaine et une nouvelle société du nom de Domain Renewal Group (DRG).

La méthode n’a pas changé, nous vous la présentions dans cette actualité DROA.

Le principe est toujours le même, vous recevez un courrier vous indiquant qu’il est nécessaire de renouveler votre nom de domaine. Voir l’exemple ci dessous :

arnaque domain renewal group

Bien sûr, vous n’aviez jamais entendu parler de Domain Renewal Group puisqu’ils ne gèrent absolument pas vos noms de domaine. Comme pour DROA, ce mail n’est en fait qu’une publicité vous invitant à renouveler, mais aussi à transférer votre domaine. Les toutes petites lignes illisibles au dos du courrier vous indiquent d’ailleurs tout en détail, mais peu de gens prennent le temps de lire cette prose juridique rédigée en anglais.

Le plus amusant, c’est qu’en contrôlant les WHOIS, on se rend bien compte que droa.com et domainrenewalgroup.com appartiennent bien au même propriétaire domicilié à la même adresse :

2316 Delaware Avenue – Suite 266 – Buffalo – NY, 14216-2687 – USA (voir leur repère – on se demande ce qu’ils font dans ce batiment qui semble désafecté)

voir : WHOIS DROA

voir : WHOIS DRG

Bien sûr, si vous recevez ce courrier postal, ne payez pas ! Ne répondez pas !

Source: Axe.net

Regime.com, la folle histoire du nom de domaine

La vie d’un nom de domaine est une histoire qui peut être aussi insignifiante que très particulière. Il n’existe qu’à partir du moment où quelqu’un a l’idée de le créer chez un prestataire spécialisé (appelé  »registrar ») et il peut retomber dans l’inexistence profonde s’il n’est pas renouvelé à date anniversaire. Il peut également connaitre une vie fastueuse en passant de mains de spécialistes en mains de spécialistes qui sont des milliers à spéculer chaque jour dans ce domaine. Mais pour ça, il faut qu’il s’agisse d’un nom de domaine premium donc, un mot couramment utilisé.  »Régime » en est justement un de mot bien générique. Donc par résonnance, regime.com a une valeur énorme. Et si je vous parle de ce ndd aujourd’hui, c’est qu’il lui arrive une bien vilaine histoire. Comme dans le monde non-numérique, une chose qui a de la valeur, ça excite l’appétit de gens mal intentionnés. Et regime.com a été volé à son propriétaire (une sombre histoire de mot de passe piraté apparemment). Là ce n’est déjà pas cool. Mais figurez-vous que le voleur s’est offert le plaisir de le revendre dans la foulée via un forum. Le souci c’est que d’un point de vue strictement technique regime.com appartient donc à Petteri Jarnfors (l’acheteur du forum) mais d’un point de vue légal, il doit revenir à son ancien propriétaire. Sauf que Petteri a payé une belle petite somme d’argent pour ça. Donc pour ne pas être le dindon de la farce, il a décidé de raconter toute cette histoire en espérant que ça permettra de retrouver le petit malin derrière cette arnaque. Le but étant évidement que l’un récupère son argent, que l’autre retrouve son nom de domaine et que le 3ème gère son dossier avec la justice compétente. Donc si vous aussi vous voulez participer à la chasse à l’homme virtuelle, rendez-vous sur regime.com (adresse en source de l’article). Vous aurez accès à tous les détails de cette affaire complètement folle.

Source: LOL.net