Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Le .fr hors de France

La nouvelle est passé inaperçue mais elle est de taille pour les français expatriés. Depuis le 16 mars, l’AFNIC, registre des noms de domaine en .fr et .re a fait évoluer les règles d’attribution des noms de domaine en .fr pour en permettre l’enregistrement par les français de résidant à l’étranger.

Je vous ai raconté que j’avais acheté le meinamsterdam.nl pour le blog que vous lisez. À l’époque, avec ma domiciliation amstelodamoise, je me serais vu refuser le meinamsterdam.fr. Aujourd’hui c’est possible, je peux en être le titulaire en indiquant mon adresse à Amsterdam à condition d’avoir un contact administratif dont l’adresse est en France. L’AFNIC indique que les vérifications seront faites à la demande de plaignants ou de manières aléatoires.
Peu de publicité autour de ce progrès

Le nombre de potentiels titulaires de noms de domaine en .fr se trouve augmenté de deux millions d’individus, français résidant à l’étranger. Pourtant, ni l’AFNIC ni aucun bureau d’enregistrement n’en a fait la publicité. L’AFNIC a annoncé la nouvelle sur son blog technique dont les annonces ne sont pas sensées toucher grand monde à part quelques techniciens dans les bureaux d’enregistrement.

L’AFNIC qui contrôle la validité des identités fournies demande à ce que le contact administratif réside en France, ce sera ce contact qui sera sollicité en cas de litige sur un nom. Une sorte de prête-nom officiel qui rassure tout le monde. L’AFNIC qui opère des contrôles occasionnels des informations qui sont renseignés par les bureaux d’enregistrements aurait pu demander que le français de l’étranger fassent valoir leur inscription au registre des français de l’étranger, que l’INSEE doit rendre accessible mais elle a préféré les contraindre à dégotter un contact administratif en France.

Je suppose que les bureaux d’enregistrement proposeront rapidement de devenir le contact administratif de leurs clients français à l’étranger ce qui rendra l’enregistrement d’un .fr beaucoup plus facile pour mes voisins compatriotes. D’ailleurs, autour de moi, je n’en connais pas beaucoup d’interessés. .nl .com ou .org sont les extensions préférées des français aux Pays-Bas. Cette nouvelle possibilité offerte par le .fr est trop discrète pour changer les choses.

Source: Me in Amsterdam