Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Des noms de domaine ouverts à d’autres langues ? Yes, Icann

Petite révolution en matière de gestion des noms de domaine l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) vient d’annoncer lors d’une conférence à Séoul que bientôt les adresses internet pourraient être ouvertes aux caractères non romains. Cela permettra ainsi à plus de personnes à travers le monde d’utiliser leurs caractères, par exemple le coréen, l’arabe, le grec, le hindi, etc. dans la formulation des adresses Internet, plutôt qu’à se plier à l’uniformité anglaise… 

ICANN nom de domaine URL

En 2007, l’ICANN annonçait déjà onze nouvelles extensions et autant de langages différents (le chinois (simplifié et traditionnel), l’hindi, le japonais, le coréen, le russe, l’arabe, le persan, le grec, l’hébreu et le tamoul). Mais il ne s’agissait alors que d’un test nommé « My Name, My Language, My Internet » (mon nom, ma langue, mon internet), pour montrer que tout le monde pourra utiliser l’intégralité d’un nom de domaine (et non une petite partie) dans sa propre langue.

« C’est le plus grand changement technique sur internet depuis son invention il y a 40 ans » a expliqué Peter Dengate Thrush, un des responsables de l’ICANN, « sur les 1,6 milliard d’utilisateurs dans le monde, plus de la moitié utilisent des langues dont l’écriture n’est pas en caractères romains » a rajouté Rod Beckstrom, président de l’organisation américaine.

auteur : Marc Rees
Source PCInpact.com