Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Maurice récupère le nom de domaine .mu

PORT-LOUIS, 23 avril (Xinhua) — L’Etat mauricien a récupéré  officiellement son ccTLD (country code Top Level Domain) ou, en  français, domaine de premier niveau de code de pays), après qu’un  accord ait été signé mercredi après-midi avec Internet Direct Ltd.

Internet Direct Ltd gérait depuis 1995 le nom de domaine de  Maurice « .mu ». Le gouvernement mauricien va maintenant instituter  un comité multisectoriel qui aura pour responsabilité la gestion  du nom de domaine de premier niveau local.

« C’est un grand pas pour l’histoire du pays », a déclaré Asraf  Dulull, ministre des TIC lors de la cérémonie de signature de l’  accord au siège de son ministère.

« Si Maurice veut émerger comme une plateforme tournante pour la région, il est impératif qu’elle se réapproprie son nom de domaine de premier niveau », a affirmé Asraf Dulull.

Le ccTLD, propre à chaque pays permet effectivement, entre  autres choses, de mieux référencer les adresses internet et de  retrouver facilement les sites tels le. mu pour Maurice.

En 1995, la gestion du .mu avait été déléguée par John Poster,  de l’Internet Assigned Numbers Authority (IANA), à la société  Internet Direct Ltd, représentée par Yan Kwok. Des démarches et  négociations pour la récupération du nom de domaine ont été  enclenchées en 2005.

« Le forum sur la gouvernance de l’Internet organisé en mars  dernier par l’Information Technology, Communications and  Telecommunications Authority (ICTA) et l’African Telecommunication Union (ATU) en collaboration avec l’Internet Corporation for  Assigned Names and Numbers (ICANN), l’African Network Information  Centre (AfriNIC), a été un élément catalyseur dans la ré  appropriation du .mu », affirme M. Dulull.

Pour rappel, cette rencontre, réunissant une quarantaine de  délégués d’une vingtaine de pays d’Afrique, portait sur des  discussions quant aux possibilités pour chaque »tat d’Afrique d’  avoir son propre code de pays dans le domaine de premier niveau.

Après la signature de ce MoU avec Internet Direct Ltd, Maurice  est devenue ainsi le deuxième pays après l’Afrique du Sud à avoir  repris les droits sur son nom de domaine. Le ministre souligne par ailleurs que la récupération du nom de domaine du pays a été faite sans intervention  financière.

Après la signature de cet accord, la prochaine étape devrait  être la création d’un multi-stakeholder committee qui sera composé de membres de la société civile, du secteur privé, d’internautes,  d’opérateurs, d’ONG.

Toutefois, afin d’assurer la stabilité de l’administration du  nom de domaine, les opérations techniques continueront d’être  gérées par la société Internet Direct Ltd, qui, estime le  ministère, a démontré jusqu’ici une expertise technique et une  expérience dans la gestion d’un Top Level Domain (TLD).

source Xinhuanet.com