Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Pokerstars et Full Tilt Poker pourraient perdre leur nom de domaine

Nouvelle attaque contre le poker en ligne du côté des Etats-Unis, le climat se dégrade à nouveau du côté des opérateurs de jeux, un ouragan nommé Beshear semble en formation au dessus de leur tête. Les principales salles tels Full Tilt Poker ou encore Pokerstars pourraient voir leur nom de domaine mis sous séquestre à la demande du gouverneur du Kentucky Steve Beshear.

La demande a été déposée par l’intermédiaire du cabinet de la justice de l’Etat du Kentucky et concerne 141 noms de domaine. Concrètement, la requête formulée devant le tribunal a pour but de forcer le blocage des sites par la saisie des noms de domaines.

Dans la ligne de mire on retrouve des sites de poker, mais aussi de casino et de paris sportifs.

Parmi les sites de poker menacés, on retrouve Full Tilt Poker, Pokerstars, Bodoglife, Absolute Poker, Cake Poker, Doyles Room, Ultimate Bet ainsi que le fournisseur de logiciels Microgaming.

Il est intéressant de noter que le Réseau Ipoker (Poker 770, Chili Poker) distribué par Playtech, ne semble pas affecté par cette mesure, de même que Ongame (Winamax, Bwin). Ces deux réseaux n’acceptent plus les joueurs américains. | Voir la liste complète |

Le tribunal a répondu favorablement à cette demande et une audience de confiscation aura lieu ce jeudi 25 septembre 2008.

Dans le Guardian, Nick Wood, le directeur de la société londonienne Com Laude, registrar du nom de domaine Pokerstars.com déclare : « Nous avons anticipé ce qui arrive actuellement et nous avons développé un plan d’action basé essentiellement sur une fin de non recevoir ».

Le tribunal peut il répondre favorablement à cette requête ?

Toujours d’après le Guardian, Pokerstars ainsi que d’autres salles de poker en ligne s’apprêtent à envoyer leurs avocats dans le Kentucky pour combattre cette demande qui apparait à leur yeux comme illégale.

Leur principal argument est simple : la cour du Kentucky n’a pas compétence sur les noms de domaines en « .com » enregistré en dehors des USA. Pokerstars et Full Tilt dispose d’un nom de domaine enregistré en Angleterre.

Mais le problème principal est bien que les sites tel Pokerstars et Full Tilt continue d’accepter les joueurs américains malgré la loi américaine qui rend illégal les jeux d’argent en ligne sur son territoire. Une question qu’il sera difficile d’éluder devant un juge.

De son côté, le gouverneur Steve Beshear., dans un communiqué récent a déclaré « Les sites illégaux sont de véritable vautours pour nos concitoyens, y compris les plus jeunes. Des millions de dollars de revenus échappent à l’Etat du Kentucky. C’est une véritable plaie pour notre communauté. »

Il admet cependant que cette action a pour vocation première, la protection des intérêts de l’Etat en particulier dans le domaine des courses hippiques et des jeux de hasard.

De manière paradoxale et non sans un certain clientélisme, le gouverneur milite pour l’ouverture d’un plus grand nombre de casino dans sa juridiction (casino terrestre) Une position paradoxale, qui semble incompatible avec sa volonté de protéger les habitants du Kentucky.

Pour de nombreux experts, cette action a peu de chance d’aboutir. David Stewart, avocat à Washington indique à propos du gouverneur « c’est un cascadeur ». Pour un autre expert « ces mesures ne tiendront pas devant un jury fédéral »

Néanmoins l’Etat du Kentucky a déjà obtenu formellement la mise sous séquestre d’un nom de domaine : Luckypyramidcasino.com, propriété de la société Crystalisle Management Ltd.

Cette action n’a cependant connu aucune résistance juridique, le propriétaire de ladite société étant décédé cet été d’un arrêt cardiaque.

Saisir un nom de domaine appartenant à une personne n’étant plus de ce monde est une chose. Contre des sociétés disposant de moyens financier et humains considérables, c’est une autre paire de manche. La suite de l’histoire à suivre en fonction des avancées, sur Webdopoker.com

source webdopoker.com