Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Emmajetaime.com, la vraie fausse déclaration d’amour

Depuis la mi-novembre, un certain Paul placarde l’image de son amour perdu sur les murs de Paris, dans la presse et sur le web.
Derrière ce cri du coeur, se cache en fait une vaste opération marketing pluri-médias pour un annonceur que LCI.fr pense avoir démasqué.

Depuis 15 jours, la mystérieuse Emma est placardée sur les murs de Paris. Son portrait est accompagné d’un laconique « Je t’aime, reviens ! », signé du non moins mystérieux Paul. Elle apparaît dans la presse, et la toile s’est emparée du phénomène. Les Sherlock Holmes en herbe sont sur sa trace. Premier indice : le blog emmajetaime.com.

En procédant à une simple recherche sur le nom de domaine, on s’aperçoit rapidement que la déclaration d’amour, si belle soit-elle, n’est en fait qu’un vaste coup de marketing viral, couplé à une campagne d’affichage et des publications dans la presse. La grosse bévue qui trahit les créateurs de la campagne : le nom de domaine a été enregistré en août alors que le malheureux Paul a été largué en novembre.

Le voile levé fin novembre ?

Derrière ce buzz, des publicitaires expérimentés venus des plus grosses agences ou des anciens patrons de maisons de disques (Euro RSCG, BBDO, EMI, Naïve) réunis dans un « nouveau type d’agence de communication » baptisée La Chose, qui compte parmi ses clients la Fnac, Lagardère ou Orange.

Reste à trouver pour quel annonceur La Chose a lancé ce buzz hors norme. Et là, les internautes sèchent. Depuis l’ouverture du blog, le 12 novembre, personne n’est parvenu à remonter la piste. On évoque MMA, Jean-Paul Gaultier, les Annonces Jaunes, ou encore Meetic… réponse fin novembre, assure La Chose. Mais pour tous les Sherlock Holmes, LCI.fr pense avoir d’ores et déjà trouvé la solution … (lire la suite)

Source LCI.fr