Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Enregistrement des noms de domaine en Amérique latine – statistiques de mars 2007

Le LatinoamerICANN vient de diffuser un résumé de données statistiques pour mesurer l’incidence des politiques de la Société d’Information dans le développement des ccTLD de la région, aussi bien que pour analyser l’impact des politiques des ccTLDs dans les politiques de la société nationale d’information. Depuis mars 2007, on peut noter un certain succès dans les résultats obtenus.

De plus le taux de croissance mensuelle est inclus (prenant comme point de départ février du 2007, date de lancement du projet).

Des données obtenues, il est possible de souligner que le ccTLD .do a connu la plus grande croissance en pourcentage des derniers mois (4.95%), suivi du ccTLD .mx (4.77%) et du ccTLD .ve (4.51%).

Au total, le ccTLD qui a connu la plus forte croissance d’enregistrement de noms de domaine a été le ccTLD .br avec 22448 nouveaux enregistrements le mois dernier, suivi du ccTLD .ar avec 11634 et du ccTLD .mx avec 9187 nouveaux enregistrements de noms de domaine.

Le plus grand nombre d’enregistrement de domaines dans la région reste le ccTLD .ar avec 1275400 domaines, suivi par le ccTLD .br avec 1073668 domaines, puis, en troisième place, le ccTLD .mx avec 201914 noms, et quatrième, le ccTLD .cl avec 174952 noms de domaine.

La différence est marquée entre les deux premières places et les troisième et quatrième, avec presque un million de noms de domaine d’écart avec le premier et 800000 avec la seconde.

Après ces quatre premiers ccTLDs viennent les ccTLD .ve et .bz.

Les ccTLD .co, .pe, .ec et .uy sont dans la quatrième zone avec entre 10000 et 30000 noms de domaine.

Ensuite vient le cinquième groupe, ceux entre 10000 et 5000 enregistrements, où l’on retrouve les ccTLDs .do, .gt, .cr et .py.

Dans le dernier groupe, les moins de 5000 enregistrements, on retrouve les .pa, .sv, .ni, .hn, .cu et .ht.

Dans ce panorama des extensions, le classement a peu évolué par rapport à février 2007, excepté les ccTLD .ec (position 9) et .sv qui ont gagné une place, tandis que les ccTLD .uy (à l’heure actuelle, 10e) et .ni en perdait une.

La réduction des enregistrements totaux des ccTLD .pa et .gt est due à une purification des enregistrements dans ces ccTLDs respectifs.

Source : LatinoAmerICANN