Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: reunion

Plus de 5 100 noms de domaines en .re

Au 1er aout 2010, il y a eu plus de 5117 noms de domaines déposé en .re. L’année dernière, à la même période il y avait 3124 ndd en .re, soit 1993 ndd en un an.

L’association Française pour le Nommage Internet en Coopération recense chaque mois environ 166 dépôt chaque mois.

Les domaines en .re sont accessible aux personnes morales dont le siège social ou l’adresse d’un établissement est situé sur l’Île de la Réunion et qui sont identifiables au travers des bases de données électroniques (INFOGREFFE, RNCS, SIRENE, REFASSO et BODACC).
Peuvent également déposé un ndd en .re, les institutions et services de l’État, les collectivités territoriales ainsi que leurs établissements de l’Île de la Réunion.

Les personnes physiques majeures ou les personnes morales résidant sur l’Île de la Réunion et qui sont titulaires d’une marque déposée auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) ou titulaire d’une marque communautaire ou internationale enregistrée visant expressément le territoire français, identifiables au travers de bases de données électroniques dédiées aux marques.

Vers la libéralisation des domaines .re à la Réunion ?

Un groupe d’acteurs et professionnels de l’Internet réunionnais se sont posé la question sur la « libération des noms de domaines en .re ».

Le 14 Avril dernier, @blogabrac posait directement la question a Mathieu Weill, CEO of AFNIC, manager of .fr registry.

L’Afnic serait complètement d’accord pour libéraliser le .re. Le souci viens du manque de relais pour sensibiliser les élus réunionnais et pour pousser le Ministère. En outre, on apprend que la demande de libéralisation des noms de domaine en .re par les particuliers a été émis dès 2006, en même temps que le .fr et qu’il a été refusée par la Chambre des Commerce et d’Industrie local.

Cette libéralisation, comme pour les .fr, permettrait aux particuliers qui le souhaite d’avoir leur mel ou site en .re. Certains voit en cela un moyen de d’affirmer l’identité de la Réunion, parfois inconnue et souvent confondue. D’autres réfutent cette idée de libéralisation en songeant d’ores et déjà au risque de cybersquatting de nom de domaine. « qd au risque de squatt on est en 2010 et les règles de l’AFNIC sont plutôt claires sur le sujet http://bit.ly/bnxWHK« de répondre Mathieu Weil via son Twitter.

Le débat est ouvert et les discussions apparaissent sur le web à ce sujet en attendant un éventuel réexamen de la situation par les élus locaux comme semble le préconisé certains acteurs.

Plus de 500 noms de domaines en.re ont été créés depuis le début de l’année 2010 principalement composés de sites institutionnels, corporates, évènementiels et ou de marques. Il y a actuellement 4520 noms de domaines en .re

Source: i974.com