Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: pizza

Les nouvelles extensions Internet apparaîtront à partir de mi-2013

C’est aux alentours du mois de juin que devraient être lancées les premières nouvelles extensions Internet, a indiqué mardi à Paris le président de l’organisme chargé de leur régulation (Icann), Fadi Chehadé. Aux traditionnels suffixes .com, .org, .fr, etc., viendront alors s’ajouter des mots de toute sorte comme .book, .pizza, .canon ou .paris.

Pour l’Icann, ce sera l’aboutissement d’un processus qui était loin d’être gagné d’avance. Dès le départ, ce projet de libéralisation des extensions Internet était vu d’un très mauvais œil par tout un groupe de grandes entreprises, qui ne voyait pas un grand intérêt à cette réforme, mais plutôt une forme d’arnaque. Un front de protestations s’était levé en 2011, mais finalement, l’orage est passé et les guichets d’enregistrement ont ouvert en janvier 2012.

C’est alors que, patatras, un bogue informatique – qui a permis à certains candidats de voir les dossiers des autres – interrompt le processus pendant quelques semaines. L’image de l’Icann en tant que gestionnaire technique en prend un coup. Mais là encore, l’orage est passé, et près de 1 900 dossiers ont pu finalement être déposés, dont une cinquantaine en France. La plupart des extensions demandées (66%) sont de nature géographique (.paris, .miami, .nyc). Les plus convoitées sont .app (pour application) que 13 candidats réclamaient (comme Google et Amazon) ainsi que .book, .blog .pizza ou encore .beauty.

Le premier nouveau suffixe sera… « .catholique » en chinois

Les 116 premières extensions à faire leur apparition seront volontairement en « caractères non-latins ou non-cyrilliques », soit en chinois ou en arabe, pour promouvoir ces régions: le tout premier nouveau suffixe sera ainsi .catholique en chinois, a précisé le président de l’Icann. L’introduction de ces nouveaux suffixes se fera à un rythme d’une vingtaine chaque semaine, a-t-il indiqué. Côté français, les premières extensions de nouvelle génération devraient être .paris et .bzh (déposée par la région Bretagne), a précisé Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic, association gestionnaire des noms de domaine internet en .fr.
Source: 01net.com

Le nom de domaine Sex.com se vend pour 13 millions de dollars

Le fameux Sex.com a enfin été vendu hier. Déjà négocié en 2006 pour une somme avoisinant les 14 millions de dollars, le nom de domaine a de nouveau été mis en enchères il y a quelques mois. Son prix ? 13 millions de dollars environ. Finalement, le nom de domaine le plus cher du monde (après Business.com) n’a pas pris de valeur, mais n’en a pas perdu énormément non plus, malgré la « crise ».

Selon notre confrère anglais The Register, Escom LLC, le détenteur de Sex.com, a accepté l’offre de la société Clover Holdings Ltd. Cette dernière serait une entreprise basée dans l’archipel antillais Saint-Vincent-et-les-Grenadines d’après le Nouvel Obs.

« Les négociations ont nécessité beaucoup de temps et d’efforts des deux parties… [L’accord sur le prix de vente] représente des compromis des deux parties », a précisé Jeffrey Dulberg, l’avocat d’Escom.

Mais pourquoi vendre un nom de domaine si important ? La raison est simple : Escom est dans une mauvaise posture financière. En faillite, la vente de Sex.com a donc été accélérée afin de rembourser ses divers créanciers.

Cette acquisition de Sex.com devrait être finalisée et approuvée la semaine prochaine, le 27 octobre précisément.

Il ne serait pas étonnant, au regard de sa valeur, que Sex.com soit de nouveau mis en vente dans quelques années.

Pour rappel, voici quelques noms de domaines millionnaires :- Business.com : 345 millions de $

– Fund.com : 10 millions de $

– Porn.com : 9,5 millions de $

– Toys.com : 5,1 millions de $

– Vodka.com : 3 millions de $

– Pizza.com : 2,6 millions de $

– Call.com : 1,1 million de $

– Poker.org : 1 million de $

Source: Yahoo News