Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Archives de mots clés: emploi

Namebay recrute un(e) Chargé(e) de Clientèle

L’entreprise
NAMEBAY, créée en 1999, est le leader français sur le marché de la revente de noms de domaine, et est une partie intégrante d’un groupe français, leader dans le monde Corporate. De la création de solutions technologiques pointues à la gestion de portefeuille de noms de domaine très important, Namebay accompagne l’ensemble de ses clients (du fournisseur d’accès, à l’hébergeur, en passant par les web-agencies, les cabinets de marque, les PME/TPE, ainsi que les particuliers) en qualité de conseil et de prestataire de services, dans leurs problématiques de dépôt, de gestion, et de surveillance de leurs noms de domaine. Membre fondateur de CORE (Internet Council of Registrars) en 1997, Namebay est accréditée par l’ICANN depuis 1999. Namebay a une présence à Monaco, Pékin et Paris.

Type de contrat : CDI
Rattaché(e) au Responsable du Service Clients, vous rejoignez une équipe de chargés de clientèle polyvalents et enthousiastes.
Contrat à temps complet à durée indéterminée.
Poste basé à Monaco, à 10 mn à pied de la gare SNCF Monaco Monte-Carlo.
Salaire : Selon profil

Mission : Chargé(e) de clientèle
Vos principales missions seront :
- Au plan Support Client

  • Gérer les appels entrants
  • Répondre aux différentes demandes des clients (80% B-to-B), par email et/ou téléphone
  • Assurer l’interface entre les clients et les différents services de l’entreprise

- Au plan Développement Commercial

  • Maîtriser l’ensemble des produits / services proposés par l’entreprise afin de les promouvoir auprès des clients
  • Fidéliser le parc de client
  • Participer aux campagnes de prospection téléphonique
  • Faire remonter les informations terrain

Cette description prend en compte les principales missions, elle n’est pas limitative. Une évolution interne vers un poste de commercial « terrain » pourrait être envisageable.

Profil
- Issu(e) idéalement d’une formation Bac / Bac +2 commercial/vente, vous avez une première expérience réussie au sein d’un service client, idéalement dans la vente de produits ou services High Tech. Passionné(e) par le domaine de l’Internet, vous maîtrisez l’outil informatique et avez une aisance téléphonique.
- Votre sens commercial, votre esprit d’équipe et votre capacité d’intégration sont des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs de ce poste.
- La pratique courante de l’anglais/espagnol ou anglais/allemand est impérative pour ce poste.

Ce poste correspond véritablement à un candidat souhaitant s’investir et se donner les moyens de ses ambitions tout en étant exigeant sur les outils, et en intégrant les valeurs humaines de l’entreprise, qui met hommes et femmes au cœur de l’entreprise, au même titre que la performance et l’esprit de conquête.

Contact
Mme Alexandra Madonia, Responsable Services Clients
E-mail : alexandra.madonia@namebay.com
Téléphone : 00377 97 70 61 64
Adresse : 27 Boulevard des Moulins 98000 Monaco

La France en retard sur les emplois web

Internet permettrait de créer au moins 300.000 emplois si les sites Web des entreprises françaises atteignaient une proportion équivalente à celle de pays comme l’Allemagne.

Au moins 300.000 emplois, c’est ce que pourrait générer l’Internet en France s’il pouvait rattraper son retard sur la plupart des autres pays européens, à en croire l’étude de la société de marketing numérique E-mail Brokers réalisée en décembre dernier. Actuellement, la France se place encore en queue de peloton en Europe avec seulement 43% d’entreprises disposant d’un site Internet, contre 64% pour l’Allemagne qui caracole en tête. La Belgique et les Pays-Bas complètent le podium.

Autre frein à l’emploi, même si la conversion de sites «vitrine» en sites «marchand» est en pleine progression, le e-commerce ne représente encore que 3,7% du PIB dans l’hexagone. En grimpant jusqu’à 9%, un chiffre comparable à celui de pays voisins, cela permettrait de créer des centaines de milliers d’emplois, assurent les auteurs de l’étude.

Aujourd’hui, seulement 119.000 sociétés de plus 10 personnes emploient au moins un salarié pour gérer sa présence sur Internet. «En France, il y a 440.000 autres sociétés de même profil, ce qui représente donc un potentiel minimum de 320.000 emplois supplémentaires d’Internet managers», ajoute William Vande Wiele, fondateur d’E-mail Brokers.

Un nouveau nom de domaine crée par minute

Tous les secteurs sont touchés par ce retard. Seulement 3% des sociétés agricoles ont ouvert un site «alors que le secteur primaire constitue une des principales valeurs ajoutées du pays». Les sociétés de service sont également à la traîne: environ cinq sur dix possèdent un site contre une moyenne de huit sur dix dans les pays limitrophes. Par ailleurs, d’après la cartographie établie par l’étude, les sites professionnels sont très inégalement répartis sur le territoire. Les plus grandes villes comme Paris, Lille, Bordeaux, Lyon et Montpellier en attirent le plus grand nombre.

Le retard français en Europe se manifeste aussi au niveau qualitatif. Pour la société de marketing numérique, les dirigeants de PME sont démunis et doivent mettre leur projet internet entre les mains d’agences web, pas toujours sérieuses. «Sur un marché sans réglementation, ni aucun code de conduite, seulement 28% de sites sont conformes à la technologie et l’ergonomie actuelle».

Seul élément positif, selon E-mail Brokers, la France est le pays dans le monde où il se créée actuellement le plus grand nombre de noms de domaine. En moyenne un par minute.

Source: lefigaro.fr