Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Les caractères accentués feront leur entrée dans les noms de domaine

Les caractères français avec accents pourront bientôt être utilisés dans les noms de domaine se terminant par «.ca».

L’autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) a lancé cette semaine la seconde et dernière étape de consultation sur ce dossier et la mise en oeuvre de caractères français dans les noms de domaine devrait se faire d’ici neuf à 18 mois.

Selon Me Kathryn Reynolds, conseillère juridique à l’ACEI, ce changement est inévitable.

«C’est acquis que ça va arriver. Il reste à déterminer comment on va l’introduire, qui aura accès aux noms de domaine avec les caractères français. Il faut aussi déterminer quelles technologies seront requises et devront être développées», dit-elle.

D’un point de vue canadien, la logique est inattaquable. «On croit vraiment qu’il est nécessaire de rendre Internet au Canada bilingue et que l’espace de domaine «.ca» soit accessible aux Canadiens des deux langues officielles», affirme Me Reynolds.

Elle précise toutefois que le Canada ne fera pas du tout figure d’original puisque la décision s’inscrit dans une tendance mondiale déjà bien amorcée.

«C’est quelque chose qui est offert partout dans le monde dans la plupart des langues qui ont des caractères non latins. On les trouve dans plusieurs pays européens, par exemple, dans les «.com» et dans les «.org»’, dit-elle.

Cette pratique, connue sous l’appellation de «noms de domaine internationalisés», a permis l’apparition de noms de domaine contenant des caractères cyrilliques, des idéogrammes chinois et autres dans des noms de domaine se terminant par «.com» et «.org», entre autres.

La France, qui doit également agir en la matière, a terminé ses consultations et passera bientôt à l’introduction de caractères accentués.

Plusieurs intervenants ont exprimé des craintes par rapport à ce changement, les plus importantes se situant du côté des fraudes et des coûts.

La principale crainte est de voir des fraudeurs se livrer à de l’hameçonnage en créant un site Internet factice. Pour ce faire, ils pourraient réserver des noms de domaine identiques à d’autres déjà existants auxquels s’ajouteraient des accents.

Me Reynolds assure toutefois que tout nom de domaine comportant des mots pouvant être accentués verrait toutes ses formes et variantes réservées indéfiniment au détenteur du même nom de domaine sans accent.

Quant au coût que représenterait l’achat de ces noms de domaine multiples, elle précise qu’ils varient de 8,50 $ à 15,00 $ par année, selon le cas, mais qu’ils seraient néanmoins réservés indéfiniment aux détenteurs de noms existants même si ceux-ci décidaient de ne pas les acheter.

Elle fait valoir que tous seront gagnants en ayant ainsi la possibilité d’afficher leur nom de domaine.

«Vous pouvez vous imaginer sur le côté d’un autobus: «beauté/santé.ca’, c’est beaucoup plus facile à comprendre avec les accents que ‘beaute/sante.ca’. C’est bien mieux pour les gens qui veulent promouvoir leur site Web et encourager les gens à les visiter. Ce sont des mots qui vont enfin avoir un sens en français plutôt que de se retrouver sans accent», dit-elle.

Auteur : Pierre Saint-Arnaud
Source CyberPresse.ca