Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Le gag du jour sur le Web : cliquez sur FrancoisFillon.fr

Il y a des matins comme ça, où on se réveille en voulant prendre des nouvelles de notre Premier ministre, de son plan d’austérité, de sa future campagne électorale à Paris. On tape donc FrancoisFillon.fr et là, surprise.

C’est d’abord la photo qui surprend : François Fillon a perdu quelques cheveux et gagné quelques kilos. Encore plus étrange, il sourit. Un sourire timide, mais un sourire quand même, auquel il ne nous avait pas habitués.

La crise, la rigueur, la guéguerre avec Rachida Dati, ce serait donc fini ? Eh non : tout simplement, l’adresse francoisfillon.fr renvoie vers… francoishollande.fr, le site officiel du candidat socialiste.

Le François de gauche aurait-il décidé de faire une blague au François de droite ? Réponse par e-mail de Vincent Feltesse, chargé de la campagne du socialiste sur Internet :

« Nous ne sommes bien sûr pas à l’origine de ce cybersquattage… »

Vérification faite, les deux noms de domaine n’ont effectivement pas la même adresse IP. Une recherche Whois ne fournit pas beaucoup d’informations : francoisfillon.fr a été acheté en novembre 2009, et son propriétaire a choisi de rester anonyme.

Le blagueur voulait-il venger François Hollande ? Le candidat socialiste avait lui aussi été victime du « cybersquatting » de noms de domaine.

Un internaute avait acheté hollande2012.fr et l’avait redirigé vers le site de l’UMP. Un simple gag, avait-il expliqué. D’ailleurs, l’adresse renvoie maintenant vers un site baptisé Lolitique.

auteur : François Krug
Source : Rue89.com