Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Lancement prochain de noms de domaine en arabe

Rompant avec la dominance des noms de domaines en lettres latines, depuis la création du réseau des réseaux (Internet), il sera prochainement procédé au lancement de noms de domaines en arabe. Ce qui facilitera la tâche, pour les internautes arabes, qui peinent à transmettre leurs données, diffuser leurs propos et production en langue arabe…
Cette décision résulte des travaux du dernier conseil d’administration de l’Organisation de supervision du Net et des noms de domaine (ICANN), à Séoul (Corée du Sud) le 30 octobre 2009, qui a fixé la date du 16 novembre 2009 pour entamer la réception des dossier quant à l’acquisition de nom de domaine.

Lancement prochain de noms de domaines en langue arabeLe principe est de permettre aux pays, n’usant pas des lettres latines, d’avoir leurs propres noms de domaine avec leurs langues nationales. Parmi les langues concernées figurent l’arabe, la chinois, l’Hindi…
L’idée de lancer des noms de domaines en langue arabe remonte au Sommet Mondial de la Société de l’Information (SMSI), tenu à Tunis du 16 au 18 novembre 2005, à l’issue duquel, il avait été proposé de créer le « Forum de gouvernance Internet » (IGF) visant de mettre davantage en valeur la présence des autres langues sur la Toile.

« La Tunisie demeure, à cet égard, parmi les premiers pays à déposer, auprès de l’ICANN, sa requête d’acquérir son propre nom de domaine (point tounes) sachant que l’ICANN est l’unique organisme susceptible d’octroyer des protocoles relatif à l’exploitation de noms de domaines », souligne M. Moez Souabni, président de l’Association Tunisienne d’Internet et de Multimédia (ATIM).

M. Souabni a ajouté que l’ATIM a déposé une demande à l’ICANN relative à l’utilisation d’un nom de domaine « .med » au profit des internautes méditerranéens et ce, dans le cadre de «L’Union pour la Méditerranée», l’idée a bénéficié d’un intérêt présidentiel particulier et de l’encouragement de la Fédération méditerranéenne des Association d’Internet ».

A travers leur entrée sur la Toile, les lettres arabes croiseront « l’arrobas » (@) qui découle, à son tour, de l’arabe « arroubaâ » (le un quart), une unité de poids utilisée notamment en Espagne et au Portugal.

Source InfoTunisie.com