Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

La communication web offensive de Pécresse

Une étude met un coup de vieux à la loi sur le téléchargement illégal.

Réalisée aux Etats-Unis et publiée par le magazine Wired, on la trouve sur plusieurs blogs spécialisés. Son constat est simple. Les échanges de pair à pair ne représenteraient plus que 18% du trafic internet mondial aujourd’hui, contre 40% en 2007. Bête noire de la loi Hadopi, le peer to peer est en effet concurrencé par les sites de streaming comme Youtube ou Dailymotion qui voient leur fréquentation grossir à vue d’œil. Youtube annonçait hier dépasser un milliard de visionnages quotidiens…

Le web participatif a de beaux jours devant lui.

Le Guardian met en effet ses internautes à contribution. Le quotidien anglais projette de déployer un service d’information « blocale » A savoir bloguée et locale. Le journal cherche donc des bloggers dont la mission sera de produire de l’information locale et d’entretenir une relation avec des communautés sur place pour des rubriques spécialisées du site.

Si le journalisme local ne vous attire pas, grâce au web, parrainez un gorille ougandais. Le site friendagorilla.org est en ligne. Objectif : participer à la conservation de cette espèce menacée. Un système de géo localisation permet de suivre les familles sur une google map. Grâce à Facebook et Twitter l’heureux parrain ou marraine reçoit régulièrement des informations sur les grands singes.

Vous l’avez peut-être aperçu ce matin quelques minutes en tête de notre site : un bandeau publicitaire où figurait la photo de Valérie Pécresse et l’adresse de son site de campagne en Ile de France.

France Info -

 

France Info refuse normalement ce type de contenu publicitaire. Mais les agences de marketing politique savent trouver les failles. Lorsque la régie publicitaire de notre site ne trouve pas d’annonceur pour ce bandeau un accord prévoit que Google le comble automatiquement. Google dispose d’un système de filtrage qui empêche la communication politique. Les agences ont trouvé le moyen de contourner les filtres : elles passent par des noms de domaines écrans. Les mots « campagne » « pécresse » ou « électoral » ne figurent pas dans le nom de domaine. Le filtrage est rendu inopérant : la ministre de l’Enseignement supérieur et l’adresse pecresse-iledefrance.fr se retrouvent donc quelques minutes en tête de tous les sites de Radio France.

 

 

 

 

Ce marketing offensif de Valérie Pécresse a fait une autre victime.

 
France Info -

 

Ironie du web il s’agit du site qui héberge la pétition demandant à Jean Sarkozy de renoncer à la présidence de l’Epad ! Lancée par Jean-Christophe Grébert sur son blog la pétition a déjà recueilli 43 000 signatures. Quant à Jeansrakozypartout, c’est toujours le mot clé en tête des sujets qui font le plus parler les utilisateurs français de Twitter ce matin…

auteur : David Abiker et la rédaction Multimédia
source
France-Info.com