Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Le meilleur moyen de pirater quelqu’un ? Prétendre que vous êtes Facebook

Websense révèle les résultats des recherches conduites par ses laboratoires de sécurité, les Websense Security Labs. Il en ressort une tendance croissante au clonage de noms de domaines, avec en perspective pour les cybercriminels de cibler un nombre très importants d’utilisateurs des réseaux sociaux, et en particulier les habitués de Facebook, MySpace et Twitter.

Les cybercriminels utilisent de plus en plus des noms de domaine comportant des termes comme Facebook, MySpace et Twitter, sans aucun lien avec les sites réels. Ils cherchent ainsi par la ruse à mener des internautes peu méfiants à visiter des sites Web leurres et les inciter à fournir des informations confidentielles ou à télécharger un logiciel malveillant. Les laboratoires de recherche Websense indiquent qu’un échantillon d’analyse provenant de sa base de données d’URLs présente plus de 200 000 sites fictifs clonant des sites réels ont été développés, et dont les URLs contiennent toutes le terme Facebook, MySpace ou Twitter.

Les exemples suivants s’inspirent de noms de site découverts : unblock.facebookproxy.com, buy.viagra.twitter.1234.com ou hotbabesofmyspace999.com (attention, il s’agit simplement d’exemples de noms de site similaires à ceux que les chercheurs ont découverts).

Lire la suite sur ITRManager.com