Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Quels sont les sites Internet les plus anciens ?

Difficile de trouver une entreprise, une administration ou une personnalité qui n’a pas son site Web. Il y a vingt ans, les adresses enregistrées en .com se comptaient sur les doigts de la main.

– C’est en 1985 qu’est déposé le premier nom de domaine en .com, selon le magazine américain PC World. À cette époque, le PC venait d’apparaître et quelques micro-ordinateurs personnels ciblaient le grand public : l’Atari 520 ST et le Commodore Amiga 1000 venaient de sortir ; le Macintosh, le Thomson MO5, l’Oric Atmos et l’Amstrad CPC 464 fêtaient leur premier anniversaire. Les gros ordinateurs IBM, Nec, Bull, HP et Amdhal régnaient dans les centres de calculs. Le 15 mars 1985, Symbolics, spécialisé dans les langages de programmation, enregistre le premier nom de domaine, symbolics.com. Une adresse encore active.

– Des 100 plus anciens sites en .com, le second est celui de BBN Technologies, société de services spécialisée dans les réseaux informatiques. En 3e place, le projet think.com, un programme éducatif lancé par le gouvernement américain, repris par Oracle.

– Les grands noms de l’informatique de l’époque suivront le mouvement : DEC enregistre son nom de domaine en septembre 1985, Xerox en janvier 1986, HP en mars 1986, IBM et Sun deux semaines plus tard, suivis par Intel. Viennent ensuite des géants comme AT & T, General Electric, Boeing, Siemens, NEC, 3Com, Unisys, etc. Apple ne rejoint ces pionniers qu’en février 1987, se situant à la 64e place, quelques semaines avant Philips.

– La liste de PC Word, qui ne tient pas compte des autres types d’adresses Internet en .org, .net, .edu, etc., réserve aussi des surprises, à commencer par les absents. Ainsi, Microsoft n’a enregistré microsoft.com qu’en mai 1991 et Yahoo s’est inscrit en janvier 1995. Quant à Google, son adresse Web n’apparaît qu’en septembre 1997. Ajoutons que le premier site Web est celui de Tim Berners-Lee, créateur du World Wide Web, mais que son adresse n’est pas en .com (http://info.cern.ch).

– Cette liste est dominée par les sociétés américaines. Seule une poignée de françaises enregistrent des noms de domaines en .com, certaines déposant, à partir de septembre 1986, un nom en .fr. Ces pionniers sont Oléane, créé en 1989 pour fournir des services Internet aux entreprises, et l’association French Data Network (FDN), créée en juin 1992 pour donner accès au courrier électronique, aux groupes de discussion. Le Web ne se répandra qu’à partir de 1993. Il faut attendre l’arrivée de fournisseurs d’accès comme FranceNet, WorldNet et Calvanet (1994), Internet Way, Club Internet, Imaginet et Infonie (1995) pour que le Net devienne grand public.

auteur : D. S.
source LeFigaro.fr