Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

L’Icann s’explique sur la légitimité des prix des nouveaux noms de domaine

« La question des prix des nouveaux noms de domaine, jugés excessifs dans l’ensemble, est l’un des sujets majeurs du 33ème congrès de l’Icann, qui se tient actuellement au Caire.

147.000 euros et 75.000 dollars (environ 59.000 euros) de redevance fixe ou 5% du chiffre d’affaires généré par l’enregistrement d’un nom de domaine. C’est ce que devra payer une entreprise/organisme qui souhaite déposer son propre nom de domaine, comme « .linformaticien » par exemple.

Alors que l’Icann tient actuellement, et jusqu’à la fin de la semaine, son 33ème congrès international, c’est justement sur les prix, jugés excessifs, que l’organisme de gestion a été attaqué. Paul Twoney, PDG de l’Icann s’est donc défendu avec ses armes classiques, qui sont l’amortissement des coûts de développement et d’infrastructure. Une explication valable, bien qu’aucun plan comptable n’ait été présenté.

« Nous voulons être certains que les candidats retenus ont les moyens financiers nécessaires » expliquait Paul Twoney, selon Les Echos. « Si nous percevons trop d’argent, nous ouvrirons une concertation avec la communauté pour savoir quoi en faire. Si nous n’en avons pas assez, nous augmenterons les prix lors du deuxième tour ».

Selon les premières estimations, les revenus générés par les nouveaux noms de domaines devraient avoisiner les 100 millions de dollars dès 2009. « Nous nous attendons à recevoir 500 candidatures. C’est un chiffre raisonnable. Cinquante pays se sont déjà déclarés intéressés pour créer leurs extensions, notamment dans des alphabets non latins », continuait le PDG de l’Icann. » …

Lire la suite sur Linformaticien.com